En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 1996 » Grand Prix du Brésil

Grand Prix du Brésil

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Deuxième manche du Championnat du monde 1996 de F1. FIA F1WC
Dates: 29, 30 et 31 mars. Lieu: Autodrome "José Carlos Pace", Interlagos.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 12.
Conditions atmosphériques: forte pluie en début de course, piste allant en s'asséchant.
Affluence: environ 54 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1973.
Editions disputées à ce jour: 23 (13 à Interlagos et 10 à Jacarepagua).
 
Décalage horaire: GMT -3h (-5h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h, heure locale (18h, heure française).
Circuit: 4,325 km x 71 tours, soit 307,075 km au total.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'15"703 (moy. 205,672 km/h) par
Nigel Mansell (Williams FW14-Renault) en 1992.
1'18"455 (moy. 198,458 km/h) par
Michael Schumacher (Benetton B194-Ford) en 1994.
 
@LE PODIUM 1995:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 28. Gerhard Berger Ferrari 412T2 (G) en 1h38'44"151 (186,604 km/h)
2 8. Mika Häkkinen McLaren MP4/10-Mercedes (G) à 0'06"844 (186,389 km/h)
3 27. Jean Alesi Ferrari 412T2 (G) à 0'50"517 (185,026 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
D. Hill (Williams)Pour ce deuxième rendez-vous de la saison, les pilotes ont été confrontés aux éléments. En effet, un orage s'est abattu sur la région de São Paulo peu avant le départ du Grand Prix, les contraignant à s'élancer dans des conditions difficiles. Bien placé en pole, Damon Hill s'échappait dès le départ et creusait immédiatement un écart impressionnant sur un peloton emmené par Jacques Villeneuve. Ce dernier disparaissait après une faute, et Jean Alesi se posait en réel challenger de Damon Hill.

Cependant, Hill possédait un avantage substanciel, et en outre, sut s'arrêter au moment le plus judicieux pour chausser des pneus secs alors que la piste s'asséchait. Impérial au commandement, Damon Hill signait une victoire très significative devant Jean Alesi, alors que Michael Schumacher, classé 3ème, avait dû toutefois concéder un tour au leader.
.:: Affiche ::.
>> 583ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.