En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 18 Octobre 2017

Hartley - 50 pages à lire pour se préparer à piloter la Toro Rosso!
Brendon Hartley, le nouveau pilote Toro Rosso (pour Austin déjà, peut-être pour la fin de la saison), a révélé que son équipe lui avait donné un manuel de 50 pages sur la monoplace qu'il devrait piloter ce week-end à Austin.

Cela fait 6 ans que le Néo-Zélandais n'a pas conduit une Formule 1 et, depuis, les procédures ont beaucoup changé, notamment avec les V6 turbo hybrides.

"J'ai pu faire une journée en simulateur, une après-midi en fait", explique-t-il.

"Et on m'a donné un manuel du pilote: 50 pages à apprendre! Je dois apprendre toutes les procédures de la voiture, tout le fonctionnement du volant."

"Je vais avoir 4 heures d'essais libres avant les qualifications et j'ai envie de penser que ce sera suffisant pour être dans le rythme."

En plus du fonctionnement de sa voiture, Hartley va devoir apprendre les règles de la Formule 1.

"Elles sont devenues très complexes au fil du temps. Mais, heureusement, les communications radio n'ont pas été interdites finalement et Toro Rosso pourra donc me guider quand ce sera nécessaire."

Finalement, ce qui inquiète le moins Hartley, c'est le pilotage.

"En termes de temps au tour pur, ce n'est pas très différent de ma Porsche en LMP1. Sept ou huit secondes en chrono absolu, un peu moins en rythme de course."

"J'ai conduit des voitures très rapides, je pense que c'est aussi pour ça que Red Bull m'a considéré pour piloter ce week-end. J'ai aussi l'habitude de voitures avancées sur le plan technologique, l'hybride et tout ça. C'est assez similaire."

"Mais ça restera un gros pas en avant. Cela fait 6 ou 7 ans que je n'ai pas piloté une monoplace. Cela reste une voiture de course, avec 4 roues et les mêmes lois de la physique. Pour aller vite sur un tour, c'est la même façon de faire."
source: Nextgen-Auto.com

McLaren veut faire aussi bien que l'an dernier à Austin
L'équipe McLaren se rend aux Etats-Unis avec l'espoir de bien y figurer, elle qui a remporté la première édition de cette course en 2012, avec Lewis Hamilton. Aucune chance de rééditer cette performance dimanche, mais l'espoir d'une arrivée dans les points est bien réel.

"Le Grand Prix des Etats-Unis s'est forgé une impressionnante réputation depuis que le circuit des Amériques y a organisé sa première course en 2012 et c'est devenu l'un des meilleurs événements au calendrier de la Formule 1" rappelle Eric Boullier. "Austin est une ville qui grouille, avec plein de choses à faire pour les fans et pour les équipes et une bonne ambiance grâce aux locaux qui embrassent la venue de la Formule 1."

"Pour les pilotes, c'est un circuit fantastique et l'un dont j'ai hâte de voir les vitesses atteintes par les monoplaces en ligne droite et dans les virages rapides. La vision des pilotes franchissant ce premier virage en montée et descente est devenue emblématique du Grand Prix des Etats-Unis. La météo y est changeante et cela pourrait ouvrir le scénario potentiel de la course."

"Etant donné que les organisateurs sont américains, j'ai hâte de voir le spectacle qu'ils peuvent créer chez eux et je pense que l'on peut espérer un spectacle palpitant. L'ambiance est toujours bonne, nous avons un accueil chaleureux des fans américains et ils semblent de plus en plus nombreux à tomber amoureux de notre sport. Toute l'équipe aime retourner là-bas, nous sommes des passionnés et des compétiteurs et il n'y a pas de meilleur endroit pour cela que le circuit des Amériques."

Du côté de Honda, l'heure est à l'apaisement après un Grand Prix du Japon lors duquel le rythme affiché par les MCL32 n'a pas été mauvais. La tournée asiatique a apporté à l'équipe des points bienvenus.

"Après plusieurs semaines chargées en Asie, nous sommes dans la dernière ligne droite de la saison avant les Etats-Unis" déclare Yusuke Hasegawa. "Notre dernier Grand Prix à domicile en tant que McLaren Honda n'a pas apporté les résultats espérés mais nous avons été encouragés par le rythme affiché."

"Le circuit des Amériques est un défi très différent. C'est une piste technique avec beaucoup de variations, incluant des gros freinages, un enchaînement rapide inspiré des virages célèbres de Silverstone et des courbes serrées. Il sera important d'ajuster nos réglages pour chacun des secteurs afin d'assurer une bonne maniabilité."

"Nous pensons que ce circuit convient à notre voiture et nous donne la meilleure chance des quatre circuits restants. McLaren Honda a disputé une bonne course là-bas l'an dernier avec une double arrivée dans les points et nous espérons pouvoir refaire la même chose et terminer dans le Top 10."
source: Nextgen-Auto.com

Ericsson et Wehrlein ont hâte de montrer ce qu'ils valent à Austin
Charles Leclerc va profiter de la tournée américaine de la F1 (à Austin puis à Mexico) pour se familiariser plus encore avec l'écurie Sauber. Le Monégasque, tout juste titré en F2, remplacera Pascal Wehrlein puis Marcus Ericsson le vendredi matin. Un pas de plus vers une prochaine titularisation?

En attendant, Marcus Ericsson, sous pression, essaiera au moins de profiter de la bonne ambiance qui règne au Texas.

"C'est toujours très amusant de se rendre à Austin. C'est une course formidable, une piste intéressante. Selon moi, c'est l'une des meilleures nouvelles pistes au calendrier. La ville d'Austin a beaucoup à offrir, et c'est d'autant plus de plaisir. Tout de suite après, nous nous rendons à Mexico, un autre week-end formidable de course. Les fans nous encouragent toujours beaucoup, ce qui rend l'ambiance très spéciale. J'ai hâte d'être de retour dans la voiture et d'en tirer le maximum lors de ces deux courses."

Pascal Wehrlein espère lui autant impressionner Sauber que Williams lors de ces deux courses - l'Allemand vise un baquet à Grove, mais la concurrence de Robert Kubica et de Paul Di Resta se fait aussi sentir.

"J'ai hâte d'être à Austin, une ville qui vibre, avec de la personnalité. La piste est difficile, mais en même temps amusante, en particulier en raison de la large variété de virages rapides et lents. Il y aura aussi des événements tout autour du Grand Prix, ce qui rendra l'expérience formidable pour les fans. De même, pour le Grand Prix du Mexique, j'apprécie l'ambiance autour du circuit, et les fans sont très passionnés. Le dernier secteur est en particulier impressionnant, ce qui donne l'impression de conduire dans un stade."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso revient au Texas avec la nostalgie de l'Indiana
Après son expérience aux 500 Miles d'Indianapolis en mai dernier, Fernando Alonso est de retour aux États-Unis, mais cette fois-ci, c'est avec McLaren et en Formule 1. Le pilote espagnol aborde le Grand Prix d'Austin avec une nouvelle approche, désormais qu'il connaît la culture du sport auto aux Amériques d'un peu plus près.

"C'est une culture différente, une manière différente de comprendre le sport auto ou le sport en général - c'est beaucoup plus ouvert, beaucoup plus chaleureux pour nous tous".

"On avait le sentiment que le sport transcendait les nationalités. Nous étions tous des héros pour les gens dans les tribunes. Ils nous supportent tous de la même manière et ils ont vraiment profité de la course, donc c'est une bonne leçon d'apprise pour nous."

Fernando Alonso avait couru avec l'équipe Andretti aux 500 Miles d'Indianapolis et le propriétaire de l'écurie, l'ancien champion de F1 Mario Andretti, se rappelle toujours avec bonheur de la pige de l'Espagnol.

"J'ai clairement vu qu'il commençait à apprécier les démonstrations de soutien des fans. Ils ont montré qu'ils appréciaient son effort, ils en ont vu la valeur. A Montréal, au Grand Prix du Canada, il est allé vers les fans avec son casque sur la tête... et c'est tout, ça suffisait. C'est ce qui fait vivre le sport, c'est ce qu'aiment les fans."

"Donc il a amené quelque chose aux 500 Miles d'Indianapolis, quelque chose qui avait une grande valeur. Il a été reçu à bras ouverts par tout le monde. C'était une bonne chose pour le sport, pour l'IndyCar et pour la F1, honnêtement."

La porte serait-elle ouverte pour une nouvelle expérience de l'Espagnol cette année?
source: Nextgen-Auto.com

Vers un changement de concept pour la Mercedes W09
James Allison est arrivé chez Mercedes avec ses connaissances de Ferrari, il a notamment été le concepteur de la SF70H qui a donné tant de fil à retordre à la W08 cette année, même si cette dernière devrait finir par permettre à l'équipe allemande de remporter à nouveau les deux titres.

Il y a deux jours Allison a reconnu que des changements allaient être opérés durant l'hiver pour sa Mercedes W09 afin que la voiture dispose d'un tempérament "plus doux."

Un ingénieur de Mercedes révèle qu'Allison devrait même aller plus loin.

"Le concept développé chez nous est probablement arrivé au terme de son développement. La philosophie des précédentes voitures est encore bien présente dans la W08 malgré le changement de règlement."

Allison devrait introduire un concept similaire à Ferrari et Red Bull, avec une plus forte inclinaison du châssis vers l'avant (et un arrière plus haut).

"Ce serait un changement total pour notre concept. Il faut un diffuseur et un fond plat complètement différents. Un tel changement a un risque: ralentir le développement, au début."
source: Nextgen-Auto.com

La constance d'Hamilton a bluffé Rosberg, mais...
Consultant pour la TV, ambassadeur pour Mercedes et bien sûr Champion du monde en titre, Nico Rosberg fait, comme chacun, de Lewis Hamilton l'immense favori pour l'obtention du titre mondial.

Le néo-retraité est un des mieux placés pour savoir ce dont l'Anglais a besoin pour s'assurer une quatrième couronne mondiale. Pour Rosberg, ce n'est pas très compliqué en réalité: il suffit que Lewis Hamilton conserve son état de forme actuel.

"Il est dans une forme incroyable en ce moment. Et dans le même temps, tout s'est mal passé pour Sebastian Vettel."

"Lewis montre une constance incroyable. Et c'est pourtant vraiment difficile d'être aussi constant d'une course à l'autre."

Si l'on devait comparer Sebastian Vettel à Lewis Hamilton, en quoi le Britannique prendrait-il le dessus pour Nico Rosberg?

"Je dirais que Lewis est un peu meilleur en vitesse pure, sur un tour. Mais sa faiblesse, c'est d'avoir des hauts et des bas en termes de moral, de mentalité. C'est un petit avantage pour Seb. A un si haut niveau, même des petites choses sont de grande importance. Si quelque chose vous perturbe, ou si vous mettez toute votre énergie dans quelque chose d'autre, cela peut vous déconcentrer."

"C'est arrivé à Lewis l'an dernier, quand il était sur Snapchat en conférence de presse, et ensuite, il a dû se battre contre des médias en colère. C'était de l'énergie gaspillée, en particulier lors de la phase décisive du Championnat du monde. Une chose comme cela peut ruiner votre concentration et, comme je l'ai révélé récemment, j'en ai profité (au Japon, en 2016)."

L'ambassadeur de Mercedes assure qu'il est "neutre aujourd'hui", mais "en tant que fan, ce qui est arrivé au Japon [abandon de Vettel] était très mauvais. Tout le monde voulait voir un combat jusqu'à la fin."

"Je suis sûr que Lewis aurait adoré se battre jusqu'à la dernière minute, mais c'est le sport auto. Dans tous les cas, Mercedes et Lewis ne peuvent pas non plus se détendre dès maintenant."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton et Mercedes champions à Austin si...
Lewis Hamilton et Mercedes peuvent décrocher ce dimanche, à Austin, de nouveaux titres mondiaux. Ce serait le 4ème pour le Britannique comme pour la marque à l'étoile.

En ce qui concerne le Championnat des Pilotes, le scénario est assez complexe: avec 59 points d'avance, Hamilton doit faire un très bon résultat et espérer une contre-performance de Sebastian Vettel afin d'avoir les 75 points d'avance nécessaires.

Hamilton peut être champion si:

- Il remporte le Grand Prix des Etats-Unis et Vettel ne fait pas mieux que sixième;

- Il termine deuxième du Grand Prix des Etats-Unis, Vettel ne fait pas mieux que neuvième... et Bottas ne gagne pas. Le Finlandais garderait en effet un maigre espoir de titre dans ce cas.

Autant dire que le titre pilotes a plus de chances de se jouer au Mexique.

Pour le titre constructeurs, les choses sont beaucoup plus simples: Mercedes ne doit pas concéder plus de 17 points à Ferrari.

Il y a beaucoup de scénarios possibles pour cela, voici les plus probables:

- Mercedes sera titrée si les deux Ferrari ne marquent pas de points
- Mercedes sera titrée si les deux Ferrari finissent derrière eux
- Mercedes sera titrée si l'une des Ferrari abandonne et l'autre ne finit pas 1ère ou 2ème, quel que soit le résultat de Mercedes
- Mercedes sera titrée si les deux Ferrari finissent hors du Top 5
- Si Ferrari signe un doublé, Mercedes sera titrée si et seulement si ils finissent 3ème et 4ème.
source: Nextgen-Auto.com

Marmorini va conseiller Aston Martin pour la F1
Aston Martin semble avoir fait un nouveau pas en direction d'une arrivée en Formule 1.

Afin d'étudier au mieux une implication à l'avenir, à partir de 2021, la marque anglaise a embauché l'ancien motoriste en chef de Ferrari, Luca Marmorini, qui avait été licencié suite aux mauvais résultats obtenus par le V6 turbo hybride de la Scuderia en 2014.

Marmorini, qui a aussi travaillé pour Toyota en Formule 1, aura un rôle de consultant.

Le mois dernier, Aston Martin a annoncé qu'elle deviendrait le sponsor titre de Red Bull Racing. Son patron, Andy Palmer, a lui confirmé qu'un engagement en tant que motoriste se concrétiserait ou non lorsque les nouvelles règles seront connues (à la fin du mois).
source: Nextgen-Auto.com

Williams ne fait 'aucun commentaire' sur le dernier test de Kubica
Williams a révélé hier que Robert Kubica avait effectué une deuxième journée de test avec l'écurie, au Hungaroring, une journée qualifiée de "productive". Paul Di Resta, lui aussi candidat à la succession de Felipe Massa, a également été testé.

Ce seront visiblement les seules révélations de Williams sur ce point. Paddy Lowe, le directeur technique, est resté muet comme une carpe.

"Je ne peux pas faire de commentaires pour le moment. Tout ce que je peux dire, comme chacun le sait déjà, c'est que nous avons quelques options."

En tant que directeur technique, choisir le pilote n'est pas la préoccupation première de l'ancien de Mercedes. Il s'attache surtout à améliorer la qualité du châssis Williams. Aurait-il besoin de nouveaux ingénieurs en renfort pour cela?

"Nous avons conscience de la situation du marché et de nos besoins, dans tous les domaines. J'ai déjà procédé à quelques changements dans le cadre du projet 2018 et pour le moment je suis satisfait de ce que je peux voir."

Paddy Lowe ne regrette-t-il tout de même pas d'avoir quitté une écurie dominatrice pour une écurie privée?

"J'adore mon travail. J'ai toujours été employé, mais maintenant j'ai l'opportunité de regarder l'ensemble du projet, pour que Williams se batte à nouveau pour des victoires, non pas seulement comme directeur technique, mais aussi en tant qu'associé."

"Il faut que je trouve des ingénieurs formidables, une équipe de course efficiente, et il faut que tout le monde travaille bien d'un point de vue opérationnel. Quand ce sera le cas, vous aurez plus d'investisseurs et plus de budget."

Paddy Lowe a un plan précis pour faire revenir Williams... à défaut d'en savoir plus sur l'identité de son deuxième pilote pour l'an prochain!
source: Nextgen-Auto.com

Deux places dans le Top 10, un objectif 'réaliste' pour Williams à Austin
Le COTA, avec son fameux dénivelé et ses courbes rapides s'inspirant des tracés les plus célèbres (comme Silverstone), est sûrement un juge de paix pour les châssis de F1.

Williams a retrouvé un peu de forme lors des précédentes courses; Paddy Lowe s'attend-t-il pour autant à être aussi compétitif au Texas?

"Les équipes apprécient toutes d'aller à Austin, c'est une ville si amusante. Le COTA en lui-même a un tracé très spectaculaire et a produit quelques courses fantastiques dans sa jeune histoire. Il s'appuie sur des séquences très difficiles, et c'est un très bon test pour l'aérodynamique, l'unité de puissance, les suspensions et bien sûr, pour le pilote. Notre niveau de performance a été meilleur lors des deux précédentes courses et nous espérons que cette tendance va se poursuivre ce week-end. Notre ambition, comme toujours, est de marquer des points avec nos deux pilotes, et nous pensons que c'est un objectif réaliste."

Felipe Massa est lui aussi ravi de se rendre à Austin, "l'une des meilleures pistes du calendrier" selon le vieux briscard brésilien.

"Même si j'adore des classiques comme Suzuka ou Spa, Austin est toujours un circuit très sympathique. On apprécie toujours d'être à Austin. J'aime y piloter mais aussi m'y rendre en touriste, parce que les gens sont très accueillants. C'est formidable de voir toutes ces personnes à Downtown Austin, qui prennent du bon temps, c'est toujours une ambiance sympathique. J'ai vraiment hâte de connaître une bonne course ici."

Lance Stroll n'a jamais couru au COTA (il y a toutefois mené des essais privés avec une Williams de 2014) mais il a lui aussi "hâte" de connaître cette première expérience.

"De ce que j'ai entendu, courir aux USA, et particulièrement au Texas, est très amusant, car vous avez aussi tous ces célèbres barbecues et bottes de cow-boy. La piste en elle-même peut compter sur des virages fantastiques. C'est le premier secteur, avec ses "esses" et le dénivelé jusqu'au virage 1, qui est assez impressionnant. Je pense que piloter ici en Grand Prix devrait être très amusant."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.