En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix d'Abu Dhabi

Grand Prix d'Abu Dhabi

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dix-septième manche du Championnat du monde 2013 de F1. FIA F1WC
Dates: 01, 02 et 03 novembre. Lieu: Circuit de Yas Marina.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 21.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé puis nuit claire. 32°C dans l'air, 35°C sur la piste et 46% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2009.
Editions disputées à ce jour: 4 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +4h (+3h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 17h, heure locale (14h, heure française).
Course se déroulant pendant le crépuscule!
Circuit: 5,554 km x 55 tours, soit 305,355 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 115 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'38"481 (moy. 203,028 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) en 2011.
1'40"279 (moy. 199,388 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB5-Renault) en 2009
 
@LE PODIUM 2012:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 9. Kimi Räikkönen Lotus E20-Renault (P) en 1h45'58"667 (172,879 km/h)
2 5. Fernando Alonso Ferrari F2012 (P) à 0'00"852 (172,856 km/h)
3 1. Sebastian Vettel Red Bull RB8-Renault (P) à 0'04"163 (172,766 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel gagne et reste toujours invaincu depuis 7 courses!A ceux qui craignaient, ou espéraient, que Sebastian Vettel (Red Bull) perde un peu de motivation après avoir glané son quatrième titre mondial le week-end dernier en Inde, l'Allemand a répondu en gagnant certainement sa course la plus facile de la saison, dimanche sur le circuit de Yas Marina. Deuxième sur la grille derrière son coéquipier Mark Webber, Vettel a profité une nouvelle fois de l'envol loupé de l'Australien pour passer devant au premier virage. On ne l'a ensuite plus revu. Il a même pris une telle avance sur ses rivaux que lors de ses deux arrêts aux stands, il est toujours ressorti en tête, et c'est finalement avec 30"8 d'avance sur Webber qu'il a franchi la ligne, avant de régaler le public d'un nouveau donuts, qui vaudra certainement à son écurie une deuxième amende.

Après la Belgique, l'Italie, Singapour, la Corée du Sud, le Japon et l'Inde, c'est donc la septième victoire de suite de l'Allemand, qui égale ainsi Michael Schumacher, auteur d'une même série en 2004. Le record absolu de neuf victoires établi par Alberto Ascari entre 1952 et 1953 est à la portée du quadruple Champion du monde. Pour son éventuel huitième succès, il faudra attendre le GP des Etats-Unis à Austin dans deux semaines.

Mais si Vettel s'est encore une fois baladé, qu'on fait les autres? Heureusement pour le spectacle, il se sont bagarrés. Grâce aux stratégies décalées, et au DRS, les dépassements ont été nombreux en piste. Certains ont néanmoins été à la limite de la légalité, comme Fernando Alonso (Ferrari), qui, en sortant des stands après son deuxième arrêt, a dépassé Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) en dehors de la piste. L'Espagnol, 5ème à l'arrivée, n'est pas à l'abri d'une pénalité qui pourrait le voir sortir du Top 10.

Au terme de ces nombreux rebondissements, c'est donc Webber qui a assuré la deuxième place, et le troisième doublé de Red Bull cette saison. Nico Rosberg (Mercedes) est lui parvenu à conserver sa troisième place malgré la pression mise par Romain Grosjean (Lotus) en fin de course. Et Paul Di Resta (Force India), grâce à une audacieuse stratégie à un seul arrêt, a signé une superbe 6ème place. Tous ces pilotes-là peuvent avoir le sourire ce dimanche soir, au contraire de Felipe Massa, dont la très belle course aurait mérité mieux que la 8ème place finale. Mais les stratèges de Ferrari sont passés par là... Quant à Kimi Räikkönen (Lotus), rétrogradé au 22ème rang sur la grille après avoir été exclu des qualifications pour un défaut sur son fond plat, il n'est pas allé plus loin que le premier virage, après avoir touché la Caterham de Giedo Van der Garde. Un week-end vraiment noir pour le Finlandais, qu'on verra cependant bien aux Etats-Unis et au Brésil, car il a trouvé un accord avec son écurie.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 895ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.