En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix du Canada

Grand Prix du Canada

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Huitième manche du Championnat du monde 2002 de F1. FIA F1WC
Dates: 07, 08 et 09 juin. Lieu: Circuit Gilles Villeneuve, Montréal.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 25°C dans l'air et 33°C sur la piste.
Affluence: environ 117 000 spectateurs le dimanche (326 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1967.
Tracé modifié (version légèrement raccourcie du précédent tracé).
Editions disputées à ce jour: 33 (8 à Mosport Park, 2 à Mont-Tremblant et 23 à Montréal).
 
Décalage horaire: GMT -4h (-6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h, heure locale (19h, heure française).
Circuit: 4,361 km x 70 tours, soit 305,270 km au total.


@LES RECORDS: (basés sur le précédent tracé)
Pole position Meilleur temps en course
1'15"782 (moy. 210,018 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2001) en 2001.
1'17"205 (moy. 206,147 km/h) par
Ralf Schumacher (Williams FW23-BMW) en 2001.
 
@LE PODIUM 2001:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 5. Ralf Schumacher Williams FW23-BMW (M) en 1h34'31"522 (193,630 km/h)
2 1. Michael Schumacher Ferrari F2001 (B) à 0'20"235 (192,942 km/h)
3 3. Mika Häkkinen McLaren MP4/16-Mercedes (B) à 0'40"672 (192,251 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Ferrari remporte sa 150ème victoire en F1Sur un tracé que n'affectionne pas particulièrement Michael Schumacher, le quadruple Champion du monde a, contre toute attente, offert à Ferrari sa 150ème victoire en Formule 1. Pourtant, Williams-BMW, souvent en réussite à Montréal, semblait bien parti pour contester la supériorité de l'équipe italienne, comme en témoignait la pole position réalisée par Juan-Pablo Montoya. Si celui-ci fit bien ce qu'il avait à faire, il ne put rien face à la stratégie orchestrée par Ferrari, Rubens Barrichello jouant à merveille son rôle de lièvre aux avant-postes, emmenant dans ses roues un Juan-Pablo Montoya qui avait opté pour une stratégie à deux arrêts.

La sortie du safety-car, au 20ème tour de la course, pour permettre le dégagement de la BAR-Honda de Jacques Villeneuve, perturba quelque peu les stratégies patiemment élaborées... Du coup, Michael Schumacher se trouva à point nommé pour reprendre les affaires à son compte, et il contrôla la situation jusqu'au drapeau à damier face à David Coulthard et Rubens Barrichello, Juan-Pablo Montoya ayant disparu, moteur cassé.

.:: Affiche ::.
>> 688ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.