En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 21 Décembre 2017

Szafnauer aux anges après 'la meilleure saison de l'histoire de Force India'
Force India a confirmé cette saison sa 4ème place au classement des constructeurs, avec une avance plus sensible encore sur Williams et le reste de la concurrence.

Au moment de dresser le bilan de cette année, Otmar Szafnauer, le directeur des opérations de l'écurie, a donc forcément le sourire.

"Être capable de finir 4ème au classement des constructeurs deux ans de suite, c'est une réussite immense. Je dois rendre hommage à chacun des 400 membres de notre équipe qui ont travaillé si dur pour rendre cela possible. Que ce soit à l'usine à Silverstone ou en bord de piste, tout le monde a joué son rôle pour réussir la meilleure saison de notre histoire. Nous pouvons être très fiers de notre performance de cette année."

Malgré un changement substantiel de règlement, Force India est parvenu à augmenter son avance sur Williams. Cette saison 2017 est-elle donc plus réussie encore que la saison 2016 pour Otmar Szafnauer?

"Sur certains points oui, parce que les défis relevés pendant l'hiver étaient bien plus importants étant donné que nous ne pouvions transposer que très peu d'éléments de la voiture de 2016. Les changements de règlement sont toujours difficiles, mais nous avons pu consolider notre position et même la renforcer. Nous avons assuré la 4ème place au classement des constructeurs cette année, deux courses avant la fin de la saison. Et nous avons marqué plus de 100 points de plus que le 5ème."

Force India connaît une progression constante depuis cinq saisons. Comment l'expliquer?

"C'est une longue histoire, et ça nous a pris en effet cinq ans pour arriver à ce niveau. On ne peut rien corriger rapidement dans ce sport et nous avons peu à peu mis les bons ingrédients en place pour obtenir les résultats que nous avons aujourd'hui. Nous continuons à investir dans les bonnes personnes; et l'ingénierie, département dirigé par Andrew Green, est demeurée à un niveau constant pendant plusieurs années, avec une vraie harmonie dans son travail."

"Nous avons aussi pris des décisions stratégiques raisonnables, comme notre choix de soufflerie et de partenaire moteur. Et nous avons choisi nos pilotes du mieux possible pour l'équipe. Le soutien de nouveaux sponsors, dont BWT, a été essentiel pour nous aider à franchir ces dernières étapes, et pour continuer à avoir un haut niveau de développement."

Force India ne peut pourtant se reposer sur ces acquis. La concurrence (McLaren et Renault en premier lieu) devrait être plus rude l'an prochain. Otmar Szafnauer en est conscient et s'occupe de diriger les siens à l'usine en ce sens...

"L'usine est en effervescence alors que les préparations pour 2018 continuent. C'est peut-être l'intersaison, mais c'est la période la plus chargée de l'année en termes de design et de production, puisque nous construisons la nouvelle voiture. Nous allons essayer de profiter de quelques brefs jours de vacances pour Noël, et nous allons revenir impatients de relever les défis qui nous attendent l'an prochain."
source: Nextgen-Auto.com

Brown - Il faut être moins critiques et plus constructifs avec Liberty
Les équipes de Formule 1 se sont montrées passablement déçues de voir les revenus diminuer cette année, alors que Liberty a repris la F1 et que l'avenir de la discipline est au centre des préoccupations. Zak Brown estime que l'approche des autres équipes devrait être plus constructive et unie derrière Liberty.

"Nous voulons qu'il y ait un maximum de revenus" reconnaît Brown. "Nous savions que cela nécessiterait des investissements, je pense que certaines personnes s'emballent un peu trop."

"Ce n'est que la première année de Liberty, ils ont acheté quelque chose dont plusieurs éléments étaient cassés, et il est impossible de réparer une jambe brisée en deux semaines. Je pense que la direction est la bonne et que leurs intentions sont bonnes. Il leur faudra un peu de temps et il faut les soutenir en étant moins critiques et plus constructifs."

Le bilan n'est pas parfait mais Zak Brown estime que les choses vont dans le bon sens, y compris sur l'aspect commercial de la F1: "Il y a du buzz autour de la F1, les audiences et la quantité de spectateurs grimpent, il y a des nouveaux propriétaires et une nouvelle vision stratégique."

"Il y a une belle dynamique derrière la F1 tout comme il y a une dynamique derrière McLaren. Nous avons Fernando [Alonso], nous avons Stoffel [Vandoorne] et Lando [Norris] tout comme nous avons un nouveau partenaire moteur. Nous avons globalement l'impression d'avoir le vent dans le dos, plutôt qu'un vent de face."
source: Nextgen-Auto.com

Liberty Media perd 4% en bourse suite aux tensions avec Ferrari
Liberty Media est une multinationale cotée en bourse et a subi un petit revers, avec la perte de 4.2%, alors qu'elle est désormais publiquement exposée et vulnérable, car dépendante de la situation de la Formule 1.

Au milieu des tensions avec Ferrari, Liberty semble avoir payé les nouvelles menaces faites par les patrons de la Scuderia, qui estiment pouvoir quitter la Formule 1 après 2020 si le règlement moteur ne correspond pas à leur cahier des charges.

"Nous ne bluffons pas et je ne voudrais pas tenter de tester cette théorie" a lancé Sergio Marchionne, assurant toutefois vouloir trouver un accord.

Cet effet immédiat sur la valorisation de Liberty Media en bourse va donner à Chase Carey et à ses troupes une idée des conséquences désastreuses qu'un retrait réel de Ferrari aurait sur le nouveau propriétaire de la Formule 1.
source: Nextgen-Auto.com

Wolff - Bottas s'en est sorti tout seul
Valtteri Bottas a vécu une reprise particulièrement difficile en septembre, après la pause estivale, et s'est vu douter à plusieurs reprises. Selon son directeur, Toto Wolff, il ne dépendait que du Finlandais de se relever et de montrer de quoi il était capable.

"Je pense que remporter une nouvelle victoire avant l'hiver est précisément ce que le médecin avait ordonné" explique Wolff. "Les meilleurs sont ceux qui savent se relever. Dans quelques années, il regardera peut-être cela comme un moment important de sa carrière. La seule chose que nous puissions faire avec nos pilotes est de rester justes et transparents, mais ils sont seuls dans la voiture. Il s'en est sorti tout seul."

Wolff apprécie que son pilote n'ait jamais laissé sa frustration prendre le pas et qu'il ait continué à travailler pour progresser. Bottas a notamment eu des difficultés à gérer les pneumatiques et leur comportement avec la diva de Mercedes, la W08.

"Je n'ai jamais pu voir l'impact que ça avait sur lui. Il en parlait mais je pense qu'il a réussi à s'en sortir avec la force de son caractère. Il était meilleur à chaque course. Au Brésil, il était bon en qualifications mais moins en course et il le savait. Il a ensuite fait un week-end exceptionnel à Abu Dhabi."
source: Nextgen-Auto.com

Les pilotes de F2 vont être privilégiés pour les essais libres de F1
La FIA a décidé de durcir les règles d'accès à la Formule 1, y compris pour les pilotes voulant disputer uniquement des essais libres. Alors que les pilotes étaient rapidement en possession d'une superlicence pour les essais par le passé, en disputant 300 kilomètres au volant d'une F1 moderne et en répondant à un questionnaire sur les règles en vigueur de la FIA, ceux-ci vont être différemment sélectionnés.

Une superlicence donnant uniquement accès aux essais libres va être créée et les pilotes devront avoir disputé au moins six courses en F2 pour y accéder une première fois, ou avoir accumulé 25 points de superlicence durant les trois saisons précédentes.

Pour demander une licence pour d'autres essais, les pilotes devront avoir les 25 points en question ou avoir disputé une saison entière de F2. Dans tous les cas, l'équipe qui l'engage devra assurer avoir correctement informé le pilote au sujet des points les plus importants du code sportif de la Formule 1.

Un tel changement aurait surtout concerné, parmi les pilotes essayeurs en 2017, Alfonso Celis Jr, qui n'aurait pas pu rouler pour Force India. Sean Gelael et Charles Leclerc, qui n'avaient pas assez de points sur leur superlicence, ont roulé en GP2 et étaient, de fait, éligibles.
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg n'a pas encore d'accord avec Mercedes pour 2018
Nico Rosberg assure qu'il n'a pas encore signé de nouvel accord pour rester ambassadeur de Mercedes. Parti subitement à la retraite fin 2016, l'Allemand a représenté la marque à l'étoile cette saison mais alors qu'il deviendra consultant pour RTL en 2018, n'a pas encore de rôle attribué chez Mercedes.

"Mon contrat d'ambassadeur dans l'équipe se termine à la fin de l'année, et je serai totalement indépendant" assure-t-il, alors qu'un tel contrat pourrait l'empêcher d'être objectif dans son travail avec 'RTL'.

"Je pourrais devenir un ambassadeur de Daimler l'année prochaine, mais ça ne m'empêchera pas d'être totalement neutre et de commenter les courses de manière critique. Niki a réussi à le faire en étant membre de l'équipe, donc je peux y parvenir dans ma situation."
source: Nextgen-Auto.com

Lauda - La décision de signer Bottas était la bonne
Les performances de Valtteri Bottas chez Mercedes ont parfois été remises en question cette saison, surtout lorsque Lewis Hamilton a réagi, se montrant nettement plus rapide que le Finlandais. Mais en interne, la satisfaction est totale, un an après avoir décidé de privilégier Bottas à un grand nom tel qu'Alonso.

"La décision de signer Bottas était la bonne" se félicite Niki Lauda. "Je ne sais pas ce qui a poussé Nico à se retirer, mais Hamilton a atteint un niveau où il est presque impossible de le battre".."

Selon Lauda, Hamilton a fait sa plus belle saison: "Il n'a fait aucune erreur et a disputé des courses incroyables, même lorsque la voiture n'était pas simple à piloter. Bottas a fait son travail pour pousser Lewis. Valtteri a le potentiel de faire un peu mieux mais la voiture était capricieuse et il n'a pas pu en tirer meilleur parti."
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull va changer de philosophie pour la présentation de sa monoplace
Red Bull a payé une fois encore en 2017 un début de saison paresseux, alors que sa monoplace était capable de remporter des courses à la régulière en fin d'année. Helmut Marko confirme que l'équipe va changer de philosophie afin de se montrer performante dès la manche d'ouverture.

"Nous avons noté la tendance selon laquelle nous marquons plus de points lors de la deuxième moitié de saison" admet Marko. "Depuis plusieurs années, la philosophie d'Adrian Newey était de présenter la voiture aussi tard que possible, mais nous changeons d'approche pour l'année prochaine."

Red Bull possède une marge de manœuvre confortable sur son calendrier et pourrait révéler sa voiture plus tôt que l'année dernière: "Nous sommes en avance de deux semaines par rapport à l'année dernière. Si le moteur est fiable, nous serons capables de nous battre dans le groupe de tête dès la première course de saison."
source: Nextgen-Auto.com

Les patrons d'écurie défendent les grid girls à leur tour
Le débat concernant les grid girls a pris de l'importance ces derniers jours et bon nombre d'acteurs de la Formule 1 se sont positionnés en faveur de cette tradition, notamment Max Verstappen, Nico Hülkenberg ou encore Sergio Marchionne. Bien que les dirigeants de Ferrari pensent qu'il y a plus urgent, c'est Maurizio Arrivabene qui se positionne maintenant en faveur de cette idée.

"Les grid girls font partie intégrante de la Formule 1 depuis de nombreuses années" explique le directeur de Ferrari. "Je pense que Ross Brawn a toutefois des choses plus complexes et plus importantes à s'occuper."

Niki Lauda a lui aussi son avis sur le sujet: "L'émancipation des femmes est une très bonne chose et elles sont d'ailleurs en train de nous dépasser. Mais pourquoi on ne les autoriserait plus à être sur la grille de départ?"

Enfin, c'est Helmut Marko qui prend également le même parti que ses confrères: "Je ne peux pas imaginer cela. En Amérique, les pom-pom girls apparaissent avant, pendant et après chaque match, donc je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas être fait en Formule 1. Je pense que nous avons d'autres problèmes à gérer."
source: Nextgen-Auto.com

Lauda - Nous n'avons jamais négocié avec Verstappen
Max Verstappen a signé un nouveau contrat avec Red Bull et semble avoir passé un accord très lucratif avec son employeur en menaçant de discuter avec d'autres équipes. Niki Lauda assure que Mercedes n'a jamais négocié avec le jeune pilote.

"Nous n'avons jamais fait de proposition à Max" explique Niki Lauda. "J'ai une bonne relation avec Helmut Marko, nous discutons souvent et nous volons ensemble. Nous avons discuté ces jours-ci au sujet de Verstappen et je lui ai dit qu'ils auraient pu économiser un paquet d'argent, car nous n'avons jamais débuté de négociations avec lui."

Helmut Marko explique quant à lui que c'est une vision commune entre Red Bull et Verstappen qui a permis un accord, et que le salaire proposé au pilote est un moyen qu'il ne parte pas si les titres mettent plus de temps que prévu à être remportés.

"Nous avons partagé avec lui nos plans pour le futur, en garantissant que nous aurons les meilleurs employés et les meilleures options pour le moteurs jusqu'en 2020. Nous sommes allés visiter la base de Honda à Sakura, leurs infrastructures sont incroyables et ça l'a convaincu."

"Il a tiré parti de la situation afin d'avoir une augmentation de salaire, mais sur ce point, il est loin de Vettel et Hamilton. S'il peut gagner des titres, il les approchera, mais nous mettons de belles primes sur une base de salaire moins élevée."
source: Nextgen-Auto.com

Newey aurait aimé travailler avec Schumacher et Alonso
Adrian Newey n'a jamais travaillé avec Lewis Hamilton, dont il vantait la qualité de la saison 2017, et reconnaît que hormis le Britannique, il aurait adoré travailler avec Michael Schumacher et Fernando Alonso.

Concernant Schumacher, il n'est pas avare en superlatifs, même s'il estime que l'Allemand n'a pas toujours servi sa propre cause en allant parfois trop loin en piste pour défendre ses intérêts.

"Il est évidemment un grand compétiteur, le compétiteur suprême. Il a toujours semblé être, en quelque sorte, l'ennemi qui détenait la vérité. C'est dommage qu'il se soit parfois piégé avec certains de ses instincts au volant, mais je pense que c'est son instinct de compétition qui le poussait à aller trop loin" explique Newey.

Il estime en revanche qu'Alonso n'a pas le palmarès à la hauteur de son talent. Comme beaucoup d'observateurs, le directeur technique de Red Bull est toujours sceptique quant à la relative faiblesse du palmarès de l'Espagnol.

"J'ai failli travailler avec Fernando plusieurs fois. Il est évidemment très compétitif. Il n'a gagné que deux titres, il y a si longtemps. Qui aurait pu prévoir, fin 2007, qu'il n'en gagnerait pas d'autre? Il est toujours là et il a toujours le niveau."
source: Nextgen-Auto.com

Feu vert pour le F1 Live à Marseille... autour du Mucem!
Jean Roatta, membre du GIP Grand Prix de France et adjoint au maire de Marseille, a confirmé que la ville allait bien organiser un show pour la Formule 1 en 2018, avant le Grand Prix.

Marseille fait partie des 4 villes sélectionnées par Liberty Media pour faire suite au show qu'il y a eu à Londres cette année. Les autres villes sont Miami, Rio de Janeiro et Shanghai.

"Le maire est d'accord. Nous n'avons pas encore rencontré les organisateurs de la FOM, mais nous travaillons actuellement sur le lieu, qui devrait se situer entre la mairie et le Mucem", déclare Roatta au journal La Provence.

"Nous travaillons également sur les questions de sécurité, mais, en tout cas, la décision politique est prise. Reste à l'organiser."

"A Londres, ça s'est bien passé. Voir les voitures passer si près, c'est tellement beau. Le sport automobile est très populaire, il faut le faire, ce sera très attractif pour la ville. Il ne faut pas oublier que c'est le retour du Grand Prix de France, on va faire partie des 21 pays à avoir un Grand Prix, et j'espère que dans l'avenir il va perdurer. Ça peut créer des emplois, et tous les grands hôtels sont déjà pris."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.