En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix du Japon

Grand Prix du Japon

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quinzième manche du Championnat du monde 2013 de F1. FIA F1WC
Dates: 11, 12 et 13 octobre. Lieu: Circuit de Suzuka.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 19.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 24°C dans l'air, 36°C sur la piste et 35% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1976.
Editions disputées à ce jour: 28 (4 au Mont Fuji et 24 à Suzuka).
 
Décalage horaire: GMT +9h (+7h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (08h, heure française).
Circuit: 5,807 km x 53 tours, soit 307,471 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 300 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'29"599 (moy. 233,320 km/h) par
Felipe Massa (Ferrari 248 F1) en 2006.
1'31"540 (moy. 228,372 km/h) par
Kimi Räikkönen (McLaren MP4/20-Mercedes) en 2005.
 
@LE PODIUM 2012:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Sebastian Vettel Red Bull RB8-Renault (P) en 1h28'56"242 (207,430 km/h)
2 6. Felipe Massa Ferrari F2012 (P) à 0'20"639 (206,631 km/h)
3 14. Kamui Kobayashi Sauber C30-Ferrari (P) à 0'24"538 (206,480 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel gagne sa 5ème course de rang, la 9ème cette saison!Il faut croire que dans la nuit de samedi à dimanche, la lune et les étoiles n'étaient pas alignées dans le ciel de Suzuka. En choisissant ces mots avant le Grand Prix du Japon, Christian Horner avait bien imagé la faible probabilité de voir Sebatian Vettel décrocher le titre de Champion du monde dès ce week-end. Le patron de Red Bull Racing ne s'était pas trompé. Mais son pilote a une nouvelle fois fait une démonstration de force. Vainqueur du 35ème GP de sa carrière, son cinquième consécutif, l'Allemand est tout proche de sa quatrième couronne mondiale. Il devra patienter au moins quinze jours, jusqu'à la manche indienne. La faute à un Fernando Alonso (Ferrari) une nouvelle fois auteur d'une très belle course, débutée en huitième position et terminée au pied du podium.

Parti en pole, Mark Webber espérait s'offrir une victoire de prestige avant de faire ses adieux à la Formule 1. Mais la stratégie de l'Australien (3 arrêts contre 2 pour Vettel) n'a pas été efficace. Celle de Romain Grosjean (Lotus) non plus. Auteur d'un départ exceptionnel, où il a dépassé Hamilton, Vettel et Webber pour prendre les commandes de la course, le Français a peut être joué petit bras. Jusqu'à la mi-course, il était en tête, calquant sa stratégie sur celle de Webber. Mais une hésitation durant plusieurs tours, après le deuxième arrêt du pilote Red Bull, lui a coûté ses derniers espoirs de décrocher son premier succès.

En fin de course, il a bien résisté au retour de l'Australien mais ses pneus usés ne lui ont pas permis de conserver sa deuxième place. Ce podium est tout de même un résultat positif, qui vient confirmer sa bonne période. Son coéquipier Kimi Räikkönen a également fait le job, terminant à la cinquième place. La grande perdante de ce GP est forcément Mercedes, qui se bat pour la deuxième place du classement des constructeurs avec Ferrari. Lewis Hamilton a dû rapidement abandonner en raison d'une crevaison lente après un départ où il a légèrement touché la monoplace de Vettel. Et Nico Rosberg, huitième, n’a jamais pu jouer les premiers rôles.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 893ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.