En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 09 Octobre 2017

Horner trouve que la domination de Mercedes nuit trop à la F1
Comme l'ont démontré les Grands Prix de Malaisie et du Japon, la Red Bull peut désormais jouer la victoire à la régulière. En dépit de cette compétitivité retrouvée, c'est une nouvelle fois Mercedes qui devrait remporter les deux titres mondiaux cette saison, comme c'est le cas depuis 2014 et le début de l'ère V6.

Christian Horner regrette cette domination de Mercedes, qu'il ne pense pas profitable à la F1. "Le plus grand préjudice tort pour un sport, c'est quand il y a un serial-winner", déclare-t-il.

Le directeur de Red Bull ne se plaignait pas pourtant autant quand Red Bull dominait à son tour la F1, entre 2010 et 2013...

"Bien sûr, je l'accepte. Mais si vous regardez les statistiques, nous avons gagné 13 courses en 2013, d'accord. C'était l'année où nous avons le plus dominé. Cependant en 2010, il y avait quatre pilotes sur la grille, Webber, Alonso, Vettel et Hamilton, qui pouvaient devenir champion lors de la dernière course à Abu Dhabi. Et de même, en 2012, à la fin des courses européennes, Sebastian n'avait gagné qu'un Grand Prix, à Valence [Bahreïn en réalité]. Tout s'est joué au Brésil, sous la pluie, avec un accident pour Seb au premier tour, et tout le monde était tendu. Donc c'est très facile de dire que c'était ennuyeux avec Red Bull. Mais en fait, deux de ces saisons furent incroyablement excitantes."

Cette année, Sebastian Vettel a tenu la dragée haute à Lewis Hamilton jusque lors de ces trois derniers Grands Prix. Néanmoins en performance pure, il y a match à chaque course entre Mercedes, Ferrari et maintenant Red Bull.

"C'est formidable que Sebastian se batte pour le titre cette année", poursuit Christian Horner. "Nous avons vu en conséquence un tournant dans l'intérêt porté à cette saison. Nous progressons de 6.5% en termes d'audience. Mais est-ce que ce ne serait pas formidable si nous pouvions avoir Lewis, Sebastian, Max, Daniel, et même Fernando, se battant tous pour le championnat? C'est ce dont la F1 a besoin."
source: Nextgen-Auto.com

McLaren a encore raté de peu un bon résultat au Japon
C'est devenu l'histoire de McLaren cette saison: le Grand Prix du Japon a offert à l'équipe un mélange de sentiments, entre joie d'être plus performante que prévu et frustration de rater encore une fois des points qui étaient à sa portée, après une course difficile.

"Cette course n'était pas la notre malgré deux performances impressionnantes de Fernando et Stoffel" explique Eric Boullier. "Après les difficultés des qualifications, Fernando a piloté avec un engagement sans limite et a été malheureux de repartir sans un seul point."

"La course de Stoffel a été compromise au deuxième virage lorsqu'il a été poussé par Kimi et qu'il a chuté dans la hiérarchie. Ce sont des choses qui arrivent en course parfois, et il a malgré tout attaqué tout au long du reste de la course."

"Au final, cette tournée asiatique a été positive pour l'équipe. Nous avons marqué des points utiles et je pense que nous en sommes sortis plus forts. Nous profiterons de cette dynamique pour les quatre courses restantes."

Eric Boullier veut toutefois adresser des remerciements supplémentaires: "Tout d'abord à l'équipe pour l'esprit inamovible et le travail fourni tout au long de ces cinq semaines passées loin de leurs familles. Cela représente un énorme effort et je leur suis reconnaissant de s'être autant impliqués."

"Je veux également remercier les fans remarquables de Suzuka. Leur esprit et leur enthousiasme sont une véritable inspiration et nous bien que nous n'ayons pu les remercier avec un très bon résultat, nous leur sommes reconnaissants pour leur soutien et leur passion de notre équipe et de la F1 en général."

Honda a également progressé lors des dernières courses, alors que la nouvelle spécification moteur doit encore être introduite, et le Japon représente toutefois une petite frustration pour Yusuke Hasegawa: "C'est décevant de ne pas finir dans les points pour notre dernière course avec McLaren."

"Fernando a pris le départ depuis l'arrière de la grille mais s'est montré compétitif face aux voitures devant lui. Il a manqué la 10ème place de peu après avoir chassé Massa dans les derniers tours. Je pense qu'il avait le rythme pour marquer des points."

"Stoffel a démarré sa course neuvième mais a perdu sa place à cause d'un incident dans le deuxième virage. Heureusement, il n'avait pas beaucoup de dégâts et a pu continuer mais sa course n'était plus que de la limitation de dégâts."

"C'est notre course à domicile et nous aimons cette course. Je veux remercier tous les fans qui sont venus nous soutenir et à l'équipe qui a travaillé sans relâche tout au long du week-end, c'est dommage que nous n'ayons pas été récompensés par des points mais nous avons encore quatre courses pour continuer à nous battre."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - sans le bouton magique, impossible de remporter un titre
Le fameux "bouton magique" de Mercedes fait toujours la différence en qualifications. Ni Ferrari ni surtout Renault n'en disposent. Cependant le motoriste tricolore travaille d'arrache-pied pour pouvoir compter lui aussi sur ce fameux bonus en Q3, dès l'an prochain.

En attendant, les Red Bull pointaient à une seconde de la pole de Lewis Hamilton samedi dernier à Suzuka... Depuis le début de l'ère V6, Mercedes a d'ailleurs signé la pole lors de neuf Grands Prix sur dix.

Selon Christian Horner, ce bouton magique est une condition indispensable à l'obtention d'un titre mondial.

"En course, nous roulons avec les mêmes moteurs qu'en qualifications, c'est une grande différence" argumente le directeur de Red Bull.

"Au Japon, le châssis a été solide tout le week-end, nous avons pu le voir avec les données GPS. Le châssis est là, mais bien sûr, Mercedes ne peut rouler en course avec la même puissance moteur en qualifications. Ce mode moteur pour les qualifications est vital, parce que vous ne pouvez pas faire tout le travail le dimanche."

Le rythme de course des Red Bull était encore une fois remarquable hier au Japon. Christian Horner s'attend donc-t-il à gagner l'an prochain avec le bouton magique de Renault?

"Pendant l'hiver nous espérions que notre partenaire motoriste travaillerait énormément non seulement du point de la vue de la fiabilité, mais aussi de la performance pour les qualifications. Je ne pense pas qu'il ne s'agisse que des qualifications... cela concerne aussi les Grands Prix. Si nous pouvons trouver juste un petit surcroît de puissance pendant l'hiver, alors, cela nous mettra en bien meilleure position pour la saison prochaine."

"Le chronomètre ne ment pas. Au bout du compte, parler importe peu, il faut voir ce qu'il se passe sur la piste. Nous pouvons voir que Renault travaille très dur et j'espère qu'il y aura un début de convergence grâce à la stabilité du règlement depuis maintenant un moment."

En attendant, Red Bull ne compte pas s'arrêter dans le développement de sa monoplace - un travail de fond qui a déjà porté ses fruits depuis Budapest...

"Même à Monza et à Spa, des circuits qui n'auraient pas dû jouer en notre faveur, nous étions assez compétitifs. Depuis notre bonne évolution apportée en Hongrie, nous avons fait de très bons progrès et je suppose que nous avons été plus performants qu'attendu au Japon et en Malaisie.

"Nous pouvons toujours nous améliorer un peu, tout le temps, parce que vous apprenez constamment - et ce que vous apprenez aujourd'hui vaut aussi pour l'an prochain, avec la stabilité du règlement."
source: Nextgen-Auto.com

Selon Honda, la Super Formula doit passer après la F1 pour Gasly
Dans deux semaines, Pierre Gasly ne sait toujours pas s'il roulera lors du prochain Grand Prix, à Austin, ou s'il devra aller jouer le titre en Super Formula, au Japon. La décision ne lui appartient pas, mais elle est du ressort de plusieurs acteurs: Red Bull, Helmut Marko... et Honda?

Le motoriste japonais sera en effet le partenaire de Toro Rosso l'an prochain et pourrait avoir son mot à dire sur ce sujet. Or Honda est logiquement très intéressé par le retentissement médiatique qu'aurait un triomphe de Gasly au pays du Soleil Levant...

Masashi Yamamoto, le manager général du sport auto chez Honda, a cependant assuré que son entreprise ne forcerait pas Toro Rosso à envoyer Pierre Gasly à Suzuka dans deux semaines.

"Avant le transfert de Sainz chez Renault, nous avions dit que nous voulions que Gasly coure pour nous en Super Formula. Mais maintenant, c'est un fait: Gasly doit conduire aux USA à la place de Sainz."

"Nous pensons que la priorité est la Formule 1, bien sûr. C'est le sommet du sport automobile. S'il se présente une possibilité d'avoir quelqu'un d'autre à la place de Gasly, bien sûr, nous serions heureux de l'avoir en Super Formula, mais la F1 est la priorité."

Honda garde donc ses options ouvertes: si Toro Rosso trouve un pilote suffisamment bon, alors Pierre Gasly pourra rouler en Super Formula... L'hypothèse ne déplaît pas à Masashi Yamamoto.

"Il y a un pilote potentiel qui pourrait conduire à Austin et les discussions sont en cours. Peut-il vraiment le faire ou non? Nous n'en sommes pas vraiment certains. Donc s'il le peut alors nous serons heureux d'avoir Gasly en Super Formula, mais si ce n'est pas possible, alors Gasly devrait conduire à Austin."

Qui aura le dernier mot dans cette affaire? Masashi Yamamoto assure que ce n'est pas Honda.

"La décision nous sera annoncée par Toro Rosso la semaine prochaine. Nous en avons déjà discuté et maintenant, nous attendons simplement leur réponse. C'est plus facile de trouver un pilote de Super Formula que de F1."
source: Nextgen-Auto.com

Toto Wolff est impressionné par Lewis Hamilton
Toto Wolff a encensé la prestation de Lewis Hamilton, hier à Suzuka. Selon le directeur de Mercedes, le Britannique a encore gagné en maturité dans son approche cette saison.

"Lewis a été remarquable encore une fois, il est encore à un autre niveau par rapport à l'an dernier", explique l'Autrichien.

"En 2016, il a perdu face à Nico et il a beaucoup analysé sa saison et son approche durant l'hiver. C'est presque inspirant de voir comment les pilotes se développent et gomment leurs faiblesses. Que ce soit dans la voiture ou en dehors."

"Durant l'hiver, Lewis a tout passé en revue et quand il est revenu, c'était une personne complètement différente. Depuis, je dois dire que je n'ai pas vu un seul moment de faiblesse en lui. C'est impressionnant."

Hamilton a refusé de parler du titre mondial après le nouvel abandon de Vettel hier.

"Il a raison: s'il y a 4 courses on m'avait dit que Vettel aurait deux abandons et une 4ème place, je vous aurais répondu que c'était presque impossible. Cela prouve que la course automobile est imprévisible. Cela peut arriver à tout le monde. Il suffirait de la même chose pour relancer Sebastian dans la course au titre."
source: Nextgen-Auto.com

Sainz ne s'attendait pas du tout à courir pour Renault à Austin
Au Grand Prix des États-Unis, Jolyon Palmer sera remplacé chez Renault par Carlos Sainz, comme nous l'avons appris au Japon ce week-end.

Le pilote espagnol s'attendait honnêtement à finir la saison chez Toro Rosso et n'a appris la nouvelle de son transfert chez Renault, samedi dernier, que 30 minutes avant la presse.

"C'était assez inattendu de mon côté! C'est une grande surprise, pour moi comme pour vous! Mon manager m'a appris que Cyril Abiteboul lui avait dit..."

A quoi a pensé l'ancien champion de Formule Renault V8 3.5. en apprenant la nouvelle?

"Pas à beaucoup de choses... parce que j'étais vraiment concentré sur la course, et du coup je ne l'ai pas réalisé. Quand je suis allé me coucher, j'étais heureux, parce que je savais que c'est une bonne chance pour moi de m'adapter à la voiture un peu plus tôt qu'attendu, une bonne occasion aussi d'apprendre à connaître mes ingénieurs, l'équipe, les mécaniciens un peu plus tôt."

"Oui, ça m'a plu, même si je ne suis pas très émotif, ou heureux, parce que j'étais tellement concentré sur le week-end que c'était difficile de sortir le Grand Prix de mon esprit..."

En dépit de cette concentration, Carlos Sainz, qui partait en fond de grille, est sorti de la piste dès le premier tour à Suzuka. Son aventure chez Toro Rosso se finit en queue de poisson...

"Cette course était très simple. Nous sommes partis en tendres et il y avait moins d'adhérence qu'attendu. Nous voulions gagner des places au départ parce que c'était une course à un seul arrêt, et donc il ne se serait pas passé beaucoup de choses. J'ai essayé de prendre ce risque... Normalement, cela fonctionne, mais là, ça n'a pas marché, et je suis parti au large au virage 6, j'ai pris beaucoup de poussière, c'était beaucoup plus sale qu'attendu, et j'ai perdu la voiture..."

"Donc je n'ai pas de regrets, bien sûr. Je poussais fort pour l'équipe, au moins pour cette dernière course. Je devais prendre un risque au départ, et ça n'a pas marché."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes - Bottas a éteint l'incendie, Wolff est rassuré
Après un Grand Prix de Malaisie à oublier, Valtteri Bottas a relevé la tête hier à Sepang. Le Finlandais, qui partait 7ème en raison d'une pénalité de cinq places, a mené une course solide pour finir dans les roues de Daniel Ricciardo, et donc au pied du podium.

"C'est bon de voir qu'il commence à retrouver confiance" s'est félicité Toto Wolff, qui était aussi jusqu'à peu le manager de l'ancien pilote Williams.

"Sa course était vraiment bonne. Il a bien compensé cette pénalité pour changement de boîte de vitesses pour remonter jusqu'à la 4ème place, et pour terminer à quelques dixièmes d'un podium. Son rythme était solide et il n'a jamais abandonné à la fin, il poussait, c'était une vraie bataille de pilotage."

"C'était difficile pour lui ces derniers temps, mais il progresse dans une meilleure direction maintenant. Et quand il s'en sera remis, il sera plus fort que jamais."

Valtteri Bottas a prolongé son contrat pour 2018 avant de connaitre cette chute de performance, qui aurait vivement inquiété l'état-major de Mercedes. Mais la situation s'est aujourd'hui apaisée.

James Allison, le directeur technique, est lui aussi doublement soulagé - après les progrès de Valtteri Bottas mais aussi grâce au regain de forme de la Mercedes en performance pure...

"A Sepang, nous avions obtenu un bon résultat, mais nous n'étions pas heureux après un week-end délicat. En arrivant au Japon, nous étions un peu dans le flou au sujet de la performance de notre voiture. C'est donc sympathique de quitter Suzuka avec un résultat plus solide que jamais, et aussi avec une performance solide en qualifications et en course."

"C'était bienvenu: d'abord, pour les deux championnats; ensuite, parce que nous avons pu répondre catégoriquement à nos questions concernant la direction du développement de notre voiture; enfin, c'était la preuve que cette équipe, même quand elle prend un coup, peut se relever aussitôt et aborder de nouveaux défis avec une vigueur renouvelée."

"Nous n'avons pas exorcisé tous nos démons de Sepang, mais un résultat comme celui-ci est une opportunité pour apprendre et pour progresser. Nous avons pu appliquer certaines des leçons de Sepang à Suzuka, et nous en ferons de même pour le reste de l'année."
source: Nextgen-Auto.com

Newgarden ou Buemi pour remplacer Gasly à Austin?
Pierre Gasly roulera-t-il à Austin avec Toro Rosso ou retournera-t-il pour un week-end en Super Formula, pour tenter de jouer le titre? Le Français ne pourra en tout cas pas faire les deux à la fois, à moins d'être doué du don d'ubiquité.

L'écurie italienne, dans un communiqué officiel, a assuré qu'à Austin, "Daniil Kvyat conduira la Toro Rosso aux côtés de Pierre Gasly". Cependant, le champion de GP2 lui-même n'a pas souhaité confirmer l'information.

"Jusqu'à présent je n'ai reçu aucune confirmation, que ce soit de la part de Helmut Marko ou de Franz Tost, au sujet des événements des deux prochaines semaines. Oui, j'ai vu ce communiqué de presse, mais d'abord, je vais rencontrer Helmut avant de dire quoi que ce soit."

Pierre Gasly souhaiterait-il boucler la boucle à Suzuka en Super Formula ou au contraire engranger plus d'expérience aux États-Unis en F1?

"Les deux options m'intéressent. Si je me bats pour le titre en Super Formula et que je retourne ensuite au Mexique, en F1, pour faire le reste des courses de la saison pour Toro Rosso, ce serait formidable. Un titre est un titre."

"Mais avoir la chance d'aller à Austin et ensuite de faire le reste de la saison chez Toro Rosso... je ne m'en plaindrais pas non plus."

"Cette semaine, tout sera confirmé."

Une chose est au moins sûre: Pierre Gasly roulera du Mexique jusqu'à Abu Dhabi chez Toro Rosso pour remplacer Carlos Sainz, déjà parti chez Renault.

S'il venait à ne pas courir à Austin, Toro Rosso se retrouverait à court d'options au sein de sa filière jeunes pour trouver un nouveau pilote. Une pige de Sébastien Buemi voire du champion d'IndyCar, Josef Newgarden, serait ainsi nécessaire. Ce sont les pistes évoquées aujourd'hui.
source: Nextgen-Auto.com

Abiteboul constate les dégâts après Suzuka
Cyril Abiteboul, Directeur général de Renault F1, constate une nouvelle fois que son équipe sort d'un week-end de Grand Prix sans point.

Cela a d'ailleurs permis à Haas F1 de lui prendre la 7ème place au championnat, pour un point. L'objectif de finir 5ème s'éloigne même s'il n'est pas impossible à atteindre. Avec l'arrivée de Carlos Sainz dès Austin?

"Le bilan de ces deux courses consécutives est décevant puisque nous n'avons marqué aucun point. Le Championnat des Constructeurs est extrêmement disputé et nous devons exploiter au mieux les quatre dernières épreuves de l'année. Nous allons nous regrouper pour bénéficier d'un regain de forme à Austin", note le Français.

Abiteboul dit également au revoir à Jolyon Palmer.

"Il s'agissait de la dernière course de Jolyon. C'était une course particulièrement difficile puisque les pénalités l'obligeaient à partir loin. Grâce à une bonne stratégie et une belle prestation de sa part, il a pu se hisser jusqu'à la sixième place avant de finir douzième. Sa performance démontre une fois de plus son professionnalisme et sa loyauté tout en offrant de beaux adieux à la famille Renault. Nous lui souhaitons sincèrement le meilleur pour la suite de sa carrière."

"Nico n'était pas en reste avec un bel envol lui permettant de gagner des positions. La stratégie jouait en notre faveur, mais nous avons malheureusement dû l'arrêter définitivement peu de temps après son arrêt alors qu'il était bien placé. C'est très frustrant. La fiabilité a été notre faiblesse cette saison."

La seule raison de se réjouir vient encore une fois de l'équipe cliente, Red Bull, qui a placé ses deux pilotes sur le podium du GP du Japon hier.

"Je tiens à féliciter Red Bull Racing pour ce double podium. Ils ont été à nouveau très forts sur le Circuit International de Suzuka, une piste très sensible à la puissance du moteur. Cela démontre une fois de plus le potentiel et les capacités du bloc Renault le dimanche."
source: Nextgen-Auto.com

Pas de raison de faire tomber des têtes chez Ferrari
Ferrari a trébuché à cause d'une bougie d'allumage hier, lors du Grand Prix du Japon.

La Scuderia a déjà pu écarter un défaut de conception de la culasse de son moteur évolué.

C'est bien la bougie, NGK, fournie à Ferrari, qui était défaillante. Cette dernière sera analysée par le fournisseur japonais... qui a ses locaux situé à une heure de Suzuka à peine.

Certains s'attendent maintenant à ce que des têtes tombent chez Ferrari, mais Maurizio Arrivabene défend toute son équipe.

"Tout le monde a vu ce qui est arrivé (avec la bougie). Est-ce que vous voyez la moindre erreur faite par notre équipe?" justifie l'Italien.

"Notre voiture est bonne, au-delà de certaines pièces qui peuvent nous coûter cher parfois."

Ferrari a aussi eu le soutien de Niki Lauda, le directeur non exécutif de Mercedes.

"Je sais qu'en Italie cet abandon de Sebastian passe mal. Mais si c'est bien une bougie, que peuvent-ils y faire?"

"Je me sens surtout désolé pour Sebastian. Heureusement que ce genre de choses leur arrive à eux et pas à nous. Ferrari doit passer en revue toutes les petites choses et les corriger."

"Mais Sebastian a maintenant un gros retard au championnat. Je reste prudent parce que le titre n'est pas gagné ou perdu tant que ce n'est pas fait."
source: Nextgen-Auto.com

Horner est désolé pour Ferrari mais heureux pour Red Bull
L'ancien patron de Sebastian Vettel, Christian Horner, regrette que le titre soit en train de basculer très rapidement et que les fans n'assistent pas à une lutte aussi intense que prévu.

"Je suis surtout désolé pour Sebastian car c'est un gros coup à son championnat, et c'est pareil pour les fans" regrette Horner. "Il semble que nous n'aurons pas un sprint final vers la fin de saison comme nous le pensions au moment de la pause estivale."

"Il est très difficile de juger tout cela de l'extérieur, la F1 est un sport technique, les voitures sont très complexes et les choses peuvent mal se passer. Nous l'avons vu cette année avec notre propre moteur cette année. Différentes équipes gèrent les problèmes de différentes manières. Je n'ai pas à juger les réactions de Ferrari, ils ont été malchanceux."

Les pilotes Red Bull ont profité des mésaventures de Ferrari pour aller chercher un double podium et ont ramené 33 points précieux. Comme l'an dernier, Red Bull finit la saison en fanfare.

"C'était du beau boulot par Max et Daniel. Après un bon départ, Daniel a malheureusement perdu une place face à Esteban Ocon mais a réussi à le passer de manière fantastique à l'extérieur au premier virage après la relance et notre rythme était très bon, Max a réussi à suivre Lewis assez facilement dans ce Grand Prix à un arrêt. Vers la fin de course, il y a eu des cloques sur le pneu avant gauche de Max mais il a réussi à rejoindre Lewis."

"C'était malheureux de rattraper un retardataire dans le dernier tour qui a permis à Lewis de se détacher, sans quoi nous aurions pu avoir un final intéressant. Néanmoins, la performance de Max et Daniel a été fantastique, ils finissent deuxième et troisième à Suzuka et pour la première fois depuis le début de l'ère hybride, nos deux voitures finissent sur le podium lors de deux courses consécutives."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.