En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2001 » Grand Prix d'Italie

Grand Prix d'Italie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quinzième manche du Championnat du monde 2001 de F1. FIA F1WC
Dates: 14, 15 et 16 septembre. Lieu: Autodrome National de Monza.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 13.
Conditions atmosphériques: beau et chaud.
Affluence: environ 95 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 51 (50 à Monza et 1 à Imola).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 5,793 km x 53 tours, soit 306,720 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 309 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'23"770 (moy. 248,953 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F1-2000) en 2000.
1'25"595 (moy. 243,645 km/h) par
Mika Häkkinen (McLaren MP4/15-Mercedes) en 2000.
 
@LE PODIUM 2000:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 3. Michael Schumacher Ferrari F1-2000 (B) en 1h27'31"638 (210,257 km/h)
2 1. Mika Häkkinen McLaren MP4/15-Mercedes (B) à 0'03"810 (210,104 km/h)
3 9. Ralf Schumacher Williams FW22-BMW (B) à 0'52"432 (208,178 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Première victoire de Juan-Pablo Montoya en F1C'est dans un contexte particulièrement pesant que s'est déroulé ce Grand Prix d'Italie. Quarante-huit heures après les attentats terroristes qui ont frappé les Etats-Unis, beaucoup se sont posé la question de l'opportunité de maintenir cette épreuve. Mais, vaille que vaille, le sport a repris ses droits, même si les esprits étaient ailleurs.

Ce week-end italien ne fut pas avare en événements. A commencer, côté coulisses, par l'annonce de la mise entre parenthèses de la carrière de Mika Häkkinen, qui souhaite prendre du recul avec la compétition. Sur la piste, les Williams-BMW se sont taillé la part du lion avec Juan-Pablo Montoya étincelant dont la supériorité a été contestée, durant les essais et la course, par Rubens Barrichello qui avait à cœur de gagner sa place de dauphin de Michael Schumacher au championnat. Le Brésilien a raté le coche, en raison d'une bévue de son stand, mais le premier succès attendu de Juan-Pablo Montoya ne souffre, lui, d'aucune contestation.

.:: Affiche ::.
>> 678ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.