En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2008 » Grand Prix du Japon

Grand Prix du Japon

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Seizième manche du Championnat du monde 2008 de F1. FIA F1WC
Dates: 10, 11 et 12 octobre. Lieu: Circuit du Mont Fuji.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel très nuageux. 16°C dans l'air, 21°C sur la piste et 64% d'humidité.
Affluence: environ 90 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1976.
Editions disputées à ce jour: 23 (3 au Mont Fuji et 20 à Suzuka).
 
Décalage horaire: GMT +9h (+7h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h30, heure locale (06h30, heure française).
Circuit: 4,563 km x 67 tours, soit 305,416 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 305 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'25"368 (moy. 192,423 km/h) par
Lewis Hamilton (McLaren MP4/22-Mercedes) en 2007.
1'28"193 (moy. 186,260 km/h) par
Lewis Hamilton (McLaren MP4/22-Mercedes) en 2007.
 
@LE PODIUM 2007:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 2. Lewis Hamilton McLaren MP4/22-Mercedes (B) en 2h00'34"579 (151,978 km/h)
2 4. Heikki Kovalainen Renault R27 (B) à 0'08"377 (151,802 km/h)
3 6. Kimi Räikkönen Ferrari F2007 (B) à 0'09"478 (151,779 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Fernando Alonso remporte sa 21ème victoire en F1Il y a quinze jours, à Singapour, la victoire de Fernando Alonso (Renault) s'était jouée, certes sur le talent du pilote et la rapidité de la voiture, mais également sur un énorme concours de circonstances qui l'avait vu ravitailler juste avant l'accident de son coéquipier, Nelsinho Piquet, et l'intervention de la voiture de sécurité. Sur un circuit où les dépassements sont très difficiles, cet incident de course lui avait permis de s'imposer. Dimanche, sur le circuit du Mont Fuji, le double Champion du monde a encore profité d'un coup du sort pour filer vers la victoire. Au départ, Kimi Räikkönen (Ferrari), deuxième sur la grille, s'élançait mieux que Lewis Hamilton (McLaren), mais le Britannique tentait un freinage un peu suicidaire et créait une certaine confusion dans le premier virage. Les principales victimes: Kazuki Nakajima (Williams), et surtout David Coulthard (Red Bull), qui finissait dans le mur. Les bénéficiaires: Robert Kubica (BMW Sauber), Fernando Alonso et Heikki Kovalainen (McLaren), qui s'emparaient dans cet ordre des trois premières places.

A peine quelques centaines de mètres plus loin, c'était Felipe Massa (Ferrari) qui se rendait coupable d'un accrochage sur Hamilton, sa monoplace touchant celle du Britannique, qui partait en tête à queue et voyait tous les pilotes lui passer devant. Un arrêt au stand et c'en était fini des espoirs de victoire pour le leader du championnat. Les commissaires de course entraient alors dans la danse. Ils étudiaient les deux incidents et pénalisaient d'un drive through Hamilton et Massa. Les deux candidats au titre de Champion du monde, chacun coupable d'une erreur, se retrouvaient noyés dans le peloton, entre la 12ème et la 14ème place. On pouvait donc s'intéresser à la course, la vraie.

Sur la piste, la lutte débutait entre Kubica et Alonso. Et c'est à coups de records du tour, mais aussi dans les stands, que les deux pilotes allaient se battre. En ravitaillant en premier, au 17ème tour, le Polonais laissait la première place à l'Espagnol. Celui-ci s'arrêtait deux tours plus tard, et repartait devant Kubica. A la faveur de cette campagne de ravitaillements, on avait même le temps de profiter d'une première cette saison: Sébastien Bourdais (Toro Rosso) en tête d'un Grand Prix. Le Français a en effet occupé la première place entre le 21ème et le 25ème tour, un événement loin d'être anecdotique alors qu'il n'est toujours pas certain de conserver son volant la saison prochaine. Le Manceau a également décroché une belle sixième place sur la piste, mais a été pénalisé de 25 secondes pour avoir gêné Massa à la sortie des stands, ce qui lui vaut la dixième place finale.

Une fois que tous les hommes de tête avaient ravitaillé, la situation était plus claire, avec un trio composé d'Alonso, Kubica et Räikkönen, Kovalainen ayant disparu de l'équation après son abandon sur panne moteur au 16ème tour. Alonso cravachait alors pour creuser l'écart entre les deux arrêts au stand: il battait le record du tour au 41ème passage devant la ligne (1'19"101). Kubica ne pouvait répliquer et s'attachait surtout à conserver cette deuxième place, qui lui permet, avec 12 points de retard sur Hamilton, de garder l'espoir dans la course au titre. Après son deuxième arrêt, Räikkönen ressortait en effet dans la roue du Polonais, et était même à deux doigts de le dépasser quelques tours plus tard. Devant, Alonso filait tranquillement vers la victoire, la 21ème de sa carrière. Derrière, Massa doublait Mark Webber (Red Bull) à l'intérieur au bout de la ligne droite pour sauver un point, qui sera doublé après la pénalité de Bourdais. Quant à Hamilton, il concluait à la 12ème place une course anonyme. Les deux hommes poursuivront leur duel dans une semaine à Shanghai, en Chine, en espérant cette fois que leur fébrilité ne prenne pas le dessus sur leur talent.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 801ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.