En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Samedi 25 Novembre 2017

Lowe évoque les tests à venir de Sirotkin et Kubica chez Williams
Paddy Lowe, le directeur technique de Williams, a évoqué aujourd'hui le test de mardi et mercredi à venir à Abu Dhabi, un test normalement consacré aux pneus Pirelli de 2018 mais qui sera hautement surveillé par l'équipe de Grove et les fans.

En effet Williams a encore un baquet à attribuer et Robert Kubica fait office de favori. Mais elle a étonné en annonçant que le Russe Sergey Sirotkin serait aussi évalué.

"Nous ne connaissons pas Sergey, nous n'avons jamais travaillé avec lui, c'est un nouveau prospect auquel nous nous intéressons. Renault a accepté de le libérer pour ce test, qui peut mener à un baquet pour lui. Nous verrons où ce test le mènera, à court terme ou à long terme. Je pense que c'est un pilote intéressant, nous parlons à son management et nous aimons son profil", dit-il.

Quant à Robert Kubica, rien ne s'oppose à son retour en Formule 1. Comme l'a confié Jean Todt, le président de la FIA, aujourd'hui: "si les médecins le jugent apte à piloter une F1, il peut revenir. Rien ne s'y oppose."

Charge à Williams de vérifier que c'est bien le cas.

"Robert est un gars impressionnant", reconnait Lowe.

"Nous avons tous vu quel pilote il était en F1 dans le passé. Très bon, très professionnel, très impliqué, enthousiaste et intelligent. Il est évidemment un excellent candidat à notre baquet, c'est pour cela que nous le considérons."

"Un processus est en cours avec lui, nous devons évaluer si ses blessures auront un impact sur sa capacité à piloter une F1, c'est aussi simple que ça. Jusqu'à présent, tout va bien, il n'y a pas eu de problème avec la Williams de 2014."

"Nous verrons comment se passe son test et ensuite nous prendrons notre décision. Nous savons à quel point un retour de Robert en F1 serait une belle histoire pour notre sport, pour les fans, mais nous devons être objectifs."

Quand peut-on attendre une annonce de Williams?

"Pas ce week-end évidemment, pas la semaine prochaine, mais un peu après ça. Il y a aussi d'autres pilotes que nous considérons (Wehrlein et Kvyat, ndlr) mais nous savons ce qu'ils valent parce qu'ils ont couru cette année."
source: Nextgen-Auto.com

Renault F1 a accepté de libérer Sirotkin pour quelques jours
Lors des derniers essais privés de la saison, consacrés à Pirelli, il a été annoncé par Williams que Sergey Sirotkin, 3ème pilote de Renault F1 cette année, allait être évalué.

Cette annonce a évidemment surpris. Est-ce que cela veut dire que le Russe ne fait plus partie de l'équipe française? Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault F1, esquive un peu...

"Non. La situation actuelle est que nous avons toujours un contrat avec Sergey. Il fait partie de Renault F1 ce week-end, il porte nos couleurs. C'est un contrat qui court jusqu'à la fin de l'année."

"Cependant, nous avons fait le nécessaire pour lui permettre de participer à ce test. Il nous a fait cette demande il y a quelques jours et nous avons fait en sorte de le rendre disponible pour Williams."

Sirotkin pourra-t-il revenir chez Renault F1 au cas où il ne serait pas retenu par Williams pour la saison 2018, Robert Kubica étant favori? La question reste posée.
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli - Un seul arrêt suffira en course... mais quand?
Valtteri Bottas, au volant de sa Mercedes, décroche la dernière pole position de la saison 2017. Il se montre 2"5 plus rapide que la référence établie l'an passé, chaussant pour cela le même type de gomme qu'il y a douze mois, à savoir le P Zero Violet ultra-tendre.

Ce mélange fut privilégié par l'ensemble des concurrents tout au long d'une séance qui débuta au coucher du soleil pour se conclure à la lueur des projecteurs. Et comme il est de tradition sur cette piste, la température au sol n'a cessé de diminuer.

Une stratégie d'un arrêt aux stands devrait se révéler la plus efficace en course, demain, d'autant que Yas Marina n'est pas réputé pour être un circuit où l'on peut dépasser facilement.

"Les qualifications se sont déroulés exactement comme nous l'avions imaginé: la piste n'a pas subi de grosses évolutions et le record du tour a été largement battu grâce à des pneumatiques ultra-tendres plébiscités du début à la fin de la séance", indique Mario Isola, le responsable de Pirelli F1.

"Cette gomme permit par ailleurs d'effectuer plus d'un tour lancé, et c'est pourquoi nous avons pu observer certains concurrents attaquer avant de ralentir dans la boucle suivante. Une combinaison ultra-tendre / super-tendre devrait être privilégiée en course, mais la faible dégradation agrandissant la fenêtre d'arrêts, les pilotes devraient être plus ou moins en mesure de passer par la voie des stands quand bon leur semble."
source: Nextgen-Auto.com

Renault F1 très bien placée avant la course
Après une belle séance de qualifications pour Renault F1, Nico Hülkenberg s'élancera en septième position du Grand Prix d'Abu Dhabi.

L'Allemand a bouclé le circuit ultramoderne de Yas Marina en 1'38"282 pour se placer en quatrième ligne de la dernière manche décisive de cette saison 2017. Son équipier Carlos Sainz se positionnera au douzième rang de la grille.

Demain, le départ sera donné au coucher du soleil à 17h00, heure locale (14h en France). L'arrivée aura lieu de nuit et sous les projecteurs après 55 tours de course.

"Nous savons que ce ne sont que les qualifications et que tout peut arriver en course, mais nous sommes idéalement placés", se félicite Nico Hülkenberg.

"En Q2, j'ai réalisé l'un de mes meilleurs tours de l'année. J'en étais satisfait, mais j'ai eu plus de mal lorsque les températures ont chuté en Q3. Nous voyons cela tous les ans. Le rythme sur les longs relais semble plutôt bon et je me suis senti performant au volant. Nous sommes aussi confiants que nous pouvons l'être à ce stade. Demain, nous aborderons la course comme d'habitude, en espérant conserver cette septième place."

"De mon côté, je dois dire que ce résultat est finalement un peu décevant d'autant plus que nous avions l'impression en EL3 et en Q1 d'avoir le rythme pour passer en Q3", ajoute Carlos Sainz.

"Malheureusement, la Q2 a été un peu compromise par la mise en température des pneus avant. Mon tour de sortie n'était pas terrible et je n'ai pas pu les faire chauffer comme voulu. Mon meilleur effort n'était pas optimal. Nous avons vu que notre rythme sur les longs relais est bon. Nous viserons donc une belle course pour atteindre les points. Nico est très bien placé en vue de la course et c'est ce qui compte."

Alan Permane, Directeur sportif, salue une belle performance aujourd'hui, avant d'en espérer une autre demain.

"Oui, c'était une belle performance de la part de Nico en Q3. Son tour en Q2 était exceptionnel. Nous avions l'impression que nous serions très bien placés si nous pouvions le refaire en Q3, mais nous n'avons pas exactement pu le reproduire. C'était toutefois assez bon pour être septième. Cela correspond à la place où nous devrons être. Nous sommes naturellement un peu déçus pour Carlos. Il semble qu'il n'a pas pu aligner les secteurs. Il a été confronté au trafic sur ses tours de sortie et cela l'a empêché de préparer ses pneus comme il l'aurait voulu. Néanmoins, il était assez compétitif pour se hisser aux portes du top dix."

Avec un championnat aussi disputé, comment aborder la course de demain?

"Ce devrait être assez simple en course. Nous devons réaliser un bon premier tour avant de distancer rapidement nos poursuivants. Je ne pense pas que nous serons en mesure de suivre les six premières voitures, mais j'espère une course très ennuyeuse et très solitaire pour marquer les points nécessaires."
source: Nextgen-Auto.com

Les Sauber évitent la dernière place sur la grille
Aujourd'hui à Abu Dhabi, Pascal Wehrlein et Marcus Ericsson ont signé respectivement le 18ème et le 19ème chrono. Ils ont donc évité la dernière place de la grille de départ, ce qui est toujours agréable.

"Cette qualification n'a pas été trop mauvaise", Marcus Ericsson. "Je n'étais pas totalement satisfait de l'équilibre de ma voiture ce matin et nous avons donc modifié certaines choses avant la qualification. Après ça, je me suis senti plus à l'aise au volant de la voiture, ce qui démontre que nous avons pris la bonne direction. En qualification, j'améliorais mon chrono continuellement, mais cela n'a pas été suffisant pour passer en Q2."

"Cela s'est bien passé pour moi en qualification", raconte Pascal Wehrlein. "Bien sûr, je ne suis pas satisfait de mon résultat, mais nous savions que cela allait être difficile d'voir les pneus à la bonne température cet après-midi en qualification, après le couché du soleil. La course se disputera à la même heure et nous verrons bien comment cela se passera."
source: Nextgen-Auto.com

Force India - 9e, Ocon est frustré et le fait savoir
C'est frustré que Esteban Ocon repart du circuit de Yas Marina ce samedi. Le Français a fini 9ème en Q3, à deux centièmes de son coéquipier Sergio Pérez... Mais il aurait pu faire bien mieux selon lui. Il a été gêné en ressortant des stands devant Valtteri Bottas en piste, et son ingénieur lui a demandé de ne pas laisser passer la Mercedes... Pourtant, Esteban Ocon aurait alors eu l'esprit tranquille pour bien préparer son tour.

"Je ne suis pas totalement satisfait de notre session parce que nous aurions pu signer un meilleur résultat. La 7ème place était réaliste, mais le trafic n'est pas allé dans notre sens aujourd'hui et il y avait d'autres petites choses que je n'ai pu maximiser. Les qualifications sont toujours difficiles ici en raison de la chute des températures, et vous devez travailler dur pour faire fonctionner les pneus dans leur bonne fenêtre."

"Je ne vais pas dire pourquoi je suis frustré, ça doit rester à l'intérieur de l'équipe, mais c'est quelque chose qu'il nous faut régler, pour que cela n'arrive plus. J'avais vraiment le rythme pour finir 7ème. Pour différentes raisons, ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais c'est OK, ce sont juste les qualifications. Je suis juste un peu ennuyé puisque je n'ai pas montré le véritable rythme de notre voiture. Demain, je peux prendre un bon départ et dépasser quelques voitures donc nous verrons. Je veux finir la saison sur un résultat solide."

Sergio Pérez est un peu moins frustré mais le pilote Force India s'est tout de même fait battre par la Renault de Nico Hülkenberg.

"Je suis assez heureux de notre résultat, même si je ne peux être totalement satisfait puisque je n'ai manqué la 7ème place que d'un dixième. Nous avons pu entrer en Q2 avec seulement un tour, mais pour entrer en Q3, c'était un peu plus compliqué. Nico Hülkenberg a compromis mon tour de chauffe, c'était quelque chose d'absolument inutile et qui a ruiné nos deux tours. Heureusement ça n'a pas affecté notre résultat final, et nous avons toujours pu entrer en Q3."

"En Q3, mon premier tour n'était pas si bon, donc j'ai dû pousser lors de ma deuxième tentative. Finalement, c'est un bon résultat. Demain, ce devrait être une course intéressante puisque le milieu de la grille est très rapproché. Ce sera important de dépasser Nico Hülkenberg au départ ou durant le premier tour, parce que dépasser ici peut être difficile autrement. Si nous n'y parvenons pas, je suis toujours confiant, nous pourrons utiliser la stratégie pour progresser; La météo joue aussi un rôle: plus il fait sombre, moins il fait chaud, et il y a aussi beaucoup de vent dans certains virages. Ce sera difficile mais nous partons d'une bonne position et j'ai hâte de finir la saison sur une très bonne note."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel n'a pas dit son dernier mot
Sebastian Vettel espérait probablement partager la première ligne avec Lewis Hamilton, mais en signant la pole position, Valtteri l'a relégué à la troisième place. Mais le champion allemand se dit qu'il reste encore la course à disputer et que tout est encore possible.

"Valtteri Bottas a signé le meilleur chrono et mes félicitations sont pour lui", déclare Sebastian Vettel. "Ce sera une course amusante. Les dépassements ne sont pas faciles ici, mais ils ne sont pas impossibles. Hier et ce matin, j'étais persuadé que Lewis (Hamilton) était le plus rapide, comme ce matin par exemple. Je pensais donc que la pole était pour lui, mais cela n'a pas été le cas."

"Les Mercedes sont très rapides et Valtteri a fait un excellent tour, meilleur que ce à quoi je m'attendais. Je pense que ce sera très serré demain en course, c'est du moins ce que j'espère. Nous verrons bien ce que nous pourrons faire",ajoute-t-il.
source: Nextgen-Auto.com

Vandoorne déplore aussi l'absence de bouton 'magique' sur sa McLaren
Pas de Q3 pour Stoffel Vandoorne à Abu Dhabi. Comme son équipier, Fernando Alonso, chez McLaren Honda, le Belge doit se contenter de la Q2 pour cette dernière course de la saison, la dernière de l'association avec le motoriste japonais.

Vandoorne partira 13ème mais il espérait mieux après les Libres 3 ce matin, lorsque les McLaren étaient 7ème et 8ème.

"Oui, c'est vrai. On était le quatrième team en début d'après-midi. Mais contrairement à nos rivaux, nous n'avons pas de bouton magique nous permettant d'obtenir un boost de puissance au moment de devoir sortir son meilleur tour en qualifications", déclare Vandoorne, qui a donc la même "excuse" qu'Alonso.

"On a essayé comme toujours de peaufiner les réglages entre la séance libre et la qualif. Mais avec le changement de température, la tombée du jour, ce n'est pas évident et on n'est pas allé dans la bonne direction. On savait que serait serré et on n'a sans doute pas réussi à extraire le meilleur de notre voiture. Il y avait moyen de faire mieux."

Reste une course à disputer et elle ne sera pas facile.

"Malgré deux longues lignes droites, il n'est pas évident de doubler ici. On va d'abord essayer de prendre un bon départ, éviter les accrocs au premier tour et puis on verra. Les points ne sont pas exclus mais ce sera dur toujours avec notre déficit de vitesse de pointe. J'aimerais vraiment clôturer ma première saison en F1 par un bon résultat, soit un Top 10."
source: Nextgen-Auto.com

Haas est plus ou moins à sa place
Seule une Haas a vu la Q2 ce samedi à Abu Dhabi: celle de Kevin Magnussen, finalement qualifié 14ème, devant Lance Stroll.

"Nous avons été plus performants ici que d'habitude" se réjouit le Danois. "Si vous mettez à part l'Australie, l'Autriche, et Silverstone, c'est probablement notre position moyenne, ou pas loin. Je ne sais pas si c'est trop mauvais. Nous avons bien performé après avoir manqué les EL1 ce qui, malheureusement, est arrivé plusieurs fois cette année [pour laisser rouler Antonio Giovinazzi]. Nous avons trouvé quelque chose qui a bien fonctionné sur la voiture et nous avons bien progressé entre les EL2, les EL3 et les qualifications. Nous avons bien géré les changements de température entre les EL1 et EL3, disputés sous le soleil, et des EL2 et des qualifications ayant lieu en soirée, ce qui fait chuter les températures et affecte beaucoup les pneus. Ce n'est pas facile de bien les faire fonctionner et je ne pense pas que nous ayons été mauvais sur ce point. Il n'y a rien à perdre demain, donc nous allons tout donner."

Romain Grosjean a été plus en retrait, mais le Français a aussi dû composer avec des soucis techniques tout au long du week-end.

"Nous n'avons pas beaucoup roulé en EL2 donc les qualifications ont été forcément plus difficiles. L'avant de la voiture était très difficile à maîtriser. Kevin aime quand c'est comme ça, mais pas moi. Nous avons souffert pour trouver l'équilibre parfait. J'ai du mal à conduire la voiture quand elle est ainsi et à en tirer les derniers dixièmes; je n'ai pas d'excuse, mais ça ne correspond pas à mes préférences. Nous allons travailler dur pour trouver ce que nous pouvons améliorer sur ce point, comme nous l'avons fait lors des huit et dernières courses. Nous avons franchi une étape au Brésil, mais ici, avec tous les virages à faible vitesse, c'est simplement difficile. J'espère que ça ira mieux en course, avec plus de tours à parcourir. Il faudra que beaucoup d'évènements arrivent demain en course, mais tout est possible."
source: Nextgen-Auto.com

Gasly 7 dixièmes devant Hartley... mais ce n'est que pour la 17e place
Pierre Gasly n'avait pas une Toro Rosso compétitive ce samedi, mais il peut au moins se réjouir d'avoir battu de près de 7 dixièmes son coéquipier. Le Français a cependant signé le 17ème meilleur temps de la session seulement.

"Mon tour de qualifications était bon et j'en suis heureux, parce que j'ai réussi à tout mettre ensemble... La seule chose qui me déplaît un peu, c'est la performance bien sûr... je suis seulement 17ème et ce n'est pas ce que nous voulons voir, c'est un peu frustrant de ne pas pouvoir se battre pour de meilleures positions. Cela dit, nous avons tiré le maximum du potentiel que nous avions aujourd'hui, et c'est important. Ce que je voudrais maintenant, c'est tenir cette 6ème place au classement des constructeurs: ce sera difficile, mais rien n'est impossible!"

Brendon Hartley a signé le dernier temps de la Q1, derrière donc les deux Sauber. Il avait sûrement des réglages course, puisque le Néo-Zélandais écopera de nouveau d'une pénalité sur la grille demain...

"Je ne suis pas heureux, je n'ai pas fait une bonne session. Nous avons manqué de rythme tout le week-end avec les deux voitures, en particulier avec la mienne cependant. Bien sûr, nous avons fait beaucoup de changements, nous n'avions rien à perdre durant cette session puisque nous devrons partir en fond de grille dans tous les cas, en raison de la pénalité... Mais c'était vraiment une session à oublier pour moi, je n'ai pas du tout bien performé... C'est un peu frustrant, mais ça ne change pas vraiment le résultat. Bien sûr, j'aurais adoré signé un tour incroyable, mais ça n'a pas marché. Ce qui est plus positif, c'est que c'est une bonne préparation pour l'an prochain!"
source: Nextgen-Auto.com

Alonso est satisfait de sa 11e place
Fernando Alonso s'est classé à la 11ème place aujourd'hui en qualification et il préfère ça à la 10ème place, car cela lui laisse le choix des pneumatiques pur son premier relais.

"J'avais de bonnes sensations au volant de la voiture", raconte Fernando Alonso. "Ce qui se passe c'est que les autres ont un bouton sur lequel ils appuient en qualification alors nous, nous avons ce que nous avons. De toute façon, je préfère cette 11ème place que la 10ème, car nous allons pouvoir choisir nos pneus pour prendre le départ."

Quelle sera la stratégie demain en course? "Cela dépendra des pneus. Faudra-t-il attaquer ou économiser les pneus? Nous sommes vulnérables lorsque le peloton est compact, il faudra boucler un bon premier tour. Les meilleurs pneus sont les ultra tendres. Si nous prenons le départ avec les ultra tendres, nous essayerons de les faire durer le plus longtemps possible et si nous prenons le départ avec d'autres pneus, nous nous arrêterons plus tôt", ajoute l'Espagnol.
source: Nextgen-Auto.com

Stroll - Je n'ai jamais compris la voiture en qualifications
Lance Stroll a prouvé aujourd'hui que Felipe Massa a signé une grande performance avec la FW40.

Le Québécois a eu beaucoup de mal avec sa voiture, contrairement au Brésilien il a dû se bagarrer pour entrer en Q2. Il n'est pas allé plus loin et s'est souvent plaint à la radio du comportement de sa voiture.

"Ce n'était pas la journée parfaite et pas une bonne qualification. Je n'ai jamais vraiment compris la voiture. Je ne pouvais tout simplement pas trouver un bon équilibre et piloter comme je le voulais", explique Stroll.

"C'était dur aussi car nous avons toujours le désavantage d'utiliser un ancien moteur après le changement au Brésil. J'ai aussi fait trop de petites erreurs et je ne pense pas que nous étions dans la bonne fenêtre pour les pneus."

"Nous devons comprendre pourquoi nous avons tous ces problèmes pendant l'hiver, pour essayer d'améliorer nos samedis. Je ne dis pas que c'est la fin du monde car demain est un autre jour. Nous sommes déjà partis de plus loin cette année et nous avons marqué quelques bons points alors je continue à y croire."
source: Nextgen-Auto.com

Raikkonen a eu du mal avec ses pneus
Cinquième sur la grille de départ, Kimi Räikkönen n'est bien sûr pas le plus heureux des hommes ce soir à Abu Dhabi. Il essayera de faire mieux demain et il compte beaucoup sur un très bon départ pour y arriver.

"J'avais de bonnes sensations au volant de la voiture, mais nous avons eu du mal à bien faire fonctionner nos pneus en qualification", explique Kimi Räikkönen. "La voiture glissait beaucoup et cela a eu bien sûr une influence sur notre résultat. Je dirais donc que je suis satisfait du comportement de la voiture, mais pas du tout de celui des pneus."

Est-ce dû à la baisse de la température de la piste en fin de qualification? "Je ne sais pas si c'est dû à ça et de toute façon, les conditions étaient les mêmes pour tout le monde. Mon problème est que je sentais la voiture glisser partout, notamment à l'accélération. Il est clair que tout se jouera au départ, car c'est le meilleur moment de la course pour dépasser, mais il est vrai que parfois la course se termine là aussi. Nous verrons bien, mais je ferai de mon mieux pour signer un bon résultat", ajoute le champion finlandais.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton battu mais heureux
Lewis Hamilton a été battu par son équipier dans la bataille pour la pole position, mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne semble pas déprimé pour si peu. Il faut dire qu'il arrive à la fin d'une saison particulièrement satisfaisante pour lui.

"Quel tour", s'exclame Lewis Hamilton en parlant de celui de son équipier Valtteri Bottas.

"Ce fut une qualification incroyable et mes félicitations à lui. C'était la dernière qualification de la saison et j'ai tout donné. Il me semble que j'ai été moins compétitif en qualification, mais Valtteri a fait un boulot exceptionnel et je suis vraiment content pour lui."

Où a-t-il perdu du temps durant son dernier tour rapide?

"Un peu partout je pense, un peu ici et un peu par là. Je crois que j'avais un dixième et demi d'avance à la sortie du premier virage et j'ai ensuite perdu du temps dans les virages 5 et 6. Quoi qu'il en soit, j'ai fait de très bonnes qualifications cette année, mais celle-ci je l'ai vraiment appréciée. J'ai vu beaucoup de drapeaux britanniques, il y a beaucoup de monde ici et j'apprécie ça", ajoute le Champion du monde.

"Demain j'espère que nous aurons une bonne course pour finir la saison, que ça ne sera pas une procession."
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen fait la grimace
Max Verstappen faisait la grimace après la qualification. Il n'a jamais réussi à trouver les bons réglages sur sa Red Bull et cela lui vaut une très peu satisfaisante sixième place sur la grille de départ.

"Ce fut une mauvaise qualification pour moi", déclare Max Verstappen. "J'ai des difficultés avec l'équilibre de ma voiture depuis le début du week-end et je n'en suis toujours pas satisfait. Il faut parfois accepter cette situation, il y a des fois où les choses ne tournent pas en votre faveur."

"Je me suis beaucoup battu avec la voiture. Nous avons fait de notre mieux, mais aujourd'hui c'était seulement pour la sixième place. Nous ne savons pas ce qui ne fonctionne pas sur la voiture, car si nous le savions, nous aurions trouvé une solution. Nous devons comprendre ce qui s'est passé", ajoute le pilote néerlandais.
source: Nextgen-Auto.com

Massa s'est hissé en Q3 pour la dernière fois de sa carrière en F1
La Williams FW40 ne méritait probablement pas la Q3 à Abu Dhabi et pourtant, Felipe Massa a tout donné pour y parvenir.

Avec la 10ème place sur la grille de départ, obtenue au prix d'une grosse attaque, le Brésilien peut être fier de sa dernière qualification en Formule 1.

"C'était bon, je suis tellement content de mon tour en Q2! Je ne sais pas comment j'ai pu entrer en Q3, j'étais à la limite, mais j'étais content de mes tours et je tirais le meilleur de la voiture", commente Massa avec le sourire.

"Des tours presque parfaits et c'est ce qui compte à la fin: nous sommes 10ème mais je pense que c'était vraiment le maximum que nous pouvions réaliser aujourd'hui."

"Vous essayez tout ce que vous pouvez, freinez tard, reprenez tôt l'accélérateur, ça a marché, malheureusement je ne suis que 10ème et dernier de la Q3 mais le tour était parfait."

"C'est une bonne façon de prendre sa retraite, de bonnes courses, de bons chronos, je suis content d'avoir fini la tête haute, en étant compétitif. Je veux m'amuser demain, je n'ai rien à perdre, je vais risquer tout ce que je peux pour un bon résultat."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas veut la victoire après la pole
C'est Valtteri Bottas qui a signé la pole position aujourd'hui à Abu Dhabi, mais c'était déjà le cas au Brésil et on se souvient qu'il n'avait pas gagné sur le circuit d'Interlagos. Son objectif demain sera de décrocher la victoire.

"Les choses allaient de mieux en mieux pour moi, j'ai essayé de gagner du temps ici et là", explique Valtteri Bottas. "Tout était sous contrôle, j'étais très à l'aise au volant de la voiture. Mon premier tour en Q3 a été très bon et je suis donc très content."

"J'étais tellement dégoûté d'avoir raté la victoire au Brésil après avoir signé la pole position. Mon objectif demain me semble assez clair. Gagner et prouver que Mercedes a eu raison de me faire confiance", ajoute le Finlandais.

Niki Lauda est très content de ce résultat.

"Je suis très heureux pour lui, pour son moral et pour tous les problèmes qu'il a eus cette année. Je suis très content pour lui et pour son équipe. Je pense que ce sera impossible pour Bottas de terminer le championnat à la deuxième place si Vettel n'a pas un souci, mais je doute que cela arrive. Quoi qu'il en soit, nos pilotes vont se battre l'un contre l'autre comme toujours et nous verrons bien quel sera le résultat."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo s'intercale entre les Ferrari sur la grille
Daniel Ricciardo a réussi à se classer 4ème sur la grille de départ à Abu Dhabi. L'Australien bat donc une Ferrari, ce qui est déjà bien. Mais le pilote Red Bull souhaitait visiblement bien mieux pour ce dernier Grand Prix de la saison.

"Nous sommes à notre place mais pas aussi rapide que je le voulais. Mon premier tour en Q3 a été mauvais, j'ai compris pourquoi et c'est comme ça que j'ai pu passer une Ferrari. Être en 2ème ligne me laisse espérer quelque chose au départ, demain, pour me battre. Mais, en performance pure, les Mercedes sont bien devant", constate Ricciardo.

Pas question donc de viser la victoire comme il le souhaitait.

"Mais un podium reste tout à fait possible. Nous sommes proches de Vettel. J'ai besoin d'un bon départ et nous y serons. La voiture est meilleure en rythme de course."

"Cette année, nous n'avons pas fait les meilleurs samedis possibles mais c'était bien de finir la saison avec un bon tour comme ça en Q3. Maintenant, j'ai hâte d'être à la course."
source: Nextgen-Auto.com

GP d'Abu Dhabi - Essais qualificatifs
Mercedes a confirmé sa domination vue en essais libres lors de la séance de qualification du Grand Prix d'Abu Dhabi. La marque allemande a trusté la première ligne avec Valtteri Bottas devant Lewis Hamilton, pour une quinzième pole en 2017 pour l'étoile.

Mercedes avait déjà dominé Q1 et Q2 avec le Finlandais puis le Britannique, mais c'est bien Bottas qui tirait le premier en Q3 avec une première tentative en 1'36"231, 172 millièmes devant Hamilton. Sebastian Vettel (Ferrari) suit alors à six dixièmes, Kimi Räikkönen à plus de sept dixièmes.

Les deuxièmes tentatives ne changeront rien pour la pole puisque Lewis Hamilton ne parvient pas à améliorer avec une erreur dans le dernier virage, permettant à Bottas de se permettre le luxe de ne pas achever sa dernière tentative.

Sebastian Vettel (Ferrari) termine troisième et partira au côté de son ancien équipier Daniel Ricciardo (Red Bull), qui a amélioré sous le drapeau à damier. Kimi Räikkönen (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull) seront regroupés sur la quatrième ligne.

Nico Hülkenberg place la meilleure Renault au septième rang devant les deux Force India de Sergio Pérez et Esteban Ocon. Pour sa dernière séance de qualification en carrière, Felipe Massa (Williams) réalise le dixième chrono.

Fernando Alonso (McLaren) échoue à placer une MCL32 dans le Top 10 et s'élancera onzième devant Carlos Sainz (Renault), Stoffel Vandoorne (McLaren), Kevin Magnussen (Haas) et Lance Stroll (Williams).

Dans la suite du classement, Romain Grosjean (Haas) n'a pas pu dépasser le cap de Q1 sur le Yas Marina Circuit. Le Français de l'écurie américaine a été éliminé en toute fin de première partie de qualifications par Lance Stroll, le Canadien devançant l'ancien pilote Lotus de 13 millièmes.

Pierre Gasly (Toro Rosso), Pascal Wehrlein, Marcus Ericsson (Sauber) et Brendon Hartley (Toro Rosso) complètent la grille. Le Néo-Zélandais avait été sanctionné de dix places pour l'utilisation d'un neuvième MGU-H sur le Power Unit Renault de sa Toro Rosso. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Verstappen curieux de voir les plans de Liberty pour le show
Max Verstappen est un pilote plutôt réservé et qui n'expose guère sa vie privée. En ce sens, il est très proche de Sebastian Vettel en termes de caractère et n'a pas envie de trop s'exposer.

Pourtant Liberty Media demande de plus en plus aux pilotes, comme aux autres acteurs du paddock, de se montrer plus ouverts, disponibles et proches des fans. Que pense le jeune Hollandais de la tournure que prend la F1?

"Ce sont des Américains, ils aiment faire le spectacle donc ils veulent faire les choses différemment. Pour le moment, cela ne me pose pas de problème. Je pense que ça se passe bien et je suis curieux de voir ce qu'ils vont apporter en plus. Le paddock est un peu plus ouvert maintenant, c'est toujours plus sympa", commente le pilote Red Bull.

Liberty a fait un show à l'américaine sur la grille de départ aux USA et a invité Hardwell à se produire sur le podium à Mexico.

"Alors, une présentation comme celle aux USA ne marcherait pas ailleurs. Aux USA, oui, ça allait parfaitement. J'ai adoré Hardwell par contre et les fans ont trouvé ça super. Je suis totalement ouvert à ça... du moment que je suis sur le podium!"

Verstappen s'attend à faire plus de promotion quoi qu'il arrive. "Ce sera le cas lors des années à venir, c'est certain. Il faudra toutefois que cela soit bien planifié!"

"A côté, nous faisons déjà beaucoup de choses, chez Red Bull en tout cas. Cela sert aussi à la Formule 1 et je pense que Liberty en a conscience."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel réagit aux 90 courses sans victoire de Räikkönen
Kimi Räikkönen a admis ce jeudi à Abu Dhabi que la saison 2017 n'a pas été celle qu'il attendait.

Le pilote Ferrari a aussi reconnu qu'il n'avait pas été au niveau de Sebastian Vettel, qui a signé plusieurs victoires avec la Ferrari SF70H et a été longtemps en bataille pour le titre mondial face à Lewis Hamilton.

Comment le pilote allemand analyse-t-il les difficultés de son équipier, qui vient de passer les 90 courses sans la moindre victoire?

"90? Comme on l'a souvent prouvé, les pilotes n'ont pas une bonne mémoire lorsque les statistiques ne sont pas en notre faveur. Et je suis assez certain que si vous posiez la question à Kimi, il ne serait pas au courant de ce nombre", commente Vettel à Abu Dhabi.

"En général, les pilotes ont tendance à aller de l'avant. C'est ce que le sport nous enseigne aussi, il y a toujours une course après, une évolution, une nouveauté que vous attendez. Cela ne vous dit pas qu'il faut oublier, je suis sûr que Kimi reconnait ça, mais on a pour habitude de se concentrer sur ce qui va venir plutôt que de s'encombrer l'esprit sur ce qui est passé."

"Je ne pense pas que ça soit un gros problème pour Kimi. Il y a des stats en votre faveur et d'autres qui ne le sont pas."
source: Nextgen-Auto.com

GP d'Abu Dhabi - Essais libres 3
Les Mercedes ont creusé un écart notable sur Ferrari à l'issue de la dernière séance d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi. Auteur de la meilleure performance, comme vendredi après-midi, Lewis Hamilton a établi un temps de 1'37"627, soit plus de deux dixièmes devant son équipier Valtteri Bottas.

Alors qu'elles semblaient rivaliser avec les Flèches d'Argent (Kimi Räikkönen était en haut de la feuille des temps à une vingtaine de minutes de la fin), les monoplaces rouges sont rentrées dans le rang. Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel accusent cinq dixièmes de retard. Suivent les deux Red Bull, puis les deux McLaren à plus d'une seconde et demie. Carlos Sainz place sa Renault au 9ème rang.

Les conditions de piste devant considérablement changer pour les qualifications puis la course (avec la tombée de la nuit, les températures vont baisser), cette séance a été plus calme qu'à l'accoutumée. Après une demi-heure, seulement la moitié du peloton avait inscrit un temps. Il aura fallu attendre le dernier run pour voir tous les pilotes produire leur effort.

L'image cocasse de la matinée s'est produite lorsqu'un parasol a atterri au virage 8. La voiture de sécurité virtuelle a été déployée, le temps pour un commissaire de dégager la piste.

Le premier Français classé est Esteban Ocon (Force India), crédité du 12ème meilleur temps. Romain Grosjean (Haas) termine 15ème, juste derrière son équipier Kevin Magnussen. Pierre Gasly (Toro Rosso) est 18ème. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Grosjean est heureux d'avoir Magnussen comme coéquipier
Romain Grosjean soutient son coéquipier actuel chez Haas, Kevin Magnussen.

Des rumeurs circulent sur le fait que l'écurie américaine est mise sous pression par son propre partenaire technique, Ferrari, pour placer Antonio Giovinazzi l'an prochain à la place de Magnussen.

Cependant, Grosjean est sous contrat, tout comme le Danois qui est connu pour être "le bad boy, l'enfant terrible" de la grille, ce qui pourrait lui porter préjudice.

Mais Grosjean se montre très satisfait de son coéquipier.

"Je pense que l'équipe a vraiment bien travaillé cette année, et la relation avec Kevin est plutôt bonne. En fait, je pense qu'il est le meilleur coéquipier que j'ai eu jusqu'à présent."

Le Français n'est pas peu fier du travail accompli par toute l'équipe en 2017. Haas occupe actuellement la 8ème place du Championnat des Constructeurs, et est menée par Toro Rosso et Renault que de quelques points.

"La 2ème année est toujours la plus dure pour une nouvelle écurie. Donc je pense que nous avons réalisé un très bon travail."

"Nous sommes à la course finale avec la chance de nous retrouver à la 6ème place du championnat, et lorsque vous considérez que 3 écuries sont intouchables, c'est plutôt pas mal. Quand on est pilote, on ne regarde même pas lorsqu'on est en dehors du Top 5 ou 6, donc ce n'est pas un souci pour moi, mais pour l'équipe, cela signifie plus d'argent, ce qui veut dire plus de développement pour la voiture."
source: Nextgen-Auto.com

Sainz espère voir Kvyat revenir en Formule 1
Carlos Sainz admet espérer voir Daniil Kvyat trouver une nouvelle écurie en F1.

Le Russe, qui a longtemps fait partie du programme Red Bull a été remercié et a dû laisser soudainement son baquet chez Toro Rosso à Brendon Hartley.

Depuis le Grand Prix des Etats-Unis, les nouvelles sur Kvyat se font rares.

"J'ai vu Daniil une fois après Austin, mais je n'ai pas de nouvelles de sa part depuis, et j'ignore quels sont ses plans", déclare Sainz qui a longtemps piloté aux côtés du Russe.

Il a été annoncé comme possible remplaçant de Felipe Massa chez Williams, il est d'ailleurs bien sur la liste de l'équipe de Grove selon Paddy Lowe, mais ses chances semblent faibles face à Robert Kubica ou d'autres pilotes.

"Je ne sais pas s'il a vraiment sa chance là-bas. Je lui souhaite en tout cas le meilleur puisqu'il mérite d'être en Formule 1", ajoute Sainz.

"Il m'a toujours poussé aux limites donc j'espère qu'il va avoir une autre chance."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes et Ferrari ont approché Newey en 2014
Après avoir enchaîné huit titres en quatre saisons, Red Bull a pris une douche froide à l'arrivée des moteurs V6 turbo hybrides en 2014. Avec une compétitivité en berne du moteur Renault, l'équipe ne pouvait rien faire pour défendre ses titres face à Mercedes.

Et c'est précisément le moment que ces derniers ont choisi pour approcher Adrian Newey.

"Nous avions eu ces changements de règlement pour la saison 2014" se souvient l'ingénieur.

"Les nouveaux moteurs hybrides sont arrivés et, je le pense, ils n'ont fait aucun bien à notre sport. C'est une mauvaise chose."

"Nous avons eu de la chance cette saison de voir deux équipes lutter pour le championnat, c'est la première fois de l'ère hybride. Nous avons fait face à une très grande disparité en performance moteur. Avec notre fournisseur (Renault) en 2014, nous semblions condamnés, ce qui avait tendance à me démoraliser. Ferrari m'a approché, tout comme l'a fait Mercedes. Ce qui m'a obligé à réfléchir."

Newey a rejoint Red Bull au début du projet, alors que l'équipe n'avait que deux ans, pour la mener à la consécration quatre ans plus tard et ouvrir une période de domination rarement vue. C'est ce qui a motivé sa décision de rester.

"Je ressentais un lien paternel avec Red Bull et avec les gens qui y travaillent, après avoir construit l'équipe de zéro. J'ai une relation très proche avec Christian Horner. Cela aurait été comme quitter ma famille" conclut celui qui avait déjà fait triompher Williams et McLaren par le passé.
source: Nextgen-Auto.com

Alonso assure être toujours aussi concentré sur la F1
Fernando Alonso nie le fait qu'il s'éparpille trop dans d'autres activités que la Formule 1.

Cette année, le double Champion du monde a disputé l'Indy 500 et il va participer aux 24 heures de Daytona et, probablement, aux 24h du Mans en 2018.

Mais ce n'est pas tout: il possède également son propre de circuit de kart en Espagne et sa propre marque de vêtements et de lunettes de soleil, Kimoa, vient de conclure un accord de plusieurs années comme sponsor de McLaren. Enfin il est devenu patron cette semaine de sa propre équipe d'eSport!

L'Espagnol ne pense donc pas que toutes ses activités l'empêchent de se concentrer sur son objectif premier: la Formule 1.

"Non, ce n'est pas un problème pour moi. La clé c'est la concentration, lorsque vous baissez votre visière", explique-t-il à Abu Dhabi.

"Dans la voiture, vous revenez toujours dans votre environnement et vous pouvez vous concentrer sans aucun problème."

Le directeur de McLaren, Zak Brown, rejette également l'idée qu'Alonso est en train de manquer de concentration sur la F1.

"Fernando ne se détourne pas du sport puisque nous avons signé les bases pour un contrat à long terme", révèle l'Américain.

"La saison prochaine ne sera sûrement pas sa dernière saison en F1."

"J'aimerais que Fernando termine sa carrière avec McLaren, et puis je pense qu'il continuera à piloter par la suite. Il y a des pilotes qui arrêtent complètement, comme Nico Rosberg. Je pense que ce sera la même chose pour Lewis (Hamilton). Mais je pense que Fernando est l'un des rares pilotes, à l'instar de Mario Andretti, qui va vouloir rouler longtemps, dans d'autres catégories."

"Fernando a beau avoir 36 ans, son corps en a 22. Je pense qu'il pourra continuer à piloter pendant longtemps."
source: Nextgen-Auto.com

Nouveau test pour le micro de l'échappement, arrivée des caméras à 360°
La Formule 1 poursuit ses essais de développement d'un microphone pour mieux faire ressentir le bruit des moteurs actuels, les V6 turbo hybrides, qui seront en vigueur pendant encore trois saisons au moins.

Après les premiers tests effectués à Austin puis au Mexique et au Brésil, une nouvelle version de développement du microphone, en céramique, est testée à Abu Dhabi ce week-end, encore une fois sur la Force India.

"Le son du moteur parait maintenant plus brut et authentique. Mais la nouvelle version n'est pas encore prête. Nous avons découvert qu'un petit déflecteur aérodynamique, permettant de protéger le micro du flux d'air, améliorait encore le son", indique le technicien en charge de ce développement pour Liberty.

La Formule 1 espère arriver à un dispositif finalisé en 2018, pour la première course à Melbourne.

Lors de ce Grand Prix d'Australie, les téléspectateurs pourront aussi profiter d'une innovation: une caméra à 360°C équipera chaque monoplace et sera placée devant le pilote et son Halo. Reste à voir comment les fans pourront en profiter, via un casque de réalité virtuelle. Une application, probablement payante, développée par le sport devrait être nécessaire.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton ne s'est pas amélioré en 2017 selon Rosberg
Nico Rosberg ne pense pas que Lewis Hamilton ait eu à élever son niveau de jeu ou a effectivement progressé cette saison.

Son ancien équipier et adversaire chez Mercedes, Champion du monde l'an dernier, pense au contraire que le Britannique a eu la vie un peu plus facile même si la bataille contre Ferrari a pu laisser croire le contraire.

"Je sais à quel niveau il pilotait l'an dernier et je suis probablement le mieux placé pour le juger", confie l'Allemand à Abu Dhabi, où il commente la course pour le compte de 'RTL'.

"Pour moi il n'a pas élevé son niveau de jeu. Je ne pense pas qu'il ait progressé, pas de manière aussi notable qu'il le dit."

"Il a eu des hauts et des bas cette saison. Comme moi l'an dernier. Sebastian Vettel a essayé d'en tirer profit. Mais, à la différence de 2016, Lewis n'a pratiquement pas eu besoin de partager les victoires chez Mercedes avec son équipier."

"L'an dernier, nous avons piloté à un tel niveau, Lewis et moi, que cette saison Valtteri Bottas a eu beaucoup de peine pour essayer d'être aussi performant."

"Je suis devenu champion l'an dernier parce que j'ai aussi soigné tout ce qui se passait hors de la piste. Mais tout cela a été très intense et quand vous ne voulez plus continuer comme ça, il vaut mieux arrêter complètement. C'est ce que j'ai fait."

Rosberg ajoute qu'il est plus impressionné par le travail de Mercedes, qui a réussi à conserver ses titres malgré un énorme changement de règles.

"Réussir à survivre à ça et garder sa domination est très, très rare en Formule 1. C'était le pas à franchir pour Mercedes pour commencer à entrer dans la légende de ce sport. Et c'est bien parti."

"Mais Ferrari a aussi produit un petit miracle, quand on voit leur bond en performance par rapport à l'an dernier. Il y avait de la confusion chez eux l'an dernier, beaucoup de changements de personnels."

Si Rosberg a exclu tout retour en Formule 1, il a cependant admis une chose: "je voudrais bien tester une Formule 1 de cette saison, pour voir la différence. Mais je suis toujours très heureux de mon choix, très heureux d'avoir fini ma carrière en Formule 1 sans me blesser."
source: Nextgen-Auto.com

Le Halo est plus lourd que prévu et c'est un problème...
La gronde monte parmi les pilotes concernant le Halo, et pas uniquement pour des raisons d'esthétique cette fois.

La FIA et les équipes tablaient sur un poids supplémentaire de 10 kilos environ, un poids d'ailleurs très mal placé puisque bien au dessus du centre de gravité d'une Formule 1. De quoi faire perdre presque une demi-seconde au tour s'il était généralisé sur les voitures de cette année.

Mais les premiers essais des équipes à l'usine démontrent que le poids sera plutôt de 14 kilos afin de résister aux tests de charge de la FIA.

Pas question pour autant d'augmenter le poids minimum des voitures, encore une fois. C'est donc les pilotes qui vont trinquer.

"On m'a demandé de me mettre au régime, j'ai dit non!"" lance Nico Hülkenberg à Abu Dhabi.

"C'est encore un problème politique. Certaines équipes veulent changer le poids, d'autres non. Et c'est encore ceux qui ont les pilotes les plus grands et donc les plus lourds, dont je fais partie, qui vont trinquer. Selon moi, le Halo ne va pas tenir plus d'une année en F1. Il est trop controversé, il n'est pas nécessaire et les fans vont s'en plaindre."

Romain Grosjean, directeur du GPDA, indique que la question a été soulevée lors du briefing des pilotes.

"Il y a des propositions pour résoudre ça dans l'avenir. Je suis moi-même concerné, notre voiture est déjà à peine à la limite du poids cette année. Pour faire mieux, il faudrait que je perde un membre. Je suis déjà sous mon poids de forme normal."
source: Nextgen-Auto.com

Liberty va bien révéler un nouveau logo pour la Formule 1
Liberty Media a confirmé que la Formule 1 allait bien changer de logo et que ce dernier serait dévoilé après la course dimanche.

Le célèbre logo "Flying F1" va donc céder sa place à quelque chose de plus moderne selon Chase Carey, le patron du sport.

"Nous voulons insuffler au sport une énergie nouvelle et adopter un nouveau logo est une belle façon de mettre l'accent sur notre volonté d'améliorer la Formule 1, d'en faire quelque chose de plus moderne", dit-il.

Le logo actuel était aussi une des créations de Bernie Ecclestone. Le remplacer suscite déjà la controverse chez les fans sur les réseaux sociaux.

"N'importe quelle compagnie qui change de logo reçoit des réactions mitigées. Certains adorent, d'autres non. Nous ne cherchons pas à changer le sport mais à le redynamiser, à innover. Parce que la F1 est un grand sport. Nous croyons que nous pouvons l'améliorer."
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli - Une faible dégradation et déjà un record du tour à Abu Dhabi
Un nouveau record de la piste a été établi, vendredi, grâce au chrono réalisé par le pilote Mercedes Lewis Hamilton. Celui-ci efface en effet la performance signée durant les EL2, en 2011, qui constituait jusqu'alors la référence du spectaculaire circuit de Yas Marina.

Environ 0"8 au tour sépare actuellement les pneumatiques super-tendres des ultra-tendres, soit un écart sensiblement plus important que celui envisagé.

Cette différence devrait néanmoins s'estomper en fonction de la gestion de la gomme durant la course.

"De ce que nous avons pu observer jusqu'à présent, et conformément à nos prévisions, l'usure et la dégradation semblent assez faibles", note Mario Isola, responsable de Pirelli en F1.

"Comme il est de coutume ici, les conditions rencontrées durant EL1 et EL3 ne sont pas très représentatives à l'heure de l'analyse des données; c'est pourquoi l'essentiel du travail se concentre sur les EL2, qui, à l'image des qualifications et de la course, débutent à 17h00."

"Nous avons cependant pu relever que les top teams sont très proches, tant en termes de rythme de qualifications que de course. La tactique devrait en tout cas tourner autour d'un pit-stop, mais les fenêtres d'arrêts aux stands sont relativement larges, et de nombreux choix stratégiques demeurent de ce fait envisageables."
source: Nextgen-Auto.com

L'aileron de requin devrait finalement disparaitre en 2018
Cela reste encore à confirmer officiellement mais les ailerons de requin ne seront plus en vigueur l'an prochain en Formule 1.

La FIA souhaitait les bannir dès 2018 mais les équipes ont choisi de les garder, à l'unanimité. Cette unanimité a volé en éclat lors de la dernière réunion du Groupe Stratégie: McLaren souhaite aller dans le sens de la FIA finalement, d'après Christian Horner.

"Il y a un mois nous avions eu une réunion tous ensemble et il semblait que nous étions tous d'accord avant, que cet aileron disgracieux allait rester. Il sert au moins à mettre le numéro des pilotes. Et puis, de manière inhabituelle, Zak Brown (le directeur de McLaren), a décidé qu'il ne pouvait finalement pas bien voir son aileron arrière. A mon avis il a trouvé un gros sponsor!" explique le directeur de Red Bull Racing.

"McLaren a alors tenté de présenter une variante (plus petite) mais tous les aérodynamiciens ont dit que cela gênerait trop le fonctionnement de l'aileron arrière. Donc, je ne suis pas encore certain, mais il me semble bien que nous n'aurons plus cet aileron de requin. Il nous restera à voir où nous mettrons les numéros des pilotes."
Zak Brown confirme à demi-mot.
"Nous avons eu un bon dernier trimestre sur le plan commercial et nous avons signé deux sponsors, que nous n'avons pas encore annoncés. L'un est basé aux USA et les gens peuvent s'attendre à voir de belles marques sur notre McLaren l'an prochain.
"

"Pour en revenir à la question, c'est vrai que l'aileron arrière a une grande valeur en Formule 1 et l'aileron de requin bloque un peu la vision du sponsor."

Andy Green, le directeur de Force India, admet que ce changement remet en cause les développements en cours pour 2018.

"Cela va légèrement compliquer les choses, nous devons développer à nouveau certaines pièces parce que nous étions partis sur le fait que l'aileron de requin resterait le même. Mais il va disparaitre normalement. Ce n'est pas un énorme changement mais cela implique du travail qui n'était pas prévu à la base."

Quoi qu'il en soit, cette solution sera "saluée par de nombreux fans de F1. Moi y compris", commente Toto Wolff.

"J'ai toujours pensé que cela ruinait le look de la voiture. L'aileron de requin a une vraie utilisé aérodynamique, cela stabilise la voiture mais ce n'est pas joli."

Mais l'aileron de requin qui disparait ne compensera pas, sur le plan esthétique, l'apparition du Halo...
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.