En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 03 Janvier 2018

Le HALO va se développer mondialement jusqu'en 2020
La Formule 1 va accueillir le très décrié HALO cette saison. Le système de protection de la tête des pilotes ne fait pas du tout l'unanimité à cause de son apparence mais la FIA ne laisse pas le choix aux pilotes et aux équipes.

En plus de la F1, le HALO fera son apparition en F2 et dans certains championnats de F3. Il est censé se répandre dans toutes les disciplines, notamment en Formule E qui l'accueillera aussi pour sa saison 5.

"Si nous arrivons à faire adopter des choses comme le HALO, y compris dans l'environnement très fermé de la Formule 1, c'est une réussite" se félicite David Lapworth, directeur technique de Prodrive et conseiller sécurité de la FIA.

"Impliquer des personnes de diverses disciplines dans le processus ne peut qu'aider. Plus les gens s'impliqueront et feront passer le mot pour convaincre les sceptiques, mieux ce sera."

Le HALO a été mis en place après les accidents de Jules Bianchi et Justin Wilson, tous deux mortels, en Formule 1 et IndyCar, et fait écho aux accidents de Felipe Massa et Henry Surtees en 2009, causant le décès de ce dernier.

"Nous devons reconnaître que le déploiement de ce système est aussi important que la recherche qui l'a développé. C'est génial d'avoir des formules aussi importantes que la F1 qui peuvent créer de nouvelles solutions et repousser les limites, mais c'est en le déployant que des vies seront sauvées."

"Il y a 22 gars en F1 chaque week-end mais il y en a des milliers dans diverses catégories et dans le monde entier. Il ne faut pas seulement considérer les besoins de la F1 mais plutôt comment atteindre l'universalité de ce système le plus vite possible."

Les disciplines estampillées FIA ne seront pas les seules à utiliser un système de ce type puisque l'IndyCar devrait développer une bulle de protection similaire à l'aéroscreen développé par Red Bull l'an dernier.

"S'il y a une zone où nous progressons, mais où nous pouvons faire encore mieux, ce serait le temps entre le moment où une idée germe et le moment où elle est adoptée. Je ne parle pas de son adoption en F1 uniquement mais dans toutes les disciplines."

"Des choses comme le système HANS, que nous considérons comme évident après 12 ans, a pris 10 ans à être mis en place depuis les premiers essais jusqu'à son adoption globale."
source: Nextgen-Auto.com

Force India a impressionné par son rythme de développement
Force India a encore surpris le monde de la Formule 1 cette saison en se détachant nettement du peloton, derrière les trois équipes de pointe. La formation indienne a obtenu la quatrième place, comme en 2016, mais s'est largement détachée, contrairement à la saison précédente où la lutte face à Williams avait été intense.

Pour le directeur des opérations de l'équipe, Otmar Szafnauer, la plus grosse réussite de l'équipe est le rythme de développement de la VJM10, déjà bien née, qui a reçu des nouveautés à chaque course de la saison.

"La saison a été fabuleuse, je ne pense pas que nous aurions pu espérer mieux" déclare Szafnauer. "Surtout lors d'une saison où les règles ont changé à ce point, puisque c'était certainement le plus gros changement de ces 15 dernières années. Pour une petite équipe, accomplir une telle performance mérite que chacune des personnes qui travaille pour nous soit félicitée."

"Je pense que notre meilleure réussite est le fait que nous ayons été capables de développer la voiture autant que les grosses équipes. C'est remarquable et nous devons remercier tout le monde à l'usine car c'est là que se fait le travail de développement, et nous le montrons en piste."

Pour Andy Green, directeur technique de l'équipe, la réussite est totale, même si Force India n'a marqué que 16 points de plus qu'en 2016: "L'équipe a fait un travail absolument incroyable. On est largement au dessus [de 2016], simplement parce que les règles étaient totalement nouvelles."

"Le fait qu'une équipe de notre taille parvienne à faire cela, à s'emparer de la quatrième place, nous donne un vrai crédit et représente une réussite formidable."
source: Nextgen-Auto.com

Ericsson regrette de n'avoir marqué aucun point
Marcus Ericsson aura une nouvelle chance en Formule 1 en 2018 et espère effacer la frustration d'une saison 2017 lors de laquelle il estime avoir été meilleur que ce que les résultats ne laissent penser. Il est heureux d'avoir été opposé à un pilote aussi bon que Pascal Wehrlein.

"J'ai l'impression d'avoir encore progressé en tant que pilote et d'être devenu nettement meilleur" explique Ericsson. "Ma première année avec Kamui [Kobayashi, en 2014 chez Caterham] était très difficile. Il avait beaucoup d'expérience et il était très performant."

"Je pense que Pascal est un pilote très talentueux et c'est une bonne chose pour moi d'avoir été opposé à lui au sein de la même équipe, car il a représenté un opposant parfait, en étant jeune pilote Mercedes."

Ericsson voit très positivement le fait d'avoir réussi à lutter contre Wehrlein, même si ce dernier l'a devancé à 11 reprises en qualifications. L'écart moyen entre les deux hommes n'était que de 0,049 seconde en qualifications.

"Si l'on regarde les chiffres et les écarts entre équipiers, nous sommes les plus proches sur la grille en ce qui concerne les qualifications. Je pense que ça en dit beaucoup et que c'est très positif pour moi."

"Le seul problème est d'avoir passé presque toute la saison en fond de grille, loin des points. C'est pour cela que je n'ai aucun point et qu'il en a cinq, ce qui semble être une grande différence. Si l'on regarde de plus près, c'était très serré entre nous."
source: Nextgen-Auto.com

Nico Rosberg raconte comment il a attrapé le virus de la F1
Nico Rosberg a des souvenirs de la Formule 1 qui remontent à sa petite enfance, avant même qu'il ne pilote un karting. L'image la plus ancienne que son esprit ait enregistré se passe à Monaco, à la fin des années 80.

"Mon premier souvenir d'Ayrton Senna est son casque jaune, alors qu'il pilotait sa McLaren dans le tunnel de Monaco" se souvient Rosberg. "J'avais trois ans, nous étions sur le bateau d'un ami près de la chicane et à huit heures du matin, j'ai entendu le hurlement du V10, donc je suis sorti. Le son était incroyable."

A cette époque, son père était déjà Champion du monde de Formule 1. Les deux hommes sont devenus, en 2016, le deuxième duo père-fils à remporter un titre mondial chacun.

"Mon père était pilote de course lui aussi, mais ma personnalité est plus proche de celle de ma mère. Mon style de pilotage trahit cela car mon père était un gars complètement fou dans une voiture, toujours plus loin que les limites, là où je suis plus contrôlé et délicat."

Dans tous les cas, le virus de la course lui a été transmis très vite, même si la vitesse pure n'est pas l'aspect qu'il préférait lorsqu'il courait: "Le frisson du pilotage n'est pas tellement dû à la vitesse, mais plutôt à ce sentiment de piloter à la limite"."

"La première fois dans une telle voiture, on se dit que la vitesse est hallucinante. Puis après cinq tours, ça devient normal. La difficulté est alors de piloter toujours plus près de la perfection et de tirer de la perfection de la voiture. C'est génial de savoir que l'on a pris un virage plus vite que tout le monde."
source: Nextgen-Auto.com

Joyeux anniversaire à Michael Schumacher
Un peu plus de quatre ans après son accident de ski sur les pistes de Méribel, Michael Schumacher fête aujourd'hui ses 49 ans. Le hasard fait que l'anniversaire de l'Allemand a lieu quelques jours seulement après celui de son triste accident.

Michael Schumacher, s'il est en mesure de le célébrer un tant soit peu, le fera entouré de sa famille et des rares proches qui sont autorisés à venir le voir, tels que Jean Todt, Gérard Saillan ou bien évidemment Sabine Kehm.

Cette année 2018 marquera aussi les 30 ans de ses premiers pas en monoplace, plus précisément en Formule Ford, effectués en 1988 à l'âge de 19 ans, soit plus vieux que l'âge qu'avaient Sebastian Vettel ou Max Verstappen à leur arrivée en Formule 1.

Pourtant, ce démarrage tardif n'aura pas empêché Schumacher de se forger l'un des meilleurs palmarès de la Formule 1, dont les records subsistent encore aujourd'hui en grand nombre, et pour plusieurs saisons.
source: Nextgen-Auto.com

Le Danemark toujours plus proche d'un Grand Prix en F1
La rumeur d'un Grand Prix du Danemark à Copenhague prend de l'ampleur depuis quelques semaines. Elle ne devrait pas se calmer, alors que Chase Carey prévoit de se déplacer dans la capitale danoise pour y rencontrer le maire.

Ce dernier, Frank Jensen, sera accompagné de nombreux décideurs et d'autres personnalités importantes, tout comme Chase Carey. Un Grand Prix urbain est à l'étude pour que la ville puisse accueillir la F1.

"Nous ne sommes pas proches d'un accord" tempère toutefois le promoteur du potentiel événement, Helge Sander.

Chase Carey ne voit aucun problème à développer le calendrier de la Formule 1 et aimerait également sécuriser la place du Grand Prix d'Allemagne à long terme.

Le pays accueille actuellement la F1 une année sur deux à Hockenheim et Chase Carey veut réussir à ramener le Nürburgring au calendrier dès 2019. Mirco Markfort, directeur du circuit, était présent pour la dernière manche de la saison 2017, à Abu Dhabi.
source: Nextgen-Auto.com

Villeneuve voit Bottas comme un bon numéro 2
Jacques Villeneuve ne voit pas Valtteri Bottas comme un candidat au titre mondial chez Mercedes, mais plutôt comme un solide numéro 2 de Lewis Hamilton.

"Mercedes a gagné car ils ont encore le meilleur moteur, mais seulement parce que Hamilton a réussi à en tirer le meilleur parti. La performance de Bottas était presque gênante" déclare le consultant pour 'Canal +'.

Le Finlandais a vécu un passage à vide en milieu de saison mais pour sa première année dans une équipe de pointe, a toutefois remporté trois courses et signé quatre pole positions. Il termine à une cinquantaine de points de Hamilton.

"C'est un solide numéro 2 et rien d'autre. J'aurais choisi Wehrlein" lance Villeneuve, qui ajoute que Kimi Räikkönen, chez Ferrari, est "bien meilleur que Bottas."
source: Nextgen-Auto.com

Whiting - Les nouvelles monoplaces ne posent pas problème
Les nouvelles règles de la Formule 1 ont posé problème aux équipes et pilotes car malgré des voitures plus performantes et plus spectaculaires, les dépassements sont plus compliqués qu'ils ne l'étaient auparavant.

Défendant le nouveau règlement, Charlie Whiting estime qu'il en va de la responsabilité des équipes et non de celle de la FIA, de trouver des occasions de dépasser. Les pilotes avaient expliqué que la largeur des nouvelles monoplaces posait problème.

"Les voitures plus larges sont belles et elles nous donnent plus d'adhérence, mais elles prennent plus de place en piste et l'on a plus de turbulences, donc il est plus compliqué de se suivre de près" avait déclaré Daniel Ricciardo.

Un avis que ne partage pas Charlie Whiting, le directeur de course de la Formule 1: "Je ne pense pas que les luttes de proximité soient le problème et je ne pense pas que ces voitures soient le problème."

"Le plus gros problème de cette saison a été que les trois grosses équipes, Mercedes, Ferrari et Red Bull, étaient nettement plus rapides que les autres. Je ne pense pas que les courses aient été moins belles, mais certains ont fait un meilleur travail que d'autre, et ce n'est pas nouveau."
source: Nextgen-Auto.com

Wolff pense que Hamilton va prolonger chez Mercedes
Toto Wolff n'envisage pas un départ de Lewis Hamilton à la fin de son contrat actuel, qui arrive à son terme fin 2018. Le Britannique semble hésiter entre quitter la Formule 1 et continuer avec Mercedes, mais son directeur ne le voit pas quitter subitement la discipline, à l'image de Nico Rosberg l'an dernier.

"Je ne pense pas que ça arrivera, mais l'on ne sait jamais" a déclaré Wolff. "Nous n'attendions rien de tel en 2016 puis nous avons eu un appel de Nico."

Hamilton semble parti pour s'éloigner des médias quelques temps, après avoir été lourdement critiqué sur les réseaux sociaux, suite à la vidéo dans laquelle il se moquait de son neveu, qui portait une robe de princesse.

Hamilton a vidé ses comptes Twitter et Instagram et prend des vacances, loin de toute agitation: "Actuellement, il est à Los Angeles, ce qui est toujours un terrain dangereux à cause de ses autres activités. Mais je m'attends à ce qu'il soit dans la voiture l'année prochaine. Nous sommes heureux avec lui et il l'est avec nous."
source: Nextgen-Auto.com

Le moteur Mercedes est proche la barre des 1000 chevaux
Mercedes devrait rapidement dépasser la barre des 1000 chevaux avec son moteur V6 utilisé en Formule 1. Selon des dernières mesures, faites par les rivaux du motoriste, le bloc propulseur allemand développait 949 chevaux en fin de saison.

Alors qu'Andy Cowell, directeur du département moteur de la marque, s'affiche "confiant que Mercedes y parviendra", il apparaît que le Mercedes M08 pourrait dépasser la barre symbolique en 2019 si son développement garde le même rythme.

Ferrari possède le deuxième moteur le plus puissant avec 934 chevaux, devant les 907 chevaux du Renault et seulement 860 pour Honda, qui n'a toujours pas rattrapé tout son retard.

Ferrari aimerait trouver 40 chevaux supplémentaires d'ici à la prochaine saison, alors que le département moteur de la Scuderia est en pleine restructuration suite au départ de son directeur, Lorenzo Sassi. Mais Sergio Marchionne ne se montre pas ému, au contraire.

"Je ne sais pas qui a dit que Sassi est un phénomène, mais ce n'est pas moi" lance Marchionne. "Ce qui est vrai, c'est que nos problèmes n'étaient pas dus qu'à lui. Notre intention était de le garder en GT mais il a décidé de partir. C'est un changement normal pour l'équipe et nous avons maintenant Corrado Iotti avec qui tout se passe bien."

Chez Renault, on attribue le manque de performance du moteur aux décisions de Flavio Briatore, comme l'explique Cyril Abiteboul: "Nous payons encore le prix de la décision de Flavio en 2007, qui avait licencié des centaines de personnes lorsque le règlement moteur était gelé."
source: Nextgen-Auto.com

Williams devrait annoncer rapidement Sirotkin
Il semblerait que Williams ait fait son choix concernant le deuxième pilote et l'équipe anglaise devrait annoncer Sergey Sirotkin aux côtés de Lance Stroll.

Il apparaît que l'équipe aurait choisi le pilote qui a réussi les meilleurs résultats lors des essais d'Abu Dhabi, mais aussi celui qui a les plus forts soutiens financiers. Sirotkin aurait signé un contrat pour deux ans dans l'équipe.

Marc Surer, ancien pilote de Formule 1, se demande comment le choix a été fait dans l'équipe: "On aurait pu tirer à pile ou face. L'un représente une belle histoire et l'autre apporte beaucoup d'argent. Mais aucun des deux ne fait partie des pilotes qu'on veut absolument avoir dans une équipe."

Si l'avis du Suisse est tranché et assez violent, celui de Jacques Villeneuve est encore plus terrible. Le Canadien, dernier Champion du monde de Williams il y a 20 ans, n'épargne ni le Russe, ni son compatriote, Lance Stroll.

"Ils ont déjà vendu leur âme aux milliards de Lawrence Stroll, qui ne pense qu'à son fils. Même [Felipe] Massa était plus rapide que Lance. Le podium de ce dernier à Bakou ne me convainc aucunement car c'était purement de la chance" lance Villeneuve.

Même si Siroktin a plus convaincu sportivement que Kubica, l'avis de Surer a malheureusement du vrai. Si Williams avait une liberté financière, en dépit de Stroll, elle aurait surement jeté son dévolu sur un autre pilote.
source: Nextgen-Auto.com

Alonso est ravi de retourner courir aux Etats-Unis
Fernando Alonso a goûté à la course américaine en mai 2017 à Indianapolis, lors des 500 miles, et va retourner courir au pays de l'Oncle Sam ce mois-ci, lors des 24 heures de Daytona. L'épreuve compte pour le championnat IMSA et sera la première expérience de l'Espagnol en endurance.

"C'est un vrai plaisir de revenir courir aux Etats-Unis, devant les fans américains" déclare Alonso. "En moins d'un an, j'aurai disputé deux courses légendaires et ça me rend très fier."

"J'ai toujours voulu relever des défis dans d'autres disciplines car c'est ce qu'il faut pour être meilleur. Je veux sortir de ma zone de confort grâce à cette course légendaire. Les 24 heures de Daytona sont une course incroyable et j'ai hâte de rouler pour l'équipe championne de LMP3 européenne, United Autosports."

Alonso a déjà essayé le prototype Ligier qui sera sa monture et dont il partagera le volant avec Phil Hanson, mais surtout avec Lando Norris, pilote de développement de McLaren.

"Tout le monde m'a accueilli et m'a fait sentir que je faisais déjà partie de la famille lors des essais en Espagne en novembre, et je suis heureux de passer plus de temps avec l'équipe et avec mes équipiers."

"J'ai hâte de reprendre le volant de la voiture et de rouler sur l'ovale. Ces derniers mois, j'ai passé du temps à regarder plusieurs éditions des 24 heures de Daytona, ce qui m'a encore plus donné envie d'y aller, ce sera vraiment amusant."

Les pilotes et anciens pilotes de F1 seront nombreux pour l'épreuve puisque l'équipe United Autosports fera rouler notamment Paul Di Resta et Bruno Senna. Lance Stroll sera lui aussi au départ de l'épreuve.
source: Nextgen-Auto.com

Le casque de Bottas va être dessiné par un fan
Mercedes a décidé de lancer une compétition pour proposer aux fans de dessiner le casque que Valtteri Bottas utilisera lors de la saison 2018. Les pilotes ont depuis trois ans l'obligation de garder le même design de casque tout au long de la saison, hormis quelques modifications mineures.

L'an dernier, c'est le design du casque de Lewis Hamilton qui avait fait l'objet d'un tel concours. Mercedes laisse dix jours aux participants pour envoyer leur dessin, dont le vainqueur sera sélectionné par Bottas.

Le vainqueur se verra offrir une réplique du casque arborant le dessin choisi, signée par le pilote. Mercedes annoncera via ses pages des réseaux sociaux le design sélectionné. La compétition s'arrêtera à 18h00 le 12 janvier.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.