En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix de Belgique

Grand Prix de Belgique

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatorzième manche du Championnat du monde 2001 de F1. FIA F1WC
Dates: 31 août, 01 et 02 septembre. Lieu: Circuit de Spa-Francorchamps.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 13.
Conditions atmosphériques: frais et nuageux.
Affluence: environ 90 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 47 (35 à Spa-Francorchamps, 2 à Nivelles et 10 à Zolder).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 6,968 km x 44 tours, soit 306,592 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'48"682 (moy. 230,809 km/h) par
Mika Häkkinen (McLaren MP4/13-Mercedes) en 1998.
1'52"692 (moy. 222,596 km/h) par
Jacques Villeneuve (Williams FW19-Renault) en 1997.
 
@LE PODIUM 2000:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Mika Häkkinen McLaren MP4/15-Mercedes (B) en 1h28'14"494 (208,468 km/h)
2 3. Michael Schumacher Ferrari F1-2000 (B) à 0'01"104 (208,424 km/h)
3 9. Ralf Schumacher Williams FW22-BMW (B) à 0'38"096 (206,978 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Schumacher dépasse Prost au nombre de victoiresMichael Schumacher, couronné depuis le Grand Prix précédent, l'intérêt de l'épreuve belge reposait sur la bataille opposant David Coulthard, Rubens Barrichello et Ralf Schumacher pour la deuxième place du championnat. Mais, aussi, sur la perspective d'une 52ème victoire, synonyme de record absolu, pour Michael Schumacher. Cependant, le GP de Belgique reste une épreuve à part. Cette édition 2001 n'a pas failli à la tradition.

Après que la pluie eut piégé quelques pilotes de pointe lors des qualifications, les procédures de départ jouèrent ensuite de mauvais tours à Ralf Schumacher, Heinz-Haral Frentzen et Juan-Pablo Montoya, l'auteur de la pole. Pis, un violent accident dont était victime Luciano Burti provoqua un arrêt de la course. Tous ces événements n'entravèrent nullement la solidité mentale d'un Michael Schumacher, impressionnant de maîtrise tout au long de cet après-midi de chien, qui vit aussi le retour au premier plan de Giancarlo Fisichella et de la Benetton-Renault, tandis que David Coulthard justifiait un peu plus ses prétentions de dauphin.

.:: Affiche ::.
>> 677ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.