En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix d'Espagne

Grand Prix d'Espagne

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Cinquième manche du Championnat du monde 2001 de F1. FIA F1WC
Dates: 27, 28 et 29 avril. Lieu: Circuit de Catalogne, Barcelone.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: chaud mais très nuageux.
Affluence: environ 91 000 spectateurs le dimanche (150 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1951.
Editions disputées à ce jour: 30 (2 à Pedrables, 9 à Jarama, 4 à Montjuich Park, 5 à Jerez et 10 à Catalogne).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 4,730 km x 65 tours, soit 307,323 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 127 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'16"525 (moy. 222,374 km/h) par
Jacques Villeneuve (Williams FW19-Renault) en 1997.
1'22"242 (moy. 206,916 km/h) par
Giancarlo Fisichella (Jordan 197-Peugeot) en 1997.
 
@LE PODIUM 2000:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Mika Häkkinen McLaren MP4/15-Mercedes (B) en 1h33'55"390 (196,324 km/h)
2 2. David Coulthard McLaren MP4/15-Mercedes (B) à 0'16"066 (195,776 km/h)
3 4. Rubens Barrichello Ferrari F1-2000 (B) à 0'29"112 (195,315 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Michael Schumacher gagne à 1km de l'arrivéeMarqué, sur le plan technique par le retour de quelques aides au pilotages, ce Grand Prix d'Espagne a essentiellement valu par l'invraisemblable scénario qui l'a conclu. Pour la première fois de la saison, Michael Schumacher et Mika Häkkinen se trouvaient confrontés en tête du peloton. C'était le retour du combat des chefs et leur duel somptueux bien que lénifiant par moment, du moins pour l'assistance, ne les sépara jamais plus de cinq secondes. "Tout était possible, rien n'était joué", comme l'aurait dit un ex-pilote F1 reconverti en commentateur télé!

Michael Schumacher mena les deux-tiers de l'épreuve avant qu'une stratégie différente et inspiré de l'équipe McLaren ne propulse Mika Häkkinen sur le chemin de la victoire. Effectivement, un quatrième succès consécutif sur cette piste semblait promis au Finnois car la Ferrari de Michael Schumacher connaissait alors des problèmes. Mais, dans le dernier tour, coup de théâtre: la McLaren-Mercedes cassait, Mika Häkkinen capitulait et Michael Schumacher l'emportait devant Juan-Pablo Montoya et Jacques Villeneuve.

.:: Affiche ::.
>> 668ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.