En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 24 Novembre 2016

Alonso veut un 3ème titre avant de partir en Endurance
Fernando Alonso a clarifié ses propos tenus cette semaine à propos de son avenir en Endurance.

Le pilote espagnol avait laissé un message à Mark Webber, qui arrête sa carrière, lui disant qu'il ne l'avait pas attendu pour rouler avec lui (chez Porsche) en Endurance et au Mans.

Ce message suggérait qu'Alonso ne souhaitait pas trop tarder à faire le saut de la Formule 1 au WEC mais, à Abu Dhabi, le pilote McLaren a fait savoir qu'il n'y avait encore rien de planifié à ce sujet.

"Je ne sais pas quand je ferai le saut. Il n'y a rien de nouveau dans ce message pour Mark, qui est devenu célèbre maintenant. Je suis toujours concentré à 100% sur la F1 pour l'année prochaine. Ensuite nous verrons bien. Mais faire les 24 Heures du Mans, c'est très, très attractif pour moi. Je l'ai dit et je le répète sans problème."

Alonso aimerait toutefois avoir un 3ème titre avant de se tourner vers ce nouveau défi.

"J'adore l'Endurance, les voitures qu'ils ont. Mais je ne sais pas si j'y serai dans 2 ans, dans 5 ans ou dans 11 ans. Je ne sais pas pour le moment. La première chose que je veux, et que je vais faire, c'est gagner un 3ème titre en F1. Ensuite, on verra."
source: Nextgen-Auto.com

La fiabilité, pire ennemie de Rosberg pour le titre
Même si Lewis Hamilton s'impose à Abu Dhabi dimanche, Nico Rosberg n'a besoin que de la troisième place pour remporter le titre pilotes. Mais pour Dino Chiesa, qui dirigeait les deux hommes quand ils couraient en karting, la pire ennemie de Rosberg pourrait bien être la fiabilité de sa monoplace.

" Nico doit supporter une pression énorme et espérer qu'un troisième pilote, comme par exemple Verstappen, n'intervienne pas. Je prédis que Hamilton remportera la course sans problème sur ce tracé qu'il adore. Une casse mécanique? Ce serait un cauchemar. Jusqu'à présent, ça s'est bien passé pour Nico, mais il doit maintenant croiser les doigts."

Et l'ancien pilote de F1 Timo Glock est du même avis.

"Rosberg sait qu'il dispose d'une voiture qui peut terminer 2ème sur n'importe quel circuit si tout va bien. À mon avis, il ne peut perdre le titre que sur une panne. Évidemment, Red Bull sera rapide, tout comme Ferrari. Mais je pense que Mercedes a encore toutes les cartes en main. La question est de savoir à quel point la voiture sera fiable. Ces derniers temps, Mercedes a tâché d'épargner sa mécanique et ses moteurs, et c'est pour ça que Red Bull a pu s'approcher."
source: Nextgen-Auto.com

Räikkönen donne un conseil à Hamilton
Kimi Räikkönen a donné quelques conseils à Lewis Hamilton pour cette finale du Championnat du monde.

En 2007, le Finlandais avait réussi à obtenir le titre avec Ferrari alors que Lewis Hamilton et Fernando Alonso étaient en passe de le faire pour McLaren.

"Quand j'ai été dans cette situation, je n'avais évidemment rien à perdre. Mon conseil c'est de faire comme pour n'importe quelle autre course. Je ne pense pas qu'il y a besoin de faire quelque chose de différent en ce qui le concerne", commente Räikkönen.

"Un pilote aborde toujours une course en essayant de faire le maximum. En 2007, notre seule chance était de gagner la course et d'avoir un peu de chance. C'est ce qui s'est passé. Qui sait donc ce qui peut arriver dimanche!"

"Quiconque va gagner le titre le méritera", conclut le pilote Ferrari.
source: Nextgen-Auto.com

Vettel - Nous ne pouvons pas être fiers de cette année
Sebastian Vettel a reconnu qu'il n'aurait pas grand chose de positif à tirer de cette saison 2016 de Ferrari, qui risque bien de se conclure sans victoire.

Le pilote allemand est très déçu des résultats de la Scuderia et ne s'en cache pas à Abu Dhabi, avant le dernier Grand Prix.

"Nous ne pouvons pas être fiers de cette année parce que nous visions clairement le titre avant qu'elle ne commence", explique Vettel.

"Ce sera évidemment l'objectif pour l'année prochaine évidemment, et c'est très clair. C'est un énorme défi pour toutes les équipes de préparer ces nouvelles monoplaces, avec tous ces changements, mais nous sommes là pour ça, nous sommes là pour gagner."

Vettel admet tout de même que la voiture était meilleure cette année.

"Oui, notre monoplace 2016 était très clairement au dessus de celle de 2015. Et nos performances ont probablement été meilleures que ce que les résultats ont été. Les circonstances ont parfois joué contre nous. Mais les autres ont progressé encore plus et nous n'avons donc pas pu défendre nos chances."

Son meilleur moment, malgré tout?

"Certainement mon podium à Monza. C'est vraiment très spécial. La saison a été difficile, remplie de critiques, parfois justes, parfois pas. Mais voir tous les tifosi nous soutenir c'était un bon coup de pouce pour notre moral et nous montrer que nous n'étions pas seuls."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton fera des révélations 'dans 10 ans' sur les équipes de course de Mercedes
Lewis Hamilton a révélé qu'il n'est pas prêt de donner son point de vue sur la décision de Mercedes d'échanger cinq membres de l'équipe de course entre ses pilotes avant plusieurs années.

Lors d'une conférence de presse avec Nico Rosberg, le duo a été interrogé sur ce changement fait en début de saison, ce qui a poussé Hamilton à demander à son coéquipier: "Quelle a été l'explication que l'on t'a donnée?"

Rosberg a déclaré que le changement des équipes de course avait été fait pour améliorer l'esprit d'équipe.

"Nous nous battons maintenant depuis trois ans au sein de l'équipe pour les victoires et pour le championnat donc il est tout à fait naturel qu'une petite séparation peut se produire entre les deux côtés du garage", a-t-il dit. "Et pour la performance globale de l'équipe, ce n'est pas une bonne chose parce que vous voulez avoir un bel esprit d'équipe, que tout le monde se batte pour aller dans la même direction."

"C'est pourquoi la décision a été prise de faire tourner un peu l'effectif et je pense qu'il a été démontré cette année que c'est une très bonne chose à faire parce que notre esprit d'équipe a été aussi bon que jamais. Et nous avons vu que, récemment, nous avons eu quelques grandes fêtes ensemble, tout le monde est soudé. C'est un feeling impressionnant au sein de l'équipe."

Rosberg a admis que le changement avait été une perturbation au début.

"Bien sûr, au départ, ce n'est pas quelque chose qui est super-confortable. Mes mécaniciens sont proches de moi et ils se sentent bien, mais le changement a pris un peu de temps à se stabiliser. Mais je comprends que, du point de vue de l'équipe, c'était la bonne chose à faire."

Hamilton a dit qu'il donnerait son avis sur la question... dans 10 ans!

"Vous devrez acheter mon livre dans dix ans, lorsque je vous dirai exactement ce qui s'est passé. Ce sera une lecture intéressante", suggérant une raison pour l'instant cachée au public.

Cependant Hamilton a concédé qu'il est maintenant très heureux de l'équipe autour de lui, après un début difficile et une série de problèmes techniques.

"Cela a été dur avec mes nouveaux mécaniciens. Ils ne comprenaient pas ce qui se passait. Et puis nous avons tous ces problèmes techniques. Sur les réseaux sociaux, ils ont senti la colère des fans, qui ont pensé que ces problèmes étaient de leur faute alors que ça n'avait rien à voir avec eux."

"Et puis nous avons eu beaucoup de succès, donc j'ai une très bonne relation avec eux. Je suis donc très fier de l'équipe que j'ai maintenant. Je pense que nous avons travaillé au point de mériter le titre cette année."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo - Red Bull et Renault ont progressé cette saison
Daniel Ricciardo est certain de terminer 3ème du championnat 2016, une belle performance selon lui.

Le pilote Red Bull admet qu'il ne s'attendait pas à ça en début de saison.

"Honnêtement je ne pensais pas finir dans le Top 5 du championnat cette année. Ni que l'équipe finirait 2ème derrière Mercedes. C'est une belle surprise", dit-il.

"Ma pole à Monaco et ma victoire en Malaisie, ce sont évidemment mes deux moments forts. Et le pire moment a bien sûr été de perdre le Grand Prix à Monaco. Je n'ai pas parlé à l'équipe pendant plusieurs jours, je l'avoue."

"Mais Monaco restera spécial tout de même, c'était ma première pole en F1. Maintenant j'adore ce circuit!"

Lorsqu'on lui demande ce qui a mieux fonctionné chez Red Bull cette année, Ricciardo pense au moteur, mais pas seulement.

"C'est du 50/50. La voiture a progressé, notamment dans les virages lents. C'était une de nos faiblesses en 2015. Et le moteur évidemment est bien meilleur. Cette fois, quand on nous promettait X chevaux du côté de Renault, les X se vérifiaient bien, contrairement à l'an dernier."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg - L'expérience de 2014 va me servir ce week-end
Nico Rosberg affirme que son expérience de la saison 2014, lorsqu'il s'est battu contre Lewis Hamilton pour le titre mondial jusqu'à la dernière course, lui sera utile pour cette année.

Avec 12 points d'avance, l'Allemand est toutefois mieux placé qu'il y a deux ans puisque le Britannique occupait alors la tête du classement avant la dernière course.

"Cette expérience de la lutte pour le titre à la dernière course est une aide indéniable", dit-il.

"C'est maintenant la 3ème fois que nous nous battons pour le championnat, la 2ème fois que cela se joue à la dernière course et je suis plus relax, ce qui aide."

"Pour moi c'était juste une question de bien me concentrer sur moi-même, sur ce week-end. Je suis excité, c'est la dernière course et la dernière bataille de l'année avec Lewis."

"Je veux évidemment finir le travail, finir la saison avec une victoire, ce serait génial", ajoute Rosberg.

"Le plus important pour moi c'est de signer la plus belle des performances ici. Comme j'ai pu le faire lors de toutes les autres courses. C'est la dernière course mais il faut garder les choses simples, se concentrer sur le travail à faire pour gagner. Il ne faut pas commencer à trop réfléchir, à se dire 'Et si...' Ce ne serait pas la bonne approche pour moi."

Lorsqu'on lui dit qu'il a été plutôt conservateur sur les dernières courses, ce qu'a aussi suggéré Gerhard Berger, Rosberg se braque.

"Je ne pense pas que vous diriez cela si vous étiez au volant avec nous lors du dernier Grand Prix, sous la pluie. Je suis là pour gagner, pas pour être derrière Lewis ou d'autres pilotes. Je sais que j'ai la voiture pour le faire, je suis en forme donc je me concentre sur ça. C'est tout."
source: Nextgen-Auto.com

Pérez - Force India peut viser le Top 3 en 2017
Sergio Pérez a affirmé à Abu Dhabi qu'il était confiant pour la saison 2017 de Force India.

Le changement de règlement pourrait même profiter à l'équipe indienne selon le Mexicain. Et après la 4ème place au Championnat des Constructeurs qui sera probablement obtenue dimanche, pourquoi pas la 3ème l'an prochain?

"Nous avons du potentiel pour progresser. Un changement de règles techniques est notre plus grosse opportunité de pouvoir le faire. On va essayer de rentrer dans le Top 3 l'année prochaine", lance Pérez.

"Chaque année, Force India a progressé. Il y a de bonnes personnes chez nous et le budget pour l'année prochaine est plutôt bon. Nous pourrons donc produire pas mal d'évolutions en cours de saison."

"Evidemment nous ne sommes pas dans la situation des top teams mais je peux voir du potentiel, un bon potentiel. Nous restons une petite structure donc il faut s'assurer de partir dans la bonne direction avec notre voiture. Nous avons réussi à le faire cette année alors, si nous recommençons avec celle de l'an prochain, nous pouvons viser le Top 3."
source: Nextgen-Auto.com

Wehrlein se dit prêt à signer chez Sauber
Pascal Wehrlein attend toujours de savoir de quoi son avenir sera fait.

Toto Wolff a tenté de négocier une place pour l'Allemand chez Sauber mais, pour le moment, les discussions n'ont pas abouties. Wehrlein pourrait rester chez Manor mais l'équipe aurait été mise en vente il y a quelques jours, ce qui laisse de grandes incertitudes pour l'avenir.

"Je suis assez relax pour 2017 même si je ne sais pas ce qui va se passer. Il n'y a pas eu de décision prise pour mon avenir", explique-t-il à Abu Dhabi.

"Il y a des baquets disponibles dans deux équipes seulement et il y a beaucoup de pilotes qui sont sur le marché, dont certains avec beaucoup d'argent. Il faut donc attendre."

Quelle serait la meilleure option pour lui?

"Impossible à dire, surtout avec le changement de règlement. Sauber aura un ancien moteur Ferrari mais ça ne devrait pas être un problème."

L'Allemand déclare vouloir se concentrer sur la dernière course.

"Reprendre la 10ème place à Sauber est l'objectif, évidemment, mais pour cela il faudrait beaucoup d'abandons. Les deux longues lignes droites ne nous aident pas et, selon nos projections, nous serons derrière Sauber en termes de performance. Nous allons toutefois tout tenter."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton promet de tirer le positif de 2016, quoi qu'il arrive
Lewis Hamilton ne s'avoue pas encore battu pour le titre mondial mais il sait que toutes les cartes ne sont pas entre ses mains.

Le Britannique compte bien remporter la course dimanche mais, s'il n'est pas titré, il promet tout de même de tirer le positif de cette saison.

"Nico a fait une très belle saison. Je suis même fier de lui", lance le Britannique.

"Il a toujours été rapide ici, ce sera donc un défi pour moi de le battre mais je suis prêt à le relever, la tête haute. Même si le championnat ne s'est pas déroulé comme je l'espérais. Enfin jusqu'à maintenant en tout cas."

"2016 n'a pas été une année spectaculaire pour moi mais il y a tout de même beaucoup de positif à en tirer. C'est ce que je ferai, que je gagne ou non le titre, afin d'aborder la prochaine saison comme il le faut."

Hamilton reconnait que la fiabilité lui a joué un vilain tour cette année. Partir dernier en Chine, manquer la Q3 en Russie et abandonner alors qu'il était en tête en Malaisie, ça fait mal...

"C'est le négatif de cette saison, le fait que ma voiture m'ait trahi sur certaines courses. Une voiture qui pourtant ne voulait jamais casser lors des essais hivernaux, qui a toujours roulé avec le même moteur. Et ensuite, plusieurs problèmes..."

"Mercedes a reconnu ses fautes et a tout fait pour les corriger et progresser. Nous devons encaisser cela collectivement et faire en sorte d'être plus forts encore l'an prochain."

"Nous gagnons et nous perdons ensemble. Je connais mes capacités, je les ai montrées et je continuerai à le faire lors de la prochaine saison."
source: Nextgen-Auto.com

Nasr - Les négociations se poursuivent avec Sauber
Felipe Nasr a fait savoir qu'il souhaite évidemment rester chez Sauber en 2017.

Son équipier, Marcus Ericsson, a été confirmé plus tôt cette semaine mais les choses restent floues pour le Brésilien, qui ne sait pas s'il peut encore compter sur le soutien de Banco do Brasil.

"Les négociations se poursuivent", indique Nasr à Abu Dhabi, qui ne dément pas que Manor a aussi été contactée.

"Il y a des discussions avec Sauber, principalement. C'est ma priorité. J'ai une belle relation avec l'équipe, nous avons passé deux belles années ensemble. Il y a eu deux saisons très différentes aussi. La première j'ai pu montrer ce que je pouvais faire, la deuxième a été plus difficile avec une voiture qui n'était pas compétitive."

"C'est en tout cas bien que nous ayons pu marquer ces 2 points au Brésil. C'est un bon coup pour l'équipe, pour moi. Ca signifie beaucoup. J'espère que nous connaitrons les plans pour mon avenir bientôt."

Ces deux points peuvent-ils à eux seuls convaincre Sauber de le garder?

"J'espère que ça va aider, bien entendu. Nous savons ce que cela représente pour l'équipe en termes financiers pour 2017. Je ne pouvais rêver mieux que de réussir ça pour elle."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton ne compte pas ralentir Rosberg en course
Lewis Hamilton a répondu aujourd'hui à Christian Horner: le patron de Red Bull suggérait qu'une des chances du Britannique de gagner le titre serait de ralentir Nico Rosberg derrière lui dimanche, afin de permettre à d'autres pilotes de passer l'Allemand.

Le Britannique ne trouve pas cette solution "pratique."

"On m'a dit ce que Christian avait déclaré. Déjà il faut que je m'assure d'être devant Nico. Nico a été en pole ici ces deux dernières années et il est toujours très rapide. Je suis pourtant à l'aise sur ce circuit. Je vais donc faire de mon mieux", dit-il.

"Je vais évidemment réfléchir à mes options tactiques mais retenir Nico n'est pas vraiment dans mes pensées. En général j'essaye toujours de me constituer le meilleur avantage possible. Mener de 18 secondes ou de 30 peut être très pénible pour le gars qui vous suit. Lors de la dernière course, au Brésil, dans les drapeaux rouges, j'aurais pu finir 30 secondes devant. Pour moi cela a plus de valeur que de ralentir votre équipier."

"Alors pour en revenir à ce qu'a dit Christian... même si sa théorie a beaucoup de sens, elle n'est pas pratique à mettre en œuvre. Surtout ici, avec deux grandes zones pour le DRS. Ce ne serait pas facile à faire ni très avisé."

Rosberg a quant à lui écarté l'idée de provoquer un accrochage avec son équipier, ce qui lui donnerait le titre.

"Ce serait n'importe quoi. Je vais tout faire pour essayer de gagner. Dans la limite de ce qui est acceptable, bien entendu."
source: Nextgen-Auto.com

Grosjean va poursuivre le travail avec les freins de Carbone Industrie
Romain Grosjean a confirmé qu'il allait conserver les nouveaux freins de Carbone Industrie sur sa Haas, après avoir rencontré de nombreux problèmes cette saison avec les produits de Brembo.

Le Français était bien plus satisfait des freins de Carbone Industrie à Interlagos et a donc décidé de poursuivre avec à Abu Dhabi.

"Disons que j'ai réussi à régler 70% des problèmes avec ces freins. Il reste encore 30% de choses à améliorer. Nous travaillons dessus pour avoir l'efficacité que nous souhaitons", confirme Grosjean à Yas Marina.

"Nous les avons testé à basse et haute température, sur le sec, pas sur le mouillé malheureusement (il s'était sorti avant le départ) et dans toutes les conditions j'étais assez satisfait de ces nouveaux freins."

"Je suis quelqu'un de très sensible concernant les freins, c'est un domaine dans lequel je dois être en confiance pour aller vite."

Est-ce que cela préfigure des choix qui seront faits pour 2017?

"Nous n'en avons pas encore discuté. Si les Carbone Industrie sont efficaces ici aussi, je pense que nous les conserverons ou que nous ferons au moins de nouvelles comparaisons... si Brembo réussit à trouver des solutions à nos problèmes."
source: Nextgen-Auto.com

Button - Je fais comme si c'était ma dernière course
Eddie Jordan venait de dire qu'il s'attendait à que Jenson Button annonce une "vraie" retraite, son vœu a presque été exaucé dans la foulée, aujourd'hui, à Yas Marina.

L'Anglais déclare s'attendre à ce que le Grand Prix d'Abu Dhabi ce week-end sera sa dernière course de F1.

Le pilote McLaren, qui pourrait revenir en Formule 1 en 2018, a indiqué lors de la conférence de presse d'aujourd'hui qu'il voit maintenant plus loin qu'une simple année sabbatique en dehors de la Formule 1.

"J'aborde ce week-end en pensant que ce sera ma dernière course. Je vais faire comme si. Je pense que c'est la meilleure façon de faire", admet Button.

"Ce sera ma dernière course. Pour le moment, je ne souhaite plus courir en F1 au-delà de cette année. Je pense que c'est ma dernière course et j'espère que tout le monde le pensera aussi. Ça fait un long voyage depuis 28 ans, jusqu'à présent, que je fais du sport automobile."

"Tout ce qui s'est passé avant la Formule 1 était un immense travail pour essayer d'arriver en Formule 1. Vous arrivez en F1 avec beaucoup de rêves, vous aspirez à être quelqu'un, et j'espère quitter ce sport avec de très bons souvenirs. C'est quelque chose que j'ai certainement réussi après 17 saisons. Beaucoup de souvenirs étonnants, beaucoup de souvenirs qui changent la vie, certains bons, certains mauvais. Et partir avec un titre est très spécial aussi."

"Plus de 300 Grands Prix... Je vais certainement quitter la Formule 1 heureux de ce que j'y ai réalisé. Ma vie commence vraiment maintenant."
source: Nextgen-Auto.com

Le calendrier de la F1 2017 perd une course
Bernie Ecclestone a informé les 11 équipes qu'il ne devrait y avoir plus que 20 Grands Prix l'année prochaine.

Avant Abu Dhabi, le grand argentier de la Formule 1 a tenté de trouver une solution pour le Canada, le Brésil et l'Allemagne. Il y est parvenu de manière certaine avec Montréal, les choses semblent aussi revenues sur de bons rails à Interlagos mais il n'y a aucune solution pour l'Allemagne.

Hockenheim continue à dire qu'elle ne peut pas payer le prix du plateau demandé par la FOM et ne souhaite pas organiser de course en 2017. Le circuit allemand respectera toutefois son contrat avec le Grand Prix de 2018, le dernier qui figure sur l'accord qui avait été signé dans le cadre de l'alternance avec le Nürburgring.

Le calendrier définitif de la Formule 1 sera publié le 30 novembre, après la réunion du Conseil Mondial de la FIA.

*Calendrier provisoire pour 2017:

- 26 mars - Melbourne - Australie
- 9 avril - Shanghai - Chine
- 16 avril - Sakhir - Bahreïn
- 30 avril - Sotchi - Russie
- 14 mai - Barcelone - Espagne
- 28 mai - Monte-Carlo - Monaco
- 11 juin - Montréal - Canada
- 18 juin - Bakou - Azerbaïdjan
- 2 juillet - Spielberg - Autriche
- 9 juillet - Silverstone - Royaume-Uni
- 23 juillet - Budapest - Hongrie
- 27 août - Spa-Francorchamps - Belgique
- 3 septembre - Monza - Italie
- 17 septembre - Sepang - Malaisie
- 1err octobre - Singapour - Singapour
- 8 octobre - Suzuka - Japon
- 22 octobre - Austin - Etats-Unis
- 5 novembre - Mexico - Mexique
- 12 novembre - Saõ Paulo - Brésil
- 26 novembre - Abu Dhabi - Emirats arabes unis
source: Nextgen-Auto.com

Sauber - Qui choisir entre Wehrlein, Nasr et Gutiérrez?
Maintenant que Marcus Ericsson a été confirmé par Sauber en 2017, il ne reste plus qu'un baquet à prendre au sein de l'écurie suisse, et trois candidats semblent se dégager: Felipe Nasr, Pascal Wehrlein et Esteban Gutiérrez.

Nasr bénéficie bien sûr d'une prime de fidélité. Cela fait désormais deux années que le Brésilien pilote chez Sauber. Malgré un premier Grand Prix tonitruant (une 5ème place à Melbourne en 2015) et une dernière course au Brésil mémorable (une 9ème place qui permet à son équipe de récupérer la 10ème place au classement des constructeurs), Felipe Nasr a globalement déçu. Transparent, souvent dominé par un Marcus Ericsson en net progrès, le Brésilien n'a pas franchement un dossier qui plaide pour lui.

Surtout, Banco do Brasil, confronté à de sérieuses difficultés financières, aurait décidé de retirer son puissant soutien financier à Felipe Nasr. Sans ces millions, le Brésilien perd ainsi son principal atout. Sur le plan sportif, il n'était déjà pas en avance; s'il perd son statut de pilote payant, le Brésilien n'apparaît donc plus comme le choix le plus pertinent pour Sauber.

Car sur les plans sportif ou financier, Sauber a deux meilleures pistes en réserve. Tout d'abord, Esteban Gutiérrez. Chassé de Haas par Kevin Magnussen, le Mexicain n'avait pourtant pas démérité en deuxième partie de saison face à Romain Grosjean. Quant à l'aspect financier, on sait que l'ancien pilote... Sauber est puissamment soutenu par ses sponsors nationaux, sans doute davantage que Pascal Wehrlein ne l'est par Mercedes.

L'actuel pilote Manor est en effet le troisième nom qui revient. Sur le plan sportif, son potentiel paraît tout à fait impressionnant (sa 10ème place en Autriche le témoigne assez). Sa marge de progression est bien plus importante que celles de Felipe Nasr ou d'Esteban Gutiérrez, et son talent brut est de toute façon déjà au-dessus.

Face à Esteban Gutiérrez, Pascal Wehrlein devrait en revanche souffrir sur le plan financier. Mercedes serait prête à débourser quelques millions (seulement) pour placer son jeune protégé dans une écurie un peu plus compétitive que Manor.

A l'heure où Sauber doit faire un choix, la perte de Felipe Nasr sera ainsi loin de grandement déstabiliser l'écurie suisse à la veille de la prochaine saison.
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull ne veut pas du statut de favori pour 2017
Red Bull Racing est l'équipe qui est la plus à même de bousculer la domination de Mercedes en 2017, selon le paddock de la Formule 1.

Les Autrichiens, très forts dans le domaine aérodynamique, pourraient reprendre la main grâce au nouveau règlement.

Christian Horner est évidemment flatté mais le patron de Red Bull Racing tient à enlever un peu de pression sur son équipe avant l'intersaison.

"Je pense qu'il restera difficile de dépasser Mercedes. Ils ont beaucoup de moyens et ils seront encore les favoris l'an prochain après trois saisons de domination", dit-il à Abu Dhabi.

"Nous espérons bien entendu que les nouvelles règles équilibrent un peu plus les choses entre le châssis et le moteur. Nous sommes confiants de pouvoir progresser avec Renault durant l'hiver. Ensuite, pour le châssis, c'est une page blanche pour tout le monde. Il est impossible de savoir quelle sera la hiérarchie. C'est une opportunité comme un défi."

"Nous verrons bien à Melbourne, pour un premier aperçu réel des forces en présence. Mercedes sera encore, d'ici là, l'équipe favorite. Ils vont devoir gérer une nouvelle situation: garder leur compétitivité dans un changement de règlement. Ils vont finir par être sous pression et j'espère que c'est nous qui pourrons la leur appliquer."

"C'est ce qu'il faut pour la Formule 1. Des écarts réduits afin de ne pas avoir de résultats prévisibles à chaque Grand Prix."

Horner estime que le règlement 2017 change beaucoup la donne "mais ce n'est pas non plus au niveau du bouleversement qu'il y a eu entre 2008 et 2009 sur le plan aérodynamique. Il y aura plus de changements du côté des pneus. Et la course au développement sera bien plus importante, avec des gains très importants et faciles à faire, comme à chaque nouvelle ère de la Formule 1. Produire les bonnes évolutions sera certainement l'une des clés de la saison."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg a piloté de manière stratégique pour le titre selon Berger
Gerhard Berger, l'ancien pilote de F1 autrichien qui a géré la prolongation de contrat de Nico Rosberg chez Mercedes cette année, a reconnu que le pilote allemand a piloté de manière très tactique en cette fin de saison.

Après avoir poussé pour décrocher des poles et des victoires au début et au milieu de la saison, Rosberg a été bien moins agressif sur la fin, gérant son avance et son capital de points au mieux.

"Une 3ème place lui suffit maintenant. C'était bien sûr dans la tactique de Nico. Il veut gagner le titre en ayant pris le moins de risques qu'il est possible de le faire. Il a gardé sa tête froide et il sait qu'une 3ème place à Abu Dhabi est tout ce dont il a besoin", commente Berger.

Bien évidemment, Berger rejoint tous ceux qui pensent que Rosberg aura totalement mérité son titre cette année s'il l'emporte.

"Il n'a pas la vitesse de pointe pure de Lewis Hamilton", admet-il, "mais Nico a d'autres qualités. C'est un pilote sérieux, qui travaille très bien avec les ingénieurs et qui a de l'ambition. Et à la fin, seul le résultat compte. C'est toujours la somme de vos qualités qui le détermine."

Berger rejette en plus la théorie de Bernie Ecclestone selon laquelle Hamilton est "un meilleur Champion du monde" pour la F1.

"Qu'est-ce que cette expression signifie au juste? Lewis, bien entendu, est un bon gars mais, le dimanche, le meilleur sera le Champion du monde."
source: Nextgen-Auto.com

Gutierrez - Rester en Formule 1 reste ma priorité mais...
Esteban Gutiérrez est arrivé à Abu Dhabi, théâtre du dernier Grand Prix de la saison, sans bonne nouvelle pour son avenir.

Le Mexicain, qui doit laisser sa place chez Haas à Kevin Magnussen, tente de négocier un baquet chez Sauber et chez Manor.

"Rester en Formule 1 est ma priorité", dit-il dans le paddock de Yas Marina. "Mais je dois aussi garder l'esprit ouvert et rester flexible."

Gutiérrez n'exclut donc pas de devoir trouver un volant ailleurs.

"Nous n'avons rien à annoncer pour le moment", ajoute Gutiérrez. "J'espère que mes plans pour 2017 seront bientôt connus parce que ce n'est pas une situation très sympa à vivre. Je travaille jour et nuit pour trouver une solution. Ca c'est la situation en coulisses."

"En attendant, je suis ici à Abu Dhabi pour profiter au mieux de ma dernière course avec Haas."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso - Tout dépendra des qualités de la future MP4-32
La compétitivité de McLaren en 2017 ne dépendra plus que de la qualité de la future MP4-32 selon Fernando Alonso.

Le pilote espagnol ne doute pas que Honda sera enfin dans le coup avec son moteur, qui sera presque totalement repensé. Reste à savoir si les ingénieurs de McLaren auront réussi à bien décrypter le nouveau règlement pour concevoir un bon châssis.

"Ne nous faisons pas d'illusions: Mercedes sera encore dur à battre en 2017. Mais je pense que nous pouvons être assez proches pour nous battre avec eux, enfin. Je suis à 100% convaincu que Honda trouvera les performances dont nous avons besoin. Les questions se posent surtout concernant l'aérodynamique."

"Nous devrons avoir un peu de chance. Qui peut savoir, maintenant, quelle philosophie à adopter est la bonne pour le nouveau règlement? Qui va interpréter au mieux les règles et qui ne va pas y arriver?"

"Il est possible qu'une équipe se dirige dans une direction, une équipe dans une autre et qu'on réalise après les 4 premières courses qu'on est parti dans la mauvaise direction. Ou la bonne!"

Alonso espère en tout cas que les F1 plus rapides lui redonneront le sourire au volant.

"Oui, j'ai bon espoir! Tous les pilotes, tous les patrons, tous les promoteurs, toutes les télévisions... tout le monde était d'accord pour dire que ça devait changer."

"Ce sera plus dur pour les pilotes, sans aucun doute. Nous allons devoir nous entrainer davantage. Quand on se fatigue derrière un volant, on commet des erreurs. Ca s'est vu en Malaisie, avec le nouveau goudron. Nous avons été plus rapides de 5 secondes au tour et nous étions épuisés à nouveau. En 2017, toutes les courses seront comme ça."

Les médias ont constamment questionné Alonso sur sa décision de quitter Ferrari depuis deux ans. Et l'Espagnol n'a toujours aucun regret.

"Je me le dis chaque jour. J'ai fait le bon choix, je suis heureux, je pilote pour la meilleure équipe de ma carrière. Il y a une telle connaissance, une concentration sur les détails, l'analyse, l'organisation. Je n'ai jamais connu ça ailleurs. Tout ce qu'il nous faut maintenant c'est une bonne voiture."

"J'ai passé 5 ans avec Ferrari. Si j'y avais passé deux ans de plus (comme prévu), j'aurais fini triste et frustré. Quand j'y étais je me suis battu au moins deux fois pour le titre. Aujourd'hui je ne serais que 6ème au lieu de 2ème chez eux."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo voit Rosberg champion ce dimanche
Tout le monde y va de ses pronostics avant la finale du championnat et après Christian Horner et Max Verstappen, c'est au tour de Daniel Ricciardo de livrer sa vision de ce qu'il va se passer à Abu Dhabi.

Pour le pilote australien, Nico Rosberg sera bien sacré ce dimanche.

"De mon côté, je ne tiens pas à favoriser qui que ce soit. On m'a déjà demandé plus tôt cette année qui gagnera le titre et j'ai dit Nico parce que tous les autres disaient Lewis. Et si vous me le demandiez encore une fois maintenant, je dirais encore Rosberg parce qu'il occupe le meilleur baquet pour y parvenir ce week-end", déclare le pilote Red Bull.

Selon Ricciardo, les deux pilotes Mercedes méritent le titre, quelle que soit l'issue du championnat.

"Quel que soit le pilote couronné entre eux deux, il l'aura mérité. Rosberg a signé beaucoup de poles et de victoires, il a fait plusieurs belles séries et a converti des premières lignes en victoires."

"Lewis a lui réussi à faire quelques beaux retours depuis l'arrière de certaines courses. Si Lewis l'emporte, on pourra dire 'Quel retour' et si Nico l'emporte, on pourra dire 'qu'il a répondu présent toute l'année'. Voilà comment je le vois."

Ricciardo sait qu'il a un rôle à jouer dans cette bataille pour le titre en privant Rosberg ou Hamilton de points précieux pendant la course.

"Je ne favoriserai là encore aucun des deux. Mais si je peux monter sur le podium ou mieux encore, je ne vais évidemment pas m'en priver. Si cela bouscule le résultat du championnat, alors c'est ainsi. Nous espérons tous une course amusante et pas une procession."
source: Nextgen-Auto.com

Button - Barrichello était meilleur qu'Alonso pour régler une voiture
Durant sa longue carrière en F1, Jenson Button a croisé la route de nombreux pilotes. Il révèle aujourd'hui, à la veille de son dernier Grand Prix, quelles figures l'ont le plus marqué.

"Je pense que vous avez besoin de plus de personnalités en F1. C'est pourquoi je suis très heureux que nous ayons quelqu'un comme Daniel Ricciardo dans le sport, Ricky Bobby comme je l'appelle. Il est un bon ami et il n'en a rien à faire de ce que les gens pensent de lui... Il est simplement lui-même. Et c'est ce que j'adore chez lui."

Qui Jenson Button inviterait-il à dîner au restaurant?

"Sans aucun doute, Ricky Bobby, Daniel Ricciardo. Ensuite, Felipe Massa, parce qu'il prend vraiment sa retraite. Fernando [Alonso] peut être aussi assez marrant. Maintenant, je sèche... Sebastian Vettel m'a envoyé un message sur Whatsapp l'autre jour. J'étais choqué! Non pas par le fait qu'il m'envoie un message, mais par son contenu. Incroyable! Cependant je ne l'inviterais toujours pas. Ce serait probablement Daniil Kvyat, parce qu'il est bien amusant. J'ai d'ailleurs une anecdote à vous raconter sur lui. Il m'a récemment demandé s'il pouvait avoir l'un de mes casques, et quand je lui ai demandé pour quelle raison, il m'a répondu que j'étais le seul pilote à qui il avait jamais demandé un autographe! Il m'a dit: 'J'essayais de sortir avec cette fille, qui était fan de toi, j'ai donc demandé ton autographe pour elle'. Cette histoire doit dater de dix ans, quand il n'était pas encore en F1. Malheureusement, ça n'a pas marché avec la fille en question..."

Et qui a été le coéquipier préféré de Jenson Button?

"C'est Rubens Barrichello. Nous avons passé quatre ans ensemble et nous avons connu des moments vraiment difficiles tous les deux. Je veux dire, à un moment, mon équipe n'existait plus, à la fin de 2008. Mais en 2009, nous avons conduit ensemble la Brawn, et c'était un moment spécial. Et il était aussi le meilleur coéquipier pour mettre au point une voiture. Fernando est bon, mais Rubens était à un autre niveau. Vous pouvez comprendre pourquoi Michael Schumacher l'a voulu comme coéquipier pendant si longtemps."
source: Nextgen-Auto.com

Ferrari félicite Massa pour sa carrière et le remercie
Felipe Massa va disputer ce week-end son dernier Grand Prix de Formule 1, après une carrière dont il aura passé la majorité chez Ferrari. Pour l'occasion, la Scuderia a tenu à féliciter le Brésilien pour l'ensemble de son oeuvre dans un communiqué diffusé ce mercredi.

"Toute l'équipe Ferrari envoie ses amitiés à Felipe Massa pour son dernier week-end en tant que pilote de Formule 1. Felipe a fait partie de la Scuderia pendant plus de 10 ans, dont 8 saisons en tant que pilote, durant lesquelles il a signé 11 courses, 15 pole positions et 36 podiums et a presque remporté le championnat en 2008. Ses qualités de compétiteurs et sa grande passion en ont fait l'un des pilotes les plus aimés par les fans dans le monde."

"Nous remercions Felipe pour ces fabuleuses années ensemble, pour la générosité qui l'a caractérisé en piste et en dehors, et pour la manière dont il a combiné humanité et professionnalisme dans un environnement aussi complexe que la Formule 1. 'Obrigado' Felipe, bonne chance pour tes futurs projets et une chaleureuse accolade à toi et à ta famille de la part de toute l'équipe Ferrari."

Voila qui devrait encore mettre à l'épreuve la sensibilité du Brésilien, qu'on avait déjà vu en larmes il y a deux semaines dans la voie des stands du circuit d'Interlagos, devant son public.
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen espère se glisser entre les Mercedes
Max Verstappen indique qu'il n'hésitera pas à tenter sa chance, dimanche, à Abu Dhabi, de finir sur une très bonne note cette saison.

Le pilote hollandais sait qu'il y a de gros enjeux pour le titre mondial, entre les pilotes Mercedes, mais il ne se privera pas d'attaquer les Flèches d'Argent si sa Red Bull le lui permet.

"Ce qu'il faut faire c'est ne pas avoir d'accident. Cela doit rester juste. Si nous sommes entre eux alors je me battrai pour ma position. Lewis a une grande chance de gagner la course et, pour qu'il soit titré, il faut des pilotes entre lui et Nico (au moins deux, ndlr). Il le sait."

"Nico va contrôler et gérer et, si tout se passe normalement, il sera champion. Si Lewis pousse fort pour gagner, tout dépendra donc de ce que Nico fera et, avec un peu de chance, de ce que nous ferons aussi", analyse Verstappen.

Il admet que se glisser entre les Mercedes "sera difficile."

"En termes de performance pure, nous sommes encore derrière. Maintenant, avec la pression du titre, tout peu arriver. Nico sera peut-être plus agressif! S'il se crashe dans Lewis, il est champion. Tout est possible ce week-end."

Et s'il doit aller à la lutte face à Rosberg?

"Au Brésil, on a vu que Nico n'a pas cherché à préserver sa place à tout prix lorsque je l'ai dépassé. Mais ici à Abu Dhabi, il ne va pas pleuvoir. Ce genre de manœuvres, à l'extérieur, je ne peux pas la reproduire. Nico sera bien plus en contrôle et, sur le sec, Mercedes est encore bien devant."

"J'ai eu des compliments pour ma course à Interlagos mais il est important de rester neutre et de se concentrer à être rapide tout le temps. Un seul week-end ne suffit pas", conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Hamilton a ses chances, si Red Bull s'en mêle...
Quelle est la meilleure approche pour Nico Rosberg, le leader du championnat? Celle de la précaution selon Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, qui n'hésite pas à dire que ses pilotes vont tout tenter pour signer un bon résultat ce week-end.

"Nico ne peut pas se permettre de perdre le titre dans une collision. Ce titre, Nico peut le perdre plus que Lewis ne peut le gagner. Nous pourrions être les meilleurs amis de Lewis si nous glissions nos voitures entre lui et Nico", déclare Horner.

"Nico pilote avec le championnat en tête. C'est un garçon intelligent. Il calcule, il engrange les points", ajoute-t-il.

"Il va davantage regarder ses rétroviseurs que les autres au virage n°1 au départ et, comme vous le savez, nos pilotes vont tout tenter s'ils peuvent passer. Mais vous pouvez aussi imaginer qu'il ne se laissera pas faire facilement étant donné les enjeux."

Psychologiquement, Lewis a l'avantage selon Horner.

"C'est plus facile pour lui, c'est comme une finale de karting et il a juste à tout donner. Il doit gagner et ensuite il verra quels sont les résultats derrière lui. C'était un peu le même scénario pour Vettel avec nous en 2010. Lewis, Fernando, Mark et Seb, tous avaient une bonne chance de gagner", ajoute le patron de Red Bull.

""Sebastian n'a pas fait attention à ce qui se passait autour de lui. Il a fait le boulot, il a fait sa course. Ce n'était pas le cas de Fernando qui avait choisi de couvrir la stratégie de Mark. Comme Nico, Fernando devait juste finir dans le Top 3 et, au final, les évènements ont joué en faveur de Seb."

"Tout cela montre que vous ne pouvez rien prendre pour acquis. Et à la fin de l'année, les moteurs, les boîtes de vitesse, tout est plus fatigué. Personne n'a été infaillible cette année. Lewis a donc de bonnes chances dans cette dernière course."

Comme l'ensemble du paddock, Horner reconnait aussi que Rosberg mériterait bien son titre.

"Nous allons voir comment il va gérer cette finale mais il a très bien piloté sous la pression jusqu'à présente cette année. Il a fait une très bonne saison, les choses sont allées dans son sens. Je pense qu'il mérite son titre. Il a su faire une belle saison, être constant."
source: Nextgen-Auto.com

Zak Brown - McLaren a besoin d'un sponsor titre
Avec les grands changements prévus pour 2017, la hiérarchie pourrait être bouleversée et les forces inversées entre les équipes. C'est en tout cas ce qu'espère l'équipe McLaren, en difficultés depuis deux saisons, et qui aimerait saisir cette opportunité afin de retrouver le haut du classement. L'autre intérêt sera évidemment pour les fans, pour qui les équipes espèrent une augmentation du spectacle.

"Il est critique que McLaren, mais surtout l'industrie que représente notre sport se concentre sur les fans" explique Zak Brown, fraîchement arrivé chez McLaren. "J'en ai parlé à plusieurs reprises ces dernières années, si la base de fans est solide, tout se met facilement en place au niveau des sponsors, des médias, du merchandising et surtout de l'économie de notre discipline."

"Ce sera une étape importante pour nous. J'aimerais que McLaren soit, comme elle l'a toujours été, aux avant-postes et continue à maîtriser l'aspect commercial de son engagement. Je ne perds pas de vue que nous avons besoin d'un sponsor titre, pas seulement pour continuer à développer notre marque, mais aussi pour accélérer notre progression économique."

Du côté sportif, McLaren a choisi de signer trois pilotes en 2017, Alonso et Vandoorne piloteront les MP4-32 lors des week-ends de Grands Prix tandis que Button continuera à travailler pour l'équipe, notamment dans le simulateur.

"Je pense que Fernando est le meilleur pilote au monde. Je sais que c'est un peu subjectif, mais si l'on faisait un grand sondage mondial, il serait en haut de la liste. J'ai une admiration sans limite pour ce qu'il a montré en piste" poursuit Brown.

"Stoffel m'a envoyé un joli message hier, et il est une des stars de demain. Sa première course pour nous a été très impressionnante, surtout vu les circonstances et le peu de temps dont il a disposé avant de se lancer. Il est vraiment l'homme de la situation pour l'équipe."


Brown a enfin un mot pour celui dont l'année sabbatique pourrait se transformer en retraite définitive, Jenson Button: "Quel grand Champion du monde, et quel bon ambassadeur pour nous et pour notre sport. Avec deux champions du monde et un en devenir parmi nos trois pilotes, nous ne pourrons trouver aucune excuse de ce côté."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.