En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 24 Mars 2017

Haas - Grosjean enchaîne les tours, fuite d'eau pour Magnussen
Romain Grosjean eut l'honneur d'être le tout premier pilote à s'aventurer sur l'Albert Park ce vendredi matin. Son coéquipier, Kevin Magnussen, fut d'ailleurs le troisième. Précoce, Haas a été aussi relativement assidu et pu tester les pneus tendres comme super tendres notamment.

Romain Grosjean a pris la 8ème place en EL1, tandis que Kevin Magnussen ne s'est classé que 17ème. En EL2, la séance a été plus compliquée pour l'écurie américaine: une fuite d'eau a été découverte sur la voiture du Danois, qui n'a pu boucler que huit tours. Romain Grosjean s'est fait une petite frayeur en bloquant les roues et en passant légèrement dans l'herbe et le gravier, mais il a tout de même effectué 29 tours l'après-midi. Le Français se satisfait dans l'ensemble de ses 49 tours du vendredi.

"Ce fut une assez bonne journée de mon côté du garage. Le ressenti dans la voiture est bien meilleur que durant les essais hivernaux, ce qui est formidable. C'est bon d'être ici et de mettre les bons réglages sur la voiture, de sortir, et d'avoir un peu de fun."

"Nous avons fait plus ou moins le programme que nous attendions de faire aujourd'hui, ce qui est surprenant pour une première journée d'essais en Australie, même s'il y a eu un peu de difficultés de l'autre côté du garage."

"J'espère que nous pourrons partager nos données et aller encore plus vite demain. Je suis sûr qu'il y a plein de domaines où nous pouvons nous améliorer. J'espère que demain sera une bonne journée."

Pour ses grands débuts avec Haas, Kevin Magnussen attendait certainement un peu mieux...

"Ce fut une journée frustrante. Je n'ai pas vraiment tiré le maximum de ce vendredi. Nous allons enquêter et j'espère trouver la source du problème. Nous verrons ce qui arrive demain. Nous ne savons pas le temps qu'il fera. Il pourrait pleuvoir et tout pourrait changer de toute façon."

"Cependant, c'est bon de voir que la voiture est compétitive. C'est très excitant pour la saison, c'est ce qu'il faut retirer de positif de cette journée."

Le directeur de l'écurie, Gunther Steiner, est lui aussi satisfait en dépit de cette alerte sur la voiture de Magnussen.

"Je pense que nous avons eu deux scénarios. Un pilote, Romain, a fait une bonne session. Il a beaucoup appris, a fait beaucoup de roulage et a semblé compétitif. Avec Kevin, nous avons eu quelques problèmes. Le matin, nous n'avons pas pu trouver l'équilibre sur la voiture, et durant l'après-midi, nous travaillions sur ce problème. Nous semblions aller dans la bonne direction, jusqu'à cette fuite d'eau."

"Nous n'avons pas fait énormément de roulage. L'un dans l'autre, je pense que pour le premier jour de la nouvelle saison, ce n'est pas trop mauvais. Comme nous nous y attendions, ce sera une bataille très serrée dans le milieu du peloton. Nous ne savons toujours pas où nous sommes, nous ne le saurons vraiment pas avant la qualification de demain. Nous travaillerons dur pour régler le problème de Kevin pour les EL3 et essaierons de faire de notre mieux."
source: Nextgen-Auto.com

Malgré l'écart, Bottas est satisfait de son premier jour
Valtteri Bottas a bouclé son premier jour d'essais libres ainsi que sa première session officielle avec Mercedes avec le 3ème temps... mais un peu plus d'une demi seconde derrière son coéquipier Lewis Hamilton.

Le Finlandais qui a effectué 25 tours en EL1 et 34 en EL2, s'est montré heureux de sa journée de travail, tout en étant conscient qu'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions.

"C'était génial de revenir sur la piste après Barcelone et, de manière générale, cela a été une bonne journée", dit-il.

"Nous avons encore du travail à faire avec l'équilibre de la voiture, mais nous avons complété tous nos tours sans aucun problème. Pour ma part, j'ai vraiment l'impression que je vais faire un pas en avant demain. Cette nuit va être pour nous chargée, à examiner les données pour voir où nous pouvons améliorer, mais c'est un début raisonnable."

Bottas reconnaît que la session de demain va mieux refléter son potentiel.

"En termes de rythme, ce ne sont que des essais, donc demain nous allons vraiment découvrir où nous nous trouvons. Cette combinaison de gommes est le bon choix pour cette course. Les gommes les plus tendres étaient bonnes. Comme nous avons pu le voir plusieurs fois aujourd'hui, chacun pousse à la limite. La piste est toujours assez sale au début du week-end, mais nous allons progresser."
source: Nextgen-Auto.com

Une première douche froide chez Red Bull Racing
Max Verstappen a concédé que Red Bull n'était pas dans le rythme des Mercedes et des Ferrari après cette première journée d'essais officiels à Melbourne.

Le Hollandais a, en plus, perdu beaucoup de temps suite à une sortie de piste lors des Libres 2. Au virage 12, il a arraché une partie du soubassement de sa voiture.

"J'ai eu un peu de sous-virage, la voiture est sortie de la piste et cela a endommagé le plancher", explique Verstappen.

"Nous essayions de trouver un meilleur équilibre parce que, pour le moment, je pense que nous sommes un peu trop lents. Nous essayons de progresser."

"Nous nous attendions à être dans cette position mais peut-être pas aussi loin des meilleurs. Nous allons faire de notre mieux avec ce que nous avons. Avec un peu de chance nous prendrons un bon départ dimanche, c'est un circuit où il est difficile de dépasser."

Jouer les bouchons semble donc être une tactique envisageable pour Verstappen. Son équipier, Daniel Ricciardo, est un peu plus confiant.

"Je pense que nous pouvons tirer plus de notre voiture. Les Libres 1 étaient prometteurs mais nous avons essayé des choses lors des Libres 2 qui n'ont pas fonctionné. Mercedes est rapide, c'est certain, mais plus Lewis que Valtteri pour le moment."

"Valtteri semble être dans notre groupe. Je pense que nous pouvons nous battre avec lui mais il nous faudra tirer les bonnes leçons de cette journée pour demain. La pole ne me semble pas jouable mais nous pouvons être juste derrière. Ca va aller!"
source: Nextgen-Auto.com

Toro Rosso se positionne pour jouer la Q3
Toro Rosso, après la première journée d'essais libres à Melbourne, apparaît en mesure de jouer le Top 10 en qualifications, même s'il faudra sûrement batailler dur pour cela. La petite Scuderia a d'ailleurs réalisé une deuxième séance plus réussie que la première, ce qui est de toute évidence assez encourageant.

Carlos Sainz, qui a fini 9ème lors des deux dernières éditions du Grand Prix, s'est installé à la 11ème puis à la 7ème place lors des deux séances. Surtout, il n'a souffert d'aucun problème de fiabilité après un hiver plus compliqué sur cet aspect.

"C'est une manière positive de commencer la première course de la saison, ici en Australie. Nous avons pu suivre notre programme, sans le moindre problème, ce qui était le principal objectif pour aujourd'hui. Nous avons pu continuer d'apprendre et repartir de là où nous en étions restés lors des essais, donc c'était vraiment un vendredi positif."

"Cela ne signifie pas que nous pouvons nous détendre maintenant, puisque les choses sont normalement un peu plus compliquées le dimanche, mais c'est un bon départ. Nous devons maintenant rester concentrés et trouver du temps au tour dans la voiture."

Le nouveau règlement semble particulièrement réjouir l'Espagnol...

"Vous pouvez vraiment sentir que cette nouvelle génération de voitures est bien plus rapide que celle de l'an dernier. J'ai fait le tour le plus rapide de ma carrière à Melbourne cet après-midi, et c'est seulement la 2ème séance d'essais libres!"

"Nous avons toujours une marge d'amélioration, mais il est déjà très excitant de conduire notre nouvelle STR12."

Daniil Kvyat a lui été un peu plus en retrait. Le Russe a fini 12ème lors de la première séance, et 9ème lors de la deuxième séance.

"Ce fut un vendredi productif. Nous avons pu compléter de nombreux tours et nous avons aisément achevé notre programme. C'est toujours très inédit, puisque c'est la première fois pour nous dans ces voitures, donc tout le monde cherchera à progresser pendant la nuit et nous en ferons de même. Il y a toujours de la place pour s'améliorer."

"C'est formidable d'être finalement de retour sur la piste et d'avoir finalement ce premier week-end de Grand Prix. C'est comme si nous étions finalement revenus à l'école!"

Joddy Egginton, le directeur de la performance, se félicite du travail accompli par ses deux pilotes.

"Comme c'est le cas chaque année, le circuit a montré son niveau normal d'évolution tout au long des sessions. Ce fut une journée productive et nous avons collecté de bonnes données sur les trois composés ce qui, étant donné le risque de l'apparition d'une voiture de sécurité ici, nous permettra de prendre des décisions plus informées, en pesant mieux le risque et l'opportunité."

"Comme d'habitude, nous allons explorer les données durant la nuit et nous ferons les changements requis dans le but de trouver plus de performance sur les relais courts. Dans l'ensemble, c'est un départ satisfaisant."
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton - Une journée presque parfaite à Melbourne
C'est un tout début de saison de rêve pour Lewis Hamilton, qui a décrit sa première journée de vendredi à Melbourne comme "parfaite à 99%".

Le triple Champion du monde a signé à deux reprises le meilleur temps, et a même fini à moins d'un dixième du record de la piste lors des Libres 2, plus de 5 dixièmes devant la Ferrari de Sebastian Vettel et son équipier, Valtteri Bottas.

"C'est génial d'être de retour en Australie et c'est encore plus génial d'être dans la voiture, particulièrement après une journée comme ça. Elle était parfaite à 99%", lance Hamilton.

"Après avoir souffert de quelques problèmes à Barcelone, nous ne savions pas si nous aurions la même chose ici. Mais c'est vraiment encourageant parce que la voiture est vraiment comme nous l'attendions pour cette piste. C'est un bon sentiment, les gars ont fait du super boulot."

"Nous avons montré une bonne forme jusqu'à maintenant, autant sur les courts que les longs relais. Nous avons fait tous les tours que nous voulions, les pneus se sont très bien comportés aussi."

Hamilton a toutefois noté la performance des Ferrari.

"Nous ne savions pas vraiment où nous situer par rapport à eux. Lors des Libres 1 nous savions que Ferrari n'avait pas roulé au maximum. Lors des Libres 2 c'est allé plus vite de leur côté, nettement. Mais nous ne saurons que demain les vraies performances. Je vais en tout cas pousser parce que je veux gagner cette course."

"Nous avons encore du travail à faire sur l'équilibre de la voiture", conclut-il. "Je pense que nous pouvons encore progresser."

Toto Wolff, son patron, était très heureux.

"L'un de nos meilleurs vendredis! Hamilton était un peu seul sur sa planète aujourd'hui, son rythme sur un tour était vraiment bon et il a réussi à signer des chronos stables avec les ultra-tendres pendant 17 tours. Je suis heureux, Pirelli a vraiment fait du très bon travail: les pilotes doivent pouvoir attaquer longtemps avec les gommes 2017 et c'est bien ce qui se passe."

"Pour Valtteri, c'était une première journée et je pense qu'il n'a pas forcé. Il découvre encore beaucoup de choses chez nous, il n'y a pas à s'inquiéter de son chrono."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel, 2ème temps du jour, a le sourire
Ferrari était à environ 5 dixièmes de Mercedes aujourd'hui. Est-on parti pour une nouvelle domination de l'équipe allemande? Absolument pas selon Sebastian Vettel, 2ème temps derrière Hamilton à Melbourne après les Libres 2.

Le quadruple Champion du monde avait le sourire.

"Je ne pense pas que cet écart soit représentatif de la vérité. En tout cas je ne l'espère pas. Aujourd'hui, ce n'était pas une journée importante. Nous n'avons fait qu'un tour rapide et je n'ai pas tout donné", dit-il.

"Je pense que nous sommes pas mal, au contraire. J'ai eu quelques soucis avec le moteur ce matin, qui m'a coûté un peu de temps de piste mais je pense que nous avons encore beaucoup de marge d'amélioration. La voiture n'est pas encore aussi bonne qu'elle peut l'être. Je suis confiant que nous pourrons trouver des choses d'ici demain."

Hamilton disait hier que Vettel faisait exprès de minimiser les performances de Ferrari.

"Chacun a toujours sa propre opinion et beaucoup ne changent pas d'avis même quand vous dites le contraire. Bien entendu, nous sommes très heureux de nos essais hivernaux, les temps étaient bons mais cela ne voulait rien dire. Il faut être rapide quand ça compte."

"Comme je l'ai dit, aujourd'hui c'était pas mal. La voiture me donne de bonnes sensations, comme à Barcelone. C'est en tout cas bien d'être enfin au début de la saison et de voir que nous pouvons encore bien progresser."
source: Nextgen-Auto.com

Seule Red Bull a dû vraiment modifié sa suspension
Red Bull a finalement été l'équipe la plus touchée par les clarifications de la FIA concernant les suspensions et leur contrôle par l'hydraulique.

C'est ce qui ressort des derniers échanges entre la FIA et les équipes, sous la supervision de Charlie Whiting.

Christian Horner, le patron de Red Bull Racing, reconnait que des changements ont dus être faits mais "notre système précédent ne contribuait pas tant que cela à la performance globale. Au moins nous savons maintenant ce que nous pouvons faire et ne pas faire."

Ferrari a donc réussi à faire modifier le système de Red Bull, "assez en profondeur" selon plusieurs sources.

Mercedes a également dû revoir quelques pièces mais, selon Toto Wolff, "rien qui n'a touché aux performances de notre voiture".

A noter que Force India a aussi été impactée.
source: Nextgen-Auto.com

GP d'Australie - Essais libres 2
Si la première séance d'essais disputée plus tôt dans la matinée s'était déroulée sans incidents et avait permis à Lewis Hamilton de signer le premier meilleur chrono de la saison, la seconde session de Melbourne a été largement plus animée en piste.

C'est tout d'abord Jolyon Palmer (Renault) qui a provoqué un drapeau rouge en partant à la faute au niveau du dernier virage du tracé de l'Albert Park. Le Britannique a perdu l'arrière de sa monoplace avant de percuter assez violemment le mur de pneus avec la partie arrière-gauche de sa R.S.17.

Quelques instants plus tard, c'est Felipe Massa (Williams) qui est contraint de s'immobiliser en piste au niveau du virage n°10. Les drapeaux jaunes ont été déployés le temps de pouvoir évacuer la FW40. La procédure de voiture de sécurité virtuelle sera enfin déployée à moins de cinq minutes de la fin de la séance pour évacuer la Sauber de Marcus Ericsson, parti à la faute dans le bac à gravier au virage n°6.

Du côté du chrono, Lewis Hamilton conclut finalement en 1'23"620 en pneus ultra-tendres et précède la Ferrari de Sebastian Vettel, pointé à plus de cinq dixièmes de la Mercedes de tête, cette fois avec le même composé de gommes. Valtteri Bottas complète le tiercé de la session à neuf millièmes de Vettel et précède la seconde Ferrari de Kimi Räikkönen, classé à neuf dixièmes, et dernier pilote sous la seconde.

Daniel Ricciardo (Red Bull) hisse la première RB13 en cinquième position devant la monoplace-sœur de Max Verstappen, qui n'a bouclé que huit tours après une frayeur au niveau du virage n°12, et réalisé son chrono en pneus super-tendres. Bonne performance de Carlos Sainz qui progresse dans la hiérarchie avec sa Toro Rosso en septième position.

Romain Grosjean, malgré ses soucis de blocage de roue et des passages hors-trajectoire dans la séance, hisse sa Haas VF-17 au huitième rang devant Nico Hülkenberg (Renault) et Daniil Kvyat (Toro Rosso).

Les Force India de Sergio Pérez et Esteban Ocon encadrent en 11ème et 13ème position la McLaren de Fernando Alonso, 12ème. Felipe Massa (Williams) termine 14ème à plus de 2"7 devant Marcus Ericsson (Sauber), Lance Stroll (Williams), Stoffel Vandoorne (McLaren), Pascal Wehrlein (Sauber), Kevin Magnussen (Haas) et Jolyon Palmer (Renault). (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Brawn prêt à se battre pour construire une Formule 1 'parfaite'
Ross Brawn, le nouveau manager de la Formule 1, est présent à Melbourne, avec Chase Carey, le nouveau patron et Sean Bratches, le responsable commercial.

L'ancien patron d'équipe de F1 apprécie son nouveau rôle: trouver des moyens d'améliorer le sport.

"Avec Chase et Sean, nous formons une équipe. Nous ne sommes pas une équipe de course mais une équipe de trois personnes pour prendre la suite de ce que faisait Bernie tout seul. Cela démontre que nous voulons progresser, avec trois personnes maintenant pour développer le sport", explique Brawn en Australie.

"Mon poste est tout nouveau, il n'a jamais existé avant au sein de la FOM. Je vais donc être proactif dans mon travail avec les équipes et la FIA. Je veux trouver avec elles les bonnes solutions pour que notre sport soit le meilleur possible à l'avenir."

Qu'entend-il par meilleur?

"Des courses serrées, des équipes en bonne santé financière, des pilotes qui arrivent en F1 au mérite et tout ce que nous pouvons souhaiter avoir dans un monde parfait. Nous allons essayer de construire ce monde parfait pour la compétition."

Brawn est prêt pour cela "à me battre pour qu'il y ait des changements si nécessaire, si nous ne voyons pas de bonnes courses. Nous surveillons l'aérodynamique des F1 de cette année, elle est très compliquée et pourrait nuire au spectacle. Nous la changerons si besoin."

Enfin le Britannique veut tout faire "pour qu'il y ait moins de différences entre les équipes, pour que même une équipe de milieu de peloton ait une chance de gagner à l'avenir. Nous devons trouver des moyens de limiter les ressources à la disposition des équipes."
source: Nextgen-Auto.com

Webber - Ce que Liberty Media ne doit PAS faire
Mark Webber a un conseil pour Liberty Media, les nouveaux propriétaires de la Formule 1: ne pas augmenter le nombre de courses au calendrier.

La saison 2016 avait déjà un nombre record de Grands Prix (21) mais les Américains songent à porter ce nombre à 25 dans les années à venir.

C'est trop selon l'ancien pilote de Formule 1, consultant pour la télévision britannique à Melbourne.

"J'espère que nous n'aurons pas trop de courses à l'avenir", confie l'Australien. "Je vais surveiller cela de près. Vous n'avez pas envie de voir un match de foot toutes les 5 minutes. Alors, pour la Formule 1, c'est la même chose: il faut garder une certaines exclusivité."

"Je suis intéressé par la façon dont ils vont gérer ça. Ils ont en tout cas une belle marge pour améliorer le sport et construire sur ce qu'a réussi à faire Bernie Ecclestone. Ce sport est parti de rien pour devenir colossal."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg est on ne peut plus clair, pas de retour en F1
Depuis le départ soudain de Nico Rosberg de la Formule 1, beaucoup émettent l'hypothèse qu'il reviendra piloter, comme Gerhard Berger, qui pense que l'adrénaline et le pilotage vont beaucoup trop manquer à l'Allemand.

Mais rien n'est moins sûr. Pour le Champion du monde en titre, la boucle semble vraiment bouclée.

"Dans les livres, j'adore quand il y a une fin phénoménale. Mon livre de Formule 1 a eu ce genre de fin", se réjouit-il.

"Je n'aurais pas pu rêver mieux pour moi. Ce chapitre avec l'atteinte du but ultime à la fin me procure un sentiment génial, que je vais aussi emporter avec moi dans ma prochaine étape. C'est une joie, un accomplissement. C'était une fin énorme, émouvante. Tout le monde aime cela, non?"

"J'exclus tout retour. Pour moi, cela a été génial, mais maintenant le chapitre est clos."

Même utiliser son talent dans d'autres disciplines, comme le DTM ou les 24h du Mans, ne semble pas l'attirer.

"Cela non plus."

L'Allemand a été très surpris par les réactions, lorsqu'il a rendu sa décision publique de partir en retraite.

"C'était bien de voir la majeure partie des gens réagir de manière si positive. Je ne m'y attendais pas, même si au préalable, je ne me suis pas fait de souci sur les réactions."

Le Champion du monde se défend toutefois face aux critiques le concernant. En effet, à l'annonce de son départ, beaucoup de personnes ont évoqué le fait qu'il n'était pas un vrai compétiteur, pas un pilote dans l'âme.

"C'est une chose que je ne comprends pas. Tu ne peux pas devenir Champion du monde sans passion. Depuis 11 ans, j'ai tout mis dans le sport. On ne peut le faire qu'avec de la passion."

D'ailleurs, Rosberg aime toujours la Formule 1. La discipline est toujours présente dans son quotidien.

"Je suis maintenant encore un grand fan. A présent, j'ai enfin le temps de lire tous les contenus des sites web. Je ne l'avais jamais fait jusqu'à maintenant parce que ne je voulais pas me laisser influencer, que ce soit de manière positive ou négative, et que je voulais mettre 100% de mon énergie dans mon sport. Mais c'est sûr, je vais regarder tous les Grands Prix. Je m'en réjouis à l'avance. Il va y avoir quelques moments étranges. Par exemple, si Valtteri (Bottas) se retrouve dans ma voiture en pole position. Mais j'y suis déjà préparé. L'équipe est incroyablement bonne et la probabilité que Mercedes se débrouille bien est grande."
source: Nextgen-Auto.com

GP d'Australie - Essais libres 1
Les nouvelles F1 répondant à la réglementation 2017 ont retrouvé la piste ce vendredi matin pour la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Australie sur le tracé de l'Albert Park de Melbourne.

L'occasion de revoir les nouveautés vues en essais hivernaux en Catalogne, dont les fameux T-Wing (chez Mercedes, Ferrari ou encore Haas), ou les ailerons de requin. Une session, disputée sans aucun incident en piste, qui a permis aux deux Mercedes F1 W08 de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas de se hisser aux avant-postes.

Si le tout premier chrono du week-end avait été à mettre à l'actif de Lance Stroll (Williams) en 1'33"380, après 20' de roulage, Lewis Hamilton s'est rapidement immiscé dans les premières places en améliorant la référence de Daniel Ricciardo (Red Bull), passé en 1'28"294 avant que le triple Champion du monde ne boucle un tour en 1'26"478, puis en 1'25"535.

La réponse de son équipier Valtteri Bottas ne s'est pas fait attendre puisque l'ancien pensionnaire de Williams, en super-tendres, réalise un tour en 1'25"142, et dépossède le Britannique du meilleur temps provisoire.

C'est finalement peu avant la dernière demi-heure que le rythme va s'accélérer avec Daniel Ricciardo, en pneus super-tendres, qui franchit le premier la barre de la 1'25" au tour en 1'24"886. Un chrono qui ne tiendra que quelques instants, puisque Bottas, premier à passer un train de gommes ultra-tendres, améliore en 1'24"803.

Cette nouvelle référence est battue dans la foulée par Hamilton en 1'24"220, soit 0"583 plus vite que son équipier finlandais et également en pneus ultra-tendres. Ce chrono est à comparer au temps établi en EL1 en 2016 en 1'29"725.

Daniel Ricciardo se hisse au troisième rang devant son équipier Max Verstappen, quatrième en 1'25"246. Un peu plus discrètes qu'en essais hivernaux à Barcelone, les Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel se classent cinquième et sixième.

Felipe Massa (Williams), Romain Grosjean (Haas), Nico Hülkenberg (Renault) et Sergio Pérez (Force India), qui complète le Top 10 à plus de deux secondes, suivent au classement. Tous ces pilotes ont bouclé leur meilleur tour en pneus super-tendres. Les Toro Rosso de Sainz et Kvyat échouent aux portes du Top 10 devant Lance Stroll.

Chez McLaren, qui a poursuivi le travail aéro sur sa MCL32, Fernando Alonso se classe 14ème à 2"8, tout en ayant bouclé 17 tours. Marcus Ericsson place la première Sauber en 15ème position devant Esteban Ocon (Force India), qui a rattrapé le retard pris en début d'EL1 dans la seconde partie de séance en accumulant 23 tours.

Kevin Magnussen (Haas), Pascal Wehrlein (Sauber), Jolyon Palmer (Renault), qui termine avec six petits tours au compteur de la R.S.17 après un souci sur un scellé, et Stoffel Vandoorne (McLaren) pointé à 4"4 et avec 13 tours bouclés, ferment la marche. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.