En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2010 » Grand Prix de Singapour

Grand Prix de Singapour

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quinzième manche du Championnat du monde 2010 de F1. FIA F1WC
Dates: 24, 25 et 26 septembre. Lieu: Circuit de Marina Bay.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: nuit claire. 30°C dans l'air, 31°C sur la piste et 63% d'humidité.
Affluence: environ 244 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2008.
Editions disputées à ce jour: 2 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 20h, heure locale (14h, heure française).
Course se déroulant de nuit!
Circuit: 5,073 km x 61 tours, soit 309,316 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 137 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'44"801 (moy. 174,056 km/h) par
Felipe Massa (Ferrari F2008) en 2008.
1'45"599 (moy. 172,740 km/h) par
Kimi Räikkönen (Ferrari F2008) en 2008.
 
@LE PODIUM 2009:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Lewis Hamilton McLaren MP4/24-Mercedes (B) en 1h56'06"337 (159,845 km/h)
2 10. Timo Glock Toyota TF109 (B) à 0'09"634 (159,625 km/h)
3 7. Fernando Alonso Renault R29 (B) à 0'16"624 (159,465 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Alonso récupère la 2ème place du championnatSur un nuage et sans partage! A Singapour, Fernando Alonso (Ferrari) a décroché tout en maîtrise une deuxième victoire de rang, la troisième en cinq Grands Prix, et envoyé un signal fort à ses adversaires. Non seulement l'Espagnol est remonté à la deuxième place au Championnat, à 11 point de Mark Webber (Red Bull), mais il a une nouvelle fois réalisé une prestation... parfaite. Comme à Monza, le natif d'Oviedo a gratifié ses supporters d'un hat-trick: la pole position, le meilleur tour en course et la victoire!

Sur un circuit urbain réputé favorable aux Red Bull, Alonso a prouvé que sa pole position acquise la veille n'était pas un coup de chance. Suite à un départ bien négocié, où aucun des cinq premiers n'a perdu sa place, l'Espagnol a enchaîné 61 tours en tête sans trembler, à l'exception du 33ème tour quand Nico Rosberg (Mercedes, 5ème) a pris les commandes à la faveur d'un changement de pneus. Dans son sillage, Sebastian Vettel (Red Bull, 2ème) a piloté le mors aux dents, ne concédant pas plus de quatre secondes avant de jouer les pots de colle en seconde partie de course. Il a finalement terminé à 0"293 du vainqueur, sans jamais avoir trouvé l'ouverture mais avec cette compensation: il pointe désormais à la 4ème position (181 points) du classement des pilotes.

Auteur de qualifications médiocres où il n'a pas fait mieux que 5ème, Mark Webber (Red Bull) a réalisé une course pleine de panache. Profitant de la sortie de la voiture de sécurité dans les premiers tours, quand il a fallu retirer la Force India de Liuzzi de la piste, l'Australien a changé prématurément ses pneus. Contrairement aux autres leaders. Pari gagnant puisqu'il a remonté le peloton avant de dépasser, 20 tours plus tard, les deux McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button (4ème) quand celles-ci passaient aux stands. Lewis Hamilton a, lui, été le grand perdant du jour. Le Britannique a tenté son succès de dépasser Webber mais, touché à l'arrière gauche par la RB6, il a perdu le contrôle de sa MP4/25 avant d'abandonner sur incident mécanique. Non sanctionné par la FIA, l'Australien, grâce à sa troisième place, s'échappe au championnat, avec désormais 11 longueurs d'avance sur Alonso, quand il en comptait 5 sur Hamilton avant Singapour. Le champion 2008, lui, est maintenant 3ème du championnat avec 20 points de retard.

Derrière, Robert Kubica a été le grand animateur de la fin de course. Parti en 8ème position, le Polonais a changé de gommes une seconde fois au 47ème tour pour cause de crevaison. Ressorti en 13ème position, le pilote Renault a ensuite remonté six places, passant notamment Petrov (11ème), Massa (9ème), Hülkenberg (8ème) et Sutil (10ème) en une poignée de tours! A noter que Adrian Sutil, initialement 8ème, a été rétrogradé à la 10ème place sur décision des commissaires de course. Parti en dernière position suite à son problème moteur de la veille, Felipe Massa a réussi le tour de force de rentrer dans les points, tout comme les deux Williams de Barrichello (6ème) et Hülkenberg (8ème) dans un Grand prix marqué par neuf abandons dont le spectaculaire incendie de la Lotus de Kovalainen. Oui, cette fin de saison est chaude! Le prochain Grand Prix, celui du Japon, va encore fait monter la température.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 835ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.