En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix de Malaisie

Grand Prix de Malaisie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Deuxième manche du Championnat du monde 2002 de F1. FIA F1WC
Dates: 15, 16 et 17 mars. Lieu: Circuit de Sepang, Kuala Lumpur.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 13.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 34°C dans l'air et 41°C sur la piste.
Affluence: environ 92 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1999.
Editions disputées à ce jour: 3 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+7h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 15h, heure locale (08h, heure française).
Circuit: 5,543 km x 56 tours, soit 310,408 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'35"220 (moy. 209,565 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2001) en 2001.
1'38"543 (moy. 202,498 km/h) par
Mika Häkkinen (McLaren MP4/15-Mercedes) en 2000.
 
@LE PODIUM 2001: (55 tours effectués sur les 56 prévus, soit 304,865 km)
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Michael Schumacher Ferrari F2001 (B) en 1h47'34"801 (170,031 km/h)
2 2. Rubens Barrichello Ferrari F2001 (B) à 0'23"660 (169,410 km/h)
3 4. David Coulthard McLaren MP4/16-Mercedes (B) à 0'28"555 (169,282 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Premier doublé de l'histoire pour BMWDeux semaines après l'ouverture du championnat, la grande question était de savoir si Michael Schumacher et Ferrari allaient rééditer leur domination de Melbourne. Sur la piste de Sepang, le facteur pneumatiques allait s'avérer déterminant, mais il est apparu aussi que les Williams-BMW se posent en véritables challengers de la Scuderia Ferrari. Plus encore, un duel d'hommes se dessine avec acuité entre Michael Schumacher et Juan-Pablo Montoya.

Dès le départ, les deux pilotes se sont rugueusement asticotés au point de laisser filer leurs équipiers respectifs, Rubens Barrichello et Ralf Schumacher. Ce dernier, auteur d'un sans-faute, profitait des ennuis du Brésilien et filait vers sa quatrième victoire en F1. Revenus des profondeurs du classement, Juan-Pablo Montoya et Michael Schumacher complétaient un podium au pied duquel avait échoué, tout à la fin, la Renault de Jenson Button. Entre Williams et Ferrari, entre Michael Schumacher et Juan-Pablo Montoya, les duels sont désormais engagés.

.:: Affiche ::.
>> 682ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.