En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2013 » Grand Prix de Monaco

Grand Prix de Monaco

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Sixième manche du Championnat du monde 2013 de F1. FIA F1WC
Dates: 23, 25 et 26 mai. Lieu: Circuit de Monaco.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 19°C dans l'air, 42°C sur la piste et 38% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 59 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 3,340 km x 78 tours, soit 260,520 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'13"556 (moy. 163,467 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) en 2011.
1'14"439 (moy. 161,528 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2012:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 2. Mark Webber Red Bull RB8-Renault (P) en 1h46'06"557 (147,312 km/h)
2 8. Nico Rosberg Mercedes F1 W03 (P) à 0'00"643 (147,297 km/h)
3 5. Fernando Alonso Ferrari F2012 (P) à 0'00"947 (147,290 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Nico gagne à Monaco 30 ans après son père Keke!Parti en pole à Bahreïn et à Barcelone, Nico Rosberg (Mercedes) n'avait pas réussi à tenir cette première place bien longtemps sur ces deux tracés et n'avait pris que la 9ème et la 6ème place. Mais, sur le circuit atypique de Monaco, où dépasser est quasiment impossible, l'Allemand est parvenu à s'imposer pour glaner sa première victoire en Principauté, trente ans après son père Keke, la seconde seulement de sa carrière après la Chine en 2012. Alors qu'on s'interrogeait sur la capacité des Mercedes à ne pas trop dégrader leurs pneus, la réponse a été cinglante lors des 78 tours du tracé monégasque: Rosberg était le plus rapide en course, point final!

Il a maîtrisé ses rivaux sans trembler, a pris les bonnes décisions au bon moment, et n'a pas été perturbé par les nombreux incidents, les trois sorties de la voiture de sécurité, et le drapeau rouge. Car si l'Allemand a finalement vécu une course assez tranquille devant, derrière lui il s'est passé bien des événements. Au 30ème tour, Felipe Massa (Ferrari) a vécu exactement le même accident que samedi lors des essais libres 3, à Sainte-Dévote. Le Brésilien, sonné, a été emporté à l'hôpital pour subir des examens. Quinze tours plus tard, c'est Pastor Maldonado (Williams) qui a tapé très fort au Bureau de tabac après avoir été tassé par la Marussia de Max Chilton, accident qui a provoqué le drapeau rouge et une nouvelle procédure de départ. Enfin, au 62ème tour, Romain Grosjean (Lotus) a harponné la Toro Rosso de Daniel Ricciardo à la chicane, provoquant l'abandon de l'Australien, et le sien, quelques tours plus tard.

Dans la course au titre, la bonne opération est bien évidemment pour Sebastian Vettel (Red Bull), deuxième après avoir profité de la première sortie de la safety car pour dépasser Lewis Hamilton (Mercedes) en compagnie de son coéquipier Mark Webber. L'Allemand compte désormais 21 points d'avance sur Kimi Räikkönen, seulement dixième après avoir dû repasser aux stands à huit tours de l'arrivée suite à un accrochage avec Sergio Pérez (McLaren) à la chicane. Enfin, Fernando Alonso (Ferrari), qui n'a lui connu aucun incident en course, n'avait tout simplement pas le rythme pour suivre les meilleurs et termine à la 7ème place. Il se retrouve à 29 points du triple Champion du monde en titre.
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.