En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 13 Septembre 2017

La FIA va-t-elle provoquer le destin vendredi?
A la FIA on semble vouloir provoquer ou anticiper d'éventuelles annonces concernant McLaren, Toro Rosso, Renault et Honda.

Lors de la conférence de presse des patrons, qui se tient en 2 parties et qui aura lieu vendredi à Singapour, nous retrouverons des représentants de ces équipes et motoristes.

Lors de la première partie, le patron de McLaren, Zak Brown, sera invité au côté de celui de Renault F1, Cyril Abiteboul. Le directeur des opérations de Force India, Otmar Szafnauer, complètera le premier trio.

Ensuite, lors de la 2ème partie ce sont Christian Horner (Red Bull), Franz Tost (Toro Rosso) et Yusuke Hasegawa (Honda) qui seront "cuisinés".

En Belgique déjà, la FIA avait été joueuse en invitant ensemble Brown, Hasegawa et Tost. Sans résultat.

Bien évidemment la teneur des questions et des réponses à Singapour dépendra largement du timing des annonces tant attendues. Seront-elles faites d'ici vendredi? La conférence commencera 15 minutes après la conclusion des Libres 2, à 16h15. A suivre!
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes atteint un nouveau record avec son moteur de F1
Mercedes a annoncé sur le site internet de son équipe de Formule 1 avoir franchi un seul très symbolique pour son moteur V6 turbo hybride.

Lors de sa dernière campagne d'essais au banc, à Brixworth, le V6 allemand a dépassé les 50% d'efficacité énergétique, ce qui lui permet d'avoir un excellent rapport de rendement performances / consommation par rapport aux pertes en chaleur dégagée et gaz.

En d'autres termes, Mercedes peut continuer à augmenter sa performance ou réduire sa consommation, ce qui est particulièrement utile dans le cadre de la règlementation actuelle qui impose un flux d'essence limité à 100 kilos / heure en consommation instantanée maximum et un total de 100 kilos d'essence pour une course de 305 kilomètres environ.

Pour comparaison, les meilleurs moteurs de série atteignent entre 20% et 25% d'efficacité énergétique. Les V8 atmosphériques utilisés avant 2014 atteignaient, au mieux, 29% d'efficacité selon Mercedes.

"En passant la barre des 50%, les moteurs de F1 actuels produisent enfin plus de puissance qu'ils ne gâchent d'énergie", se félicite Mercedes, qui avançait un rendement de 44% lorsque les V6 sont arrivés en 2014.
source: Nextgen-Auto.com

Vettel ne se voyait pas ailleurs que chez Ferrari
Sebastian Vettel a récemment prolongé pour trois ans avec Ferrari. Selon le pilote allemand, il n'y avait pas vraiment d'autres options pour lui: c'est son écurie de coeur et, en plus, elle est redevenue très performante grâce au nouveau règlement.
"Je ne me voyais pas aller ailleurs (en 2018). Ferrari, c'est l'équipe dont j'ai toujours rêvé. Quand j'ai signé fin 2014, nous savions qu'il y aurait beaucoup de choses à faire, que c'était un nouveau défi. Maintenant, beaucoup de choses ont changé", explique Vettel.

"Cela a évidemment pris du temps, mais l'équipe, la voiture, tout le monde est vraiment compétitif. Je crois que Ferrari va continuer à monter en puissance. Nous allons porter Ferrari à nouveau au niveau que souhaitait Enzo (le fondateur)."

Le quadruple Champion du monde a pris une autre envergure chez les Rouges, après de longues saisons passées dans le giron de Red Bull. Christian Horner, son ancien patron, a même salué sa maturité grandissante, en affirmant qu'il avait "vieilli."

"Ah, parce que j'ai déjà l'air vieux?" réagit Vettel en souriant.

"Sur mon passeport, je vois que j'ai 30 ans. Je comprends que les gens pensent qu'il y a beaucoup de pression et de responsabilité quand vous êtes chez Ferrari, que c'est un poids. Mais c'est spécial de rouler pour Ferrari. Vous vous imposez vous-même une pression. Vous adorez faire ce travail."
source: Nextgen-Auto.com

Officiel - Bottas prolonge pour une saison avec Mercedes
C'était quasiment acquis, c'est donc désormais officiel: Valtteri Bottas sera toujours chez Mercedes l'an prochain. Il a prolongé son contrat pour une saison seulement chez les Flèches d'Argent. Le communiqué officiel ne fait en effet aucune mention à la saison 2019.

Arrivé à la dernière minute pour remplacer Nico Rosberg, Valtteri Bottas aura visiblement convaincu ses dirigeants en signant deux victoires (Russie, Autriche), deux poles positions (Bahreïn, Autriche) et enfin neuf podiums.

Toto Wolff, qui ne faisait que peu de mystères sur la prolongation du Finlandais ces derniers jours, se réjouit de pouvoir compter sur ce pilote fiable et rapide l'an prochain.

"Nous avons donné à Valtteri un défi important cette année: rejoindre l'équipe à la dernière minute, grimper au sommet de la F1 et faire équipe avec le meilleur pilote de F1. En ayant conscience de tout cela, ses résultats ont été probablement encore plus impressionnants."

"Il y a eu des hauts et des bas - plus de hauts que de bas. Et quelques formidables moments forts comme ses deux victoires en Russie et en Autriche. Dans l'ensemble, ses performances et sa trajectoire ascendante ont fait que nous n'avons pas hésité de le conserver avec nous pour 2018."

"Pour notre équipe, les facteurs 'bonus' sont le respect et la sportivité qui ont augmenté entre nos deux pilotes. L'alchimie et la dynamique entre Valtteri et Lewis fonctionnent, et nous en avons besoin pour lutter contre nos concurrents."

En filigrane, Toto Wolff sous-entend donc que les relations chez Mercedes ont changé du tout au tout par rapport à la franche rivalité interne qui existait entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton.

Valtteri Bottas, de son côté, se réjouit de pouvoir à nouveau piloter l'une des deux meilleures voitures du plateau l'an prochain.

"Je suis honoré et fier de continuer à travailler avec Mercedes-AMG Petronas Motorsport en 2018, et de rester dans la famille Mercedes. Ensemble, nous continuerons à grandir pour devenir plus fort chaque jour."

"Depuis que j'ai rejoint l'équipe en janvier, j'ai apprécié chaque jour de travailler avec elle. L'accueil et le soutien que j'ai reçus de chaque membre de l'équipe et de tous les fans sont inestimables. Comme pilote, j'ai pu apprendre, grandir énormément, et nous avons déjà profité de quelques bons moments cette saison - ce que je n'oublierai jamais. J'ai été très impressionné par la mentalité, l'engagement et l'esprit d'équipe dans cette équipe. Faire équipe avec Lewis a été aussi vraiment bon, et ce respect entre nous, comme notre volonté de faire progresser l'écurie, me procurent du plaisir."

"Quand l'équipe m'a engagé pour la saison 2017, ils ont fait un saut de la foi en faisant confiance à mes compétences. Ce nouveau contrat pour 2018 montre que j'ai gagné cette confiance. Je suis heureux d'avoir célébré mes premières victoires dans un Flèche d'Argent. Il y a toujours de la marge pour s'améliorer et je n'ai toujours pas montré mon plein potentiel. Je continuerai à travailler dur sur et en dehors de la piste, pour améliorer mon pilotage, obtenir encore et encore des meilleurs résultats, et montrer que l'équipe a bien fait de me faire confiance. Je veux remercier tous les membres du Conseil d'Administration, les employés aux usines de Brackley et Brixworth, aussi bien que l'équipe de course et tous les fans pour leur soutien et leur confiance. Cela signifie beaucoup pour moi."

La confiance de Mercedes ne s'étend néanmoins pas à 2019 pour Valtteri Bottas. L'écurie allemande ne veut pas se lier les mains au cas où un pilote de renommée mondiale (Daniel Ricciardo, Max Verstappen?) serait disponible. Esteban Ocon, pilote du giron Mercedes, conserve aussi ses chances de monter dans l'écurie-mère...
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes ne confirme pas encore sa présence en F1 en 2021
Le président de Daimler, Dieter Zetsche, assure que Mercedes ne pense pas encore à l'après-2020 pour ce qui est de la F1.

Le groupe allemand a récemment redéfini sa stratégie dans le sport automobile en se retirant du DTM pour se concentrer sur la Formule E. La Formule 1, quant à elle, devrait à nouveau changer d'ère en 2021, année qui verra l'introduction des nouvelles règles moteur.

S'exprimant au salon de l'automobile à Francfort, Dieter Zetsche n'a pas encore voulu confirmer que Mercedes sera toujours présente en F1 en 2021. Il attend certainement la définition des prochaines règles moteur pour ce faire...

"La F1 est liée à notre histoire et à notre marque. C'est un élément qui a aidé notre marque à se développer, à la rendre plus jeune, donc pour le moment, je ne vois pas de changement de stratégie avant 2021. Les Accords Concorde prendront fin à cette date et je n'y pense pas même encore."

"Nous avons décidé de quitter le DTM et de commencer le projet Formule E. Pour le moment, cette série est une plateforme sociale et médiatique, mais nous voulons aider à accroître le niveau de compétition entre les équipes."
source: Nextgen-Auto.com

En attendant Renault, Sainz ne veut penser qu'au Grand Prix de Singapour
Il ne voit encore rien venir... Tous les médias sont d'accord pour dire que Carlos Sainz roulera très bientôt pour Renault (et peut-être dès le Grand Prix de Malaisie), dans le cadre du vaste accord impliquant Renault, Toro Rosso, Red Bull, McLaren et Honda pour la saison prochaine.

Mais à la radio espagnole, celui qui courra encore pour Toro Rosso à Singapour n'a rien voulu confirmer.

"Peut-être que j'ai les mêmes informations que vous... Déjà, depuis juin, après avoir clarifié un certain nombre de choses, dans le cadre d'une conversation franche et directe avec Red Bull, j'ai remis mon futur entre les mains [de Red Bull]."

"Depuis lors, je n'ai rien fait, si ce n'est attendre, et faire confiance à ce que Red Bull décide."

Contrairement à ce que tout le monde avance, Carlos Sainz ne pense pas que la conclusion d'un accord entre McLaren et Renault le concerne directement. L'Espagnol joue peut-être aussi la carte de l'apaisement avant un week-end de course très important pour Toro Rosso...

"Ce serait bien si Fernando Alonso s'engageait avec McLaren-Renault, mais ce que McLaren et Renault font ne m'affecte pas tant que cela. Je pense seulement à mon week-end à Singapour."

On l'aura compris, Carlos Sainz reste pour le moment très prudent dans ses déclarations. Tout pourrait néanmoins s'accélérer lors des prochaines heures...
source: Nextgen-Auto.com

Stoll - Renault F1 va 'faire du bruit' en recrutant des gens très compétents
Jérôme Stoll, le président de Renault Sport, s'est confié lors du salon de Francfort à l'AFP sur les nouveaux produits sportifs de la marque française mais, aussi, sur l'engagement en Formule 1.

Renault F1 est actuellement au centre des spéculations avec une annonce attendue d'une fourniture de moteur de McLaren à Renault.

Ce qui est certain c'est que cela entrainera forcément la rupture d'un autre contrat, autrement dit celui liant Toro Rosso à Renault.

"Techniquement, on ne peut pas équiper 4 teams. Sinon, on le fait au détriment d'une des trois équipes qu'on fournit", admet Stoll.

"On savait que la F1 allait nous aspirer beaucoup de ressources. Avec la dynamique qui s'est mise en place à Enstone comme à Viry, on a commencé à se rapprocher des équipes de tête. Tout le monde voit que ce qu'on fait qu'on avait prévu."

Il promet quelques surprises au niveau technique.

"On recrute en plus des gens très compétents côté moteur et aéro. C'est un tout petit milieu la F1, tout se sait. Les prochaines personnes qu'on va intégrer, cela va faire du bruit parce que ce sont de belles pointures dans leur domaine."

Stoll n'écarte pas non plus l'arrivée, à terme d'un pilote français comme Esteban Ocon. Des discussions ont eu lieu.

"On discute avec tout le monde. Maintenant il faut voir qui n'est pas libre, qui est libre complètement ou partiellement avec un élastique pour revenir. Esteban, il a un contrat avec Mercedes. Donc s'il vient, c'est pour une période donnée. Est-ce que ça nous intéresse de l'avoir sur cette période et puis, au moment où ça pourrait aller encore mieux, l'élastique serait tiré? Ca peut avoir du sens... ou pas. Courant 2018, le mercato sera complètement ouvert, tout le monde cherchera des baquets dans les équipes de pointe. En fait, il n'y en aura pas tant que ça puisque Vettel et Hamilton ont resigné. Ceux qui visent Mercedes et Ferrari risquent d'être déçus. Nous, on est une très bonne option pour de très bons pilotes."
source: Nextgen-Auto.com

Carey veut un nouveau contrat avec Singapour
Singapour n'est pas encore confirmé définitivement au calendrier de la saison 2018 de Formule 1 puisqu'il n'y a toujours pas de contrat signé entre la FOM et la ville état.

C'est ce que va chercher à faire le patron de la F1, Chase Carey, présent ce week-end pour le Grand Prix.

Singapour est dans la dernière des 5 années du contrat signé par Bernie Ecclestone en 2012, qui était déjà une prolongation du premier de 5 années.

"Nous sommes activement engagés dans des discussions avec nos partenaires de Singapour, notre but est d'arriver à un nouvel accord", commente aujourd'hui Carey.

"Nous avons toujours une excellente relation avec eux mais il n'y a pas encore d'accord. Les discussions continuent encore."

Singapour souhaite une nette réduction du prix de son Grand Prix, l'un des plus chers du plateau: 35 millions d'euros contre 20 à 25 en moyenne.

"Singapour doit ancré notre stratégie d'expansion en Asie, c'est notre course signature", ajoute Carey.

"C'est une course de marque, c'est pourquoi notre objectif est de renouveler le contrat. Nous sommes certainement très fiers de cette course. C'est une des portes de l'Asie, cette ville a une histoire de croissance incroyable lors des 50 dernières années et a su attirer l'attention du monde entier."
source: Nextgen-Auto.com

Les pilotes Sauber aiment Singapour mais n'en attendent rien
Le moteur datant de 2016 qui équipe les Sauber a fait souffrir l'équipe suisse en Belgique et en Italie lors des deux derniers Grands Prix. Malheureusement, avec un châssis peu développé, les rues sinueuses de Singapour risquent de ne pas représenter une meilleure chance de briller pour les pilotes qui font contre mauvaise fortune bon cœur.

"J'ai hâte de rouler à Singapour" relativise Marcus Ericsson.

"C'est un plaisir de piloter dans une ville si jolie et les courses nocturnes sont toujours amusantes. En termes de pilotage, je dirais que c'est l'un des meilleurs circuits de l'année. C'est un circuit urbain et il a le plus grand nombre de virages de la saison. Les hautes températures et l'humidité ajoutent de la difficulté pour les pilotes et les membres de l'équipe. Pour les fans, il y a beaucoup d'événements tout autour de la ville et ce sera un très bon week-end."

Pascal Wehrlein ne s'exprime pas beaucoup plus sur l'aspect sportif d'un Grand Prix duquel il n'attend rien d'autre que le plaisir de son environnement.

"J'ai hâte de retrouver Singapour qui est ma course préférée. J'aime les courses de nuit mais Singapour amène l'expérience à un autre niveau, notamment en termes d'ambiance. La ville brille de mille feux et j'aime le défi que représente un circuit urbain. La routine de nos week-ends est différente ici et la plupart de nos activités en piste et hors piste se déroulent de nuit, c'est un changement. Globalement, c'est un événement très intéressant et j'ai hâte de prendre le volant."
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull Racing vendue à Porsche?
L'intérêt de Porsche pour la Formule 1, au moins en tant que futur motoriste à partir de 2021, est cette fois bien réel. Après des années de rumeurs et de spéculations, la marque allemande a confirmé à plusieurs reprises ces dernières semaines que le dossier était à l'étude.

Le directeur financier de Porsche, Lutz Meschke, était même présent à Monza, lors du dernier Grand Prix d'Italie, afin de se faire une idée plus précise du sport et de ses nouveaux dirigeants, Liberty Media.

Ces derniers n'ont pas caché qu'ils adoreraient voir Porsche en F1. En tant que motoriste, probablement de Red Bull Racing en 2021. Mais peut-être plus. Liberty souhaite retrouver plus de grands constructeurs et vendre Red Bull à Porsche aurait du sens.

Cette équipe d'usine serait toujours emmenée par Christian Horner et Adrian Newey selon les spéculations. Red Bull resterait en tant que sponsor titre, grâce à ses forts liens avec le groupe Volkswagen dont Porsche fait partie.

Mais il faudra aussi résoudre en parallèle le sort de Toro Rosso, une équipe qui a toujours été à vendre selon Helmut Marko mais qui n'a jamais eu d'offre au bon prix. La piste la plus évidente serait un rachat par Honda, qui sera bientôt annoncé comme son futur motoriste.

Si toutes ces pistes se concrétisaient, nous pourrions avoir 6 équipes d'usine en F1 en 2021: Ferrari, Porsche, Renault, Honda, Mercedes et McLaren, si cette dernière se décidait à faire son propre moteur. Un rêve pour Liberty Media au moment où la Formule 1 est de nouveau bien relancée sur la scène internationale, en termes d'audience et de proximité avec le public.
source: Nextgen-Auto.com

Ecclestone - McLaren avec Renault et Alonso, c'est fait
C'est probablement le secret le moins bien gardé de ces derniers jours, pour ne pas dire de ces dernières semaines: McLaren va annoncer son association avec Renault dans les prochaines heures, ou à Singapour directement.

Un accord a été trouvé avec Honda pour casser le contrat actuel sans pénalité, un accord qui a été validé par les dirigeants de la marque au Japon. En échange Toro Rosso accueillera le moteur Honda, avec une ouverture claire vers une motorisation pour Red Bull Racing lorsque le V6 japonais sera au niveau.

Aujourd'hui c'est Bernie Ecclestone qui vend la mèche. Le président d'honneur de la Formule 1 est bien connu pour savoir agir en coulisses, pour nouer comme dénouer des contrats. A-t-il eu un rôle actif dans les négociations? Nul ne le sait... mais il veut en tout cas se faire remarquer en affirmant que c'est fait entre McLaren et Renault. Et que Fernando Alonso a aussi accepté de rester (au moins une saison de plus).

"L'accord avec Renault est entièrement fait. Alonso va rester, c'est une super nouvelle", lance-t-il au 'Sportsmail'.

Cela n'empêche pas l'ancien grand argentier de critiquer McLaren. La FOM a dû convaincre activement Honda de rester dans le sport après une telle décision.

"Je ne vois pas pourquoi McLaren sera plus heureuse avec Renault qu'elle ne l'est avec Honda. Ce n'était pas la faute de Honda si ça n'a pas fonctionné mais celle de McLaren", affirme Ecclestone.

"Chaque jour, ils se battaient à propos de tout, au lieu de travailler ensemble. C'était un peu stupide."

McLaren et Renault devraient annoncer un accord pour 3 années, jusqu'à fin 2020, puisque c'est en 2021 qu'arriveront de nouveaux moteurs en F1. McLaren pourra alors avoir le choix, comme celui de s'associer avec un nouveau constructeur (Porsche?), revenir avec Honda (ne jamais dire jamais en F1...) ou créer son propre moteur. Comme Ferrari.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le paddock perd la mémoire!
memory • Retrouvez toutes les associations nom + image en retournant les cartes deux par deux!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.