En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2002 » Grand Prix d'Italie

Grand Prix d'Italie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quinzième manche du Championnat du monde 2002 de F1. FIA F1WC
Dates: 13, 14 et 15 septembre. Lieu: Autodrome National de Monza.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 13.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 23°C dans l'air et 34°C sur la piste.
Affluence: environ 60 000 spectateurs le dimanche (120 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 52 (51 à Monza et 1 à Imola).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 5,793 km x 53 tours, soit 306,720 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 309 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'22"216 (moy. 253,659 km/h) par
Juan-Pablo Montoya (Williams FW23-BMW) en 2001.
1'25"073 (moy. 245,140 km/h) par
Ralf Schumacher (Williams FW23-BMW) en 2001.
 
@LE PODIUM 2001:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 6. Juan-Pablo Montoya Williams FW23-BMW (M) en 1h16'58"493 (239,081 km/h)
2 2. Rubens Barrichello Ferrari F2001 (B) à 0'05"175 (238,813 km/h)
3 5. Ralf Schumacher Williams FW23-BMW (M) à 0'17"335 (238,187 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Rubens Barrichello conforte sa place de dauphinDans le chaudron de Monza qui, signe des temps, n'avait pas fait le plein de spectateurs, les Ferrari de Michael Schumacher et Rubens Barrichello se sont livrées à une démonstration de leur supériorité. Débarrassés rapidement des Williams-BMW de Ralf Schumacher et de Juan-Pablo Montoya, Rubens Barrichello et Michael Schumacher ont gentiment "déroulé". Il était manifeste que le Brésilien se devait de remporter ce Grand Prix afin d'assurer la deuxième place au championnat, mais la ficelle était trop grosse, et les Ferrari ont offert aux tifosi une parodie de course.

Heureusement, derrière le duo des pilotes de la Scuderia, il y eut une course, une vraie dont l'inattendu Eddie Irvine est sorti vainqueur. Certes, l'Irlandais a bénéficié des malheurs ayant accablé Williams et McLaren, mais il lui fallait se trouver à point nommé pour repousser les assauts de Jarno Trulli, l'autre Renault de Jenson Button conservant la 5ème place malgré la menace excercée par la BAR-Honda d'Olivier Panis, la McLaren-Mercedes de David Coulthard et la Jordan-Honda de Giancarlo Fisichella.

.:: Affiche ::.
>> 695ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.