En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 02 Août 2017

McLaren conclut de belle manière son voyage en Hongrie
Le Hungaroring aura décidément été synonyme de positif pour McLaren cette saison! Alors que l'équipe de Woking a réalisé sa meilleure course de la saison dimanche en Hongrie, les essais privés disputés hier et aujourd'hui auront été très utiles pour la structure qui cherche à préparer le futur avec Honda, mais aussi avec ses jeunes pilotes, comme Lando Norris qui a roulé aujourd'hui au volant de la MCL32.

C'était une journée très intéressante et j'avais hâte de la vivre depuis longtemps" explique le jeune pilote. "J'ai réussi à effectuer tous les essais prévus par l'équipe et tout s'est bien passé. Il fallait s'habituer à la voiture mais je me suis senti bien à son volant. J'ai disputé beaucoup de tours et j'ai pris beaucoup de plaisir. Je veux remercier l'équipe pour m'avoir donné cette chance et j'espère que c'est la première d'une grande série!"

Un travail productif qui a été noté par le directeur de l'équipe, Eric Boullier, qui a félicité ses troupes tout autant que Lando Norris: "Je suis heureux de dire que cette journée a de nouveau été très utile. Nous avons fait beaucoup de tours et nous avons bien avancé dans notre programme. Cela suit une course solide à Budapest et l'équipe est très motivée avant la pause estivale car les informations rassemblées ont été très utiles en vue de Spa et du reste de la saison."

"Lando nous a impressionné par sa maturité, son professionnalisme et sa vitesse, ainsi que par sa faculté d'adaptation pour sa première sortie au volant de la MCL32. Ses retours à nos ingénieurs ont été utiles et justes et il est un atout pour nous, sans oublier qu'il est sûrement une star de la discipline. Je veux remercier toute l'équipe McLaren Honda pour le travail incroyable qui a été abattu et pour l'implication que tout le monde a montré en ces temps difficiles. Je leur souhaite une pause estivale heureuse avec leurs amis et leurs familles, avant ce qui sera une très importante deuxième partie de saison."

Du côté de chez Honda, la satisfaction est de mise, d'autant que le motoriste espère rapidement mettre en service la quatrième mouture de son bloc propulseur: "Nous avons continué nos essais liés à la performance et à la souplesse du moteur. L'équipe a intégré de nouveaux éléments cet après-midi et cela a retardé notre retour en piste. Toutefois, Lando a parcouru 91 tours pour sa première sortie avec la MCL32. Nous avons également récolté des données importantes pour améliorer la performance et la fiabilité en vue de la fin de saison."

"Nous avons terminé par une course et des essais positifs sur le Hungaroring et nous avons aussi hâte de reprendre la piste à Spa-Francorchamps afin de montrer notre compétitivité là-bas" conclut Satoshi Nakamura, responsable des essais chez Honda.
source: Nextgen-Auto.com

Gasly a tourné sans problème pour Red Bull
Après la première journée compliquée hier, Red Bull comptait sur cette journée pour engranger le maximum de données afin de continuer le développement de sa RB13 en vue de la deuxième partie de saison. Bien que Max Verstappen n'était plus au volant de la monoplace autrichienne, Pierre Gasly a parcouru à 107 reprises le circuit de Budapest.

"C'est toujours génial d'être de retour au volant d'une F1" a déclaré le pilote de Super Formula. "Ces occasions ne se présentent pas souvent parce que les essais de F1 sont limités et c'était génial de revenir au volant. Max n'a pas vécu une journée facile hier et il nous restait beaucoup de travail. Ce n'était pas la journée la plus palpitante au niveau du pilotage mais le programme a été très utile à toute l'équipe, nous avons fait des essais aéro et des long relais."

"Au niveau de la gestion des pneus, c'était très utile pour moi afin de comprendre la performance des pneumatiques. Au final, nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour faire des essais de performance mais il était important de se concentrer sur les besoins de l'équipe et au final, nous avons fait plus de 100 tours donc c'était une bonne journée."

Un avis partagé par Jeff Calam, responsable de l'ingénierie: "Nous avons eu une journée plus productive que la précédente. Il y a eu quelques petits soucis mais rien de significatif. Nous avons commencé par du travail sur la cartographie aérodynamique avec l'ensemble actuel et ensuite, nous avons travaillé sur la dynamique de la voiture et sur les suspensions."

"Après la pause, il fallait travailler sur les pneus et de nouveau sur l'aérodynamique. Rien qui ne fasse la une mais nous avons trouvé des directions dans lesquelles aller pour les prochaines courses. C'est génial d'avoir Pierre dans la voiture car il a été très régulier et nous a donné de bons retours. Il avait eu un peu de malchance les dernières fois et nous sommes heureux de lui avoir donné une journée sans souci."
source: Nextgen-Auto.com

Kubica - Encore top tôt pour savoir quelle sera la suite
Renault F1 a conclu la séance d'essais d'intra-saison organisée en Hongrie avec Robert Kubica, de retour dans le cadre d'une session officielle de Formule 1 pour la première fois depuis six ans.

Dans une ambiance joyeuse orchestrée par ses fans les plus fidèles, Robert a totalisé 142 tours - l'équivalent de plus de deux Grands Prix - en effectuant un programme d'évaluations de l'aérodynamique et des pneumatiques

En 1'18"572, Robert a enregistré son meilleur tour sur le Hungaroring, le circuit sur lequel il avait fait ses débuts en Grands Prix de Formule 1 il y a presque onze ans. C'était le 4ème temps du jour.

Mais le Polonais ne veut pas tirer de plans sur la comète.

"C'était un sentiment fantastique pour moi d'être au volant de la R.S.17. C'était également génial de voir autant de fans autour de la piste. Merci à eux tous! Le cheminement pour en arriver là a été incroyable et j'ai pu répondre à de nombreuses questions que je me posais", dit-il.

"J'ai beaucoup appris sur la voiture de dernière génération, car il y a bon nombre de différences avec les Formule 1 que j'ai pilotées par le passé. Cette monoplace est notamment plus large. J'ai été en mesure de mener méthodiquement le programme de l'équipe et je pense que nous avons fait de bons progrès."

"Ma compréhension de la R.S.17 et des pneumatiques 2017 se sont construites simultanément."

"Après cette journée, il est encore trop tôt pour définir quelle sera l'étape suivante. Pour l'instant, je tiens à remercier tout le monde chez Renault Sport Formula One Team pour avoir rendu cet essai possible."

Alan Permane, Directeur sportif, est aux anges.

"Ce fût une journée bien remplie et productive, avec l'équivalent de plus de deux Grands Prix couverts. Nous avons effectué un programme complet et Robert nous a fait un bon retour. La R.S.17 a été parfaitement fiable, même avec les températures extrêmes relevées en piste. Nous avons accumulé beaucoup de données au cours des deux derniers jours, pour les ajouter aux leçons tirées du Grand Prix disputé sur ce circuit. Après la trêve estivale, nous aurons donc la possibilité de poursuivre l'optimisation de la voiture pour les prochaines courses."
source: Nextgen-Auto.com

Auer ravi par son expérience, Mazepin a affronté la chaleur
Avec 97 tours au compteur à deux, Lucas Auer (49 tours) et Nikita Mazepin (48 tours) ont pu compter sur du temps de piste particulièrement instructif aujourd'hui à Budapest, après un mardi déjà bien rempli.

7ème chrono de la journée, Auer a cette fois-ci devancé Mazepin (9ème temps). Le pilote DTM, protégé par Mercedes, se réjouit de cette expérience.

"C'était une bonne session et je crois avoir réussi à remplir à notre programme de roulage, et à obtenir toutes les données voulues par l'équipe. Je me suis senti assez bien dans la voiture ce matin. J'ai bien dormi et je me suis senti beaucoup plus confiant qu'hier. J'ai été très impressionné par le travail de tout le monde. Ils ont beaucoup de données du week-end de course et c'était intéressant de voir comment ils les utilisaient."

"Cette expérience en F1 était géniale. Il y tant de vitesse, ces voitures ont tant d'appui... Vous devez vous entraîner pour avoir un sens de la vue rapide parce que tout arrive plus vite. C'est un style de pilotage très intéressant et vous devez faire attention à beaucoup de détails sur votre volant. C'est un vrai défi."

Nikita Mazepin a roulé l'après-midi et cela lui a moins convenu en raison de la chaleur estivale (plus de 51 degrés sur la piste).

"Ce fut une journée plus difficile, puisque les températures de piste étaient beaucoup plus élevées. Mais nous avons continué à travailler pour trouver les meilleurs réglages. Nous avions un vaste programme et je crois que l'équipe a réussi à obtenir toutes les informations nécessaires. Nous avons commencé avec quelques relais pour du travail aérodynamique et puis nous avons fait des relais plus longs. Je me suis senti beaucoup plus à l'aise qu'hier et j'ai apprécié la performance de la VJM10."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel - C'est génial de voir Kubica en piste
Dans le cadre des tests effectués en Hongrie, certains pilotes ont dû rester au Hungaroring pour piloter, d'autres se sont rendus sur place tout spécialement.

L'un d'entre eux est Robert Kubica, qui a roulé aujourd'hui pour le compte de Renault. Sebastian Vettel, qui a signé aujourd'hui le meilleur tour en piste, accueille le retour du Polonais avec enthousiasme.

Le quadruple Champion du monde fait d'abord un bilan de sa journée de tests.

"Nous avons essayé différentes choses. Durant des tests, tu peux oser plus de choses qu'en week-end de course. C'était important pour moi d'obtenir une bonne sensation dans la voiture avec les toutes dernières améliorations que nous avons apportées."

"Il ne s'agit pas vraiment de nouvelles pièces pour les prochaines courses à Spa-Francorchamps et à Monza, parce que là-bas, ce sont des tracés bien différents. Il s'agit plus de savoir dans quelle direction nous voulons nous diriger au niveau du développement. Ce sont donc plus des choses qui se déroulent en coulisses, qui sont moins évidentes."

L'Allemand a donc apprécié revoir aujourd'hui Kubica dans un cockpit de F1.

"C'est génial de le voir en piste, que Robert soit de retour. Il n'y a jamais eu le moindre doute quant à son talent, sa pointe de vitesse et ses capacités. Je ne sais pas exactement ce qu'il peut faire avec son bras, mais j'espère qu'il a savouré cette journée. Les voitures sont complètement différentes depuis le début de la saison de 2017, et je crois que cette génération de voitures peut lui convenir."
source: Nextgen-Auto.com

Toro Rosso a trouvé de la performance à Budapest
Toro Rosso a effectué un bon nombre de tours (122 au total) avec ses deux titulaires habituels ce vendredi. Carlos Sainz a signé un 1:18.850 et Daniil Kvyat un 1:19.116, soit les 5ème et 6ème performances.

"Ce fut une demi-journée très productive" s'est réjoui Carlos Sainz, lui qui a roulé le matin. "C'est bon d'avoir une session sans problème et de compléter le programme sans heurts. Nous avons pu essayer quelques nouvelles pièces, principalement des évolutions mécaniques. Et je pense que nous avons trouvé de bonnes pistes à suivre. C'est toujours un bon signe. Et maintenant, il est temps pour tout le monde d'avoir des vacances bien méritées, de recharger les batteries et de revenir plus forts!"

Daniil Kvyat, qui a roulé l'après-midi, sous les plus fortes chaleurs, est lui aussi satisfait de son mercredi à Budapest.

"Ce fut un bon après-midi. Nous avons essayé quelques nouveautés et nous en avons appris beaucoup. Nous devrons maintenant développer tout cela et j'espère que ça nous servira. C'est toujours sympathique de tester après un week-end de course pour essayer de nouvelles réponses aux choses que nous n'avons pas pu essayer en essais libres ou en qualifications."

Jody Egginton, le chef de la performance, précise que les évolutions testées aujourd'hui et hier ont pour objectif d'être amenées "aussitôt que possible" sur la voiture.

"Nous devrons avant conduire des analyses supplémentaires à l'usine. Mais il y a vraiment des gains de performance à aller trouver. Nous avons pu en savoir plus sur les défauts de l'équilibre de notre voiture, repérés pendant le week-end de course. Nous avons collecté beaucoup de données utiles et nous avons fait quelques progrès, et nous sentons que ça nous sera utile durant la deuxième moitié de la saison."
source: Nextgen-Auto.com

Hungaroring J2 - Sebastian Vettel termine la journée en tête
Grâce à son temps de 1'17"124 réalisé en super-tendres, Sebastian Vettel reste le plus rapide de la journée et même de tous les essais de mi-saison en Hongrie. Il devance le jeune pilote de F3 Lando Norris qui parvient à hisser sa McLaren à 3 dixièmes de la Ferrari et ce avec des pneus ultra-tendres.

Kimi Räikkönen a bouclé 60 tours aujourd'hui, portant le total de Ferrari à 100 pour ce mercredi et se place 3ème. Robert Kubica signe lui son retour en essais officiels en F1. Avec 142 tours couverts, il impressionne en signant le 4ème temps à plus d'une seconde de l'Allemand.

N'ayant roulé que le matin, Carlos Sainz signe le 5ème temps juste devant Daniil Kvyat qui a roulé l'après-midi. Lucas Auer a signé le 7ème chrono avec la Force India alors que Nikita Mazpin est 9ème. George Russell se place entre les deux pilotes après avoir longuement testé le Halo.

A défaut d'avoir été parmi les plus rapide, Pierre Gasly a été un des plus productifs avec la Red Bull en passant le cap des 100 tours bouclés. C'est également le cas de Luca Ghiotto qui, pour ses premiers essais en F1, a roulé pendant 161 tours avec la Williams et a été le plus productif de la journée.

Santino Ferrucci boucle un programme chargé pour Haas avec 116 tours tout comme Nobuharu Matsushita qui a emmené la Sauber sur 121 boucles du Tourniquet Hongrois. (voir les résultats)
source: AUTOhebdo.fr

Après le mousseux Chandon, le champagne revient sur les podiums de F1
Depuis 2015, ce n'était pas du champagne, mais du mousseux californien (du Chandon) qui était servi aux pilotes sur le podium.

Chandon était un partenaire de McLaren et aussi de la F1, mais a décidé de mettre fin à son engagement.

Pour remplacer Chandon, Liberty Media a choisi de revenir à du vrai champagne. Des bouteilles de Champgne Carbon, à 3000 dollars l'unité, ont ainsi déjà été servies à Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen et Valtteri Bottas en Hongrie.

"Chaque bouteille est entourée d'un revêtement en carbone, un procédé dont la conception a duré quatre années et qui demande au maître artisan une semaine complète pour chaque bouteille et la réalisation de 21 étapes très minutieuses" , a expliqué le président de Champagne Carbon, Alexandre Mea.

Le gérant des droits commerciaux, Sean Bratches, s'est lui aussi félicité de ce clin d'œil au matériau de référence en F1.

"La caractéristique unique d'une bouteille faite en carbone, le matériau si représentatif de la technologie incroyable de notre sport, est un autre élément qui fait de Champagne Carbon le produit parfait pour les pilotes pour célébrer leur succès sur un podium" a-t-il détaillé dans un communiqué forcément laudatif.

Pour l'anecdote, c'est en 1966, au Mans, que Jo Siffert avait par inadvertance remué sa bouteille et aspergé le public. Ce fut le début d'une tradition...
source: Nextgen-Auto.com

Brawn juge 'insoutenables' les écarts de performance entre écuries
Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour le compte de Liberty Media, a bien entendu regardé de près le Grand Prix de Hongrie. Comme chacun, l'ancien ingénieur de Ferrari et de Brawn GP a apprécié le suspense en fin d'épreuve - deux Mercedes suivant de près deux Ferrari. Il estime que Sebastian Vettel doit beaucoup à Kimi Räikkönen après cette course.

"Avec le problème de Vettel, les chances de victoire de Kimi Räikkönen ont été sacrifiées, parce qu'il a dû couvrir son coéquipier, alors que les deux Mercedes revenaient sur lui pour l'attaquer" estime Ross Brawn.

Avec le "sacrifice" de Kimi Räikkönen et le beau geste de Lewis Hamilton en fin d'épreuve - relaisser passer sur le fil Valtteri Bottas conformément à ses promesses - cette course en Hongrie a prouvé que la F1 était aussi une affaire d'écurie plus que de pilotes.

"Le Grand Prix de Hongrie était la preuve que la F1 est un sport d'équipe, où le plus important est de faire ce qui est le meilleur pour le classement au Championnat du monde. Devant, Vettel a été protégé de manière désintéressée par Räikkönen, qui était clairement plus rapide. Mais chez Mercedes, les pilotes ont aussi placé les considérations de l'équipe avant leurs intérêts personnels. Valtteri Bottas a prouvé qu'il était un vrai équipier en laissant une chance à Hamilton d'attaquer Räikkönen et a presque ralenti pour s'arrêter au virage 1 pour laisser passer le Britannique. Hamilton a ensuite, dans le dernier tour, répondu à la sportivité de son équipier et lui a rendu la place."

"C'était une manœuvre risquée et Verstappen a fini seulement quelques dixièmes derrière Lewis Hamilton, mais Mercedes a fait un beau geste. Cependant, le comportement de gentleman de Hamilton lui a coûté trois points et même si ça n'a aucun effet sur le classement des constructeurs, ce pourrait être le cas pour le classement des pilotes à la fin de l'année."

La sportivité entre équipiers n'a cependant pas été au rendez-vous du côté de Red Bull. C'est évidemment une litote après la collision du premier tour entre Max Verstappen et Daniel Ricciardo, qui a coûté une pénalité de 10 secondes pour le premier et de deux heures pour le second - l'abandon.

"Sur le papier, c'était une des meilleurs chances de la saison pour Red Bull. Cela a été confirmé après les sessions du vendredi, où Daniel était le plus rapide. Mais après son problème hydraulique en FP3, il a perdu ses réglages qu'il avait étudiés avec soin, et étant donné que Max Verstappen avait souffert le vendredi, Red Bull a probablement raté une opportunité en qualifications, en signant la troisième ligne."

"Mais toute chance de voir le podium s'est évaporée dès le premier tour. Verstappen a montré sa combativité habituelle du début jusqu'à la fin de la course, et ensuite, il s'est immédiatement excusé envers son coéquipier. C'était la meilleure chose à faire pour éviter toute rancœur dans l'équipe, ce qui est toujours destructeur dans le monde complexe et délicat d'une équipe de F1."

Pendant que Red Bull était empêtré dans cette bataille entre coéquipiers, McLaren réussissait pour la première fois à marquer des points avec ses deux voitures grâce à la 7ème place de Fernando Alonso et la 10ème de Stoffel Vandoorne.

"Cette course a montré pour McLaren des signes encourageants de progrès. Le samedi, les deux pilotes sont entrés en Q3 et le dimanche, Alonso et Stoffel Vandoorne ont conservé leur place dans le Top 10. Il y a même eu la cerise sur le gâteau avec le meilleur tour de Fernando durant le dernier tour. Même si ce n'est pas récompensé par un point, c'est vraiment un bonus pour le moral, et cela signifie que l'Espagnol peut partir en vacances avec un sourire encore plus authentique que celui qu'il a montré lors de la cérémonie du podium [en posant face à son double pictural, sur la chaise pliante]."

Ross Brawn a enfin noté, et regretté, le fossé qui sépare les trois premières écuries du reste du plateau. Liberty Media connaît son prochain chantier, pour le bien du spectacle...

"Il y a eu 15 secondes d'écart entre le 1er et le 5ème. Cependant, Alonso, le 6ème, a fini à une minute de Vettel et les 11 autres voitures ont pris un tour. L'écart entre les écuries du Top 3 et le reste de la grille est beaucoup trop grand: ça a été le cas de nombreuses fois par le passé, mais le sport a besoin de réduire ces écarts de performance, parce que sur le long terme, cela peut devenir insoutenable."
source: Nextgen-Auto.com

Toro Rosso avec une livrée KFC grâce à Gelael l'an prochain?
La livrée Toro Rosso est une des plus réussies du paddock, mais il pourrait en être autrement l'an prochain et ce pourrait directement être lié à l'avenir de Sean Gelael. Le jeune pilote a roulé hier pour Toro Rosso à Budapest, et a impressionné Franz Tost.

"Sa performance était très bonne et il n'a cessé de s'améliorer à chaque tour. En comparaison de Kvyat et de Sainz, il était très bon pour freiner, pour attaquer les vibreurs et pour prendre les virages lents. S'il continue comme cela, il aura du succès en F1" a témoigné le patron de la petite Scuderia.

Or, le père de Sean, Ricardo, qui un moment fut intéressé par le rachat de Manor, dirige actuellement Jangonya Ayam, la branche indonésienne de KFC. Selon le journal espagnol 'El Confidencial', Toro Rosso, toujours à la recherche de financements, pourrait en profiter pour faire de KFC son nouveau sponsor et adopter une livrée aux couleurs de la marque de restauration rapide en 2018.

Mais 'Blick', journal suisse toujours bien informé, rappelle qu'en dépit de ces millions, les chances de titularisation de Sean Gelael l'an prochain sont encore très minces. Pierre Gasly serait en effet en pole chez Toro Rosso si Carlos Sainz ou Daniil Kvyat venaient à quitter le navire Red Bull...
source: Nextgen-Auto.com

L'idée d'un Grand Prix du Vietnam est déjà relancée
L'idée de disputer un jour un Grand Prix de Formule 1 au Vietnam a été relancée.

Quelques mois après avoir été écarté par Bernie Ecclestone, Liberty Media a remis sur les rails le projet de course dans le centre de la ville de Ho Chi Minh dans un avenir proche.

Des officiels se sont récemment rendus sur place pour évaluer le potentiel. Ce projet permettrait de continuer le développement de la Formule 1 en Asie, après la perte des Grands Prix de Corée du Sud et, bientôt, de la Malaisie. Singapour est également en danger.

En avril dernier, l'ancien grand argentier de la Formule 1, aujourd'hui devenu président d'honneur, affirmait que le Vietnam souhaitait signer avec un lui, en 2016, un accord pour 10 ans pour y tenir un Grand Prix.

"L'an dernier, j'ai été approché pour une course au Vietnam", révélait Ecclestone il y a 4 mois.

"On m'a offert la chance de rencontrer le président afin de signer un accord pour un Grand Prix. L'accord aurait pu se monter et se signer en août 2016. Tout était arrangé pour que cela se fasse, mais, au final, je n'ai pas signé l'accord parce que nous avons déjà pas mal de courses dans cette partie du monde. Je me suis dit que cela aurait fait un petit peu trop d'en avoir une en plus."

Ce contrat aurait permis de rapporter à la Formule 1 près de 400 millions d'euros sur 10 ans, 37,5 millions par an exactement. Mais...

"Le Vietnam n'a aucune histoire en sport automobile. Alors je ne voulais pas placer un autre Grand Prix dans une région du globe où nous avons déjà de très bons promoteurs. Et j'ai déjà été critiqué pour avoir mis en place des courses à Bakou ou à Sotchi, qui n'avaient pas beaucoup d'historique non plus dans le sport auto."
source: Nextgen-Auto.com

Lutte de pouvoir à la tête de la Scuderia Ferrari
Une lutte pour le pouvoir au sein de la Scuderia Ferrari pourrait menacer la quête du titre mondial de l'équipe italienne, qui attend de nouvelles couronnes après 10 années d'échecs répétés.

Selon les médias italiens, mais aussi la presse allemande, il y aurait de grandes tensions entre le directeur actuel, Maurizio Arrivabene, et le directeur technique, Mattia Binotto.

Ce dernier viserait rien de moins que le poste d'Arrivabene. Il a déjà eu "la peau" du responsable des moteurs F1, Lorenz Sassi, il y a quelques semaines.

Binotto aurait récemment fait comprendre au président de Ferrari, Sergio Marchionne, qu'il serait meilleur à la direction de la Scuderia qu'Arrivabene, un homme du marketing venu de Philip Morris.
source: Nextgen-Auto.com

Hungaroring J2 (mi-journée) - Sebastian Vettel place Ferrari en tête ce matin
Sebastian Vettel a signé le meilleur temps de la première séance de la deuxième journée de tests en Hongrie avec Ferrari. Son temps en 1'17"124 est déjà plus rapide que le meilleur temps établi la veille par Charles Leclerc dans la même voiture et avec les mêmes pneus super-tendres.

Pour sa première dans une F1 actuelle, Lando Norris place la McLaren en deuxième place à moins d'une seconde de l'Allemand en pneus ultra-tendres. L'Anglais a toutefois été la raison d'un drapeau rouge de dernière minute en fin de séance. Kimi Räikkönen, ayant pris le relais de Vettel à la mi-séance, est 3ème avec seulement 20 tours couverts.

Carlos Sainz signe le 4ème temps devant Lucas Auer pour Force India. Pour son deuxième jour d'essais, George Russell a pu tester le Halo sur la Mercedes en signant le 6ème temps.

Pour son grand retour en séance officielle, Robert Kubica est le pilote le plus prolifique de la matinée avec 74 tours couverts soit plus que la distance d'un Grand Prix. Il devance Pierre Gasly (Red Bull Racing) en 8ème place. Luca Ghiotto a également emmagasiné de l'expérience pour sa première sortie en F1 avec 67 tours. Santino Ferrucci (Haas F1 Team) et Nobuharu Matushita (Sauber) complètent le Top 10.

Deux changements de pilote sont à noter pour l'après-midi avec Lucas Auer qui cède sa place à Nikita Mazepin et Daniil Kvyat qui prend le volant de la Toro Rosso. (voir les résultats)
source: AUTOhebdo.fr

La Spec 4 du moteur Honda pourrait faire ses débuts à Spa
Honda veut continuer à prouver à McLaren qu'il est le bon motoriste pour la saison prochaine et les suivantes.

Lors des essais privés en Hongrie, les Japonais testent de nouveaux éléments qui devraient se retrouver dans la Spec 4 du moteur.

Ce moteur devrait faire ses débuts à Spa-Francorchamps, avec 15 chevaux de plus pour commencer, et un potentiel de 40 chevaux de plus ensuite. Ce qui ramènerait Honda à 45 chevaux environ de Mercedes et Ferrari, qui font la course en tête.

"Nous verrons bien si Honda peut nous donner une autre évolution après la pause estivale. En tout cas nous en avons besoin", souligne, de manière prudente, Eric Boullier.

McLaren a fixé une date limite à début septembre pour le choix de son moteur 2018. Cela se jouera entre Honda et Renault.
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Kubica est convaincu de pouvoir revenir en F1
La Formule 1 en saura un peu plus à la fin de cette journée sur les possibilités réelles de revoir un jour ou non Robert Kubica en Grands Prix.

Le Polonais, qui a débuté ses essais ce matin avec la RS17, est en tout cas très motivé selon Christian Horner, qui a pu discuter avec lui dans le paddock du Hungaroring.

"Il semble extrêmement concentré et déterminé. Il est fermement convaincu de pouvoir revenir en Formule 1", déclare le Britannique.

"Ce test sera un excellent test pour lui parce que le Hungaroring est l'un des circuits les plus difficiles. Il n'y a pas de pause pour les pilotes, cela tourne tout le temps et dans tous les sens. Si vous pouvez piloter rapidement ici, vous pouvez pilotez partout ailleurs."

Max Verstappen, présent dans le motorhome, va suivre cela avec intérêt aussi.

"J'ai entendu et lu beaucoup de choses sur Robert. C'est un vrai combattant en piste, et surtout quelqu'un qui a été très rapide. Je pense que tous les pilotes de F1 lui souhaitent le meilleur."

"Maintenant signer quelques tours rapides et en enchainer 70 de suite, ce n'est pas la même chose. Seul Robert pourra juger de sa situation après le test."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas et Pérez bientôt prolongés chez Mercedes et Force India?
Alors que la trêve estivale est commencée pour beaucoup, la silly season bat son plein actuellement et l'avenir de plusieurs pilotes du paddock est en train d'être décidé.

Du côté de Mercedes, Toto Wolff a admis qu'il réfléchirait "sur la plage" à la prolongation de contrat de Valtteri Bottas. Un contrat d'une année seulement serait l'option la plus probable, pour que l'écurie allemande ne se ferme aucune porte (celles menant à Max Verstappen, Fernando Alonso, Sebastian Vettel...) pour 2019, au cas où.

"La pause estivale est le bon moment pour parler et pour réfléchir. Nous avons eu de bonnes discussions avec Valtteri avant la Hongrie, puisque j'aimerais m'envoler pour l'Asie et les dernières courses de la saison en ayant pris une décision" poursuit le patron de Mercedes.

"Bien sûr, nous devons bientôt parler" a confirmé le pilote finlandais. "Je n'ai aucune idée de ce que sera mon futur pour le moment, mais le problème est que le réseau téléphonique n'est pas si bon dans le sauna! Donc ça pourrait prendre un moment, n'attendez rien pour Spa."

Sergio Pérez, chez Force India, sait maintenant ce qu'il veut faire pour l'an prochain: prolonger au sein de son écurie actuelle. Même s'il ne semble pas avoir perdu tout espoir de signer chez Ferrari...

"J'espère que lors de la prochaine course, après la pause estivale, je pourrai avoir un nouveau contrat. Mais vous ne savez jamais ce qui va arriver..."

Enfin, comme nous vous en faisions part hier, la place de Pascal Wehrlein en F1 est plus que jamais menacée après l'annonce de l'accord entre Sauber et Ferrari. Toto Wolff, qui protège la carrière de l'Allemand, assure que "des choses très intéressantes pourraient arriver lors des deux prochaines semaines" et qu'il y a des "de nombreux mouvements sur le marché". Mais impossible de savoir pour le moment ce que le patron de Mercedes a derrière la tête pour sauver la peau de Pascal Wehrlein...
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull - un problème de MGU-K a gêné Verstappen hier
Red Bull s'est fait peur hier matin: la monoplace autrichienne n'a pu prendre la piste en raison d'un problème moteur. Max Verstappen a pu ensuite rattraper une partie de son retard, mais il n'a au final accompli que 58 tours pour le premier jour des essais de Budapest (11ème temps final seulement). Le Néerlandais se satisfait donc de ce qu'il peut.

"En dépit de notre départ tardif, nous avons réussi à tester quelques pièces, donc c'est positif. C'est toujours bon de comprendre où nous en sommes, ce que nous pouvons apporter et ce que nous pouvons apprendre pour les prochaines courses. Nous avons quelques évolutions ici et en général tout a bien marché et cela nous donne quelques bonnes directions pour notre futur travail. Maintenant, c'est la trêve estivale, et je vais passer un peu de temps avec les amis et la famille avant Spa. Nous voyageons tellement... Mais je serai heureux de repartir pour un Grand Prix, en particulier à Spa où je suis certain que de nombreux fans néerlandais seront dans les tribunes."

Jeff Calam, le Senior Projects Engineer, reconnaît que Red Bull a eu de sérieux problèmes - liés directement à Renault.

"Ce n'était pas une journée parfaite pour nous, puisque le matin nous avons eu un problème avec le MGU-K, et nous avons donc passé beaucoup de temps dans le garage. Cependant, nous avons bel et bien réussi à faire quelques tours avant la pause déjeuner. Nous nous sommes concentrés sur le travail aérodynamique. Après la pause, nous avons roulé avec un râtelier aérodynamique pour faire du travail de corrélation et ensuite, le reste de l'après-midi, nous nous sommes concentrés sur le travail au niveau du châssis, pour les futurs développements de la voiture. Nous avons achevé les travaux prioritaires de la journée, donc même si ce n'était pas un premier jour idéal, nous avons réussi à faire beaucoup de travail."
source: Nextgen-Auto.com

Ferrucci va tenter des runs de qualif avec la Haas
Santino Ferrucci, le pilote américain de développement de Haas, était de retour hier en Hongrie dans le baquet d'une Formule 1.

Le pilote de 19 ans connaissait la VF-16 de l'an dernier mais pas encore la VF-17. Cette première journée a donc été abordée de manière tranquille, avec le 10ème temps sur 12 pilotes et 102 tours parcourus en tout.

Les choses s'accélèreront aujourd'hui pour lui, comme il le promet déjà.

"Le matin, j'ai eu pas mal de difficultés pour m'adapter à la voiture. C'est très différent de tout ce que j'ai connu, notamment une voiture de F2. Il m'a fallu 3 ou 4 relais avant que je sois bien acclimaté et satisfait de ce que je faisais avec la voiture. L'après-midi, nous avons effectué de très bons changements de réglages."

"A la fin de la journée, j'ai été capable de pousser un peu plus et de travailler sur mon propre pilotage pour être, je pense, à 95% du maximum de la voiture. J'ai donc hâte ce mercredi de pouvoir enfin passer les pneus super-tendres et de réaliser quelques tours de qualification."
source: Nextgen-Auto.com

Hulkenberg - Il y a plus important que les couilles d'un Danois qui se prend pour Verstappen
Juste après le Grand Prix de Hongrie, dimanche dernier, le conflit qui a éclaté entre Nico Hülkenberg et Kevin Magnussen a retenu toute l'attention.

Le pilote Renault a provoqué une confrontation avec le Danois, juste après la course dans la zone médias, à la suite de ce que Hülkenberg considère comme une action sale et anti-sportive de la part de Magnussen. Le pilote Haas a tassé l'Allemand, envoyant ce dernier dans l'herbe.

Après avoir entendu les remarques piquantes d'Hülkenberg, Magnussen a répliqué avec un très poétique: "Suce-moi les couilles chéri!"

La frénésie générée par cet échange a supplanté nombre d'évènements qui ont eu lieu en course, et cet engouement surprend Hülkenberg.

"J'aurais souhaité qu'il y ait beaucoup plus de personnes qui parlent de la course plutôt que de cet échange avec Kevin" dit-il aujourd'hui.

"En ce moment, nous avons des défis en Formule 1 plus importants que les couilles d'un Danois qui veut se prendre pour Verstappen", ajoute l'Allemand. Max appréciera au passage...

"Je ne suis pas le genre de gars qui fait tout pour gagner la faveur du public après la course, et je n'ai pas besoin d'insulter quelqu'un. Si j'ai un problème avec une personne, je vais à sa rencontre et je lui dis ma manière de penser."

"Mais les fans sont heureux de voir un sport dans lequel la compétition est vivante avec quelqu'un qui dit ce qu'il pense. C'est la chose plaisante en Formule 1, en particulier avec des fortes têtes et des personnes sensibles."

"Avec Kevin, c'est comme avoir un petit frère. Tu sais qu'il n'est pas capable de se défendre lui-même autrement que comme ça. Donc, c'est facile de prendre ses remarques le sourire aux lèvres."
source: Nextgen-Auto.com

Williams cherche à comprendre les faiblesses de la FW40 en virages lents
Avec 138 tours et un 5ème temps final, Lance Stroll a limé le bitume hongrois hier, pour la première journée des essais privés. Le Canadien a aussi pu accumuler encore plus d'expérience dans sa monoplace. Dans le même temps, Williams cherche toujours à comprendre ses dernières évolutions et à expliquer ses faibles performances sur les circuits sinueux.

"Nous avons essayé de nouvelles choses et c'était bon de passer plus de temps dans le baquet. Il faisait chaud, et c'est physique ici, donc c'est un bon entraînement. Nous devons voir si ce que nous avons testé ici fonctionnera à Spa. Nous avons besoin de plus de roulage avec les nouvelles pièces pour voir si elles marchent, mais Spa devrait vraiment convenir à notre voiture avec plus de longues lignes droites, donc j'ai hâte d'y être."

Paddy Lowe, le directeur technique, confirme que Williams a évalué des solutions innovantes pour faire le forcing niveau développement.

"Le week-end hongrois, c'était une bonne manière pour motiver les gars à développer une voiture plus rapide. Il y a quelques pièces importantes que nous avons testées. Nous avons fait du travail intéressant en R&D. Quelques pièces sont pertinentes pour cette année, mais nous devons les comprendre mieux pour l'an prochain. C'est du travail important, ces quelques expérimentations. C'est la meilleure manière pour y arriver, et c'est pourquoi nous faisons ces tests."

"Nous avons beaucoup de travail à faire, et nous devons faire mieux que ça. Et nous le pouvons. Donc c'est ce que nous ferons. Notre plan est assez clair, nous ne performons pas comme nous le devrions sur des circuits où l'appui est maximal, comme à Monaco, à Singapour et en Hongrie. Mais je ne suis pas du genre à abandonner avant d'y arriver, donc nous verrons ce que nous pourrons faire pour Singapour. Cela a beaucoup à voir avec certains aspects fondamentaux du design, donc nous devrons tout de même attendre l'an prochain pour un réel mieux."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas - Respect à Lewis
Valterri Bottas pense que l'échange de position avec Lewis Hamilton dimanche dernier en Hongrie reflète une bonne harmonie qui profite à Mercedes.

Après avoir échoué dans sa tentative d'attaque sur les deux Ferrari, qui menaient la course, Hamilton a rendu la 3ème place à son coéquipier, comme il l'avait promis plus tôt durant la course, lorsqu'il a demandé à essayer de battre les Rouges.

"Ce fut un parfait exemple de ce que vous pouvez faire lorsque vous avez confiance, quand vous avez ce respect envers votre coéquipier", constate Bottas.

"L'équipe peut vraiment compter sur nous deux pour essayer ce genre de choses. Et cela ne va que s'améliorer."

Au nom de cette harmonie au sein de l'écurie, ce geste a tout de même coûté au pilote le mieux placé pour défier Sebastian Vettel 3 points qui pourraient au final coûter le titre à Hamilton. Mais d'un autre côté, cela pourrait également apporter un coup de pouce bienvenu à Bottas si le Finlandais se mettait à dominer la 2ème partie de la saison.

"Nous savons que, bien sûr, ce n'est pas simple pour Lewis d'abandonner une place qui pouvait le mener sur le podium lors du dernier tour de course, mais c'était l'accord qui avait été conclu, et vraiment, respect pour cela."

"Ce ne sont pas tous les coéquipiers qui feraient cela, je pense. Cela montre que Lewis a réellement un bon esprit d'équipe. Je ne me suis pas inquiété pour la position finale: si l'équipe me dit que ça va se faire, alors ça va se faire. Même si c'était limite, j'ai quand même posé la question à deux tours de la fin."

Le Finlandais est à présent un membre essentiel de la famille Mercedes, et il restera sans doute au sein de l'équipe allemande en 2018.

"Bien évidemment, le fait d'avoir effectué 11 courses avec l'équipe fait que vous faites davantage partie de l'équipe qu'après seulement quelques courses. Je fais intégralement partie de l'équipe maintenant. Et la relation que j'ai avec Lewis est vraiment bonne."
source: Nextgen-Auto.com

Malja a pu boucler 108 tours pour sa première fois en F1
Le premier jour de test en Hongrie a été productif pour l'équipe Sauber.

Gustav Malja était derrière le volant de la C36-Ferrari, complétant son premier essai en Formule 1.

Le programme comprenait des essais aérodynamiques et mécaniques. Le Suédois a pu compléter un très bon total de 108 tours pour ses débuts.

"Ce fut une excellente journée pour moi. Piloter une voiture de Formule 1 est quelque chose pour laquelle j'ai travaillé dur et que je voulais depuis tout petit. Et maintenant c'est devenu une réalité", explique Gustav Malja.

"Dans l'ensemble, l'expérience a été très positive pour moi, et j'ai beaucoup appris pour mon développement en tant que pilote de course. Nous avons réussi à compléter notre programme et j'ai fait de mon mieux pour mettre en œuvre tout ce qui m'a été demandé par l'équipe. Je suis heureux d'avoir réalisé ce test avec succès avec Sauber."

Aujourd'hui, c'est Nobuharu Matsushita qui est au volant de la Sauber C36 - Ferrari pour le deuxième et dernier jour de test au Hungaroring.
source: Nextgen-Auto.com

Kubica - Je vais me concentrer pour faire au mieux
La 2ème et dernière journée d'essais privés au Hungaroring vient de débuter et, évidemment, l'attraction du jour, c'est le retour de Robert Kubica au volant d'une Formule 1 dans une séance officielle.

Le Polonais, qui tente de faire son retour dans la catégorie reine, va se mesurer aux monoplaces les plus rapides vues depuis plus de 15 ans en F1. Un bon test qui devrait lui permettre d'en savoir plus, ainsi qu'à Renault.

"Au début, je vais me concentrer à m'habituer à toutes les nouveautés de ces monoplaces hybrides. La RS17 n'a rien à voir avec la Lotus que j'ai déjà pilotée", explique Kubica avant ses essais.

"Je vais évidemment faire en sorte que cette phase se passe le plus vite possible, mais de manière graduelle, parce que je dois utiliser au mieux cette journée pour moi mais aussi pour l'équipe, qui procède aussi à des tests de son côté."

"Je sais que nous avons des essais importants mais intéressants à faire avec la voiture, je suis donc impatient."

"Mon objectif sera d'être à l'aise dans la voiture mais aussi rendre l'équipe satisfaite de mon travail. Les chronos seront secondaires selon moi, c'est l'implication qui sera primordiale. Je vais donc me concentrer pour faire au mieux."

En plus de Kubica, nous retrouvons en piste aujourd'hui: George Russell, qui reprend le volant après avoir déjà effectué 119 tours; de même, chez Force India, Lucas Auer et Nikita Mazepin sont de nouveau mobilisés; Luca Ghiotto est dans la Williams, Lando Norris dans la McLaren, Carlos Sainz et Daniil Kvyat se partageront la Toro Rosso, Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel la Ferrari et Santino Ferrucci pilotera à nouveau pour Haas.

Malgré la rupture de l'accord Sauber-Honda, Nobuharu Matsushita est dans la monoplace suisse. Enfin, Pierre Gasly accumulera de l'expérience avec Red Bull.
source: Nextgen-Auto.com

Sauber va devoir se retrousser les manches
Sauber s'attend à voir plus de bénéfices des nouvelles évolutions introduites durant le Grand Prix de Hongrie, alors que l'équipe a été encore la plus lente sur la piste du Hungaroring hier.

Le nouveau directeur de l'écurie suisse, Frédéric Vasseur, a reconnu que Sauber fait encore face à un défi ardu, mais a exhorté l'équipe à rester motivée.

"Globalement, notre rythme n'est tout simplement pas assez bon pour lutter face à nos rivaux directs."

"Nous savons que les prochaines courses vont être difficiles, mais il nous faut rester concentrés et motivés pour la seconde partie de la saison."

Des nouvelles peu rassurantes pour l'équipe d'Hinwil, même si malgré la situation, Marcus Ericsson essaye de se montrer optimiste.

"La situation est décevante, car nous espérions faire un pas en avant avec la première partie de nos nouvelles pièces que nous avions emportée pour ce week-end. Nous devrions faire un pas en avant après la pause estivale."

Sauber continue en attendant l'évaluation de ses nouveautés lors des essais privés.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.