En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2010 » Grand Prix de Chine

Grand Prix de Chine

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatrième manche du Championnat du monde 2010 de F1. FIA F1WC
Dates: 16, 17 et 18 avril. Lieu: Circuit de Shanghai.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 23. Classés: 17.
Conditions atmosphériques: pluie. 21°C dans l'air, 20°C sur la piste et 58% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2004.
Editions disputées à ce jour: 6 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (09h, heure française).
Circuit: 5,451 km x 56 tours, soit 305,066 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 190 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'34"012 (moy. 208,735 km/h) par
Rubens Barrichello (Ferrari F2004) en 2004.
1'32"238 (moy. 212,750 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2009:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 15. Sebastian Vettel Red Bull RB5-Renault (B) en 1h57'43"485 (155,481 km/h)
2 14. Mark Webber Red Bull RB5-Renault (B) à 0'10"970 (155,240 km/h)
3 22. Jenson Button Brawn BGP 001-Mercedes (B) à 0'44"975 (154,497 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Button double la mise et prend la tête du championnatQu'il semble loin le souvenir du premier Grand Prix, à Bahreïn, terriblement ennuyeux! Dimanche à Shanghai, la pluie a perturbé pour la troisième fois de suite la course et il s'est passé bien des choses sur la piste. Tout a commencé au départ, lorsque Fernando Alonso (Ferrari) a grillé la politesse aux deux Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber, et s'est retrouvé en tête au premier virage devant l'Australien, qui a également profité de l'envol manqué de son coéquipier. Mais la joie de l'Espagnol a été de courte durée puisque il a été pénalisé d'un drive through au cinquième tour pour départ volé.

Entre-temps, la voiture de sécurité était de toute façon sortie une première fois, au deuxième tour, suite à un accrochage entre Vitantonio Liuzzi (Force India), Sébastien Buemi (Toro Rosso) et Kamui Kobayashi (Sauber). Plusieurs pilotes ont alors profité de cette interruption pour chausser des pneus intermédiaires, la pluie commençant à s'intensifier. Rosberg, Button et les deux Renault de Robert Kubica et Vitaly Petrov, ayant fait le choix de garder leurs pneus secs, se sont donc retrouvés en tête. La course a alors repris un rythme à peu près normal, les cadors du championnat, la plupart dans le peloton, remontant peu à peu grâce à leurs intermédiaires, à l'image notamment de Hamilton, passé de la 11ème à la 5ème place en une dizaine de tours.

Et puis, au 22ème tour, la voiture de sécurité est ressortie après que Jaime Alguersuari a perdu son aileron avant. Les positions se sont donc à nouveau resserrées. Button, qui a profité d'une erreur de Rosberg au 20ème tour pour le doubler, est reparti en tête devant l'Allemand et toujours les deux Renault. Derrière, Hamilton et Alonso sont partis à l'assaut et ont peu à peu gagné quelques places, l'Anglais se retrouvant vite 3ème et l'Espagnol 6ème. En revanche, Michael Schumacher était en souffrance, pointant à la 9ème place au 32ème tour, tandis que les deux Red Bull de Vettel (7ème) et Webber (11ème) ont totalement perdu, dans tous ces rebondissements, l'avantage de leur doublé sur la grille.

La fin de course a été plus sereine, mais a tout de même permis à certains de s'illustrer. Alonso, malgré cinq arrêts aux stands, est ainsi remonté à la quatrième place, tandis que Petrov, victime d'un tête à queue au 34ème tour, s'est accroché pour terminer septième, marquant ainsi ses premiers points en F1. Devant, Hamilton a profité d'un dernier arrêt aux stands pour doubler Rosberg, et les deux McLaren se sont alors contentées de gérer leurs pneus en délicatesse et de maintenir l'Allemand à distance raisonnable. Au final, les monoplaces britanniques signent un doublé et ont gagné en Chine leur duel avec les Red Bull (Vettel 6ème et Webber 8ème), pourtant plus rapides sur le sec. Jenson Button a lui offert une nouvelle démonstration de sa science tactique, avec seulement deux passages par les stands quand certains en ont fait quatre ou cinq. Le voilà désormais le mieux placé pour se succéder. Vivement la suite!
.:: Affiche ::.
>> 824ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.