En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2010 » Grand Prix de Corée du Sud

Grand Prix de Corée du Sud

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dix-septième manche du Championnat du monde 2010 de F1. FIA F1WC
Dates: 22, 23 et 24 octobre. Lieu: Circuit de Yeongam.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: pluie. 17°C dans l'air, 19°C sur la piste et 88% d'humidité.
Affluence: environ 80 000 spectateurs le dimanche (168 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Nouveau Grand Prix.
Nouveau circuit.
 
Décalage horaire: GMT +9h (+7h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (08h, heure française).
Circuit: 5,615 km x 55 tours, soit 308,630 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 195 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Nouveau circuit, il n'y a donc aucune référence avec le passé.


@LES FAITS DE COURSE:
Fernando Alonso gagne et passe en tête du championnatQuelle première! Le Grand Prix de Corée du Sud, qui se tenait pour la première fois, restera quoi qu'il arrive comme un moment fort de la saison. Tout d'abord parce qu'il a duré près de trois heures en tout, ensuite parce qu'il a changé beaucoup de choses au classement suite à la victoire de Fernando Alonso et à l'abandon des deux Red Bull. Voilà l'Espagnol installé en tête du championnat, avec 11 points d'avance sur Mark Webber et 21 sur Lewis Hamilton, deuxième dimanche. Et le pilote Ferrari, en pleine confiance, sera certainement difficile à déloger.

Prévu à 15h00 (heure locale), le Grand Prix n'a pas démarré à l'heure prévue. La faute à la pluie, qui tombait sur Yeongam depuis la veille au soir. Tout d'abord retardé de 10 minutes, le départ a été lancé derrière la voiture de sécurité. Et puis, après trois tours, drapeau rouge, la piste étant jugée dangereuse. Après plus de 30 minutes d'interruption, les fauves sont repartis à l'attaque... derrière la voiture de sécurité. Elle est restée en piste 15 tours de plus. Une fois lancés, Sebastian Vettel et Mark Webber, qui étaient sur la première ligne, ont logiquement pris les commandes.

Mais pour l'Australien, tout s'est arrêté quelques minutes plus tard lorsqu'il a glissé sur un vibreur et est parti à la faute tout seul, entraînant avec lui le malheureux Nico Rosberg (Mercedes). Quasiment la première erreur de l'année pour Webber, mais qui lui coûte très cher au championnat. L'abandon a alors fait les affaires de Vettel, nouveau leader virtuel. La suite de la course, sur une piste mouillée mais s'asséchant, a été marquée par de multiples accrochages et/ou abandons, concernant Trulli, Senna, Buemi, Kovalainen, Petrov ou Sutil, et provoquant parfois la réapparition de la voiture de sécurité.

Et puis, le 2ème temps (très) fort est survenu à neuf tours de la fin. Tranquillement installé en tête, en l'espace de quelques mètres, Vettel est tout d'abord déposé par Alonso avant de s'arrêter un peu plus loin, de la fumée et des flammes s'échappant de sa monoplace. Un ultime rebondissement qui conclut de manière dramatique le week-end de l'écurie autrichienne, et qui offre sur un plateau la victoire et la tête du championnat à Fernando Alonso, qui n'en espérait sûrement pas tant.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 837ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.