En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2012 » Grand Prix de Singapour

Grand Prix de Singapour

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatorzième manche du Championnat du monde 2012 de F1. FIA F1WC
Dates: 21, 22 et 23 septembre. Lieu: Circuit de Marina Bay.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 19.
Conditions atmosphériques: nuit claire. 29°C dans l'air, 30°C sur la piste et 67% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2008.
Editions disputées à ce jour: 4 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 20h, heure locale (14h, heure française).
Course se déroulant de nuit!
Circuit: 5,073 km x 61 tours, soit 309,316 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 137 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'44"381 (moy. 174,963 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) en 2011.
1'45"599 (moy. 172,740 km/h) par
Kimi Räikkönen (Ferrari F2008) en 2008.
 
@LE PODIUM 2011:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Sebastian Vettel Red Bull RB7-Renault (P) en 1h59'06"757 (155,810 km/h)
2 4. Jenson Button McLaren MP4/26-Mercedes (P) à 0'01"737 (155,772 km/h)
3 2. Mark Webber Red Bull RB7-Renault (P) à 0'29"279 (155,174 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel remporte sa 2ème victoire après Bahreïn!Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ne se sont pas lâchés de tout le week-end. Vendredi et samedi matin, lors des essais libres, l'Allemand avait pris l'avantage, mais samedi après-midi, lors des qualifications, c'est l'Anglais qui s'était montré le plus rapide, signant la cinquième pole de sa saison. "Ce week-end se passe bien, mais il n'y avait pas de points à prendre aujourd'hui et ça va être une course très longue, très dure, donc je préfère rester prudent", avait néanmoins déclaré le pilote McLaren. Et il avait bien raison de se montrer prudent, car au 23ème tour du Grand Prix, alors qu'il dominait tranquillement et filait vers la victoire, il a soudainement dû arrêter sa monoplace sur le bord de la piste, suite à un problème de transmission.

Une casse mécanique qui le prive de 25 points très importants dans la course au titre, et qui a fait le bonheur de Vettel, jusqu'alors installé à la deuxième position d'une course sans grand relief. L'Allemand a donc hérité de la première place, et ne s'est pas fait prier pour la conserver jusqu'au bout. Il a finalement franchi la ligne d'arrivée, après 2h de course et non 61 tours, devant Jenson Button (McLaren) et Fernando Alonso (Ferrari), tout heureux de monter sur le podium après un Grand Prix plutôt anonyme. Avec le double Champion du monde en titre, il est le grand vainqueur de ce week-end puisqu'il quitte Singapour avec 194 points, soit 29 de plus que Vettel, et a toujours droit à un joker.

Si la première partie de course a été assez calme, la seconde fut bien plus animée. C'est d'abord Narain Karthikeyan qui s'est fait remarquer en crashant son HRT dans un muret (33ème tour), provoquant la première sortie de la voiture de sécurité, pour une dizaine de minutes. Mais à peine les fauves étaient-ils relâchés que Michael Schumacher (Mercedes) manquait un freinage, mais pas la Toro Rosso de Jean-Eric Vergne. Un accident qui entraînait le retour de la safety car, empêchant ainsi le Grand Prix d'aller à son terme. Entre les deux interventions, Pastor Maldonado (Williams), la belle surprise des qualifications (2ème), était contraint à l'abandon suite à un problème hydraulique.

Au terme de toutes ces péripéties, Paul Di Resta (Force India) a fait très bonne figure avec sa quatrième place; Kimi Räikkönen (Lotus) peut remercier le ciel et les consignes d'écurie (Romain Grosjean l'a laissé passer au 47ème tour) pour sa sixième place, inespérée au départ (12ème); Felipe Massa (Ferrari) a démontré toute sa hargne pour revenir du fond du classement après un accrochage en début de course et prendre la huitième place; Mark Webber (Red Bull) peut repartir de Singapour déçu après sa onzième place, qui le relègue à 62 points du leader.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 872ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.