En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 05 Janvier 2018

Engager un motoriste indépendant sera le miroir du succès
Liberty Media a présenté un premier plan pour l'introduction d'un nouveau moteur en 2021. La F1 veut réduire les coûts et augmenter le spectacle, tout en simplifiant les règles concernant le bloc propulseur. Pour Ross Brawn, la présence d'un nouveau constructeur indépendant sera le baromètre de la réussite de ce nouveau règlement.

"Les moteurs de 2021 devront être plus économiques et faire plus de bruit" explique Brawn.

"Il faut que ce règles soient abordables pour un constructeur indépendant. Nous ne disons pas que nous aurons un motoriste indépendant, mais il faut que les spécifications techniques permettent à l'un d'entre eux de s'engager."

Pour Brawn, c'est vraiment l'engagement d'un nouveau motoriste qui permettra de savoir si les nouvelles règles ont atteint leur but: "C'est un baromètre très important car si nous y parvenons, cela signifie que le moteur est comme il le fallait, techniquement et économiquement."

"Un moteur coûte aujourd'hui un million et demi d'euros, simplement pour l'acheter. Cela n'inclut ni le développement, ni le dessin, ni rien d'autre. C'est bien trop cher, il faut réduire ces coûts."
source: Nextgen-Auto.com

Horner veut une F1 plus attractive pour les sponsors
Christian Horner a une vision bien précise de la Formule 1 et pense qu'elle doit être un bon équilibre entre technologie et spectacle. Aujourd'hui, elle représente la pointe de la technologie mais n'offre pas le spectacle attendu par beaucoup.

"Pour attirer les sponsors, il faut avoir un produit attirant" lance l'Anglais comme une évidence. "Sinon, les sponsors ne viennent pas. Il y a beaucoup de voitures nues, et nous avons été capables d'attirer des partenaires grâce à ce que nous faisons en piste et hors piste."

"La F1 est dans une situation plus difficile en ce qui concerne la santé financière et les profits des équipes. Il y avait de nombreuses marques sur les voitures Il n'y a qu'à comparer les photos de fin de saison entre 1997 et 2017, vous verrez la différence de nombre d'entreprises impliquées."

Red Bull a pris les devants et a conclu un accord avec Aston Martin pour que la marque devienne son sponsor titre cette saison, et l'accord a débuté cette semaine. Malgré tout, Horner considère que la F1 rencontre de plus grandes difficultés à s'imposer par rapport à une décennie avant.

"Il y a plus de choix car le monde évolue. Il y a plus de plateformes et le produit que nous proposons actuellement n'est pas fantastique. Une course comme Abu Dhabi n'est pas une bonne pub pour la F1. Nous valons mieux que ça, la F1 vaut mieux que ça. Ce n'est qu'un chapitre sur 20, c'est vrai, et il y a eu de belles courses en 2017, mais il faut apprendre."
source: Nextgen-Auto.com

Hartley ne va se concentrer que sur la F1 en 2018
Maintenant qu'il a atteint son objectif ultime, la Formule 1, Brendon Hartley veut se concentrer totalement dessus. En fin de saison, il a enchaîné huit semaines de compétition, jonglant entre le WEC et la F1. S'il garde des liens avec Porsche, il ne disputera aucune course hors de la F1.

"Je serai encore associé à Porsche mais je ne courrai nulle part ailleurs, car je pense que je dois être parfaitement concentré. J'ai un grand défi qui m'attend et j'en suis parfaitement confiant" explique le Néo-Zélandais.

"Je vais dépenser toute mon énergie et mon temps à être parfaitement préparé, à me rendre sur les courses en étant au top de ma condition et en faisant tous les efforts possibles pour que ça fonctionne. C'est une chance énorme que j'ai là."

Avoir décroché une place dans le plus grand championnat au monde pousse forcément Hartley à un changement de philosophie: "Dans les années précédentes, j'essayais de disputer chaque course où j'avais une chance de courir."

Il expliquait avant les fêtes de fin d'année ne pas se laisser trop de temps de repos, devant commencer le travail très tôt pour la saison à venir. Il a toutefois tenu à prendre du temps en famille, à l'autre bout du monde.

"Je vais prendre les mêmes vacances que les autres années, entre Noël et le jour de l'an" expliquait-il. "Il n'y a qu'une année où je n'ai pas pu rentrer, car je ne pouvais pas me payer les billets d'avion."

"Ce n'est pas anodin de rentrer chez moi durant l'année, surtout avec le décalage horaire. Il n'y a pas de pause assez grande qui peut le permettre. J'aime passer du temps en Nouvelle-Zélande, je prends souvent un mois à ce moment de l'année et j'en profite à fond."

Néanmoins, lui et sa fiancée ne se sentent plus vraiment Néo-Zélandais: "On s'y sent toujours à la maison mais on a désormais notre vie en Europe car nous y sommes depuis plus de 10 ans."
source: Nextgen-Auto.com

Force India annonce son pilote de réserve pour 2018
Force India a fait son choix: pour épauler Sergio Pérez et Esteban Ocon cette année, c'est un pilote qui était jusque-là soutenu par Renault F1, le Canadien Nicholas Latifi, qui devient 3ème pilote.

Le jeune homme de 22 ans aura aussi le rôle de pilote de développement, ce qui signifie qu'il passera une bonne partie de son temps dans le simulateur à Silverstone.

En 2017, Latifi a couru chez Dams en F2 et avait remporté une course et signé 9 podiums.

"Je suis très excité par cette opportunité. Force India est une équipe en constante progression ces dernières années et je suis fier d'en faire partie. Je suis désireux de prouver à l'équipe ce dont je suis capable et les aider à se rapprocher de l'avant de la grille", commente Latifi, qui participera aux essais privés pour les jeunes et à plusieurs séances libres 1 du vendredi matin.

"Nicholas sort d'une solide saison en F2", poursuit Vijay Mallya, le directeur de Force India. "Il va renforcer notre programme de développement de pilotes. Il va soutenir notre programme au simulateur et travailler avec nous quelques fois le vendredi matin."

"Nous avons la réputation de faire progresser les jeunes jusqu'à une carrière en F1 et Nicholas apprendra beaucoup chez nous."
source: Nextgen-Auto.com

Les choses sérieuses commencent pour Alonso à Daytona
C'est à la fin du mois que se dérouleront les 24 heures de Daytona et Fernando Alonso a donc trois semaines pour s'y préparer. L'Espagnol est arrivé à Daytona hier et a pris la température du circuit américain.

"C'était plutôt impressionnant car j'ai ressenti la même chose qu'à Indianapolis" décrit Alonso. "On voit ce circuit énorme pour la première fois ainsi que les tribunes, les infrastructures et la taille de tout le reste. C'est énorme et ça donne un aspect unique et légendaire à cette course."

Bien qu'il ait déjà une expérience sur ovale, Alonso devra découvrir un circuit qui possède une partie sur ovale avec une très forte inclinaison de piste (banking). Il aura également une première idée de ce qu'implique une course d'endurance.

"Il y a plein de nouveautés pour moi. J'ai vu les virages et l'inclinaison des virages est nettement plus forte qu'à Indianapolis. J'ai hâte de voir ce que ça fait au volant d'une voiture. Je vais également devoir partager la voiture ainsi que ses réglages, la position du siège, et tout autant d'autres choses pour lesquelles il faudra des compromis."

"C'est un super défi, je vais apprendre plusieurs choses telles que la gestion du trafic et des pneus ou encore la course de nuit. Je suis dans la bonne équipe et j'ai le bon équipage pour y parvenir et je suis sûr que dès que nous baisserons notre visière, nous voudrons gagner la course."

Le plateau du Rolex 24 est très relevé cette année puisque plusieurs pilotes de Formule 1, anciens et actuels, ainsi que des gloires des championnats américains, y seront présents.

"Je suis heureux d'être là. Il y a non seulement Juan Pablo [Montoya], mais aussi de nombreux pilotes tout aussi bons. C'est un grand défi pour nous mais nous serons en piste pour lutter contre les meilleurs. C'est absolument génial."

Bien qu'il commence à se plaire sur les manches américaines, puisqu'il disputera sa deuxième classique au pays de l'oncle Sam en huit mois, Alonso ne se voit pas encore disputer le Daytona 500 en Nascar.

"C'est une technique de pilotage très différente. Les voitures de Nascar sont uniques par leur pilotage donc je n'y pense pas. Mais entre l'Indy 500 en mai, le Grand Prix d'Austin en octobre et le Daytona 24, j'aurai disputé trois grosses courses en Amérique. Cela me donne le sourire" conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Massa ne veut pas précipiter son arrivée en Formule E
Felipe Massa n'a jamais caché son intérêt pour la Formule E, puisqu'il veut disputer d'autres courses à haut niveau pour conclure sa carrière, mais il avoue ne pas être pressé de débuter. Il ne participera pas aux essais pour les débutants et s'apprête à laisser passer la saison 4, qui vient de débuter.

"Je veux comprendre ce que sera la situation car je ne le sais pas" explique-t-il au sujet de l'année 2018. "Je ne pense pas que je courrai en Formule E car la saison vient de commencer et la plupart des équipes ont leur pilote. Je veux rouler dans un championnat où je pense pouvoir être au meilleur niveau et me battre pour des courses et des championnats."

"Je veux me préparer et trouver l'équipe qui me le permettra, donc un passage en Formule E ne se fera pas de sitôt, il faudra de la préparation pour la saison suivante et j'ai des idées sur mes occupations entre temps. Je pourrai venir sur les circuits et participer à différents événements, pourquoi pas travailler à la télévision."

Néanmoins, il n'exclut pas de faire une pige en Formule E, à l'image de celle qu'il va faire en stock car brésilien à Interlagos: "Si j'avais l'opportunité de faire quelques courses de la bonne manière je serais d'accord mais je ne sais pas si la chance se présentera."

"Le championnat démarre tout juste et je suis certain que je n'ai pa envie de prendre le volant d'un pilote juste pour faire le nombre. Je pense que j'ai besoin que tout soit parfait."
source: Nextgen-Auto.com

Les pilotes Red Bull confiants de garder la même harmonie
Daniel Ricciardo et Max Verstappen ont développé des liens d'amitié et le montrent régulièrement au travers de vidéos proposées par Red Bull, ou même directement par la Formule 1.

Les deux pilotes ont été confrontés à des tensions en Hongrie, lorsque Verstappen a percuté Ricciardo, mais le Néerlandais s'est excusé et ils ont avancé. L'Australien espère bien qu'ils restent amis si leur monoplace leur permettait de jouer pour le titre.

"J'aimerais bien, pouvoir toujours lui fêter son anniversaire, nous verrons" lance Ricciardo. "Nous avons dit en début d'année que ce serait un bon problème à avoir. Si nous luttons tous les deux à l'avant du peloton et que ces batailles décident du titre mondial, nous serions ravis de relever le défi."

"Nous avions des espoirs élevés pour la saison dernière. Je pense que nous nous rapprocherons en 2018. Assez pour le titre? Je pense que nous pouvons y parvenir mais nous verrons. Je ne veux pas prédire trop vite. Nous avons beaucoup appris et nous allons faire le travail nécessaire pour démarrer en force."

Pour la première fois, Daniel Ricciardo a concédé une défaite face à un équipier en qualifications sur l'ensemble d'une saison. Le Néerlandais est conscient de la pression qu'un titre potentiel amène mais estime lui aussi qu'ils pourraient le gérer en adultes.

"Je le pense car nous nous respectons" a justifié Verstappen. "Il est certain qu'il y a un peu plus de tension quand on lutte pour le titre mais on revient toujours au point où l'on se respecte et où il faut accepter qu'un gars soit plus rapide que l'autre. Quand l'autre réussit sa course, on peut le féliciter et je crois même que c'est important."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso provoque le chaos partout où il passe, selon Piquet
Fernando Alonso est considéré depuis plusieurs années comme l'un des meilleurs pilotes du plateau, sinon le meilleur. Pourtant, il ne possède que deux titres mondiaux dont le dernier remonte à plus de onze ans.

Pour Nelson Piquet, triple Champion du monde, c'est l'Espagnol qui est en faute pour ce manque de réussite, puisqu'il paie de mauvais choix et un comportement politiquement incorrect.

"Fernando a eu la chance de gagner jusqu'à cinq titres mondiaux, mais la réalité est qu'il y a toujours des problèmes, où qu'il soit" explique Piquet. "C'est un pilote fantastique mais il génère des problèmes et tout le monde finit par quitter les équipes où il passe."

"Il est très mauvais sur l'aspect politique du travail avec l'équipe. Quand on arrive dans une équipe, il faut être patient et travailler avec, pour gagner. Mais il veut toujours tout, tout de suite, et ce n'est pas la meilleure solution."

Piquet estime qu'entre Alonso et Hamilton, qui vient de remporter son quatrième titre, le niveau est le même: "Je ne pense pas qu'Alonso soit meilleur. Je pense qu'ils ont un niveau similaire."
source: Nextgen-Auto.com

Wolff - Bottas doit se battre pour le titre en 2018
Les dirigeants de Mercedes ont été compréhensifs avec Valtteri Bottas lorsque celui-ci a rencontré des problèmes en milieu de saison et ont laissé du temps pour qu'il se reprenne. Néanmoins, il n'aura pas de seconde chance puisque Toto Wolff annonce aujourd'hui que le Finlandais devra se battre pour le titre en 2018.

"C'est ce qu'il a à faire, se battre pour le titre" déclare le directeur de Mercedes. "Nous avons vu des grands moments à Sotchi et en Autriche mais après l'été, Lewis est revenu très fort et ce pas en avant s'est accompagné d'un pas en arrière de Valtteri."

"Il s'est rattrapé en fin de saison car il est Finlandais et il n'abandonne jamais, et j'attends de lui qu'il revienne plus fort avec toutes ses connaissances acquises cette année face au meilleur pilote actuel."

Pour Wolff, Bottas n'est pas satisfait de sa saison 2017, ce qui concorde avec les propos du pilote, qui s'avouait déçu de sa première saison au plus haut niveau, en dépit de trois victoires et quatre pole positions.

"Je pense qu'il est le premier à vouloir faire ses preuves. Il connait ses lacunes et ses points forts. Je connais Valtteri depuis 10 ans et il y a 10 ans, un gamin est venu dans mon bureau avec un pull, sans veste, il n'avait pas de père avec lui et il avait une volonté inébranlable, une volonté de fer et un vrai caractère, et je sais que nous pourrons voir un meilleur Valtteri en 2018."

Nico Rosberg avait conseillé à son successeur de jouer avec l'esprit de son rival, comme il avait été contraint de le faire en 2016 pour être Champion du monde, mais Wolff doute que Bottas en fasse de même.

"Ce n'est pas le style de Valtteri. Valtteri veut le faire en piste de la meilleure des manières et il possède des talents qui ont bien fonctionné sur certains circuits où c'est lui qui était la référence. Il va progresser sur ses faiblesses et continuera de travailler ses forces."

"Ce qu'il veut, c'est être la référence face à un quadruple Champion du monde. Il est très honnête avec lui-même et sait que s'il peut défier Lewis, il aura sa place parmi les plus grands. S'il n'y parvient pas, il le saura et n'aura aucune excuse."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg médite et mange sainement pour garder la forme
Nico Rosberg a vécu l'une des saisons les plus longues et les plus tendues face à Lewis Hamilton en 2016. Au terme de 21 courses, ponctuées par plusieurs accrochages entre les deux pilotes Mercedes, l'Allemand a remporté son premier et dernier titre mondial, avant de prendre sa retraite.

Il avoue avoir utilisé une tactique particulière pour garder un esprit sain, alors que la pression du titre et que la rivalité avec son équipier atteignaient simultanément leur paroxysme.

"J'aime méditer tous les jours" révèle Rosberg. "Cela m'aide à grandir en tant qu'être humain et à en apprendre plus à mon sujet. Cela aide à comprendre pourquoi nous sommes jaloux, pourquoi nous nous mettons en colère et pourquoi nous avons des relations difficiles avec nos parents ou partenaires afin de mieux comprendre ces sentiments."

En revanche, il est hors de question pour lui de faire des sports à sensation impliquant toute notion de vertige: "J'ai toujours eu peur du vide, vous ne me verrez jamais faire du saut à l'élastique."

Mais pour garder un esprit sain, il est important de le placer dans un corps sain. C'est pour cela que l'Allemand a toujours fait attention à sa santé et qu'il continue encore aujourd'hui, alors qu'il est à la retraite.

"En tant que pilote, je devais être aussi léger que possible et j'ai appris la nutrition pour atteindre un extrême. Je suis désormais motivé à garder la forme pendant ma retraite. Nous avons un petit jardin végétal à la maison, mais j'aime une pizza margherita une fois par mois."

Quant à son titre, il se souvient de la soirée qui a suivi l'obtention de la couronne, et la fête qui s'est déroulée dans une boîte de nuit à Abu Dhabi, où il a affiché son succès toute la nuit.

"Quand j'ai gagné le Championnat du monde l'an dernier à Abu Dhabi, nous avons volé l'affiche de stands et nous l'avons emmenée en boîte de nuit. Il y avait cette énorme pancarte devant notre table qui disait "Nico, Champion du monde. Nous étions surs de rester discrets" plaisante-t-il.

Bien que son plus grand rival ait été un Britannique et que les deux hommes ne se soient pas fait de cadeaux, Rosberg apprécie la politesse des compatriotes de Lewis Hamilton.

"J'admire l'éthique de vie des Britanniques. Quand il y a une file d'attente, tout le monde se met en ligne et personne ne passe. Quand vous êtes sur la route, quelqu'un va s'arrêter et mettre ses clignotants pour vous dire de passer. C'est différent de là où je viens."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.