En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2010 » Grand Prix du Brésil

Grand Prix du Brésil

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dix-huitième manche du Championnat du monde 2010 de F1. FIA F1WC
Dates: 05, 06 et 07 novembre. Lieu: Autodrome "José Carlos Pace", Interlagos.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 22.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 25°C dans l'air, 51°C sur la piste et 57% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1973.
Editions disputées à ce jour: 37 (27 à Interlagos et 10 à Jacarepagua).
 
Décalage horaire: GMT -2h (-3h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 14h, heure locale (17h, heure française).
Circuit: 4,309 km x 71 tours, soit 305,909 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 30 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'10"646 (moy. 219,579 km/h) par
Rubens Barrichello (Ferrari F2004) en 2004.
1'11"473 (moy. 217,039 km/h) par
Juan-Pablo Montoya (Williams FW26-BMW) en 2004.
 
@LE PODIUM 2009:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 14. Mark Webber Red Bull RB5-Renault (B) en 1h32'23"081 (198,675 km/h)
2 5. Robert Kubica BMW Sauber F1.09 (B) à 0'07"626 (198,402 km/h)
3 1. Lewis Hamilton McLaren MP4/24-Mercedes (B) à 0'18"944 (197,998 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel n'abdique pas et reste en course pour le titreAprès l'intermède Nico Hülkenberg samedi lors des qualifications, les cadors de la F1 ont retrouvé leur place dimanche pendant la course. Et c'est un autre Allemand qui a mené les débats du début jusqu'à la fin, Sebastian Vettel. Enfin presque du début, puisqu'il a fallu attendre le premier virage pour que le pilote Red Bull prenne l'avantage sur l'auteur de la pole. Son coéquipier, Mark Webber, a lui déposé Hülkenberg quelques mètres plus tard, et les deux meilleurs ennemis de la F1 se sont tranquillement envolés aux avant-postes. Car derrière, le pilote Williams a retenu pendant sept tours Fernando Alonso, qui a fini par trouver l'ouverture mais a perdu plus de dix secondes dans l'affaire. Dix secondes qu'il n'a jamais réussi à rattraper.

Dominatrices lors des essais libres sur le sec vendredi, les Red Bull ont retrouvé un rythme flamboyant dimanche, se montrant imbattables. Vitantonio Liuzzi, en crashant sa Force India dans les esses de Senna, a bien essayé de relancer le suspense à vingt tours de l'arrivée avec la sortie de la voiture de sécurité. Mais sur un circuit taillé pour elles, les Red Bull n'ont laissé que des miettes à leurs adversaires. Lewis Hamilton, quatrième à 14", en sait quelque chose, lui qui s'est battu pendant 1h30 avec une McLaren récalcitrante. Le Britannique reste tout de même mathématiquement en course pour le titre, au contraire de son coéquipier, Jenson Button, cinquième dimanche.

Ce doublé Red Bull offre le titre à l'écurie anglo-autrichienne, le premier de son histoire en F1. C'est déjà un accomplissement pour Christian Horner, son directeur, et Adrian Newey, le concepteur de la fantastique RB6. Et peut-être un avant-goût avant le grand final dans une semaine à Abu Dhabi. Mais même s'il n'a pu que limiter les dégâts dimanche, Fernando Alonso, qui compte 8 points d'avance sur Webber et 15 sur Vettel, est toujours maître de son destin. Exactement ce qu'il espérait avant d'arriver au Brésil.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 838ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.