En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix de Grande-Bretagne

Grand Prix de Grande-Bretagne

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dixième manche du Championnat du monde 2002 de F1. FIA F1WC
Dates: 05, 06 et 07 juillet. Lieu: Circuit de Silverstone.
Engagés: 22. Qualifiés: 21. Partants: 21. Classés: 12.
Conditions atmosphériques: ciel nuageux. Pluie en première partie de course, piste allant en s'asséchant par la suite.
16°C dans l'air et 18°C sur la piste.
Affluence: environ 60 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 52 (35 à Silverstone, 5 à Aintree et 12 à Brands Hatch).
 
Décalage horaire: GMT +1h (-1h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h, heure locale (14h, heure française).
Circuit: 5,141 km x 60 tours, soit 308,356 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 104 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'20"447 (moy. 230,060 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2001) en 2001.
1'23"405 (moy. 221,900 km/h) par
Mika Häkkinen (McLaren MP4/16-Mercedes) en 2001.
 
@LE PODIUM 2001:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 3. Mika Häkkinen McLaren MP4/16-Mercedes (B) en 1h25'33"770 (216,231 km/h)
2 1. Michael Schumacher Ferrari F2001 (B) à 0'33"646 (214,823 km/h)
3 2. Rubens Barrichello Ferrari F2001 (B) à 0'59"281 (213,763 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
60ème victoire de Michael Schumacher en F1Rien de tel qu'un peu de pluie pour donner du piment à un Grand Prix de Formule 1. Silverstone n'a pas failli à cette règle élémentaire. Le facteur pneumatiques s'est révélé déterminant, et Bridgestone a démontré sa supériorité face à Michelin dans des conditions de piste très changeantes. Les Ferrari de Michael Schumacher et Rubens Barrichello ont bénéficié de cet avantage, mais la course a été très animée à tous les niveaux.

Juan-Pablo Montoya, auteur de sa quatrième pole position consécutive, a dynamité le peloton dans les premiers tours, jusqu'à l'averse, et Rubens Barrichello, obligé de partir en dernière ligne, s'est offert une spectaculaire remontée. Michael Schumacher et le stand Ferrari ont réalisé un sans-faute quand au choix des types de pneumatiques et la victoire a logiquement sanctionné cette prestation. Derrière lui, Rubens Barrichello, bien revenu, et Juan-Pablo Montoya ont éclipsé leurs adversaires dont les plus convaincants se sont révélés être les pilotes BAR-Honda, Jacques Villeneuve et Olivier Panis, qui ont su saisir l'opportunité des conditions météo.

.:: Affiche ::.
>> 690ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.