En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Bilan 2001

Bilan

Le point sur les réussites et les déceptions de cette saison

les plus
Michelin Un retour satisfaisant
photo

A l'occasion de son retour en F1, le manufacturier clermontois est parvenu à mettre à mal la concurrence Bridgestone, qui équipait pourtant les deux écuries de pointe du championnat. Ainsi, les Michelin montés sur la Williams-BMW de Ralf Schumacher, ont-ils remporté leurs premiers lauriers dès le Grand Prix de Saint-Marin. Nouveau podium dans les rues monégasques, avec la Jaguar d'Irvine. Puis, deuxième victoire au Canada et dernière de la saison, avec Montoya à Monza.


Rookies 2001, un bon cru
photo

En débarquant en F1, le Colombien Juan-Pablo Montoya pouvait se prévaloir de son palmarès en CART et disposer chez Williams-BMW d'un matériel lui permettant de se mettre en avant. En revanche, le Finlandais Kimi Räikkönen ne revendiquait que vingt-trois départs en course automobile et un titre en Formule Renault britannique, quand il a rejoint la modeste écurie Sauber. L'un comme l'autre, avec des machines de potentiel différent, se sont montrés des débutants de grandes envergure. A suivre en 2002...


Sécurité Des normes bien solides
photo

Villeneuve à Melbourne, Burti à Hockenheim puis à Spa-Francorchamps ou, encore, Alesi et Räikkönen au Japon: autant d'accidents spectaculaires qui, en d'autres temps, auraient certainement coûté la vie à ces pilotes. Souvent critiquée lors de l'établissement de ses règlements, la FIA mérite, en revanche, d'être félicitée pour l'imposition des différentes normes de sécurité qui, au fil des ans, ont rendu la F1 de plus en plus sûre.


Juan-Pablo Montoya Ca passe ou ça casse
photo

Il y a des Grands Prix qui restent à jamais gravé dans l'histoire. Qui annoncent les futurs grands de ce sport. Celui du Brésil a marqué les imaginations et fait découvrir à la planète F1 un jeune Colombien aussi talentueux qu'ambicieux. Dès le troisième GP de sa carrière, Montoya s'est attaqué à sa Majesté Schumacher avec le succès que l'on sait. Un dépassement audacieux que le propulsait vers une victoire promise avant que Verstappen n'entre en scène...

les moins
Jean Alesi Une sortie peu glorieuse
photo

Sa sortie aura été à l'image de sa carrière: peu glorieuse. Deux cent un Grands Prix disputés et une seule victoire récoltée. Bien maigre butin pour l'une des plus longues carrières dans la discipline. L'Avignonnais ne manquait pourtant ni de talent ni de courage. Et son dernier défi avec Prost Grand Prix aurait mérité plus bel épilogue qu'un divorce étalé sur la place publique. Quant à son avenir chez Jordan, il n'y avait que lui pour y croire.


Melbourne Triste début de saison
photo

Ouverture du championnat en Australie, cinquième tour de course, la BAR-Honda de Jacques Villeneuve accroche la Williams de Ralf Schumacher et se fracasse contre le mur, fauchant dans son embardée la vie d'un commissaire. Alors que des progrès considérables ont été effectués en matière de sécurité et, notamment, de celle des pilotes, les commissaires demeurent très exposés. Six mois auparavent, un autre accident avait coûté la vie à un autre de ces bénévoles de la course.


Radio Todt Barrichello a entendu
photo

Le GP d'Autriche marque le premier tiers de la saison mais, déjà, le moindre point compte. Pour preuve: chez Ferrari, Jean Todt intime, à plusieurs reprises, l'ordre à Barrichello - qui obtempère - de céder sa deuxième place à son équipier. Certes, à ce stade du championnat, nul ne pouvait envisager que Schumacher décrocherait le titre avec un tel écart de points sur ses rivaux. En revanche, le Brésilen était, d'ores et déjà, fixé sur son rôle précis au sein de la Scuderia.


Jenson Button Retour sur terre difficile
photo

Portée aux nues, l'an dernier, à l'occasion de sa première saison, la jeune idole britannique a connu cette année ses premières déconvenues. Alors que tout semblait lui sourire chez Williams-BMW, les choses ont pris une autre tournure chez Benetton-Renault. Le contexte plus difficile d'une écurie essuyant les plâtres de nouveaux choix techniques, la comparaison établie avec un Fisichella inébranlable, ont peu à peu fait chuter la cote d'un Button qui a marqué le pas toute la saison.

.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.