En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2012 » Grand Prix de Monaco

Grand Prix de Monaco

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Sixième manche du Championnat du monde 2012 de F1. FIA F1WC
Dates: 24, 26 et 27 mai. Lieu: Circuit de Monaco.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: ciel nuageux. 22°C dans l'air, 36°C sur la piste et 62% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 58 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 3,340 km x 78 tours, soit 260,520 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'13"556 (moy. 163,467 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) en 2011.
1'14"439 (moy. 161,528 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2011:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Sebastian Vettel Red Bull RB7-Renault (P) en 2h09'38"373 (120,574 km/h)
2 5. Fernando Alonso Ferrari 150 (P) à 0'01"138 (120,557 km/h)
3 4. Jenson Button McLaren MP4/26-Mercedes (P) à 0'02"378 (120,537 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Webber devient le 6ème pilote gagnant en 6 courses!Il aura fallu attendre les dix derniers tours pour que le Grand Prix de Monaco 70ème du nom s'anime un peu. Et encore... Lorsque les six premiers, Mark Webber (Red Bull), Nico Rosberg (Mercedes), Fernando Alonso (Ferrari), Sebastian Vettel (Red Bull), Lewis Hamilton (McLaren) et Felipe Massa (Ferrari) se sont retrouvés dans un mouchoir, avec moins de cinq secondes entre l'Australien et le Brésilien, et quelques gouttes de pluie sur le circuit, on s'est dit "Enfin!". On espérait alors sortir de la léthargie qui nous habitait depuis le départ, et le seul rebondissement de la course, lorsque Michael Schumacher (Mercedes) et Romain Grosjean (Lotus) se sont accrochés avant le premier virage, provoquant l'abandon prématuré du Français (l'Allemand a lui abandonné au 63ème tour).

Et pourtant, non, rien n'est venu. La pluie n'a pas rempli son office, et aucun des six pilotes de tête n'a commis d'erreur, malgré parfois quelques dépassements délicats sur des retardataires. Webber, parti en pole, et qui n'a abandonné sa première place que le temps du seul arrêt aux stands de l'épreuve, s'est imposé pour la deuxième fois en Principauté après sa victoire de 2010. Certes, Rosberg finit à seulement 6 dixièmes, Alonso à 9, Vettel à 1"3, Hamilton à 4"1 et Massa à 6"1, mais le Grand Prix de Monaco 2012 ne restera pas dans les mémoires, sauf peut-être dans celle de l'Australien, qui glane ainsi son premier succès de la saison, et devient le sixième vainqueur différent en six courses, ce qui n'était encore jamais arrivé dans l'histoire du Championnat du monde.

Le circuit de Monaco s'est fait respecter, n'autorisant que très peu de dépassements. A la fin du premier tour, les six premiers étaient déjà les mêmes, mais dans un ordre différent: Webber, Rosberg, Hamilton, Alonso, Massa et Vettel. Et c'est dans les stands qu'Alonso a pris le meilleur sur Hamilton pour s'emparer de la troisième place. De la même manière, Vettel, parti en tendres, contrairement aux autres membres du Top 10 qui étaient en super tendres, a pu retarder son premier arrêt le plus longtemps possible et en a profité pour gagner deux places.

Pour ajouter à la déception française provoquée par l'abandon de Grosjean, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) a lui été pénalisé par un pari manqué de son écurie. Septième suite à un premier arrêt anticipé (17ème tour), le Francilien était obligé de repasser aux stands. Ce qu'il a fait au 71ème tour pour chausser... des intermédiaires, comptant certainement sur une averse, qui n'est pas venue. Il a fini hors des points, à la 12ème place. Jenson Button (McLaren) a lui vécu une course dans l'anonymat du peloton, se bagarrant pendant plusieurs tours pour la 13ème place face à Heikki Kovalainen (Caterham). Il a bu le calice jusqu'à la lie en abandonnant au 70ème tour. Enfin, Kimi Räikkönen a "sauvé" le week-end de Lotus en arrachant la neuvième place. Ultime déception pour une écurie qu'on attendait pourtant aux avant-postes.
.:: Affiche ::.
>> 864ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.