En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2012 » Grand Prix de Chine

Grand Prix de Chine

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Troisième manche du Championnat du monde 2012 de F1. FIA F1WC
Dates: 13, 14 et 15 avril. Lieu: Circuit de Shanghai.
Engagés: 24. Qualifiés: 24. Partants: 24. Classés: 23.
Conditions atmosphériques: ciel nuageux. 22°C dans l'air, 24°C sur la piste et 52% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2004.
Editions disputées à ce jour: 8 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (09h, heure française).
Circuit: 5,451 km x 56 tours, soit 305,066 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 190 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'33"706 (moy. 209,417 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) en 2011.
1'32"238 (moy. 212,750 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2011:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 3. Lewis Hamilton McLaren MP4/26-Mercedes (P) en 1h36'58"226 (188,758 km/h)
2 1. Sebastian Vettel Red Bull RB7-Renault (P) à 0'05"198 (188,590 km/h)
3 2. Mark Webber Red Bull RB7-Renault (P) à 0'07"555 (188,513 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Rosberg remporte sa 1ère victoire au bout de 111 GP!Nico Rosberg aura dû attendre son 111ème Grand Prix pour être la star du week-end. Samedi, il a signé la première pole de sa carrière en profitant notamment du système W-duct de sa Mercedes. Dimanche, il a remporté sa première course, avec plus de 20 secondes d'avance sur les deux McLaren de Jenson Button et Lewis Hamilton, en résistant à la concurrence malgré deux arrêts aux stands. Dans l'écurie allemande, on s'inquiétait du rythme en course et de la dégradation des pneus Pirelli, on est désormais rassurés. Et l'Allemand, qui restait sur deux contre-performances en Australie (12ème) et en Malaisie (13ème), peut savourer son premier succès, amplement mérité. Depuis ses débuts en 2006, on prédit à Rosberg un avenir doré, on voit en lui un potentiel Champion du monde, mais il n'avait encore jamais pu concrétiser. C'est désormais chose faite, et ça va rendre cette saison encore plus passionnante.

Auteur d'un départ canon, Rosberg a ensuite passé une bonne partie de la course en tête, au gré des arrêts aux stands de chacun. Et, contrairement au trois pilotes derrière lui à l'arrivée, Button, Hamilton et Mark Webber (Red Bull), il a opté pour une stratégie à deux arrêts. Une sacrée prise de risques lorsqu'on sait que l'usure des pneus était le principal défaut des monoplaces allemandes en ce début de saison. Mais le pari orchestré par Ross Brawn et ses hommes s'est révélé payant, même si les circonstances de course ont également aidé l'Allemand. Button a en effet perdu de précieuses secondes lors de son troisième arrêt, et il s'est ensuite retrouvé coincé par des pilotes moins rapides que lui. Mais ça n'enlève rien au brio de Rosberg et de l'écurie Mercedes, qui peut ainsi se consoler du nouvel abandon de Michael Schumacher, au 13ème tour, suite à un problème lors de son changement de pneus.

Tout au long de la course, les positions dans le Top 10 n'ont pas arrêté de changer, pas nécessairement suite à des dépassements, même s'il y en a eu quelques-uns, ainsi que des passages un peu larges dans certains virages, mais plutôt à cause des stratégies différentes (2 ou 3 arrêts). Et à ce petit jeu, c'est Sebastian Vettel (Red Bull) qui s'en est le mieux sorti. Seulement 11ème sur la grille, le double Champion du monde, qui s'est arrêté deux fois, a finalement pris la 5ème place. Belle performance également pour Romain Grosjean (Lotus), 10ème sur la grille et 6ème à l'arrivée. De quoi redonner du baume au cœur au Français après ses deux abandons à Melbourne et Sepang. Mention spéciale également pour les deux pilotes Williams: Bruno Senna, 14ème sur la grille, termine 7ème, et Pastor Maldonado (13ème) prend la 8ème place. En revanche, l'autre pilote Lotus, Kimi Räikkönen, 4ème sur la grille, a terminé seulement 14ème. Le Finlandais était pourtant 3ème à moins de dix tours de l'arrivée, mais ses pneus se sont soudainement écroulés. Le genre de mésaventure qui arrivait à Rosberg, avant ce triomphal dimanche.
.:: Affiche ::.
>> 861ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.