En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mardi 22 Août 2017

Verstappen - Spa est ma piste préférée de l'année
Max Verstappen arrive à Spa-Francorchamps avec le sourire: il adore cette piste et il sait qu'il sera soutenu par une grande marée orange de fans, aux couleurs de son pays.

Le jeune pilote néerlandais devrait même compter bien plus de fans sur place que Stoffel Vandoorne. La tribune dédiée à Max a été remplie très rapidement, contrairement à celle du Belge de chez McLaren, peu aidé par les performances de sa voiture il est vrai.

"J'ai hâte d'arriver à Spa cette année. J'adore la piste et il va être agréable de voir tellement de fans en orange dans les tribunes", lance le pilote Red Bull Racing.

"Spa est ma piste préférée de l'année. Vous devez tout faire proprement, mais lorsque vous signez un bon tour, c'est très gratifiant. Il y a un bon rythme avec les virages rapides et bien sûr, le meilleur moment, c'est le passage dans l'Eau Rouge, quand vous montez la colline. Même si c'est facile de passer à fond avec les F1 modernes, c'est toujours très agréable lorsque le dessous de la voiture touche le tarmac et ensuite elle devient très légère au sommet."

Et les pilotes vont subir des forces encore supérieures en 2017.

"Cette année, ce sera un peu plus rapide partout à Spa, avec les nouvelles voitures qui sont plus difficiles mais plus amusantes à piloter."

Le Hollandais n'a pas de Grand Prix à domicile mais Spa s'en rapproche autant que possible.

"Oui, c'est définitivement comme un Grand Prix à la maison pour moi parce qu'il est très proche de la frontière et, comme il n'y a pas de GP en Hollande en ce moment, beaucoup de fans hollandais arrivent. Déjà l'année dernière, il y avait beaucoup de t-shirts et de drapeaux orange autour de la piste, ce qui était très cool à voir et rendait le tout encore plus spécial."
source: Nextgen-Auto.com

James Key reste chez Toro Rosso
James Key restera le directeur technique de Toro Rosso. La seconde écurie de Red Bull a confirmé la prolongation de contrat de son ingénieur avec qui elle travaille depuis septembre 2012. Le Britannique a précédemment évolué chez Spyker, Force India et Sauber F1 Team.

"Je suis enchanté de poursuivre avec Toro Rosso et de rester au sein de la famille Red Bull, commente James Key. C'est une équipe pour qui j'ai un grand respect et avec qui j'ai apprécié travailler ces cinq dernières années. Toro Rosso est unique en relevant le défi d'être séparé en deux pays et en remplissant les rôles d'une écurie indépendante et également importante dans le programme pilotes de Red Bull."

"Les gens avec qui je travaille sont professionnels, ambitieux et concentrés et sont dévoués à la tâche pour améliorer les performances de l'équipe. Nous poursuivrons ce travail avec le même dévouement et le même optimisme dans les années à venir."

James Key travaille déjà à la conception de la STR13 pour la saison 2018. Le Britannique est également en charge d'une partie du recrutement au sein de l'équipe, de la gestion des opérations à Faenza et du travail en soufflerie à Bicester (Grande-Bretagne).

"La F1 est un sport d'équipe où une personne peut faire la différence, ajoute Franz Tost, le Team Principal de Toro Rosso. Jusqu'à présent, James a prouvé qu'il pouvait faire cette différence en menant le côté technique des opérations. Il a non seulement réalisé des packages aéro qui sont estimés dans le paddock mais il a également démontré qu'il avait des capacités de management en gérant plusieurs départements à Faenza et Bicester."
source: AUTOhebdo.fr

Bottas a gagné sa place chez Mercedes
Valtteri Bottas a mérité de rester chez Mercedes. C'est l'avis de nombreuses personnalités dans le paddock et de plusieurs consultants et observateurs, dont Stefan Johansson, un ancien pilote de F1 suédois qui suit toujours avec assiduité le sport automobile.

"Valtteri a été très régulier. Il a gagné deux Grands Prix, il est très souvent sur le podium. Je ne vois pas pourquoi Mercedes le remplacerait", lance-t-il.

"Je pense qu'il a fait un travail phénoménal. Il permet à Lewis (Hamilton) de rester éveillé par ses performances et, en plus, ils semblent fonctionner en harmonie au sein de l'équipe."

"Pour l'instant c'est l'histoire d'amour entre eux, le geste de Lewis en Hongrie le prouve, puisqu'il a rendu sa place sur le podium à Valtteri dans le dernier virage."

"Je n'imagine d'ailleurs pas à un seul moment qu'il aurait fait la même chose pour Rosberg", ajoute Johansson. "C'est 3 points perdus pour Lewis qui pourraient bien coûter cher en fin de saison dans la bataille pour le titre face à Vettel."

Cette lutte pour le Championnat du monde entre Vettel et Hamilton est d'ailleurs très intéressante.

"Comme d'habitude, les médias disaient que Ferrari était finie après une mauvaise course, qu'il y avait une crise. Ils n'en ont qu'une mauvaise course, Silverstone, en réalité. Je ne pense pas que le championnat soit joué, Ferrari l'a démontré en dominant totalement en Hongrie, des qualifications à la course."

"J'ai dit, depuis la première course, que grâce aux essais de Vettel avec Pirelli pour cette année, Ferrari avait pris un avantage très net. L'équipe en savait plus sur les pneus que les autres. Même si les tests se font à l'aveugle, il est difficile de croire qu'ils n'ont rien appris par rapport à d'autres équipes qui n'ont pas fait rouler leurs pilotes titulaires."

Johansson concède toutefois que Mercedes semble plus constante depuis quelques courses.

"Nous sommes arrivés à la mi-saison et Mercedes semble avoir enfin compris sa voiture et les pneus, de bien meilleure façon qu'au début de la saison. Mais cela ne signifie pas que la bataille est finie. Je pense même qu'elle se dénouera lors de la dernière course."
source: Nextgen-Auto.com

Pérez a hâte d'affronter Spa avec les F1 de 2017
Sergio Pérez a profité des vacances pour retrouver les siens au Mexique et se reposer. Mais le pilote Force India a déjà hâte d'en découdre avec sa VJM10 à Spa, un circuit où sa Force India devrait être performante grâce à son puissant moteur Mercedes.

Pérez a également hâte de voir ce que vont donner les rapides courbes belges en matière de sensation avec ces F1 2017, très rapides.

"Je me sens frais et détendu après les vacances d'été et j'ai hâte de reprendre la compétition. J'ai eu une très bonne pause estivale, au sein de ma famille, mais maintenant, j'ai hâte d'être de retour en piste", confie le Mexicain.

"La Belgique est l'un des meilleurs circuits pour piloter une voiture de F1. J'adore la nature du tracé, à grande vitesse, l'histoire de ce lieu et vous y rencontrez en plus des fans très passionnés. C'est juste un bon week-end de l'année et il y a toujours un point d'interrogation sur la météo. Il pleut presque toujours au moins une fois par jour."

Pérez s'attend don à vivre des sensations inédites à Spa avec les monoplaces de 2017, bien plus rapides avec plus d'appuis et des pneus larges.

"Pouhon, c'est l'un de mes virages préférés de l'année. C'est si rapide et satisfaisant quand vous avez compris comment le prendre. Les voitures de 2017 seront particulièrement spéciales dans cette partie du tour, ainsi qu'à l'Eau Rouge, évidemment."

Comme tout le monde dans le paddock, l'heure est à la définition des objectifs pour la 2ème partie de la saison, composée de 9 courses.

"Alors que nous commençons la deuxième partie de la saison, je veux améliorer ce que nous avons fait jusqu'ici. Nous avons été compétitifs, mais nous avons également perdu quelques chances de marquer plus de points que ce qui était possible. J'espère que nous pourrons rattraper ces points perdus lors des courses à venir."
source: Nextgen-Auto.com

Wolff - Mercedes peut être fière du travail accompli mais...
Mercedes peut voir le verre à moitié vide comme à moitié plein après la première moitié de la saison.

D'un côté, l'équipe allemande ne domine plus comme avant mais, de l'autre, elle a malgré tout su garder toute sa compétitivité, une première dans l'histoire de la Formule 1 quand les règles sont ainsi bouleversées.

Toto Wolff dresse donc un bilan plutôt positif aujourd'hui.

"La pause estivale est arrivée au moment parfait pour nous afin de prendre un peu de recul et faire le bilan de notre saison jusqu'à présent. Il a été bon et a montré beaucoup de qualités de notre équipe."

"Nous avons surmonté un début de saison difficile lors des essais hivernaux et amélioré de manière significative une voiture rapide mais délicate. Nous avons remporté six courses sur 11, avec des victoires pour nos deux pilotes. Nous sommes menés au Championnat des Pilotes de 14 points, nous menons celui des constructeurs pour 39. Mais ça n'a pas été une croisière. Nous avons reçu quelques leçons difficiles, nous nous sommes renforcés et il reste encore beaucoup de domaines à améliorer."

"Il était clair pour nous que 2017 serait une saison très différente que les trois qui ont précédé. A l'époque, nous avions eu le luxe d'un avantage de performance sur le reste du peloton, ce qui signifie que nos deux pilotes se sont battus pour le titre entre eux pendant 3 ans."

"Puis, cette année, les règles ont été modifiées pour réinitialiser l'équilibre des forces. Et cela a fonctionné. Cependant, pour la toute première fois, l'équipe championne en titre a maintenu son statut après une grande modification des règles: nous sommes fiers d'avoir réussi cela. Mais tout ça c'est déjà de l'histoire. Nous avons été rejoints par Ferrari et Red Bull au fur et à mesure de la saison. C'est la nouvelle réalité que nous traversons maintenant et nous sommes assez ouverts pour adapter notre approche à ces nouvelles circonstances."

"Nos objectifs restent les mêmes que ceux fixés avant la première course: gagner les deux championnats. L'histoire a montré que la voiture la plus rapide vous apporte habituellement le titre pilotes. Et le duo le plus cohérent de pilotes vous permet d'avoir celui des constructeurs. Ainsi, les priorités sont claires: nous devons continuer à apporter des performances à la voiture à chaque course - et continuer à courir sans erreurs, tout en maximisant notre potentiel sur chaque piste."

"D'après ce que nous avons vu au cours de la première moitié de la saison, l'équilibre des forces va d'un côté à l'autre, de circuit en circuit. Red Bull sera une menace s'ils peuvent se baser sur la performance qu'ils ont montrée en Hongrie. Nous devons donc garder la tête baissée, rester humbles en ce qui concerne nos points forts, travailler sur nos faiblesses et prendre chaque course l'une après l'autre."

Pas question pour Wolff par contre de se montrer trop optimiste avant ce week-end, alors que tout le monde prédit que la Mercedes W08 se montrera supérieure à la Ferrari SF70H.

"Sur le papier, les gens supposent que Spa convient à notre voiture car c'est un circuit où l'efficacité aérodynamique est extrêmement importante. Mais se baser sur des hypothèses est dangereux: nous avons vu trop de fois cette saison que le rythme de chacun peut changer d'un week-end à l'autre. Nous ne ferons donc aucune hypothèse. Nous devons cocher un à un les éléments à accomplir sur notre liste de travail et nous assurer que nous faisons le meilleur travail pour maximiser le nombre de points marqués"

"La motivation et la détermination à l'usine sont plus importantes que jamais. La Hongrie a montré la force de notre équipe - et nous avons l'intention d'utiliser la deuxième moitié de cette saison pour mettre cette force en œuvre."
source: Nextgen-Auto.com

Vandoorne attendait ce 1er GP à domicile depuis longtemps
Stoffel Vandoorne avait enfin réussi à ouvrir son compteur de points pour la saison 2017 en Hongrie, juste avant la pause estivale.

Certes, le pilote McLaren Honda avait dû se contenter d'un seul point, celui de la 10ème place, obtenue au Hungaroring, fin juillet. C'était toutefois assez satisfaisant pour lui permettre de passer de bonnes vacances et préparer son premier Grand Prix à domicile, ce week-end à Spa.

"J'ai attendu très longtemps de pouvoir piloter lors de mon premier Grand Prix de Belgique en tant que pilote de Formule 1. C'est excitant pour tous les pilotes d'arriver sur leur grand prix à domicile car c'est toujours un week-end spécial. Ce sera génial d'avoir le soutien de mon public, et il y aura beaucoup de fans à Spa, ainsi que ma famille et mes amis qui viendront me soutenir", explique le Belge.

Vandoorne a évidemment profité de ces 4 semaines sans Formule 1 pour se reposer un peu des 11 premières courses déjà disputées cette saison.

"Après une première demi-saison très occupée, vous avez toujours hâte d'arriver aux vacances, mais après quelques jours, je voulais déjà être de retour dans la voiture!"

"Cependant, j'admets qu'il a été bon d'avoir ce temps de pause, de réfléchir à ce qui s'est passé au cours des derniers mois, d'analyser les bonnes choses comme les mauvaises, et aussi de s'entraîner pour pouvoir revenir encore plus fort à Spa pour la deuxième moitié de la saison."

Le pilote McLaren dit avoir réfléchi sur ses premiers mois en tant que titulaire. Qu'a-t-il tiré de ses réflexions?

"Le début de la saison a certainement été un défi - non seulement de mon côté mais pour l'équipe dans son ensemble. Nous avons subi quelques problèmes qui ont entravé notre marche en avant, et je pense que, de mon côté, il a fallu un peu plus de temps pour comprendre vraiment ce dont j'avais besoin de la voiture en raison de ces problèmes."

"Cependant, plus récemment, nous avons vu les résultats d'un travail acharné que j'ai mis en place avec les ingénieurs et avec l'équipe à l'usine. Tout ce que nous avons travaillé a représenté un bon pas en avant, et nous avons vu des progrès, des choses positives."

"La marge d'amélioration est encore significative et il y a encore de bonnes choses à venir, alors j'espère que les prochaines courses seront prometteuses pour nous."
source: Nextgen-Auto.com

Les règles définitives pour le Halo arriveront 'trop tard'
Si la FIA a annoncé dès le mois de juillet que le Halo serait désormais obligatoire à partir de la saison 2018, les ingénieurs de la Formule 1 sont inquiets: les règles techniques précises ne sont toujours pas connues.

"Les règles qui nous permettront de savoir ce que nous pourrons faire ou ne pas faire n'arriveront que le mois prochain. C'est trop tard. Cela a un impact majeur sur le design de la coque et, de ce côté, le temps commence à manquer", confirme le directeur technique de Force India, Andy Green.

"Savoir en juillet que nous allons devoir incorporer le Halo dès 2018 était déjà un défi. Là nous n'aurons plus que quelques mois pour tout ajuster."

Du côté de Toro Rosso, James Key n'est pas plus sympathique envers la FIA.

"C'est très tard. Le Halo a un gros impact sur le centre de gravité et la distribution des masses est déplacée vers l'avant."

"Nous devons aussi renforcer le cockpit pour passer les tests de charge avec le Halo, ce qui implique une nouvelle structure en carbone pour la coque."

La FIA permettra toutefois aux équipes de profiler (jusqu'à un certain point) les éléments du Halo.

"Cela va nous aider à minimiser son impact sur l'aérodynamique", admet Key pour conclure.
source: Nextgen-Auto.com

Räikkönen - Leclerc a un très bel avenir devant lui
Kimi Räikkönen a pu piloter la Ferrari SF70H lors des essais privés en Hongrie, après le Grand Prix, mais il a aussi joué un rôle très actif dans le garage de la Scuderia, la veille.

Le Finlandais était en effet chargé de guider Charles Leclerc pour ses premiers essais privés avec une monoplace 2017. Des essais qui se sont sont déroulés de manière parfaite pour le Monégasque.

"J'ai été heureux d'aider Charles pour son test. Mais il est juste de dire que toute l'équipe l'a bien aidé", commente Räikkönen.

"Ce n'est pas facile de bien faire le temps d'une journée au volant d'une voiture différente de celle que vous pilotez d'habitude", ajoute le Finlandais, en référence à la Formule 2 que pilote d'habitude Leclerc.

"Charles a toutefois effectué de grands progrès et il est certain qu'il a un très bel avenir devant lui."

Leclerc serait un des favoris pour un baquet chez Sauber, à la place de Pascal Wehrlein. Frédéric Vasseur, le directeur de l'équipe suisse, doit négocier avec Ferrari dans les prochains jours.

En attendant, Leclerc croise certainement les doigts.

"Je voulais effectivement impressionner autant de gens que possible lors de mon test mais la priorité était bien d'apporter ma contribution au programme d'essais de Ferrari. Avec un peu de chance, des opportunités vont s'ouvrir pour moi en fin de saison."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg - La Formule E, c'est l'avenir
Nico Rosberg, le Champion du monde de Formule 1 en titre, est pressenti depuis quelques semaines pour diriger la future équipe Mercedes de Formule E.

Lors de sa visite au musée de la marque à Stuttgart, où vient d'entrer sa F1 championne du monde, la W07, il n'a pas confirmé ces rumeurs mais a bien indiqué qu'il considérait la Formule E comme "l'avenir."

"C'est l'avenir de ce monde et il sera très excitant de voir bientôt tous ces constructeurs dans cette série", ajoute l'Allemand à propos de Mercedes, Audi, BMW, Renault et Porsche.

En attendant, la Formule 1 est toujours la catégorie reine et devrait le rester.

"Rien ne peut donner autant d'émotion. Je suis d'ailleurs ému de voir ma Formule 1 de 2016 dans ce musée. Elle prend la place de celle de Lewis, c'est un beau clin d'œil. C'est aussi émouvant parce que j'ai visité ce musée pour la première fois quand j'avais 14 ans."

Il évoque également la situation au championnat.

"Seb et Lewis sont tous les deux très forts sur le plan mental, avec un avantage pour Seb qui sait rester fort même dans des situations peu confortables, comme nous l'avons vu à Bakou. Quant à Lewis, c'est toujours intéressant de voir comment il arrive sur un circuit. A 100% ou à 95%. Quoi qu'il arrive, nous aurons une très belle 2ème partie de saison et j'espère que la bataille sera énorme lors de la dernière course."

Rosberg, qui a écarté à nouveau toute possibilité de reprendre un jour le volant d'une F1 en course, est heureux de ses 8 premiers mois de "retraité".

"Je suis dans une très belle situation maintenant pour ma vie, comme une phase d'exploration et de découvertes. La compétition sera toujours quelque chose de très fun pour moi. Nous verrons bien ce qui arrive avec la Formule E. Je serai toujours un passionné de sport automobile et il y aura toujours des options pour s'y impliquer d'une manière ou d'une autre."

Il laisse donc la porte ouverte à la direction de l'équipe Mercedes?

"Cela ne doit pas nécessairement arriver tout de suite. Cela pourrait être dans 10 ans. Je serai ouvert à toutes les possibilités."

"Ce qui est certain c'est que les technologies du futur, l'hybridation, l'électrification, ça va changer notre monde complètement. Sur la route nous allons avoir des voitures qui se conduisent toutes seules. Ce n'est pas pour dans 20 ans, mais c'est juste là, au coin de la rue. Tout ce qui peut simplifier nos vies m'intéresse beaucoup."
source: Nextgen-Auto.com

Officiel - Ferrari conserve Räikkönen pour une année de plus
Kimi Räikkönen restera chez Ferrari pour une saison de plus, la huitième!

C'est, sans surprise, la nouvelle que la Scuderia vient d'officialiser dans un court communiqué adressé à la presse. Il n'aura donc pas fallu attendre Monza comme les médias l'ont spéculé.

"Ferrari annonce aujourd'hui qu'elle a renouvelé son accord technique et sportif avec Kimi Räikkönen. Le pilote finlandais continuera par conséquent à défendre les couleurs de l'équipe de Maranello pour le Championnat du monde 2018 de Formule 1."

Räikkönen a rejoint pour la 1ère fois la Scuderia en 2007 et avait gagné le titre pilotes pour eux dès sa première saison. Son seul titre à ce jour. Il avait été remplacé en 2010 par Fernando Alonso, menant le Finlandais à prendre deux saisons sabbatiques, en rallye.

Il était revenu en F1 en 2012 grâce à Lotus, avant de rejoindre à nouveau Ferrari en 2014. Il aura 38 ans l'année prochaine.

A la suite de ce renouvellement, on peut s'attendre à ce que Sebastian Vettel choisisse lui aussi de prolonger son propre contrat. Pour une seule année également?
source: Nextgen-Auto.com

Toro Rosso - Honda? Red Bull a été trop gourmande!
Les spéculations de la semaine dernière se sont confirmées aujourd'hui: il n'y aura pas d'accord entre Toro Rosso et Honda.

Une source au sein de l'équipe de Faenza a confirmé à la presse italienne que rien ne changera en termes de moteur pour la petite équipe de Red Bull l'année prochaine.

"Après plusieurs semaines, les négociations se sont arrêtées pour des raisons financières", a confirmé la source à 'Autosprint'.

"Ce n'était pas un secret que, pour que le moteur Honda soit attractif, il fallait une contribution financière significative, que seul un constructeur comme Honda peut apporter."

De l'argent pour compenser le manque de performances, le temps que les Japonais trouvent de la puissance.

Un accord avec Toro Rosso aurait pu aussi être un banc d'essais pour Red Bull Racing, mais le plan est maintenant mort né.

"Red Bull a demandé trop d'argent", ajoute la source. "Maintenant, si McLaren quitte Honda, les Japonais seraient automatiquement éjectés de la Formule 1."

Selon les rumeurs, Red Bull demandait des moteurs gratuits à Honda et un chèque de 10 millions d'euros en plus!
source: Nextgen-Auto.com

Le nouveau contrat de Pérez avec Force India est prêt
Sans grande surprise, Sergio Pérez va prolonger son contrat avec Force India.

De retour au Mexique pendant ses vacances, le pilote a rencontré ses sponsors et ils l'ont assuré d'un soutien renouvelé pour la saison 2018.

Malgré quelques approches du côté de Renault F1, Pérez va rester fidèle à Force India une année de plus. Et il est ravi de son choix.

"Je pense que cette équipe démontre qu'elle peut progresser chaque année. Et Force India suscite de plus en plus d'intérêt de la part des sponsors."

"Cet argent est nécessaire parce que ce n'est pas facile de lutter avec les gros bras."

Quand doit-on s'attendre à une annonce? Probablement à Spa.

"Quand je serai de retour dans le paddock, j'espère que le nouveau contrat sera là."
source: Nextgen-Auto.com

Wolff - Mercedes est bientôt prête à favoriser un seul pilote
Toto Wolff conçoit que l'approche sportive de Mercedes peut faire le bonheur de Sebastian Vettel, dans la course au titre pilotes de cette saison.
Avant la pause estivale, l'Allemand a profité d'un échange de positions "fair play" entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, ce qui lui a permis de récolter 3 points d'avance de plus sur le Britannique.

"Il est clair que Ferrari mise tout sur Vettel alors que, dans notre philosophie, parier sur les deux pilotes fait que nous sommes désavantagés dans la course pour le titre pilotes", reconnait le directeur de Mercedes F1.

"Ces dernières années cela ne posait pas de problème puisque la bataille pour ce titre se déroulait entre nos propres pilotes uniquement. Maintenant c'est différent et nous allons devoir nous ajuster à cela."

Est-ce à dire que Mercedes va bientôt choisir quel pilote favoriser? Avant même que l'un des deux soit mathématiquement hors course? Oui, c'est fort possible!

"J'en discute avec James Allison. Parce qu'il ne suffira pas, cette fois, de rendre la voiture plus rapide ou d'en corriger les problèmes. Ferrari est trop proche."

Wolff tient aussi à corriger des rumeurs persistantes selon lesquelles Vettel pourrait rejoindre Mercedes en 2018 ou 2019.

"Ce n'est pas vrai, nous n'avons jamais parlé à Seb. L'un de nos principes est de parler d'abord avec nos pilotes, pour voir s'il y a une volonté commune de poursuivre ensemble. Le contrat de Lewis se termine l'an prochain. Pour l'instant il n'y a donc aucun problème."
source: Nextgen-Auto.com

Abiteboul - Finir 5ème du championnat reste un objectif réaliste
Renault F1 doit confirmer sa progression lors de cette 2ème et dernière partie de saison 2017.

Pour cela, l'équipe d'Enstone pourra compter sur de nouvelles pièces pour sa voiture mais aussi son moteur V6 turbo hybride, à Spa comme à Monza, comme l'a révélé ce lundi Rémi Taffin.

L'objectif pour Cyril Abiteboul, Directeur Général de Renault Sport Racing, est donc de poursuivre la remontée vers l'avant des grilles de départ lors des neuf dernières courses restantes. Il n'abandonne d'ailleurs pas son idée de finir à la 5ème place du Championnat des Constructeurs.

"Le Grand Prix de Belgique marque le coup d'envoi de la dernière ligne droite de la saison et il est important de retrouver le chemin des points", lance le Français

"Nous aurions pu connaître un excellent week-end en Hongrie, mais les résultats ne se sont pas concrétisés. C'était d'autant plus frustrant que nous avons démontré avoir le rythme pour être compétitifs et jouer de gros points avec nos deux pilotes tout au long des trois jours à Budapest."

"Cela souligne les progrès réalisés en 2017. À plusieurs reprises, nous avons prouvé pouvoir nous installer solidement dans le top dix tout en montrant que nous sommes bien placés pour devenir les meilleurs derrière les trois écuries de pointe. Les rendez-vous en Chine, à Bahreïn, en Espagne et en Grande-Bretagne ont dévoilé ce dont nous sommes capables et nous avons encore neuf courses pour véritablement renforcer notre progression et faire forte impression."

"Ces améliorations proviennent du travail des passionnés qui œuvrent chaque jour à Enstone et à Viry. Nous nous focalisons sur les domaines les plus sensibles tout en capitalisant sur les atouts de la RS17."

"Nous réalisons des progrès évidents et nous allons dans la bonne direction en termes de rythme global et de fiabilité. La trêve estivale est arrivée au bon moment pour refaire le plein d'énergie avant une période déterminante."

Le Français revient sur l'essai de Kubica, début août, mais ne donne aucun indice sur la suite qui y sera, éventuellement, donnée.

"Il est impossible de ne pas mentionner Robert Kubica au volant de la R.S.17 au Hungaroring lors d'une journée d'essais très productive pour toutes les personnes impliquées. Le retour de Robert dans le cadre d'une séance officielle en F1 est une histoire incroyable et il a accompli du beau travail. Il a pris le relais de notre pilote d'essais Nicholas Latifi, et tous deux ont contribué au développement de la voiture. Nico et Jolyon devraient bénéficier des progrès réalisés dès qu'ils entreront en piste à Spa."

"Nous sommes enthousiastes à l'idée de reprendre en Belgique pour redémarrer la saison sur une bonne note. Pour y parvenir, nous devons rester concentrés et travailler en équipe. Finir l'année au cinquième rang est un objectif réaliste, mais il faudra de la résilience et de la détermination de la part de tous au sein de Renault Sport Formula One Team."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso est regonflé à bloc pour la 2ème partie de la saison
Fernando Alonso a bien profité de la pause estivale pour faire un break avec la Formule 1, un break d'autant plus facile à faire que cette saison reste frustrante pour lui.

Le fer de lance de McLaren Honda a toutefois hâte de retrouver son cockpit et repartir, si possible, du bon pied, pour la 2ème et dernière partie de cette année de Formule 1, qui devrait être décisive pour son avenir à court terme.

"J'adore la première course après les vacances d'été! C'est un grand sentiment de revenir en étant reposé, détendu et regonflé à bloc, prêt à repartir pour la deuxième moitié de la saison", commente le pilote espagnol.

"J'ai apprécié le temps passé avec ma famille et mes amis, j'ai travaillé fort sur mon entrainement physique et maintenant je suis vraiment impatient de remonter dans la voiture."

Les pilotes ont la chance de reprendre la saison sur l'un des plus beaux circuits du monde.

"Spa est incroyable: pour beaucoup d'entre nous, c'est l'une de nos pistes préférées", concède Alonso.

"Spa a une réputation légendaire et c'est tout à fait mérité. Le sentiment lorsque vous pilotez dans l'Eau Rouge est complètement différent de tout autre virage du calendrier. Vous êtes si bas dans la voiture et la montée est tellement raide que vous ne pouvez voir que le ciel, c'est complètement surréaliste."

Malheureusement pour Alonso, Spa n'est pas le Hungaroring. Le tracé belge est très exigeant côté moteur, le point faible de McLaren Honda. L'Espagnol veut rester optimiste au moment d'aborder la 2ème phase de la saison.

"Au fil de la saison, nous devenons de plus en plus forts et j'espère que la deuxième moitié de l'année nous apportera plus de points. Cette course sera un défi difficile pour l'ensemble de l'équipe - les ingénieurs et les mécaniciens - car vous êtes à fond sur l'accélérateur presque les trois quarts du tour, ce qui rend le circuit difficile pour notre voiture et nous, les pilotes."

"Nous savons que nous devrons travailler dur pour obtenir un résultat significatif, mais le tour est long et varié, il y a plein d'opportunités de dépassements, alors nous continuerons à faire tout notre possible ce week-end."
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen envisagera un transfert à la fin de la prochaine saison
Max Verstappen a confirmé que sa patience aurait bien des limites chez Red Bull Racing.

Le pilote hollandais, qui sera encore au volant d'une monoplace autrichienne en 2018, espère voir des progrès francs en termes de compétitivité. Sans quoi il se posera la question d'aller voir ailleurs.

"J'ai toujours dit qu'il n'y avait aucune raison de partir d'une équipe quand j'ai une voiture compétitive", déclare Verstappen.

"Il est clair que, à l'heure actuelle, nous ne sommes pas au niveau que je souhaite, mais cela ne veut pas dire qu'il faut abandonner tout de suite. Il faut travailler dur."

"Mais après deux, trois ans sans progrès, ce serait une histoire différente. Nous travaillons dur pour progresser mais, après l'année prochaine, nous verrons ce qui arrivera pour l'avenir."

De nombreux contrats de pilotes dans les top teams arriveront à échéance à la fin 2018, d'autant plus si Vettel, Bottas ou Räikkönen ne prolongent que pour une année comme les spéculations le laissent entendre. L'occasion d'un grand chambardement?
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.