En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2010 » Grand Prix d'Europe

Grand Prix d'Europe

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Neuvième manche du Championnat du monde 2010 de F1. FIA F1WC
Dates: 25, 26 et 27 juin. Lieu: Circuit de Valence (Espagne).
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 21.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 27°C dans l'air, 46°C sur la piste et 47% d'humidité.
Affluence: environ 83 500 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1983.
Editions disputées à ce jour: 19 (2 à Brands Hatch, 12 au Nürburgring, 1 à Donington Park, 2 à Jerez et 2 à Valence).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 5,419 km x 57 tours, soit 308,883 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'38"989 (moy. 197,076 km/h) par
Felipe Massa (Ferrari F2008) en 2008.
1'38"683 (moy. 197,688 km/h) par
Timo Glock (Toyota TF109) en 2009
 
@LE PODIUM 2009:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 23. Rubens Barrichello Brawn BGP 001-Mercedes (B) en 1h35'51"289 (193,344 km/h)
2 1. Lewis Hamilton McLaren MP4/24-Mercedes (B) à 0'02"358 (193,265 km/h)
3 4. Kimi Räikkönen Ferrari F60 (B) à 0'15"994 (192,808 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel signe sa 7ème victoire et se replace au championnatDans quelques mois, si l'on se souvient encore du troisième Grand Prix de F1 disputé à Valence, ce sera certainement plus grâce au crash de Mark Webber que pour la victoire de son coéquipier, Sebastian Vettel, qui relance cependant pleinement l'Allemand au championnat (115 points, derrière Hamilton, 127, et Button, 121). Au 10ème tour, l'Australien, qui a perdu plusieurs places au départ et s'est retrouvé neuvième, alors qu'il était deuxième sur la grille, revient dans le sillage de la Lotus de Heikki Kovalainen. Il profite de l'aspiration pour tenter un dépassement sur le Finlandais, mais le touche et décolle sur sa roue arrière-droite. La Red Bull s'envole à plusieurs mètres de haut, rebondit sur l'arceau de sécurité et retombe sur ses roues avant de finir dans le mur de pneus. Miraculeusement, Webber sort indemne de sa monoplace déchiquetée et peut rejoindre son motorhome.

Avant cet incident, Vettel avait pris le large en tête devant Hamilton et les deux Ferrari de Fernando Alonso et Felipe Massa. Après le crash et la sortie de la voiture de sécurité, l'Allemand a poursuivi son cavalier seul en tête, sans faire une seule erreur et en maîtrisant parfaitement son sujet, mais derrière lui de nombreux changements ont eu lieu. En effet, certains ont mieux profité que d'autres de l'apparition inopinée de la safety car et des arrêts aux stands qu'elle a provoqués. Les grands perdants sont les deux pilotes de la Scuderia: Alonso se retrouve dixième et Massa dix-septième. Pour eux, la victoire et même le podium n'est plus qu'un lointain souvenir. En revanche, le grand gagnant est Kamui Kobayashi, parti en pneus durs et qui ne s'est pas arrêté. Il se retrouve troisième.

Plus lent que ses poursuivants, le Japonais retient plusieurs pilotes derrière lui, notamment Jenson Button, qui se montre néanmoins incapable de l'inquiéter. Devant, Vettel et Hamilton se sont échappés, mais là non plus le Britannique ne se montre guère dangereux. Il faut dire aussi que la piste espagnole ne facilite pas les dépassements. Le seul rebondissement est une décision de la FIA, qui pénalise Hamilton d'un drive through pour avoir doublé la voiture de sécurité lorsqu'elle est sortie des stands, ce qui lui a permis de ne pas perdre de places, contrairement aux Ferrari. Le Champion du monde 2008 observe sa pénalité, mais réussit à resortir devant Kobayashi. Plus de peur que de mal donc. Le train-train de la course peut reprendre ses droits, les dépassements étant inexistants.

Le seul suspense concerne encore Kobayashi, qui doit obligatoirement passer par les stands avant la fin de la course pour changer de pneus et chausser des tendres. Le Japonais attend le 54ème tour (sur 58) pour le faire. Dans l'affaire, il a perdu six places et resort neuvième, mais porté par ses tendres et sa voiture très légère, il parvient à dépasser Alonso et Sébastien Buemi (Toro Rosso) dans les deux derniers tours. Le Japonais termine septième, son meilleur résultat cette saison, et peut avoir le sourire, tout comme Rubens Barrichello, superbe quatrième avec sa Williams. Au contraire de Nico Rosberg (12ème), Felipe Massa (14ème) et Michael Schumacher (16ème), qui finissent hors des points une course traversée dans l'anonymat.

Mise à jour au 27/06/10 à 19h15: Les neuf pilotes (Kubica, Petrov, Sutil, Liuzzi, Barrichello, Hülkenberg, Button, Buemi et De la Rosa) qui faisaient l'objet d'une enquête pour vitesse excessive sous le régime de la voiture de sécurité ont été pénalisés de cinq secondes. Du coup Alonso passe 8ème et Rosberg 10ème.
.:: Affiche ::.
>> 829ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.