En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2010 » Grand Prix d'Australie

Grand Prix d'Australie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Deuxième manche du Championnat du monde 2010 de F1. FIA F1WC
Dates: 26, 27 et 28 mars. Lieu: Circuit de l'Albert Park, Melbourne.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 23. Classés: 14.
Conditions atmosphériques: ciel variable. 26°C dans l'air, 23°C sur la piste et 37% d'humidité.
Affluence: environ 305 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1985.
Editions disputées à ce jour: 25 (11 à Adélaïde et 14 à l'Albert Park).
 
Décalage horaire: GMT +11h (+9h de France, heure d'été).
Heure de départ: 17h, heure locale (08h, heure française).
Circuit: 5,303 km x 58 tours, soit 307,574 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'24"408 (moy. 226,173 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
1'24"125 (moy. 226,934 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2009:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 22. Jenson Button Brawn BGP 001-Mercedes (B) en 1h34'15"784 (195,776 km/h)
2 23. Rubens Barrichello Brawn BGP 001-Mercedes (B) à 0'00"807 (195,748 km/h)
3 9. Jarno Trulli Toyota TF109 (B) à 0'01"604 (195,720 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Jenson Button remporte sa première course avec McLarenAmateurs, observateurs et même certains pilotes demandaient du spectacle après un Grand Prix d'ouverture assez ennuyeux, à Bahreïn. Ils ont été servis. Et comment! A peine le départ donné, premier choc en cascade. Fernando Alonso, leader du championnat, glisse et part en tête-à-queue. Nico Hülkenberg (Williams) et Kamui Kobayashi (Sauber) se percutent de plein fouet. Autre victime collatérale, Michael Schumacher (Mercedes), contraint de rentrer aux stands pour changer son aileron avant. Après le passage par la case "voiture de sécurité", la course peut reprendre.

Parti en pole, Sebastian Vettel (Red Bull) n'a pas été gêné par l'accrochage. Auteur d'un excellent départ, il prend les commandes du Grand Prix, comme au Moyen-Orient. Derrière, Felipe Massa (Ferrari), Mark Webber (Red Bull) et Robert Kubica (Renault) profitent à merveille des incidents de course pour coller à ses basques. Comme à Bahreïn, Vettel prend le large. Alors que la pluie se calme, Jenson Button (McLaren), qui a eu l'intelligence de chausser des pneus secs, se rapproche de l'Allemand (à 3"148 au 17ème tour). Comme à Bahreïn, Vettel est victime d'un problème de stabilité. Au 26ème tour, les roues de sa monoplace se bloquent et il atterrit dans les graviers. Verdict: ses freins ont lâché. Rageant.

Un nouveau coup de théâtre qui profite parfaitement à Button, nouveau leader, Kubica et Massa. Derrière, Alonso, relégué au 18ème rang après son accrochage, réalise une folle remontée. Comme Lewis Hamilton (McLaren), qui, un instant, récupère même la troisième place. Bientôt, les deux ex-Champions du monde seront même au coude-à-coude. Avec plus de 12 secondes de marge, Jenson Button décroche finalement son deuxième Grand Prix d'Australie consécutif, sa huitième victoire au total. "J'ai mis un peu de temps à m'adapter à la voiture. Là, je ne sais plus quoi dire, je ne parviens pas à trouver les mots", s'est ému le Champion du monde en titre. "La confiance grandit, c'est vraiment trop bon.

Robert Kubica, qui avait signé le meilleur temps des premiers essais libres, et Felipe Massa, déjà 2ème à Bahreïn, complètent le podium. "C'était tellement dur que je demandais sans cesse à mon équipe quand ça allait s'arrêter. Ils m'ont dit 'jamais, si c'est possible' (rires)", a confié le Polonais. Alonso, qui échoue finalement à moins de deux secondes du podium (1"816 exactement), conserve sa première place au classement général. Hamilton est 6ème, juste derrière Rosberg. Webber, chouchou du public, n'aura pas réussi son pari. 9ème, il ne devient pas le premier Australien à s'imposer sur ses terres. Enfin, 10ème, Michael Schumacher a une nouvelle fois déçu, ne parvenant jamais à trouver son rythme pour rattraper le retard accumulé au départ. Si Jenson Button s'est rappelé au bon souvenir de ses pairs, ce Grand Prix aura surtout eu le mérite de lancer véritablement la saison. Confirmation attendue en Malaisie, la semaine prochaine.
.:: Affiche ::.
>> 822ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.