En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 11 Novembre 2016

Trois pilotes en piste pour Renault aujourd'hui
Renault Sport Formule One Team a connu une journée contrastée pour le début du Grand Prix du Brésil de Formule 1. Sur l'autodrome José Carlos Pace, le pilote d'essais Sergey Sirotkin a pris part à sa seconde séance d'essais de F1, accompagnant Jolyon Palmer en EL1. Kevin Magnussen était de retour dans sa monoplace pour la session de l'après-midi et il réalisait le meilleur temps de l'équipe sur l'ensemble de la journée, avec un tour en 1'14"109. L'équipe a parcouru 132 tours au cours de la journée, sans être de nouveau affectée par le problème de faisceau électrique rencontré par Sergey le matin.

Alan Permane, Directeur des opérations piste - Notes du programme technique

- Le programme du jour comprenait l'évaluation des pneus Pirelli tendres et médiums.
- Jolyon a passé les deux types de gomme au cours de la matinée, tandis que Sergey s'est concentré sur les médiums. L'après-midi, Kevin et Jolyon ont évalué les deux options.
- Jolyon a essayé le HALO en première partie de matinée.
- La prestation de Sergey en EL1 a été écourtée par un problème électrique (faisceau électrique), qui a été résolu à temps pour Kevin en EL2.

"C'était plutôt agréable d'être de retour au volant de la R.S.16 ce matin, cela faisait longtemps!" commence Sergey Sirotkin. "Interlagos est un circuit mythique et c'était génial de pouvoir piloter sur ce tracé au volant d'une F1. Malheureusement, je n'ai pas été en mesure de faire autant de tours que ce que nous aurions aimé. La voiture a eu un problème après une dizaine de tours. Ce sont des choses qui arrivent et c'est aussi à cela que servent les essais libres. Bien entendu, c'est frustrant de ne pas avoir eu plus de temps de piste, mais je suis impatient d'avoir une nouvelle opportunité de rouler avec l'équipe!"

Kevin Magnussen a pu reprendre son baquet pour les Libres 2.

"Nous avons bien travaillé cet après-midi. Je me suis senti à l'aise presque tout de suite et j'ai pu accumuler de bons tours, y compris un run assez long. Je suis satisfait de la manière dont les choses se sont passées aujourd'hui et nous allons travailler pour préparer la suite à partir de toutes les données collectées."

Jolyon Palmer ajoute: "Tout en ayant bouclé pas mal de tours aujourd'hui, je pense que nous avons encore du travail car je ne me suis pas senti totalement à l'aise avec la voiture. Je veux gravir un échelon supplémentaire demain. Le point positif est que nous avons accumulé beaucoup de données lors des deux séances. J'ai essayé le halo ce matin et j'avais un peu l'impression d'avoir un toit au-dessus de ma tête."

Bob Bell, Directeur de la Technologie, conclut "Malgré le problème rencontré ce matin, la journée a été globalement positive. Sergey a perdu des tours à cause d'un problème de faisceau électrique, mais nous avons effectué un programme normal avec Jolyon. L'après-midi, nous avons effectué tout ce qui était prévu. Kevin était plus satisfait de sa voiture que Jolyon, cela veut donc dire que nous avons encore du pain sur la planche. Nous espérons progresser des deux côtés du garage en vue des qualifications!"
source: Nextgen-Auto.com

Ocon découvre Interlagos et se régale
Le Français Esteban Ocon découvrait le circuit d'Interlagos aujourd'hui et il aime beaucoup. Il a placé sa Manor en 18ème position cet après-midi.

"J'aime beaucoup ce circuit", déclare Esteban Ocon. "C'est un tracé qui a beaucoup de caractère. Il est court, mais très intéressant. Je pense que nous avons mieux démarrer le week-end qu'à Mexico. Il y a du mieux à venir, mis d'après ce que nous avons vu aujourd'hui, je crois que nous pourrons nous battre avec les voitures près de nous."

Pascal Wehrlein était moins souriant que son équipier en fin de journée. "J'ai eu quelques soucis sur ma voiture aujourd'hui. Nous avons regardé ça entre les deux séances, mais je suis resté dans mon stand pendant une grande partie de la séance de cet après-midi. Ce n'est pas la situation idéale, mais cela se passe parfois comme ça le vendredi."
source: Nextgen-Auto.com

Button espère un Top 10 en qualification
Jenson Button est plutôt satisfit de sa journée et pour la suite, il espère une petite place dans le Top 10 en qualification et de la pluie dimanche. Rien que ça!

"Avec peu d'essence, la voiture n'était pas trop mal, elle était amusante à piloter", déclare Jenson Button. "Il nous reste encore du travail pour bien équilibrer la voiture, mais nous avons dû interrompre notre programme car nous avons eu un problème avec la température des échappements. Aucune voiture n'a bouclé un très long relais aujourd'hui et c'est dommage, car nus avons besoin d'informations, surtout sur les pneus tendres."

"Heureusement, le souci sur ma voiture a été vite résolu, cela ne devrait plus nous poser de problème. J'espère que nous pourrons beaucoup rouler demain, nous en avons besoin. Il fera moins chaud demain en qualification et cela devrait être amusant. Notre objectif sera la Q3, mais ce ne sera pas facile. Pour la course, j'espère de la pluie", ajoute le pilote anglais.
source: Nextgen-Auto.com

Trois pilotes et de nouveaux freins pour Haas au Brésil
Toujours empêtrée dans ses problèmes de freins, l'équipe Haas testait aujourd'hui des produits fabriqués par Carbone Industrie. La journée a été compliquée car il fallait trouver en parallèle de bons réglages pour la suite du week-end. Le halo était également au programme de Romain Grosjean, mais pour un seul tour , tandis qu'Esteban Gutiérrez a cédé sa place à Charles Leclerc pour la séance du matin.

"L'essentiel de la journée était consacré à l'essai des nouveaux freins" déclare Romain Grosjean. "J'en suis assez heureux, je pense que je vais les garder tout le week-end. Nous ne sommes pas encore au point au niveau des cartographies, de l'équilibre, mais nous progressons. Nous avons eu quelques soucis avec la chaleur et l'après-midi s'est avéré plus compliqué que la matinée. Il y a quelques pistes de travail pour faire progresser la voiture."

Pour Gutiérrez, le travail a été concentré sur 90 minutes, l'après-midi, et le résultat n'est pas mauvais: "C'était bien de retrouver le volant après avoir manqué la première séance. C'est important d'accomplir notre programme et c'était court pour tout faire en une séance, mais nous avons bien évalué la voiture. Maintenant, nous pouvons progresser, je n'étais pas très content de l'équilibre et ce sera ce sur quoi nous devrons travailler en priorité."

Bien qu'il ne sera pas encore en Formule 1 l'année prochaine, Charles Leclerc continue son apprentissage et garde des liens très étroits avec l'équipe Haas. Si le Français sera probablement en GP2 l'année prochaine, son expérience en F1 commence à être conséquente et le place déjà pour 2018.

"C'était génial de reprendre le volant, j'adore le circuit d'Interlagos" se réjouit-il. "C'est la première fois que j'y roule, j'adore le deuxième secteur. C'est très intéressant, je n'avais pas piloté une voiture depuis un moment car nous sommes en pause dans le GP3, et ça faisait encore plus longtemps que je n'avais pas piloté une Formule 1. Il a fallu que je m'adapte lors des premiers tours mais tout s'est bien passé. Nous avons parcouru notre programme et l'équipe m'a dit que j'avais aidé donc c'est très bien."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso meilleur pilote de F1 que cameraman
Fernando Alonso a immobilisé sa McLaren en piste lors de la séance de cet après-midi, mais on ne peut pas dire que cela l'a déprimé. Il a en effet profité de cette pause obligatoire pour remplacer brièvement un cameraman sur le bord de la piste.

Et Fernando Alonso est bien obligé de l'avouer, il a quelques lacunes dans le métier de cadreur. "J'ai filmé beaucoup de ciel, mais j'ai complètement raté Pérez. Je devrais retourner là-bas après le briefing des pilotes afin de m'entraîner pendant la Porsche Cup au cas où j'aurais le même problème demain. J'essaye de garder mon sens de l'humour, car en vérité, je ne voudrais pas que cela m'arrive encore demain."

Avant cette panne, Fernando Alonso a toutefois constaté que sa McLaren était en progrès. "Nous devons faire une bonne qualification, car ici, les dépassements sont difficiles. Ce sera une qualification très importante pour nous, car nous avons vu aujourd'hui que nous étions plus compétitifs. Nous avons pris les 10ème et 11ème places et je pense donc que nous pourrons viser le Top 10 demain", ajoute le champion espagnol.
source: Nextgen-Auto.com

Ron Dennis tente de sauver sa place grâce aux Chinois
Ron Dennis se bat en ce moment pour conserver sa place à la tête de McLaren.

Le Britannique a même dû saisir la justice et la Haute Cour de Londres pour éviter d'être mis sur la touche par les autres actionnaires du groupe McLaren, Mansour Ojjeh et le Mumtalakat.

L'Anglais tenterait de sauver son poste de président grâce au soutien d'un groupe d'investisseurs chinois, prêts à investir pas loin de 2 milliards d'euros dans McLaren.

Grâce à ce rachat, Dennis pourrait assurer sa place à la tête du groupe mais le plan a été rejeté par le conseil d'administration, qui souhaite se protéger en mettant Dennis sur la touche!

Une réunion devait avoir lieu ce vendredi soir mais McLaren n'a souhaité faire aucun commentaire sur la situation, pour le moment, à Interlagos.

Cela fait plusieurs mois que les tensions montent entre Ron Dennis, qui détient 25% de McLaren Technology Group, et Mansour Ojjeh, qui détient également 25%.

La position de Mumtalakat, le fonds souverain de Bahreïn, n'est pas toujours claire mais il ne souhaite pas l'arrivée de ce groupe chinois, ce qui met Ron Dennis en grand danger.
source: Nextgen-Auto.com

Hülkenberg et Pérez ne sont pas mécontents
En signant le neuvième temps cet après-midi, Nico Hülkenberg a démontré qu'il pouvait viser le Top 10 demain en qualification. Sergio Pérez est un peu plus loin, mais il a une bonne excuse.

"Ce fut une bonne journée", se félicite Nico Hülkenberg. "Que demander de plus? Nous avons eu deux séances sur piste sèche et nous avons récolté une grande quantité de données grâce à deux longs relais. Le comportement de la voiture est bon, mais il y a encore un tas de choses que nous pourrons faire ce soir pour améliorer son équilibre. C'est un bon début, mis il est trop tôt pour savoir où nous sommes par rapport aux autres."

"Il a fait très chaud aujourd'hui, mais les choses se sont déroulée comme prévu et je suis donc confiant", commente Sergio Pérez. "Cet après-midi, je n'ai pas réussi à faire un bon tour avec les pneus tendres et je pense donc qu'il y a du mieux à venir. Nous avons appris certaines choses qui devraient nous permettre de prendre la bonne direction demain."
source: Nextgen-Auto.com

Une belle progression pour Toro Rosso à Interlagos
Les pilotes Toro Rosso ont passé un vendredi tranquille, hormis quelques soucis au tout début de la première séance. Toutefois, l'équipe italienne s'est montrée à son niveau habituel et pourrait réussir à viser les points dimanche.

"C'était une journée correcte" se contente Daniil Kvyat. "Même si nous avons perdu un peu de temps ce matin, nous avons pu faire un bon nombre de tours car nous avons pu nous rattraper cet après-midi. Nous avons fait tout ce que nous voulions et c'était un vendredi utile. La course s'annonce intéressante dimanche car il fait chaud, comme on l'a vu aujourd'hui, mais les conditions peuvent changer rapidement et nous devons réagir au plus vite."

Carlos Sainz a eu des problèmes de température moteur ce matin et malgré le temps perdu, se satisfait de sa journée d'essais: "C'était un vendredi compliqué si je le compare aux deux précédents, mais ce n'était pas une mauvaise journée. Nous n'avons pas pu rouler autant que nous le voulions lors des premiers essais à cause de problèmes de refroidissement, mais ils étaient résolus pour la deuxième séance. Nous avons dû nous rattraper cet après-midi et nous avons pu boucler notre programme. C'est un circuit difficile, surtout le dernier secteur qui est à fond et en montée, et où nous perdons un peu de temps, mais nous sommes dans le coup et je me sens bien au volant."
source: Nextgen-Auto.com

Pas de sanction pour Kimi Raikkonen
Les commissaires du Grand Prix du Brésil ont blanchi Kimi Räikkönen concernant un incident avec Carlos Sainz lors des Libres 2.

Le Finlandais a coupé la route à Carlos Sainz pour rentrer aux stands, c'est en tout cas ce que les vidéos suggéraient et ce qui a mené la FIA à lancer une enquête.

"Les deux pilotes ont abandonné leur tour rapide et ont expliqué devant nous qu'ils n'ont pas compris ce que l'un et l'autre comptaient faire", expliquent les commissaires de la FIA.

"Dans la montée avant l'entrée des stands, la voiture de Sainz était initialement à la même vitesse que celle de Räikkönen mais la Toro Rosso s'est mise à récupérer de l'énergie. La Ferrari a donc accéléré davantage et a donc dû contourner la Toro Rosso pour rentrer aux stands."

"La différence de vitesse a permis à Räikkönen de faire cela en sécurité. Il a pris l'entrée des stands sans couper la ligne blanche. Les deux pilotes ont reconnu qu'ils n'ont pas eu à éviter un accident. Dans ce cas nous décidons donc qu'aucun pilote n'a été potentiellement dangereux ou a piloté trop lentement."

Il n'y a donc pas de sanction pour le pilote Ferrari, qui peut poursuivre ainsi son week-end brésilien normalement.
source: Nextgen-Auto.com

Bottas espère confirmer sa performance demain
Valtteri Bottas a signé le troisième temps cet après-midi sur le circuit d'Interlagos et c'est peu de dire qu'il est très content de ce résultat.

"Pour un vendredi, ce n'est pas mal du tout", déclare Valtteri Bottas. "La voiture était bien équilibrée dès le premier tour ce matin et il restait donc à peaufiner tout ça. Nous étions compétitifs sur les longs relais, nous avions un rythme très prometteur. Mais ce n'étaient que les essais du vendredi et comme toujours, il faudra faire mieux demain, car tout le monde va progresser."

"Je suis content de mon résultat, mais c'est demain et dimanche que cela comptera vraiment. Je suis persuadé que nous pouvons faire mieux que lors des précédentes courses, mis c'est difficile d'en être persuadé, car aujourd'hui, nous roulions tous avec des programmes différents", ajoute le Finlandais.
source: Nextgen-Auto.com

Un vendredi positif et utile pour Sauber
L'équipe Sauber a accompli le programme prévu lors des premières séances du Grand Prix du Brésil. Les pilotes ont alterné entre relais courts et relais longs afin de préparer les qualifications mais aussi la course et la gestion des pneumatiques. Les points seront inatteignables, hormis si la pluie fait son apparition.

"C'était intéressant de tester le halo lors des premiers essais" explique Ericsson, qui a essayé le système de protection pour la première fois. "Pour moi c'est positif, je n'ai pas eu de problème de visibilité et le reste de la première séance s'est bien passé. J'ai malheureusement fait un tête à queue dans le premier tour de la deuxième séance et j'ai fait un plat sur mes pneus médiums. Nous n'avons pas pu les utiliser après cela. Nous avons encore du travail en pneus tendres afin qu'ils fonctionnent mieux. Je ne suis pas satisfait de l'équilibre de la voiture et ça devra être réglé demain, mais c'est à ça que sert le vendredi."

Felipe Nasr aura pour objectif de briller devant son public, lui qui sera l'an prochain le seul Brésilien en Formule 1: "C'est génial de piloter devant mon public. C'était un vendredi positif et nous avons pu accomplir notre programme. Nous avons encore de la marge pour progresser au niveau de l'équilibre mais nous avons déjà avancé à ce sujet cet après-midi. Nous avons pu faire les bons ajustements sur la voiture au moment où il faisait plus chaud et nous avons anticipé les changements de météo pour tirer le maximum de la voiture demain."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo pense toujours à la victoire
Daniel Ricciardo a été devancé par les Mercedes et les Williams aujourd'hui, mais il continue à penser que la victoire sera à sa portée dimanche.

"Selon moi, cela ne s'est pas mal passé, même si nous étions loin des Mercedes aujourd'hui", déclare Daniel Ricciardo. "Je continue toutefois à penser que nous pourrons nous battre pour la victoire et je reste donc positif. Ce n'étaient que des essais libres aujourd'hui. Nous avons déjà été en difficulté lors de la première journée avant de redresser la barre."

Que pense Ricciardo de l'appel déposé par Ferrari à propos de la pénalité de 10 secondes infligée à Sebastian Vettel à l'arrivée du Grand Prix du Mexique? Un appel qui devrait inquiéter le pilote australien puisque cela pourrait le priver de son podium.

"Je n'aime pas beaucoup ce genre de polémiques, je les trouve inutiles. S'ils ont fait appel, c'est qu'ils avaient de bonnes raisons de le faire, mais je ne pense que cela amuse beaucoup les fans. Il faut accepter ce qui s'est passé en piste et prendre ses responsabilités", précise Ricciardo.
source: Nextgen-Auto.com

Massa brille devant son public
L'écurie Williams a créé la sensation aujourd'hui sur le circuit d'interlagos en se plaçant sur "la deuxième ligne" provisoire, derrière les Mercedes. Felipe Massa s'en félicite, d'autant plus qu'il roule devant son public, mais il se dit qu'il faudra confirmer cela demain et ce ne sera peut-être pas simple...

"Ce fut une très bonne journée pour nous", déclare Felipe Massa. "C'est très agréable de voir nos noms aussi haut dans le classement. Il est certain que nous avons de très bonnes performances, mais nous verrons bien comment cela se passera demain."

"C'est demain que les choses sérieuses commenceront, car nous aurons tous la même quantité d'essence et les mêmes pneus. Nous verrons donc demain si nous pourrons nous maintenir au même niveau. Quoi qu'il en soit, cette première journée a été très positive", ajoute le pilote brésilien.
source: Nextgen-Auto.com

Journée difficile pour Räikkönen
Comme son équipier Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen n'est pas particulièrement satisfait de sa journée. Sa Ferrari n'est pas assez rapide sur un tour, mais il espère lui aussi que ça ira mieux demain.

"Cette journée n'a pas été facile, nous n'avons jamais réussi à trouver les bons réglages", déclare Kimi Räikkönen. "Je pense toutefois que nous avons pris la bonne direction. Nous avons aussi eu un problème avec une visière qui a abîmé un frein et c'est vraiment pas de chance. Ce sont des choses qui sont déjà arrivée par le passé et nous devons donc l'accepter."

"Je crois que nous avons une belle marge de progression. Le vendredi, nous testons toujours un tas de choses et il ne faut pas trop attacher de l'importance aux chronos", poursuit le Finlandais.

Et cette escarmouche avec Carlos Sainz en piste que les commissaires examinent? "Je ne parle pas de ce genre de choses, tout simplement car nous n'avons pas compris, nous n'avons pas tout compris", conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen - Les Mercedes sont encore trop loin devant
Max Verstappen était à moins d'un dixième de Lewis Hamilton lors des essais libres 1 mais le pilote Red Bull sait que ce n'est pas encore ce week-end que sa voiture pourra battre facilement les Mercedes.

"Les Mercedes sont encore trop loin devant", lance-t-il après les premiers essais libres à Interlagos.

"Ca s'est bien passé pour nous lors de la première séance du jour. Et nous avons fait quelques changements pour la 2ème séance. Sur un tour lancé, ce n'était pas fantastique mais nous avons résolu ça je pense. Sur les longs relais, c'est plutôt bon! Mais les Mercedes sont plus rapides, c'est assez net. Nous sommes toutefois juste derrière je pense et plus rapide que les Williams."

"Les chronos étaient moins bons lors des Libres 2 à cause de la chaleur mais aussi parce que nous n'avons pas forcément choisi la bonne voie pour les réglages", ajoute Verstappen.

"Ca peut arriver, c'est à ça que servent les essais libres. Dommage que nous ne soyons pas plus proches des Mercedes mais, s'il pleut dimanche, nous pourrions avoir une course très excitante!"
source: Nextgen-Auto.com

Bonne journée de travail pour Hamilton et Rosberg
Rien à signaler dans le camp Mercedes aujourd'hui à Interlagos: Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont bien travaillé sur les pneus et les réglages de leurs voitures pour ce week-end.

Les deux hommes, en lutte pour le titre mondial, se sont marqués à la culotte lors de la dernière séance, 30 millièmes séparant Hamilton de Rosberg.

"C'est une bonne journée", observe Hamilton. "Nous avons pu faire tout le programme prévu et les sensations au volant de la voiture sont vraiment bonnes."

"C'est assez dur sur le plan physique parce qu'il fait vraiment très chaud, plus que prévu. C'est dur dans la voiture mais aussi pour les gars dans le garage. Trouver le bon équilibre avec cette chaleur n'est pas facile parce que les pneus surchauffent facilement. Cependant notre rythme sur les longs relais semble solide et nous pouvons donc être ravis de notre début de week-end."

Rosberg souligne lui que ces conditions ne devraient pas durer, ce qui pourrait causer quelques surprises.

"Il faisait vraiment très chaud aujourd'hui, bien plus que ce qui est attendu pour demain et dimanche. C'est donc difficile de bien se préparer pour les qualifications et la course. A part ça, ce vendredi a été assez normal pour moi."

""Notre voiture est performante mais les Red Bull ne sont vraiment pas loin. Il faudra faire attention aux pneus: le tendre se dégrade très vite, avec des cloques sur les pneus arrière. Même les mediums s'usent très vite. Heureusement nous avons tout de même un bon rythme sur l'ensemble des tours d'un long relais."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel et Ferrari en difficulté sur un tour
Sebastian Vettel n'a pas été très rapide aujourd'hui et il en est bien conscient. Mais il reste positif et il se dit probablement que cela ira mieux demain...

"Ce fut une journée difficile, la voiture glissait beaucoup et avec cette chaleur, nous avons tous eu des problèmes de gestion des pneumatiques", explique Sebastian Vettel. "Pour ce qui concerne notre rythme de course, ce n'était pas mal selon nous, mais nous verrons bien comment cela se passera dimanche."

"Nous avons poussé au maximum depuis la séance de ce matin lorsque nous avions seulement roulé avec les pneus médiums. Nous n'avons pas été très rapides, mais nous avons poussé au maximum. Cette journée a été difficile. Nous avons essayé différentes choses et maintenant nous devons choisir celles qui nous rendront plus rapides", poursuit le champion allemand.

"J'avais un bon rythme en fin de journée, mais nous ne sommes pas particulièrement satisfaits de notre vitesse sur un tour. Je n'ai pas fait un très bon chrono, mais mon retard sur les pilotes qui me précèdent est plutôt réduit. J'espère que nous serons plus rapides demain, mais si ça se passe comme aujourd'hui, ce sera très serré", ajoute-t-il.
source: Nextgen-Auto.com

Haas confirme Magnussen aux côtés de Grosjean
Sans surprise, Kevin Magnussen a été officiellement confirmé comme pilote titulaire de Haas F1 en 2017, aux côtés de Romain Grosjean.

Gene Haas, le patron de l'équipe, s'en félicite.

"Lorsque nous avons commencé à étudier les pilotes pour notre première saison, Kevin était déjà sur notre liste. Il a vraiment accompli beaucoup de choses en peu de temps et nous pensons qu'il pourra en accomplir encore bien plus avec nous. Notre 2ème saison apportera son nouveau lot de défis et nous pensons qu'un duo Romain / Kevin nous aidera à nous développer et à poursuivre notre croissance", déclare l'Américain.

"Je veux remercier Esteban Gutiérrez pour tous ses efforts. Il a été précieux lors de notre première année en F1 et nous nous attendons à bien finir cette saison avec lui et Romain."

Magnussen découvrira donc une 3ème écurie de F1, après McLaren et Renault.

"C'est une opportunité fantastique et je suis très heureux de faire partie de l'équipe Haas. J'ai confiance en mes capacités de pilote de F1 mais j'ai aussi confiance en Haas et en ce que l'équipe peut faire lors de sa 2ème saison et après."

"Gene Haas est arrivé en F1 avec une vision forte et différente, dans la façon de faire les choses. Il a réussi à faire fonctionner ça, et bien. J'ai hâte d'être au volant de la future Haas VF-17."

"Il y a un peu plus d'un an, j'ai pris la décision de rejoindre Haas F1 Team et ce fut absolument la bonne décision" ajoute Romain Grosjean. "Je suis très fier de contribuer au développement de l'équipe et je suis très heureux que l'on puisse continuer à grandir ensemble et à décrocher plus de succès l'année prochaine."

Gene Haas est en effet très satisfait du Français.

"Nous voulions un pilote expérimenté capable de développer notre voiture et notre équipe, marquer des points et progresser d'année en année. Romain a très bien réussi cela et il a joué un grand rôle dans notre réussite de cette saison, il a montré que Haas mérite le respect. Son expérience nous aidera encore beaucoup l'an prochain avec une toute nouvelle voiture et de toutes nouvelles règles."
source: Nextgen-Auto.com

GP du Brésil - Essais libres 2
Après avoir signé la première référence aux essais libres 1 du Grand Prix du Brésil, Lewis Hamilton (Mercedes) a de nouveau été le plus rapide aux EL2 en signant un tour du circuit d'Interlagos en 1'12"271. Le triple Champion du monde a devancé son coéquipier et leader du championnat Nico Rosberg pour 3 centièmes.

Les Williams sont les plus proches des W07 Hybrid en pointant à environ une demi-seconde avec Valtteri Bottas précédant de quelques centièmes son coéquipier Felipe Massa. Les Red Bull suivent avec Daniel Ricciardo en 5ème position devant Max Verstappen. Les Ferrari suivent les RB12 avec Sebastian Vettel 7ème devant Kimi Räikkönen qui n'a pu boucler que 24 tours après avoir rencontré des soucis de freins. Nico Hülkenberg (Force India) et Jenson Button (McLaren) complètent le top dix.

Fernando Alonso (McLaren) a fini à un dixième de son coéquipier mais sa séance d'essais a été écourtée suite à un problème d'ERS. L'Asturien a devancé les Toro Rosso de Daniil Kvyat et Carlos Sainz.

Romain Grosjean (Haas) est resté au 15ème rang tandis que son compatriote Esteban Ocon (Manor) a fini 18ème avec une demi-seconde d'avance sur son coéquipier Pascal Wehrlein. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Marchionne se refuse à prédire le niveau de Ferrari en 2017
Ferrari s'apprête à conclure une campagne 2016 très décevante et frustrante, et n'a plus que deux chances de sauver sa saison et remporter une victoire. Déjà tournée depuis longtemps sur le développement de la prochaine monoplace, basée sur un règlement totalement différent, la Scuderia espère retrouver le haut du tableau en 2017 bien que son patron refuse de faire des pronostics.

"Je ne veux pas me projeter sur notre niveau de l'année prochaine" reconnait Sergio Marchionne, lors de la séance de présentation des résultats financiers de Ferrari au 3ème trimestre. "Lorsque j'ai prévu, d'après nos estimations, que la voiture de 2016 serait un vrai progrès par rapport à celle de l'an dernier, ça m'est retombé dessus, et je ne veux pas que ça recommence. Nous verrons bien ce qu'elle donne en piste."

"Nous travaillons à notre convalescence, nous ne sommes toujours pas contents des résultats. Il y a eu des changements dans l'organisation de l'équipe dans le troisième quart de la saison. Nous avons une équipe reconstituée qui gère le département technique et nous avons deux objectifs, le premier est de terminer sur une bonne note cette triste saison 2016."

"Le plus important est surtout de terminer la conception de la prochaine voiture, ce qui sera crucial dans nos ambitions de retrouver une compétitivité en piste. Mais encore une fois, je me refuse à faire des commentaires bien que nous ayons une idée assez claire de ce qu'il en sera."

Avec un budget de 350 à 400 millions d'euros par saison, Ferrari est l'équipe la plus puissante financièrement en F1, mais Marchionne refuse de continuer à jeter l'argent par les fenêtres.

"Je vais vous dire les choses honnêtement, j'ai jeté dans cette équipe tout l'argent que je voulais y mettre, et nous l'avons déjà fait dans le passé. Mais ça n'est pas une fin en soi en ce qui concerne le développement en Formule 1 et nous devons mieux utiliser ces moyens. Ces dépenses mal gérées étaient surtout dues à une mauvaise organisation et cette structure a changé. Nous devons attendre, avoir des attentes modestes et on verra le résultat quand on mettra la voiture en piste."
source: Nextgen-Auto.com

Button précise ses souhaits pour 2017
Jenson Button est bientôt à la fin de son contrat de pilote titulaire chez McLaren. L'année prochaine, il sera ambassadeur de l'écurie, ce qui lui laissera beaucoup de temps libre pour vivre de nouvelles expériences.

Le pilote laisse entendre qu'il n'a que l'embarras du choix pour l'année prochaine.

"Il y a une flopée (sic) de choses que je pourrais faire. Je dois juste me décider... Qu'est-ce que j'ai vraiment envie de faire l'année prochaine, combien de choses... ou si je dois m'accorder plus de repos."

Malgré son amour pour le triathlon, le Britannique compte bien passer du temps au volant en 2017, notamment en Super-GT.

"Il est prévu que je pilote lors des 1000 Km de Suzuka. Ce serait génial, si ça marche, mais la logistique est très coûteuse."

Ce n'est pas la seule discipline que le champion de 2009 désire essayer puisqu'il révèle vouloir participer à quelques courses de Rallycross aux Etats-Unis.

"Peut-être pas encore l'année prochaine, mais j'y participerai assurément un jour! Je pense que ce sport grandit de manière considérable."

Button n'exclut pas de rouler pour un autre constructeur que Honda. Cependant, si c'est finalement le cas, il prendra soin d'en parler avec McLaren.

"Je suis certain qu'ils n'aimeraient pas me voir piloter pour un concurrent de Honda. C'est complètement compréhensible, je comprends ça."

Quoi qu'il puisse faire à l'avenir, Button ne désire qu'une seule chose: se faire plaisir en course.

"Je suis plutôt content de ce que j'ai réussi à accomplir. Maintenant, je vais de l'avant et je fais des courses pour le plaisir. Il y a beaucoup de choses qui préoccupent les autres, pour lesquelles je ne me fais plus aucun souci. Je peux me concentrer sur mon plaisir. C'est mon but de l'année prochaine."

L'Anglais a toutefois exclu de participer aux 24 Heures du Mans en 2017.
source: Nextgen-Auto.com

Gutiérrez assure avoir plusieurs options pour 2017
Non conservé par Haas, qui devrait le remplacer par Kevin Magnussen, Esteban Gutiérrez va devoir trouver un plan B en urgence pour la saison 2017, sans quoi il la regardera de chez lui. Le Mexicain assure avoir des options pour l'année prochaine après avoir annoncé lui-même son départ de l'équipe américaine.

"C'était un moment important car les rumeurs se développaient et il était important que les gens l'entendent de ma part" explique Gutiérrez. "C'est la situation actuelle, je travaille sur plusieurs projets et je verrai ce qui est le meilleur pour moi et mon avenir. Nous avons plusieurs options, et par chance il y en a des très bonnes sur lesquelles je me concentre, nous prendrons une décision bientôt."

Les principaux baquets sont toutefois déjà occupés, et la rumeur d'un retour chez Sauber, jamais contre quelques liquidités supplémentaires, fait évidemment son retour, malgré la solidité financière des deux pilotes actuels.

"Comme je l'ai dit, il y a plusieurs options! Certaines sont en Formule 1, il reste quelques places que j'envisage sérieusement mais il est trop tôt pour décider. Je me pencherai dessus à partir de lundi afin de tout passer en revue et voir ce qui est le mieux pour mon avenir" conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Ocon - J'avais le choix entre Renault, Manor et Force India
Esteban Ocon a été confirmé hier chez Force India, une excellente nouvelle pour le pilote français.

Dans le paddock d'Interlagos, il revient sur ce choix, soulignant qu'il avait aussi eu la possibilité de rejoindre Renault F1 ou de rester chez Manor.

"Force India c'est une super équipe, je garde un excellent souvenir de mes deux tests en 2015. J'avais tourné à Barcelone et en Autriche, où on avait fait le deuxième temps du test, juste derrière la Mercedes. Les choses ont été longues à se dessiner, il y avait également des discussions avec Renault", explique Ocon.

"Je n'étais pas du tout inquiet, je faisais confiance à mon management. Il y avait des chances avec Renault, avec Force India et Manor, mais Mercedes a fait le choix de me placer chez Force India. Je n'ai su que mercredi soir que c'était sûr parce que c'est à ce moment-là que j'ai signé."

On peut comprendre que Mercedes n'ait pas eu envie de céder Ocon à Renault F1. Force India semblait donc être le meilleur choix.

"Cette équipe est actuellement quatrième au Championnat, même si ça ne préjuge pas de l'année prochaine. Je suis allé à l'usine la semaine dernière et ils sont confiants pour la voiture 2017. J'avais trois bonnes options, mais je suis très content d'aller chez Force India parce que c'est là que j'avais le plus d'opportunités."
source: Nextgen-Auto.com

GP du Brésil - Essais libres 1
Lewis Hamilton (Mercedes) a signé le meilleur chrono de la première séance d'essais du Grand Prix du Brésil. Le Britannique a bouclé un tour du circuit d'Interlagos en 1'11"895 en précédant de moins d'un dixième Max Verstappen (Red Bull), son plus proche adversaire. Le Néerlandais a précédé de plus d'un dixième le leader du championnat Nico Rosberg (Mercedes) qui a fini au 3ème rang devant Daniel Ricciardo (Red Bull).

Valtteri Bottas (Williams) a complété le top cinq en étant le premier pilote à plus d'une seconde de la référence. Le Finlandais a devancé les Force India de Sergio Pérez et Nico Hülkenberg, tandis que Felipe Massa (Williams) a pris la 8ème place.

Les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen complètent le top dix à 1"6 du meilleur chrono, mais les SF16-H ont réalisé leurs meilleurs temps en pneus mediums. Les pilotes de l'écurie italienne ont précédé les Toro Rosso de Carlos Sainz et Daniil Kvyat et les McLaren de Jenson Button et Fernando Alonso.

Romain Grosjean (Haas) s'est classé au 15ème rang en concentrant ses essais sur l'installation des nouveaux disques de freins Carbon Industries qui remplacent les Brembo. L'ancien champion GP2 a également signé sa meilleure performance en pneus mediums. Le Français a été suivi par les Sauber de Felipe Nasr et Marcus Ericsson.

Esteban Ocon (Manor) s'est classé 18ème devant Jolyon Palmer (Renault) et Pascal Wehrlein (Manor). Charles Leclerc (Haas) et Sergey Sirotkin (Renault), qui ont respectivement remplacé Esteban Gutiérrez et Kevin Magnussen dans cette séance, ont complété le classement. Le Russe n'a pu boucler que dix tours avant de rencontrer un problème mécanique. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Rosberg - Plus détendu qu'il y a deux ans
Nico Rosberg peut empocher son premier titre mondial dimanche mais il ne veut surtout pas se déconcentrer avant que la course ne se dispute.

Le pilote Mercedes a toutefois conscience de la partie qu'il joue.

"Pour moi, c'est une course comme une autre dans le sens où c'est une course que je peux gagner. Mais c'est vrai que c'est incroyable de me dire que je peux gagner le titre ici. C'est vraiment cool. Cependant, je n'ai pas perdu une seule seconde à penser à une éventuelle fiesta dimanche. Je ne veux pas penser au titre alors je ne vais pas commencer à penser à fêter ça", explique Rosberg.

Son meilleur souvenir cette saison? "Singapour. C'est le premier qui me vient à l'esprit. Ce week-end a été incroyable pour moi. Les qualifications, la course, la pression des Red Bull, avec des pneus usés..."

Ce week-end, la météo s'annonce très incertaine. A-t-il une préférence pour la course?

"Pluie ou sec, qu'importe, cela ne fait pas de différence. Dans le passé j'ai démontré être à l'aise sur ce circuit dans toutes les conditions, y compris sous la pluie en 2013."

"Je suis plus détendu qu'il y a deux ans", ajoute Rosberg lorsqu'on lui demande son état d'esprit.

"Dans ce genre de week-end, il est important de rester dans sa zone de confort, que tout se passe comme vous aimez. Il me faut du temps pour moi et ne pas penser à des choses négatives qui pourraient interférer dans ma concentration. Il faut savoir apprendre ça sinon on ne peut pas survivre en F1."

Fera-t-il attention aux moindres petits bruits de sa voiture en course?

"Non parce que cela ne sert à rien, je n'ai aucune chance de pouvoir influencer quoi que ce soit sur la fiabilité de ma voiture. Mais j'ai une grosse confiance dans l'équipe, ce qui me donne de la confiance en retour."
source: Nextgen-Auto.com

Sainz n'a pas apprécié la présence de Whiting à la conférence
Carlos Sainz n'est pas de l'avis que la présence de Charlie Whiting, hier, lors de la conférence de presse des pilotes de la FIA, était une bonne chose pour la clarté du sport.

La FIA a souhaité que le directeur de course s'explique sur les pénalités distribuées au Mexique, mais, selon le pilote Toro Rosso, le message donné est tout autre.

"J'aurais préféré que Whiting ne soit pas à la conférence. Pensez-vous vraiment que mon oncle ou mon grand-père ont envie de connaitre dans les moindres détails de pourquoi Verstappen a été puni et pas Hamilton, deux semaines après?"

"Pour moi, cela ne veut dire qu'une chose: la F1 est devenue trop complexe aujourd'hui. Avoir le directeur de course en conférence de presse est un point que nous n'aurions jamais dû atteindre."

Pour Fernando Alonso, la présence de Whiting était justifiée par autre chose.

"Je ne pense pas que Charlie se soit invité à la conférence pour parler de Lewis ou de Max. Il était là pour quelque chose de bien plus sérieux qui s'est passé au Mexique. Mais je n'ai pas plus de commentaires à faire..."

L'Espagnol fait clairement référence aux injures de Sebastian Vettel à la radio et suggère ainsi que la FIA a souhaité remettre Whiting bien au centre du jeu, comme l'arbitre incontesté.
source: Nextgen-Auto.com

Palmer - Soulagé de savoir que je serai là l'an prochain
Jolyon Palmer a donc été choisi par Renault F1 pour piloter aux côtés de Nico Hülkenberg en 2017.

A en croire Kevin Magnussen, le Britannique n'a obtenu cette place que parce que le Danois a décidé d'aller ailleurs (chez Haas) et Palmer ne pourra faire qu'une seule saison au sein de l'équipe française.

Evidemment, Palmer a une autre version des choses.

"J'ai su jeudi après le Mexique que je restais une année de plus. C'est Frédéric Vasseur qui me l'a annoncé et j'étais évidemment ravi. Le facteur décisif? Mon rythme de progression, ma forme de ces derniers temps, mon travail au sein de l'équipe et les heures passées à l'usine. Mais selon moi c'est vraiment ma forme de ces dernières courses qui a fait pencher la balance en ma faveur", déclare Palmer à Interlagos.

"Cela se jouait entre Kevin et moi et j'ai été plus fort que lui lors de la 2ème partie de la saison. Au Mexique, j'ai fait une bien meilleure course. Je pense que je mérite mon baquet. Maintenant, on ne sait jamais vraiment ce qu'il y a dans l'esprit de ceux qui décident."

"C'est un soulagement de savoir ce que je vais faire l'année prochaine", ajoute-t-il. "Il reste deux courses à faire cette saison et je vais les disputer au mieux, avec la volonté de marquer encore d'autres points. Je veux poursuivre sur ma bonne lancée."

"Évidemment, la pression est moindre pour moi maintenant. J'avais un contrat d'une seule année, la voiture n'était pas fantastique... mais j'ai montré ce que je pouvais faire et je vise dorénavant de meilleurs résultats l'année prochaine avec Renault."
source: Nextgen-Auto.com

Les pilotes McLaren jugent le duel entre Rosberg et Hamilton
Malgré la domination de Lewis Hamilton ces deux dernières saisons, il n'est pas étonnant pour certains observateurs, dont Fernando Alonso, que Nico Rosberg soit en mesure de remporter son premier titre mondial cette saison.

"Je ne pense pas que quiconque ait pensé que le championnat était destiné à Lewis cette saison, il ne le pensait même pas au début" explique l'Espagnol. "Nous savons que Nico est très régulier et très fort dans certaines circonstances. Il a gagné ici au Brésil lors des deux dernières éditions de la course, même si Hamilton dominait sur d'autres circuits."

"Nous savons que Nico est un pilote très solide, il a une tendance à finir toutes les courses, signer de nombreux podiums, donc il sera forcément un candidat sérieux, et il est même devant Hamilton cette année. On verra bien ce qui en ressort."

Alonso ne se base pas que sur la saison en cours, mais sur leur duel depuis le début de la domination sans partage de Mercedes: "Ils étaient d'un niveau similaire il y a deux ans, le championnat avait été décidé à la dernière course. L'an dernier, Lewis était bien plus rapide et a remporté le titre avec une belle marge. Cette saison, Nico était fort et bien plus régulier, il a eu moins de soucis de fiabilité et ça l'a avantagé. En dehors de l'an dernier, ça a été serré."

Pour l'équipier d'Alonso, même son de cloche quant au mérite des deux pilotes encore en lice pour la couronne, qui serait la première pour l'Allemand et la quatrième pour l'Anglais.

"Je pense que ce week-end sera très intéressant" confie pour sa part Jenson Button. "Si c'est sec, ce sera très simple pour lui d'aller chercher le titre, ce qui ne sera pas le cas si la météo est capricieuse. Cela mettra une forte pression sur eux deux car si c'est mouillé, Lewis sait qu'il est très fort et qu'il peut marquer un grand nombre de points. Et Nico sait lui aussi qu'il peut être perdant en cas de pluie."

Button explique que la pluie est attendue par tout le monde, ou presque: "C'est piégeux sous la pluie car on risque tout et une seule erreur peut terminer en catastrophe. J'espère qu'il fera mauvais pour qu'on ait une belle bataille. Je pense que Nico veut qu'il fasse beau mais que tout le monde hormis lui veut que la météo soit exécrable."
source: Nextgen-Auto.com

Petrobras quitte Williams
La compagnie pétrolière brésilienne Petrobras quittera bien l'équipe Williams à la fin de la saison.

Petrobras a fait savoir aux dirigeants de Williams que l'accord de sponsoring ne serait pas prolongé en 2017, principalement suite au départ de Felipe Massa.

Williams utilisait en réalité l'essence et les lubrifiants de Petronas, le partenaire privilégié de Mercedes.

Comme nous vous le révélions en juillet dernier, Petrobras cherche un accord plus technique et des discussions avaient été entamées avec l'équipe Toro Rosso.

Afin de fournir ses propres produits à une équipe, Petrobras avait rencontré Renault et Toro Rosso.

Petrobras n'a plus produit d'essence et de lubrifiants aux standards de la F1 depuis 2008.
source: Nextgen-Auto.com

Ecclestone rencontre le président Temer pour l'avenir du GP du Brésil
Bernie Ecclestone ne s'est pas rendu directement à Interlagos lors de son arrivée au Brésil hier.

Le grand argentier de la Formule 1 a fait un détour par la capitale du pays, Brasilia, afin de rencontrer le nouveau président de la république, Michel Temer.

Le Britannique, qui s'inquiète des finances et de la politique de la ville de São Paulo, souhaite savoir si le Brésil est prêt à soutenir son Grand Prix au-delà de l'édition 2016.

Ecclestone et Temer ont parlé durant un peu plus de 30 minutes mais le président semble être resté dans sa ligne de conduite actuelle: réduire au maximum les dépenses publiques afin de sauver son pays de la crise économique.

De son côté, Ecclestone n'a pas écarté une délocalisation de ce seul Grand Prix d'Amérique du Sud à Buenos Aires, en Argentine. Les Argentins souhaitent retrouver leur course rapidement.
source: Nextgen-Auto.com

Alonso dit à Rosberg que 'tout peut arriver'
Fernando Alonso a tenu à prévenir Nico Rosberg que "tout peut arriver" dans la bataille pour le titre mondial.

L'Allemand, qui aborde le Brésil avec 19 points d'avance, peut être titré dimanche s'il remporte la course (ou si d'autres scénarios, moins probables, se réalisent).

Le double Champion du monde espagnol a souvent vécu des batailles pour la couronne en Formule 1 et a parfois connu de belles désillusions.

"Les statistiques sont en faveur de Nico avant cette course. Mais les statistiques ne sont que des choses virtuelles. Ce n'est pas la réalité", dit-il à Interlagos.

"Nico doit être conscient que tout peut arriver. J'ai déjà été plusieurs fois dans sa position et je n'ai pas gagné le titre. Je sais que tout peut se produire. On a déjà vu les scénarios les plus fous en Formule 1."

Alonso ajoute que "la fiabilité peut jouer un rôle très important. Dans le cas de Nico, si tout se passe mal, il aura au moins la possibilité de se rattraper à Abu Dhabi. C'est un de ses gros avantages sur Lewis."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas - Stroll va 'booster' les finances de Williams
Valtteri Bottas a reconnu que l'arrivée de Lance Stroll au sein de l'équipe Williams était une bonne nouvelle sur le plan financier pour la structure de Grove.

Après avoir investi 70 millions d'euros pour propulser son fils jusqu'en Formule 1, Lawrence Stroll alignerait pas moins de 30 millions d'euros par saison pour Lance.

"Bien entendu, sa présence va bien aider l'équipe sur le plan financier", déclare Bottas à Interlagos.

"C'est une chose positive pour nous parce que nous avons toujours été un peu à la traine côté budget par rapport à de nombreuses autres équipes."

Bottas a toutefois rapidement souligné que Stroll arrivait grâce à son talent avant tout.

"Il a été excellent dans les catégories junior et il est certainement un pilote de talent."

"C'est la première fois que je serai plus expérimenté qu'un de mes équipiers en Formule 1", ajoute le Finlandais, qui a eu à affronter Pastor Maldonado puis Felipe Massa chez Williams.

"Je me sens prêt à prendre une autre stature au sein de l'équipe et à donner la direction pour le développement de la voiture. Je suis aussi prêt à partager ce que je sais avec un autre pilote."
source: Nextgen-Auto.com

Sauber devrait garder les mêmes pilotes mais...
L'équipe Sauber compte toujours annoncer ses pilotes avant la fin de la saison à Abu Dhabi mais elle ne devrait pas le faire dans le cadre de ce Grand Prix du Brésil.

Le marché des transferts s'est fortement accéléré ces derniers jours et ces dernières heures et il ne reste maintenant plus que des places disponibles chez Manor et chez Sauber.

Sauf grande surprise, Felipe Nasr et Marcus Ericsson devraient poursuivre, même si quelques doutes subsistent pour le Brésilien.

Sauber cherche d'abord à renouer un accord avec son sponsor, Banco do Brasil. Cet accord n'étant toujours pas signé, Nasr ne peut être confirmé pour l'instant.

"Les portes se sont fermées chez Force India et chez Renault mais j'ai toujours gardées celles de Sauber ouvertes. Mon management s'occupe de mon avenir. Je ne pense pas que nous en saurons plus ce week-end. Lundi, nous allons penser à tout ça. Mais je n'ai pas peur de ne plus être en F1 même si dans la vie, rien n'est jamais certain à 100%", commente Nasr.

Esteban Gutiérrez, qui a confirmé son départ de chez Haas F1, a également lancé des discussions avec Sauber, au cas où...

Ce qui semble certain c'est que Marcus Ericsson restera lui en place. Ses sponsors sont directement liés à Longbow Finance.

"Tant que rien n'est annoncé ou signé, je ne peux rien dire", indique pourtant le Suédois. "Mais il est clair qu'il n'y a plus beaucoup de choix possibles. J'ai déjà dit que Sauber avance maintenant dans la bonne direction, de bonnes personnes arrivent. Sauber reste une option très intéressante."

Monisha Kaltenborn a le mot de la fin: "nous allons faire comme chaque année: peser toutes nos options et choisir les meilleures pour l'équipe. Parfois c'est rapide, comme l'an dernier, parfois ça prend plus de temps. Mais mon objectif est toujours d'annoncer nos pilotes durant cette saison."
source: Nextgen-Auto.com

Williams et Martini font un beau cadeau à Massa
L'équipe Williams et son sponsor titre, Martini, ont décidé de faire un beau cadeau à Felipe Massa.

Le Brésilien, qui va disputer dimanche sa dernière course à domicile au volant d'une Formule 1, va avoir droit à une voiture décorée avec son nom à la place de celui de Martini.

Sur l'aileron arrière, le mot Obrigado (merci) sera inscrit.

C'est la première fois qu'un sponsor titre se passe ainsi d'une couverture médiatique pour saluer un pilote qui prend sa retraite.

"J'ai toujours dit que j'avais la plus jolie des Formule 1 sur la grille de départ mais là c'est encore à un autre niveau", a déclaré Massa en découvrant la décoration de sa FW38.

"Je n'ai jamais eu écho du fait qu'un sponsor laisse ainsi sa place à un pilote. C'est un honneur et, je ne vais pas mentir, c'est pas mal d'émotion pour moi."
source: Nextgen-Auto.com

Renault a déjà un autre pilote en tête pour 2018 selon Magnussen
Kevin Magnussen devrait être confirmé chez Haas F1 dans la journée, probablement avant le début des essais libres 1 à Interlagos (13h en France).

Mais le Danois ne voulait rien dire hier.

"Vous allez bien voir ce qui arrive", dit-il avec le sourire avant de filer du côté de l'hospitalité Haas pour régler les derniers détails de son contrat.

Magnussen prédit déjà un avenir sombre à Jolyon Palmer chez Renault F1. Selon lui, le Britannique ne fera office que de "bouche-trou".

"Renault a quelque chose d'autre en tête mais ils ne nous ont pas dit quoi. Ils m'ont offert un contrat d'un an comme je l'ai dit mais j'ai refusé."

"En fait ils avaient besoin de quelqu'un qui accepte de piloter leur voiture pour un an seulement. Ils ont déjà un autre pilote à l'esprit pour 2018."

"Le fait que Renault n'ait pas pu m'offrir un contrat d'une durée plus importante veut tout dire."
source: Nextgen-Auto.com

Gutiérrez confirme son départ de l'équipe Haas
Esteban Gutiérrez a utilisé les réseaux sociaux cette nuit pour partager avec ses fans une mauvaise nouvelle, attendue depuis quelques jours.

Le Mexicain a confirmé qu'il ne "serait plus chez Haas F1 Team la saison prochaine."

"Je souhaite remercier l'équipe et son personnel, particulièrement Gene Haas pour cette opportunité d'avoir pu travailler avec eux. Je leur souhaite le meilleur à tous."

"Il reste deux courses, je compte en profiter pleinement et, comme toujours, faire de mon mieux."

"Merci à mes fans qui auront toujours une place dans mon coeur. J'espère annoncer rapidement mes plans pour l'avenir."

Kevin Magnussen devrait être annoncé à sa place aujourd'hui à Interlagos, le Danois ayant a priori réglé les derniers détails de son contrat avec Haas F1 hier soir.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.