En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Vendredi 13 Octobre 2017

Officiel - Brendon Hartley va piloter pour Toro Rosso à Austin
L'info était attendue depuis hier, à mesure que la rumeur enflait: Brendon Hartley a été confirmé par la Scuderia Toro Rosso pour le Grand Prix des Etats-Unis le week-end prochain à Austin. Il courra aux côtés de Daniil Kvyat et deviendra le quatrième pilote à rouler pour la petite Scuderia en course cette saison.

Toro Rosso libère ainsi Pierre Gasly pour que le Français aille disputer la finale de Super Formula au Japon, qui se déroulera à Suzuka, et dans laquelle il vise le titre puisqu'il n'est qu'à un demi-point du leader du championnat.

Le Néo-Zélandais va disputer son premier Grand Prix de Formule 1, de nombreuses années après avoir été congédié du programme de jeunes pilotes de Red Bull, et deux ans après avoir été Champion du monde d'Endurance avec Porsche. A son palmarès, il compte aussi une victoire dans les 24 heures du Mans cette année.

"C'est un sentiment incroyable!", a déclaré le pilote. "Cette occasion est venue comme une surprise mais je n'avais jamais abandonné mon ambition d'enfant d'atteindre la F1. J'ai grandi et appris énormément depuis l'époque ou j'étais pilote de réserve pour Red Bull et Toro Rosso et les années difficiles que j'ai traversées m'ont fait rendu plus fort et encore plus déterminé."

"Je veux remercier Red Bull pour rendre cette chance réelle et Porsche pour m'avoir autorisé à faire cela pendant la saison du Championnat du monde d'Endurance. Le Circuit des Etats-Unis est une piste que j'adore et l'une de celles sur lesquelles j'ai couru récemment. Je ne me fixe pas d'attentes trop élevées pour mes débuts en F1 mais je me sens prêt."

Franz Tost a également eu un mot pour celui avec qui il avait travaillé il y a plusieurs années: "La Scuderia Toro Rosso est ravie d'annoncer que Brendon Hartley, qui a fait partie de la famille Red Bull pendant un long moment dans différentes catégories, et a été pilote de réserve pour Red Bull Racing et Toro Rosso, reviendra courir chez nous à Austin."

"Brendon vient en tant que vainqueur sortant des 24 heures du Mans et il mène également le championnat LMP1 d'Endurance, qu'il a aussi remporté en 2015. Nous sommes ravis qu'il revienne dans l'équipe. Avec toute l'expérience qu'il a accumulée au fil des années, nous sommes convaincus qu'il fera un travail fantastique pour nous."
source: Nextgen-Auto.com

Steiner - Haas est loin des 150 millions d'euros proposés
150 millions d'euros, tel est le budget maximum dont devraient disposer les équipes de Formule 1 à l'avenir si le plan proposé par Liberty Media en novembre aux équipes est adopté.

Une bonne chose selon Force India, comme nous vous le rapportions plus tôt aujourd'hui. Une bonne chose aussi selon Haas F1, l'équipe américaine au modèle unique dans le sport en tant que cliente privilégiée de Ferrari pour toutes les pièces autorisées par le règlement.

"Nous allons attendre de voir la proposition de Liberty pour le budget capé. Nous avons envie de faire grandir notre équipe mais cela ne sert à rien de dépasser le budget prévu s'il faut ensuite revenir en dessous à l'avenir (en 2021, au plus tard)", explique Gunther Steiner, le directeur de l'équipe.

"Je ne pense pas que nous serons de toute façon proche de la limite qui sera annoncée, mais nous ne devons pas être trop agressifs dans notre développement de nos ressources. Nous devons croitre de manière constante."

Les budgets capés ont été un sujet sensible et reportés à de nombreuses reprises lors des dix dernières années en Formule 1. Steiner est confiant que, cette fois, le sport va réussir à imposer quelque chose.

"On nous a promis une proposition avant la fin de la saison. C'est ce qu'on nous a promis alors j'espère que cela va arriver. C'est l'objectif de Liberty de nous donner certaines informations, sur la manière dont ils veulent procéder."

Haas s'attend à une certaine résistance de la part des top teams mais le bon sens devrait prévaloir cette fois.

"L'écart est juste trop grand entre les équipes. Si nous étions les seuls à ne pas pouvoir suivre, OK, mais il y a sept équipes d'un côté, qui ont du mal à concurrencer les trois grandes qui sont dans leur propre lutte. Et je pense que même ces trois équipes reconnaissent que du changement est nécessaire."

Reste à savoir quand les budgets capés seront imposés. A partir de 2021?

"Peut-être", répond Steiner. "Ils doivent être imposés peu à peu selon moi parce qu'on ne peut passer d'un extrême à un autre. Peut-être que nous pourrons commencer avant. Mais tout le monde a un contrat qui va jusqu'en 2021 au cas où il n'y a pas d'accord unanime."
source: Nextgen-Auto.com

Honda - Moins de pression avec Toro Rosso? Oui, mais...
Honda devrait être capable de travailler avec davantage de calme l'an prochain, avec Toro Rosso.

C'est l'avis du responsable du projet de Honda en F1, Yusuke Hasegawa, qui voit un bon côté avec la séparation avec McLaren... même s'il aurait aimé que cela se passe autrement, bien entendu.

"Nous aurions tous préféré que notre partenariat avec McLaren fonctionne. Mais nous comprenons et nous acceptons le fait que nous n'avons pas été à la hauteur des attentes", déclare le Japonais.

"Maintenant, nous sommes alliés à Toro Rosso. Alors, oui, il y aura peut-être moins de pression de la part de l'extérieur, ce qui nous permettra de travailler avec plus de calme. Mais je peux vous assurer qu'en interne, chez nous, il n'y aura pas de différence: nous devons prouver que nous pouvons faire un meilleur travail l'an prochain."

En effet, le fruit de ce travail permettra certainement d'ouvrir les portes de Red Bull Racing et prendre la place de Renault. Avec un top team, Honda retrouvera la possibilité de gagner si le moteur est enfin au niveau.

En attendant, 2018 devra permettre de rectifier tout ce qui doit l'être.

"Passer de Toro Rosso à McLaren ne fera pas une grosse différence pour nous en termes de préparatifs pour l'an prochain. Les préparatifs ont évidemment déjà commencé et nous discutons tous les jours avec Toro Rosso. Ils sont très gentils et très excités par notre nouveau partenariat. Nous ressentons la même chose."
source: Nextgen-Auto.com

Rosberg demande de la patience pour l'évaluation de Kubica
Nico Rosberg n'a rien voulu lâcher comme information sur le premier test de Robert Kubica avec Williams, qui s'est déroulé à Silverstone cette semaine.

L'équipe de Grove a parlé d'un test "réussi" pour le Polonais, avec une Williams FW36 de 2014, sans mentionner de chronos ou un nombre de tours parcourus.

"Williams est en train de l'évaluer, il faut donc être patient", dit-il, ajoutant que Williams en saurait plus après le test prévu en Hongrie, sur le Hungaroring.

Le Champion du monde 2016, qui aide Kubica à faire son retour en F1, est toujours aussi impressionné.

"Il n'a pas perdu sa pointe de vitesse. Lors de mes 20 ans de carrière en sport auto, il a été le plus rapide des pilotes auxquels j'ai été confronté, avec Lewis Hamilton. Je sais donc à quel point il peut être rapide."

Rosberg apprécie-t-il son nouveau rôle auprès du Polonais?

"Je suis en train de découvrir le management et ça me plait. C'est différent de le faire pour quelqu'un d'autre. J'ai été mon propre manager mais c'est une autre bonne façon de rester connecté à la Formule 1."
source: Nextgen-Auto.com

Grosjean - Un retour en F1 n'est pas impossible pour Palmer
Romain Grosjean est venu au secours de Joylon Palmer, qui a été prié de laisser son baquet à Carlos Sainz dès le prochain Grand Prix, aux Etats-Unis.

Selon le pilote français, sa carrière est la preuve qu'un retour en Formule 1 est possible, même après avoir été écarté par une équipe. C'est ce qui était arrivé à Grosjean chez Renault à la fin de la saison 2009.

"Oui, à la fin de cette année-là, je n'étais plus en Formule 1. J'ai fait un peu de Championnat du monde en GT, un peu d'AutoGP et de la GP2. J'ai aussi testé des pneus pour Pirelli et puis j'ai pu revenir en Formule 1. Ca, c'était la première partie de ma carrière", explique Grosjean.

"Je suis passé à travers des moments difficiles quand je n'étais plus en Formule 1. Je croyais en mon rêve je l'ai réalisé grâce au GP2. Nous avons tous des carrières différentes et nous sommes tous dans des situations différentes mais ce n'est pas impossible de revenir."

"Ca ne sera pas facile pour Jolyon. Il n'y a que 20 baquets en F1 dans le monde. C'est un sport rude, tous les baquets sont pris et nous avons en général tous de longues carrières. Ca rend les choses encore plus difficiles pour venir ou revenir en F1."
source: Nextgen-Auto.com

Budget capé et coûts en F1 - Force India dans l'attente des propositions
Le mois prochain, Libery Media devrait présenter aux équipes son plan pour réduire les coûts en Formule 1 et, peut-être, imposer un budget capé maximum, qui serait situé aux alentours de 150 millions d'euros.

C'est une proposition qui est évidemment soutenu par les petites et moyennes équipes, dont Force India, qui espèrent être plus compétitives avec de telles mesures.

"Limiter les budgets à ce niveau n'aura pas d'impact pour nous et cela n'aura probablement pas d'impact pour une bonne moitié des équipes, qui n'ont de toute façon pas un tel budget à notre connaissance", explique Bob Fernley, le directeur adjoint de Force India.

"Ce que cela va provoquer par contre c'est un rapprochement entre tout le monde, avec les grosses équipes. Nous serions prêts à nous battre avec les grandes équipes avec 30 millions d'euros de moins qu'elles (Force India aurait un budget de 120 millions par an, ndlr)."

"Actuellement, l'écart n'est pas de 30 millions... mais de 230 millions (avec Ferrari et Mercedes)!"

Fernley concède que ce type de décision ne peut être imposée du jour au lendemain aux grosses équipes, qui ont beaucoup de personnel et devront certainement licencier.

"Oui, c'est normal que Liberty Media travaille là-dessus. Mais c'est important d'avoir une direction donnée dès cette année. Cela semble prometteur pour que nous ayons une proposition. Liberty semble être dans le timing."

"Après je ne sais pas quel nombre sera retenu, il y a pas mal de choses qui varient. Mais le principal c'est d'avoir la présentation du dispositif envisagé et le format pour tout ça. Comment il se développera. J'espère que nous pourrons avoir un accord de principe et qu'il pourra ensuite être implémenté."

"Je suis certain que cela ne va pas se faire facilement, nous sommes sur une pente glissante, cela ne peut pas se faire en une nuit. Il faut aussi être juste envers les équipes qui vont devoir faire toutes ces coupes dans leur budget et leur personnel."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso reste flou sur son avenir mais exclut l'IndyCar
Que fera Fernando Alonso la saison prochaine? Maintenant que McLaren a quitté Honda pour Renault, chacun s'attendait à une prolongation rapide de l'Espagnol à Woking... mais on ne voit encore rien venir.

Le double Champion du monde s'était lui-même fixé une date limite pour prendre sa décision: la fin du mois de septembre. Or nous sommes déjà mi-octobre...

"Aucune décision n'a encore été prise, donc nous verrons" a déclaré un Fernando Alonso énigmatique à la presse espagnole. "Je continue d'avoir toutes mes options ouvertes."

S'agit-il de mettre la pression sur McLaren afin d'obtenir gain de cause sur quelques détails contractuels qu'il reste à régler? Ou Fernando Alonso songe-t-il réellement à faire le grand saut en IndyCar ou dans d'autres catégories?

"Comme je l'ai dit plusieurs fois, l'un de mes buts est d'être le meilleur pilote du monde, le plus complet du monde, et pour cela, je crois toujours que vous devez gagner dans d'autres catégories aussi, et vous devez en particulier remporter la triple couronne. C'est l'un de mes buts."

"Parfois nous nous concentrons sur la F1 parce que c'est la meilleure compétition du monde, avec la meilleure technologie. Mais il y a d'autres catégories, avec d'autres voitures, et moins de technologie, qui requièrent des styles de pilotage différents, et se spécialiser dans une autre discipline, c'est un défi majeur pour toute personne."

De telles déclarations pourraient sérieusement inquiéter McLaren. Fernando Alonso remet alors les pendules à l'heure: non, il ne pense pas à quitter la F1 pour l'IndyCar.

"Faire toute une saison en IndyCar? Ce n'est pas dans mon esprit à court terme. Mais les 500 Miles d'Indianapolis, après mon expérience de cette année, m'attirent. Je les considère pour le futur, mais je ne sais pas pour quand."

Ce qui transparaît dans ces propos est aussi une certaine lassitude à l'endroit de la F1, après plusieurs années passées chez McLaren-Honda avec la compétitivité que l'on sait.

"C'est une motivation différente. Quand vous commencez, vous rêvez de montrer votre talent au monde, et d'avoir du succès en F1. Maintenant, je reste motivé parce que j'ai hâte de monter dans la voiture, à chaque fois. Ma responsabilité, c'est d'obtenir des résultats pour l'équipe."

Le Fernando Alonso si "politique" que l'on connaît a donc adressé un message à McLaren: la F1 n'est plus forcément une évidence pour l'Espagnol... C'est pour cela que McLaren devrait lui donner le droit de courir à Daytona l'an prochain, et pourquoi pas au Mans si Toyota libère une place en LMP1.
source: Nextgen-Auto.com

Hulkenberg prêt à se confronter à Sainz chez Renault F1
Nico Hülkenberg va attendre de pouvoir juger son nouvel équipier, Carlos Sainz, qui sera à ses côtés chez Renault F1 pour les quatre dernières courses et toute la saison 2018.

Le pilote allemand, qui a dominé Jolyon Palmer, s'attend à voir un pilote espagnol prêt à tout pour démontrer qu'il est aussi rapide qu'on le dit.

"Je ne connais pas bien Carlos, je le connais uniquement de ce que je vois de lui dans le paddock ou quand nous discutons ensemble. Nous n'avons pas eu l'occasion de nous retrouver en dehors des circuits jusqu'à maintenant", explique Hülkenberg.

"Je sais qu'il est très ambitieux, jeune, sauvage et certainement rapide. Il voudra le montrer, c'est certain."

"Mais c'est OK pour moi. Je vais continuer à faire comme avant. Il va avoir besoin d'une période pour se familiariser à l'équipe, c'est toujours le cas. Ensuite nous verrons bien."

Beaucoup de personnalités du paddock pensent que Sainz et Renault ont raison de commencer leur collaboration au plus tôt mais ce n'est pas le cas de tous. L'ancien pilote de F1 Roberto Merhi, compatriote de l'Espagnol, n'est pas convaincu.

"Honnêtement, pour moi, rejoindre Renault en cours de saison ressemble à une erreur pour moi. J'aurais fini l'année avec Toro Rosso si j'avais été à sa place."

"Il faisait une belle année et il aurait pu commencer chez Renault F1 l'an prochain avec les essais hivernaux et une nouvelle voiture sur un pied d'égalité avec Nico."

"Là, Carlos risque surtout d'être comparé à son équipier."
source: Nextgen-Auto.com

Hartley remplacera-t-il Gasly pour Austin?
Red Bull, Toro Rosso et Honda auraient fait leur choix ensemble: Pierre Gasly sera bien renvoyé au Japon pour courir la finale de Super Formula et tenter de décrocher le titre dans cette catégorie.

Cela laisse donc un baquet à pourvoir chez Toro Rosso pour le Grand Prix des Etats-Unis puisque Carlos Sainz a été transféré chez Renault F1.

Qui roulera aux côtés de Daniil Kvyat? La nouvelle n'est pas encore officielle mais il semble que le baquet a été proposé à un ancien membre de la filière Red Bull, le Néo-Zélandais Brendon Hartley.

Maintenant âgé de 27 ans, Hartley a été pilote réserviste de Red Bull en 2009 et 2010, avant d'être remercié en cours de saison.

Il a poursuivi une belle carrière, en Endurance notamment avec Porsche, où il a fait équipe avec Mark Webber ou encore Nico Hülkenberg, ce qui lui a permis de gagner Le Mans en 2015. Il a répété l'exploit cette année et a décroché le titre de Champion du monde d'Endurance.

Alors Hartley sera-t-il le pilote choisi? Son mentor, Kenny Smith, pense que le pilote va accepter.

"Il doit essayer la Formule 1! Cela a été un de ses objectifs quand il était plus jeune, ce qu'il a toujours visé. Et si ça ne donne rien, il peut toujours se tourner vers l'Indycar parce qu'il est encore jeune."

Toro Rosso devrait rapidement annoncer son choix maintenant, peut-être dès aujourd'hui.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.