En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Dimanche 01 Octobre 2017

Boullier salue la 7e place très prometteuse de Vandoorne
Pour la deuxième fois de rang, Stoffel Vandoorne a terminé à la 7ème place en Grand Prix et sa performance à Sepang est nettement plus impressionnante que sa course de Singapour. Le pilote belge, désormais devant Fernando Alonso au championnat, a ravi Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren.

"Je veux rendre hommage à Stoffel Vandoorne" déclarait l'ingénieur français après la course. "Ce résultat a démontré l'étendue de ses efforts et de son application pour l'obtenir. Avant le départ, cette course ne semblait pas du tout facile, en particulier parce que nous savions que nous serions probablement à la merci de quelques voitures plus rapides qui partaient derrière nous. Donc nous pouvons être fiers de tout ce que nous avons réussi ce week-end, sur un circuit qui n'était pas le plus adapté à notre package."

Dans le même temps, victime d'un départ moyen et d'une stratégie erratique, Fernando Alonso a pris la 11ème place. Eric Boullier s'est donc montré compréhensif.

"Stoffel Vandoorne a bénéficié d'un bon départ et a eu l'opportunité de rouler sans encombre, mais la course de Fernando a été vraiment compromise au deuxième virage. Ce n'était pas de sa faute, il était coincé, et a perdu des places, puisqu'un accident est arrivé devant lui. En dépit de son pilotage solide, nous n'avons pu l'aider à progresser dans le peloton, où il s'est passé beaucoup d'incident."

Yusuke Hasegawa, le responsable du projet F1 chez Honda, est-il lui aussi surpris par la performance de son pilote belge ce dimanche?

"C'est un autre résultat positif pour l'équipe. Stoffel a maintenu son élan de Singapour et a ramené à la maison de précieux points, et le résultat est d'autant plus impressionnant si vous considérez que ce circuit est beaucoup exigeant en termes de puissance moteur. Je pense que nous avons pu prouver les progrès de notre voiture et de notre unité de puissance."

"Stoffel a pris un bon départ et a pu conserver sa position jusqu'à la fin de la course. Son rythme était très solide et il a maintenu un bon écart sur ses rivaux qui le chassaient. Il a fait un travail brillant ce week-end."

"Fernando a disputé aussi de bonnes batailles et a effectué de bons dépassements, et c'est dommage de le voir finir juste en dehors du Top 10."

"Dans l'ensemble, c'était un progrès convenable pour nous. Nous avons marqué des points sur un circuit potentiellement difficile. Notre fiabilité était aussi bonne tout au long du week-end, même avec des températures élevées. Maintenant, nous nous dirigeons vers Suzuka, notre Grand Prix à domicile, et j'espère que nous pourrons continuer sur notre élan, et offrir à nos fans une course formidable."
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli - Les pneus ont résisté mieux que prévu lors de la course
Le dernier Grand Prix de Malaisie est remporté par le pilote Red Bull Max Verstappen. Il s'élançait depuis la 2ème position sur la grille et ne s'arrêta qu'une fois pour basculer des pneumatiques super-tendres aux tendres.

Cette stratégie fut adoptée par tous les pilotes qui évoluaient aux avant-postes, à l'exception notable de Sebastian Vettel et de sa Ferrari qui, de la dernière place sur la grille, remontèrent au 4ème rang.

L'Allemand choisit de prendre le départ avec la gomme tendre pour tenter, et parvenir, à remonter dans la hiérarchie, et stoppa pour chausser les super-tendres dans le même tour que Verstappen qui opta lui pour les tendres. Vettel fut ainsi en mesure de profiter de la performance de ce mélange pour remonter au classement.

"Les essais libres ayant été interrompus par la météo et par un drapeau rouge, les teams devaient encore extrapoler le degré de dégradation sur les longs relais et ce fut exactement le challenge proposé aujourd'hui", reconnait Mario Isola, responsable de Pirelli F1.

"En fin de Grand Prix, les températures de piste étaient relativement fraîches pour le climat malaisien - autour de 40°C - et la dégradation fut de ce fait contenue avec les deux mélanges, offrant ainsi l'opportunité d'allonger les runs."

"Tous les pilotes évoluant aux avant-postes ayant opté pour un pit-stop et une combinaison super-tendres / tendres, l'un des faits marquants de cette course fut la charge de Vettel qui remonta du fond de grille grâce à une stratégie alternative grâce à laquelle il s'élança en pneumatiques tendres."

"Esteban Ocon, pour le compte de Force India, fut pour sa part dans l'obligation de s'arrêter très tôt en raison d'une crevaison provoquée par un contact avec un autre concurrent: il parvint cependant à rallier l'arrivée avec les seules gommes tendres en s'arrêtant dès le 3ème tour."
source: Nextgen-Auto.com

Renault se console avec la victoire de Red Bull
Cyril Abiteboul, Directeur général de Renault F1, a constaté les dégâts après la course du Grand Prix de Malaisie: aucun point pour les monoplaces de son équipe, ce qui éloigne Enstone de la 5ème place convoitée au Championnat des Constructeurs. D'autant plus que Williams a marqué 6 points aujourd'hui.

"L'équipe a connu un week-end difficile se concluant sur une mauvaise course. Nous l'avions vu venir dès vendredi et, à l'exception des qualifications, nous n'avons pas réussi à faire fonctionner la voiture de la même manière que sur les derniers rendez-vous."

"Nos deux voitures ayant effectué un très mauvais premier tour, nous étions sur la défensive et nous y sommes restés jusqu'à l'arrivée. Nous avons essayé d'être un peu plus agressifs sur la stratégie de Nico. Nous l'avons rapidement arrêté, mais cela n'a pas joué en notre faveur puisque nous sommes restés bloqués dans le trafic après son passage aux stands. Ses tentatives pour remonter ont accéléré la dégradation de ses pneumatiques et nous avons alors été contraints d'effectuer un second arrêt pour des raisons de sécurité."

"Jolyon avait un rythme similaire à celui de Nico avant ses deux tête-à-queue. Cela lui a fait perdre quelques positions et l'a finalement mené à un mauvais résultat. C'est la dernière fois que nous voulons voir cela et nous prendrons toutes les mesures nécessaires afin de mieux comprendre notre manque de performance ce week-end."

"Dans l'ensemble, nous connaissons les domaines sur lesquels nous devons travailler au cours des prochains jours, mais nous devons creuser un peu plus. Nous nous ressaisirons et nous reviendrons sur la bonne voie à Suzuka."

Renault avait toutefois des raisons de se réjouir: son moteur a remporté, à la régulière, le Grand Prix... dans la Red Bull de Max Verstappen.

"Je tiens à féliciter Red Bull Racing pour ce double podium. Toute l'équipe a effectué un bel effort en Malaisie et c'est formidable de voir notre équipe partenaire s'imposer!"
source: Nextgen-Auto.com

Pas de points pour Hülkenberg et Palmer à Sepang
Renault F1 a connu un Grand Prix de Malaisie difficile conclu par la seizième position de Nico Hülkenberg.

Nico partait du huitième rang avec des Pirelli Supertendres (rouge) avant d'effectuer rapidement un arrêt pour chausser de nouvelles gommes Tendres (jaunes). Il repassait en Supertendres lors d'un second passage aux stands nécessité par des raisons de sécurité

"C'était un dimanche très décevant qui a commencé par un départ loin d'être fantastique. Nous avons perdu quelques positions au premier virage et nous étions dès lors sur la défensive pour la suite. Il y a eu des moments difficiles, nous avons été bloqués dans le trafic et j'ai dû m'arrêter à deux reprises. J'ai pris de gros risques pour essayer de remonter et c'est dommage que nous n'ayons pas pu montrer la vitesse et le potentiel de la voiture. Nous essaierons de connaître une meilleure course dimanche prochain."

Après deux tête-à-queue en course, son équipier Jolyon Palmer a fait un peu mieux et s'est classé quinzième. Jolyon s'élançait depuis la douzième place avec un train de Supertendres avant d'accomplir un seul arrêt pour passer des Tendres neufs.

"Le début du Grand Prix n'était pas formidable. J'ai ensuite suivi Nico une bonne partie de la course avec quelques beaux dépassements. Après cela, la voiture m'a échappé. Je ne sais pas vraiment pourquoi. C'était surprenant et nous avons alors presque tout perdu. Allons de l'avant en nous projetant vers la semaine prochaine."
source: Nextgen-Auto.com

Sauber a un peu haussé le ton en course
17ème et 18ème de cette course malaisienne, Pascal Wehrlein et Marcus Ericsson n'avaient guère le matériel pour viser les points à Sepang, mais il y avait du mieux. L'Allemand a a affiché un meilleur visage que son coéquipier, sans pour autant pouvoir finir devant les Haas ou Pierre Gasly.

"Je suis assez satisfait de cette course aujourd'hui" confiait Pascal Wehrlein après l'arrivée. "Même si je ne suis pas satisfait du résultat final, j'ai pu maintenir un bon rythme tout le long, et j'ai pu batailler pour me faufiler dans le milieu du peloton, pendant une partie de la course. C'est une bonne étape. Maintenant je veux regarder les données et voir comment nous avons réalisé ces progrès. Notre objectif est de conserver ce bon travail pour les prochaines courses, afin d'obtenir des résultats plus satisfaisants."

"C'était une course assez pauvre pour moi aujourd'hui." regrette quant à lui Marcus Ericsson. "Mon rythme n'était pas assez bon et je ne sais pas encore pourquoi. Nous allons regarder les données pour en comprendre les raisons et pour s'assurer que je pourrai revenir plus fort pour la prochaine course au Japon."

Frédéric Vasseur relève lui aussi une amélioration du rythme de course, au moins chez Pascal Wehrlein. Mais c'est encore loin d'être suffisant.

"En termes de rythme, nous avons fait une bonne course aujourd'hui par rapport aux précédentes, même si nos positions finales ne le reflètent pas. Notre stratégie était aussi bonne, et nous avons pu rattraper des rivaux du milieu du peloton à un moment donné. La performance de Pascal était solide et constante et celle de Marcus était bonne aussi. Dans l'ensemble, c'est un signe positif pour nous qui montre que nous faisons du bon travail, et il faut continuer à pousser."
source: Nextgen-Auto.com

Une deuxième victoire aussi inattendue que méritée pour Verstappen
"Un Grand Prix gagné au mérite": tel était le message de Red Bull pour Max Verstappen pendant le tour de célébration à la radio. Au contraire de sa première victoire en Espagne (les deux Mercedes s'étaient télescopées au premier tour), l'an dernier, le Néerlandais a ici gagné pleinement à la régulière en battant Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo sans aucune contestation.

Tel était justement le souhait de Max Verstappen: gagner au mérite! Il était donc évidemment aux anges en conférence de presse.

"Toute la course s'est bien passée. Une fois que j'ai dépassé Lewis, je pouvais simplement me concentrer sur mon rythme et m'occuper de mes pneus. Et quand j'avais besoin d'accélérer, j'avais le rythme pour le faire. Donc c'était très plaisant. Je pense que c'est la première fois que j'ai une course comme cela dans ma carrière, et j'ai gagné! Donc, oui, c'était formidable. L'équilibre de la voiture était formidable dans le deuxième secteur."

"Je devais rester très concentré parce qu'à cause des retardataires, vous pouviez facilement perdre beaucoup de temps. J'ai presque été mis hors-couse au virage 1 quand j'ai dépassé deux retardataires mais à partir de là, oui, j'ai pu tout contrôler. Je suis très heureux bien sûr."

Le dépassement de Max Verstappen sur Lewis Hamilton, au 4ème tour, était à la fois autoritaire et propre. C'était sans doute un des grands tournants de ce dimanche.

"J'ai pris un bon élan à la sortie du dernier virage et ensuite j'ai choisi l'intérieur. Bien sûr je savais que Lewis avait beaucoup plus à perdre parce qu'il se bat pour le championnat, donc peut-être que j'ai pris un peu plus de risque pour cette raison, mais c'était ma seule chance. Il était un peu moins rapide pendant les premiers tours, donc j'ai utilisé l'énergie que j'avais."

Le Néerlandais a un peu souffert au niveau du cou ce week-end et la chaleur ambiante à Sepang ne rendait pas les conditions de course plus faciles. Pas de quoi l'empêcher de triompher!

"Vous vous fatiguez un peu en course, bien sûr. J'ai pensé un peu à lever le pied en course, si j'avais eu à forcer un peu plus en fin de course. C'était une course très difficile mais pendant tout le week-end, je ne me suis pas senti très bien, donc ça n'aide pas quand vous disputez le week-end le plus rude de la saison, mais heureusement, j'ai réussi à tenir donc c'était très bien."

La Red Bull était véloce, sur le sec, et qui plus est à Sepang, une piste qui compte pourtant deux grandes lignes droites. Est-ce que cela signifie que les monoplaces autrichiennes seront rapides sur tous les circuits désormais?

"Je l'espère. Je ne m'attendais pas à gagner ici et à être plus rapide que les Mercedes, mais je pense que notre rythme pendant tout le week-end était convenable. Bien sûr en qualifications, c'est un peu plus délicat pour nous d'être devant les Mercedes mais nous savons qu'en course, normalement, notre voiture est un peu plus solide et nous pouvons aussi assez bien préserver nos pneus, donc j'espère que c'est un avantage pour les prochaines courses."

"Mais il faut attendre pour le savoir. Lors de chaque week-end, vous devez bien régler la voiture. Nous étions vraiment rapides donc désormais nous devrions être rapides sur chaque piste, mais vous ne pouvez jamais en être à 100 % sûr."

A Sepang, la Red Bull était particulièrement à l'aise dans la deuxième portion du circuit. Or ce secteur ressemble beaucoup au circuit de Suzuka dans son entièreté... Pour autant, c'était la Ferrari qui était la voiture à battre, reconnaît Max Verstappen.

"Si vous regardez la performance de Sebastian, bien sûr, les Ferrari auraient été vraiment solides. C'est bien sûr un cadeau [l'abandon de Kimi Räikkönen avant le départ], cela fait un concurrent de moins, mais nous ne savons jamais à quel point il aurait été rapide en course."

Cette victoire met à un terme à une incroyable mauvaise série pour Max Verstappen. Il n'était plus monté sur le podium depuis la Chine et a depuis compté sept abandons...

"C'est une saison spectaculaire, bien sûr. Je suis très heureux de gagner cette course et j'espère qu'à partir de maintenant, tout ira bien. Je ne dis pas que nous allons gagner chaque course mais nous pouvons au moins marquer quelques bons points. Mais jusqu'à maintenant, c'était vraiment une saison à oublier."

Enfin, Max Verstappen peut-il comparer sa deuxième victoire en F1 à sa première en Catalogne?

"Non parce qu'en Espagne, nous n'avions définitivement pas le rythme pour gagner. Aujourd'hui, nous l'avons fait et j'ai vraiment dû me battre pour dépasser, et ensuite pour préserver les pneus, donc c'était pour moi un peu différent, et en fait, ça me laisse une meilleure impression."
source: Nextgen-Auto.com

Les deux Williams dans les points
Lance Stroll et Felipe Massa ont marqué des points aujourd'hui en Malaisie et c'est un résultat très important pour l'équipe Williams qui conforte de cette façon sa cinquième place dans le Championnat des Constructeurs.

"J'ai pris un départ fantastique, j'ai dépassé de nombreuses voitures", raconte Felipe Massa.

"J'ai donc été très déçu de l'accident dans le deuxième virage lorsque Ocon m'a poussé dehors. Cela m'a fait perdre plusieurs places et cela a endommagé mon fond plat. Je pense que j'aurais pu signer un meilleur résultat si cela ne m'était pas arrivé. C'est toutefois un résultat positif pour l'équipe, car nous avons marqué des points alors que Toro Rosso et Renault ne l'ont pas fait."

"Il a fait très chaud et je comprends maintenant de quoi tout le monde parlait à propos de cette course en Malaisie", commente Lance Stroll.

"Je suis très content de ce résultat, c'est fantastique de prendre le départ de la 13ème place pour finir à la 8ème. J'ai bataillé durant toute la course tout en ménageant mes pneus. Ces 8ème et 9ème places représentent un très bon résultat pour l'équipe."
source: Nextgen-Auto.com

Deux stratégies différentes mais zéro point pour Haas
Haas n'était pas dans le coup à Sepang. 12ème et 13ème à l'arrivée, Kevin Magnussen et Romain Grosjean n'ont jamais pu vraiment viser les points.

Avec sa stratégie en deux arrêts, le Français était très véloce en fin de course mais a fini dans les roues de son coéquipier.

"Je n'ai pas pris un départ formidable. Je pense que j'étais sur la partie mouillée de la piste. J'ai été poussé à l'extérieur au virage 4. Une voiture venait de l'intérieur et est soudainement partie à l'extérieur, donc j'ai dû aller au large pour l'éviter. J'étais dernier, et ensuite, que pouvez-vous vraiment faire de là? La voiture était assez difficile à conduire dès le début. Elle est revenue à la vie lors du dernier arrêt quand nous avons fait des modifications de réglages aérodynamiques. Je pense que nous n'avions pas les bons réglages ce week-end et c'est aussi de ma responsabilité. Nous pouvons beaucoup apprendre d'un tel week-end."

Kevin Magnussen s'est accroché avec Jolyon Palmer et le pilote britannique lui a concédé que l'incident était de sa faute.

"J'ai pris un départ convenable et j'ai gagné quelques positions au premier tour. J'essayais vraiment de tenir. Nous n'avions pas le rythme pour faire quelque chose aujourd'hui. C'était une longue course. J'ai parlé à Jolyon Palmer après la course. C'est toujours difficile de savoir ce qu'il s'est vraiment passé. Mais il m'a dit qu'il avait perdu l'arrière de sa voiture."

Gunther Steiner, le directeur de l'écurie, reconnaît que le rythme de son équipe en course avait été supérieur à celui des qualifications. "Si nous partons en meilleure position lors de la prochaine course, nous serons dans les points. Mais nous avons fait une bonne course aujourd'hui, tout le monde a fait du bon travail" assure-t-il.
source: Nextgen-Auto.com

Sainz faisait une bonne course avant son abandon
Carlos Sainz s'attendait à ce que cette course soit difficile pour lui, mais il était en bonne position pour marquer des points lorsqu'il fut contraint à l'abandon.

"J'ai abandonné à cause d'un problème sur mon groupe motopropulseur, probablement un souci électrique", explique Carlos Sainz.

"Ils sont en train d'investiguer afin de comprendre ce qui est arrivé. Nous faisions une belle course jusque là. Nous avions un bon rythme en pneus super tendres et nous ne nous y attendions pas. Nous avions la possibilité de dépasser les Renault et les McLaren qui avaient de vieux pneus. Nous avions la possibilité de marquer des points alors que nous ne l'espérions pas."

"Cette journée a donc été positive, car selon nos simulations, nous n'avions aucun espoir d'espérer marquer des points. Ce qui est dommage, c'est que Williams a marqué beaucoup de points et nous pas. La bonne nouvelle, c'est que la prochaine course aura lieu dimanche prochain et que nous pourrons récupérer", ajoute le pilote espagnol.
source: Nextgen-Auto.com

Lâché par son système de boisson, Gasly n'a commis aucune erreur
Pierre Gasly n'a commis aucune erreur pour son premier week-end en Grand Prix. Certes, sa Toro Rosso n'était pas vraiment compétitive et le Français n'était lui-même pas au mieux derrière le volant. Il a notamment lutté avec des Haas pendant une bonne partie de la course.

Le Français a trois excuses valables. Son système de boisson l'a abandonné dans la chaleur torride de Sepang, il n'avait pas encore un baquet pleinement adapté à son gabarit et surtout, il s'agissait de son premier Grand Prix! Sa 14ème place de la journée est donc tout à fait prometteuse.

"C'était bien, ce premier départ, il y avait beaucoup d'émotion" confiait Gasly à Canal + à l'arrivée. "J'ai essayé de faire du mieux possible, c'était un peu compliqué, surtout que nous n'avions pas le système de boisson dans la voiture: j'ai dû faire toute la course sans eau. La boisson fonctionnait mais je n'avais pas le tube dans la bouche! Peut-être que l'équipe a voulu rendre ma course plus difficile!"

"Je n'étais pas super à l'aise non plus, j'ai essayé de tout donner, de ne pas faire d'erreurs, pour aller jusqu'au bout et prendre de l'expérience. C'était bien de finir pour progresser. Je pense que cette course a été positive pour moi."

"Sur les drapeaux bleus, j'ai été un peu prudent, j'ai perdu un peu de temps sur Kevin Magnussen. C'est quelque chose à améliorer. Je vais regarder la course après ce week-end, pour voir ce que je peux améliorer pour Suzuka. Mais c'est très très beau d'être pilote de F1!"
source: Nextgen-Auto.com

Vandoorne est aux anges avec sa 7e place
Stoffel Vandoorne marque les points de la septième place après avoir dominé son équipier qui n'est pourtant pas le plus facile à battre. Le pilote belge affirme qu'il a bouclé aujourd'hui la plus belle course de F1 de sa carrière.

"Je peux vous le dire, c'est ma meilleure course depuis que je suis en F1", déclare Stoffel Vandoorne. "J'ai été compétitif depuis le début du week-end, je me sentais vraiment en confiance au volant de la voiture. Arès ma septième place en qualification, nous ne pensions pas que nous allions pouvoir nous maintenir à cette position, c'est donc un excellent résultat."

"J'ai pris un très bon départ. Nous savions que cela allait être difficile de garder les Force India et les Williams derrière nous, mais seuls Pérez m'a devancé. J'avais un très bon rythme. J'ai poussé à fond du début à la fin tout en essayant de ménager mes pneus. J'ai contrôlé l'écart avec Stroll jusqu'à la fin de la course. Je suis très content", ajoute le jeune pilote belge.
source: Nextgen-Auto.com

Perez a vécu la course la plus 'dure' de sa carrière, Ocon déçu
Lors de ce Grand Prix de Sepang, Force India a signé une nouvelle double arrivée dans les points. Cependant les sentiments dans l'équipe sont contrastés: Sergio Pérez a été le meilleur des autres avec une convaincante 6ème place, tandis qu'Esteban Ocon a enchaîné deux déconvenues (petit accrochage au départ et tête-à-queue).

Sergio Pérez a d'autant plus de mérite qu'un virus ne l'a pas abandonné depuis le début du week-end.

"C'était probablement la course la plus dure de ma carrière. J'ai eu peur de devoir laisser tomber ce week-end à un moment donné. C'est juste un résultat incroyable de parvenir à l'arrivée: il me manquait la volonté d'arriver au bout de ce week-end et je dois remercier les docteurs pour m'avoir aidé. Prendre un bon départ était la clef de ma course - dépasser Stoffel Vandoorne pendant les premiers tours aussi. Après cela, j'ai pu gérer ma course et il ne s'est pas passé beaucoup de choses. Nous avons pu prolonger le premier relais et bien gérer les pneus aussi. Il n'y a que Vettel à m'avoir mis la pression, mais ce n'était pas vraiment un combat. Nous avons marqué quelques points importants pour l'équipe et je suis heureux de revenir à la maison avec un bon résultat, après un week-end si difficile. J'espère être de nouveau en pleine forme au Japon."

La course de Suzuka a lieu dans une semaine seulement: est-ce que ce délai sera suffisant au Mexicain pour être à 100 % de sa forme?

Même s'il a fini dans les points, à la 10ème place, Esteban Ocon a trouvé sa course "décevante" et ne se sent pas vraiment "très heureux" puisqu'il partait tout de même de la 6ème place.

"Le contact au premier tour avec Massa a causé une crevaison, et ça a ruiné ma course. J'ai dû rentrer aux stands au deuxième tour et faire presque toute la course avec un seul train de tendres. Quand vous considérez l'état de mes pneus à la fin de la course, c'était bien de marquer un point... L'autre mauvais moment de ma course, c'est quand je dépassais Carlos Sainz, car il m'est rentré dedans. Je n'aurais pas dû me battre avec lui normalement, mais je n'étais pas dans ma position habituelle en raison de la crevaison. Je ne sais pas ce qu'il a fait, mais il a juste bloqué ses pneus, il est allé droit dans ma voiture, et m'a fait partir en tête-à-queue. Donc c'est une course à oublier pour moi parce que le rythme de la voiture était solide, et nous n'avons pu le maximiser."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso essayera de faire mieux au Japon
Fernando Alonso termine le Grand Prix de Malaisie à la 11ème place alors que son équipier Stoffel Vandoorne a marqué les points de la 7ème place. Fernando aurait aimé qu'il pleuve un peu, mais cette pluie n'est jamais arrivée.

"S'il avait plu un peu, cela m'aurait aidé, mais il n'a pas plu, la piste était totalement sèche. Dans le premier virage, j'ai eu du mal avec les Williams et cela m'a fait perdre du terrain par rapport aux pilotes de devant. Ensuite, je me suis toujours retrouvé dans du trafic", déclare Fernando Alonso.

"Pour tout vous dire, cela n'a pas été une très bonne course pour moi", poursuit l'Espagnol. "Nous verrons bien comment cela se passera au Japon, mais cela risque d'être assez délicat, car c'est un circuit qui favorise les moteurs puissants. Nous verrons bien si nous pourrons marquer des points lors de notre course à domicile. Je n'ai pas pu aider l'équipe à marquer des points aujourd'hui, mais au moins on en a marqué quelques-uns et j'espère que je pourrai en faire autant la prochaine fois."

A un certain moment de la course, Fernando Alonso s'est battu virilement avec Kevin Magnussen et après une action très chaude, Alonso a traité son collègue d'idiot à la radio. Mais il ne le pense plus, c'était dans le fu de l'action qu'il a pensé cela...

"Je n'ai rien à dire là-dessus. Kevin et moi, nous nous sommes touchés. C'est une action typique qui n'a profité à aucun de nous deux et cela arrive à tous les pilotes. Cela nous a coûté trois ou quatre secondes, mais ce sont des choses qui arrivent. Ce qui s'est passé avec Vettel? Je ne sais pas, je n'ai pas encore vu la course, mais j'ai essayé de ne pas gêner les deux pilotes (Ricciardo et Vettel qui lui prenait un tour)", conclut le champion espagnol.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton - Cette course a prouvé que nous n'avions pas la meilleure voiture
Lewis Hamilton n'était pas le plus rapide, loin de là, à Sepang, mais le pilote anglais a fait tout de même une bonne affaire en championnat en terminant 2ème. Il compte désormais 34 points d'avance sur Sebastian Vettel.

De quoi être heureux ce soir? Pas vraiment! Lewis Hamilton est inquiet au sujet de la compétitivité de sa monoplace...

"Etant donné que Vettel est parti dernier, ce n'est pas vraiment formidable pour être honnête. Nous aurions dû gagner aujourd'hui mais nous n'avions pas le rythme. Nous savions que nous n'avions pas la voiture la plus rapide en arrivant sur ce circuit. Nos données ont montré que Ferrari était 8 dixièmes plus rapide que nous, et Red Bull aussi, de 5 ou 6 dixièmes."

Lewis Hamilton est aussi revenu sur le dépassement de Max Verstappen - le moment où le Néerlandais a fait la différence, avec professionnalisme.

"Je ne pouvais pas vraiment faire grand-chose s'agissant du dépassement. J'ai vraiment dû prendre une décision quand Max se rapprochait. Je devais choisir de ne pas l'affronter ou de le laisser me percuter, parce que vous savez qu'il donne tout ce qu'il a, alors que j'avais tout à perdre. Je lui ai un peu facilité ce dépassement..."

La performance des Flèches d'Argent est désormais un motif d'inquiétude sérieux pour le triple Champion du monde.

"A la fin du second relais je commençais à être un peu mieux, mais la voiture avait toujours de gros problèmes dans certains virages et je pense que Max gérait juste son rythme. Je ne pense pas que nous avions le rythme."

"Il y a beaucoup de travail qui nous attend. Mais il n'y a rien que nous puissions faire, c'est ainsi qu'est la voiture. Les gens ont dit toute l'année que nous avions la meilleure voiture. C'est un fait: lors de certaines courses, la voiture s'est révélée être la meilleure mais dans l'ensemble, globalement, je pense qu'il est prouvé que nous n'avons pas la meilleure voiture."

"Nous avons fait un travail exceptionnel avec ce que nous avons. Il y a vraiment de gros problèmes que je ne peux vraiment vous expliquer, mais nous devons vraiment nous assurer de les rectifier pour les prochaines années, si nous voulons nous battre contre Ferrari et Red Bull, quand ils auront élevé leur niveau de jeu."

"Je ne sais pas ce qu'il va se passer pour les prochaines courses, si elles seront bonnes pour nous. Mais nous ferons tout notre possible pour rester devant."
source: Nextgen-Auto.com

Wolff n'est pas heureux du résultat final de Sepang
Mercedes n'a pas gagné à Sepang mais elle a fait encore une très bonne opération au Championnat des Pilotes et au Championnat des Constructeurs, suite à l'ensemble des déboires connus par Ferrari ce week-end.

Mais Toto Wolff n'avait pas la tête des bons jours à l'arrivée: sa W08 a été battue, à la régulière, par la RB13 de Max Verstappen.

"Je ne suis pas heureux. Vous ne pouvez pas voir ce résultat et dire simplement que nous avons marqué plus de points que Ferrari. Nous avons tellement perdu notre rythme ce week-end. Nous étions à trente secondes du rythme de Vettel, s'il était parti devant. Et même chose sur Max s'il avait continué à pousser."

L'Autrichien ne comprend pas. "Comment un voiture si rapide sur tant de circuits peut perdre autant de vitesse. Avec les pneus qui surchauffent à nouveau... À Singapour, nous étions vraiment bons sur le mouillé. Il nous faut garder notre calme et essayer d'analyser cela correctement."

Wolff estime qu'à la régulière, "nous aurions dû finir 5ème et 6ème aujourd'hui. Ce qui est inquiétant."

"Nous avons quelques jours avant Suzuka, un climat complètement différent, et nous en saurons plus à ce moment-là."

"Sur le papier, Suzuka devrait nous convenir. Il y avait encore des points d'interrogations concernant la Malaisie - nous aurions dû être plus rapide que nous l'avons été aujourd'hui - mais Suzuka devrait être plus notre tasse de thé."

"Une fois que j'aurai digéré cette course, je penserai alors aux 16 points que nous avons pris au détriment de Ferrari, mais pour l'instant, c'est encore douloureux."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - Battre Mercedes à la régulière, ce n'était pas attendu
Mercedes n'avait pas une grande confiance dans son rythme de course à Sepang mais, de là à se faire battre par Red Bull, il y a un pas que même Christian Horner n'aurait pas voulu franchir avant le départ.

Le directeur de l'équipe autrichienne constate toutefois que Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont réussi à dépasser et à se maintenir devant les Mercedes.

"Battre Mercedes à la régulière était au-delà de nos attentes", lance Horner avec le sourire.

"Je pensais déjà que nous avions une voiture géniale, mais je ne pensais pas qu'elle allait devenir géniale à ce point."

"Max a eu tellement de malchance cette année, et la course qu'il a réalisée aujourd'hui était absolument souveraine. Une course contrôlée de manière brillante."

Horner ajoute que Verstappen ne s'est pas laissé gagner par la frustration ces derniers temps.

"Il l'a souvent exprimé mais il n'a pas laissé atteindre ces problèmes sur son mental. Je suis tellement content pour lui parce que la dernière fois qu'il s'était retrouvé sur le podium, c'était en avril. C'est exactement le coup de boost dont il avait besoin."
source: Nextgen-Auto.com

Vettel - La 4e place avant sa rencontre avec Stroll
Sebastian Vettel était sur la dernière ligne de la grille de départ à Sepang et il est remonté jusqu'à la quatrième place. Lewis Hamilton étant deuxième Vettel limite bien les dégâts.

Mais après cette superbe course, Sebastian Vettel s'est laissé piéger dans le "tour d'honneur" en s'accrochant avec Lance Stroll. La FIA a examiné cet accident et a décidé que les torts étaient partagés. Il n'y aura donc aucune action. Mais le train arrière de la Ferrari a souffert et ce ne sera peut-être pas sans conséquence...

"J'étais sur la trajectoire extérieure pour ramasser de la gomme et je crois que Lance ne regardait pas autour de lui et voulait probablement faire la même chose que moi", explique Sebastian Vettel.

"J'étais déjà à l'extérieur et nous nous sommes touchés. C'était parfaitement évitable. Je crois qu'il n'a tout simplement pas regardé dans ses rétroviseurs."

"Je ne sais pas si ma boîte de vitesses est touchée, mais il n'est pas impossible que je reçoive une pénalité au Japon. Je suis sûr que nous allons trouver une solution. Ce n'est pas de ma faute si quelqu'un décide d'aller ramasser de la gomme et touche ma voiture", poursuit-il.

Et la course?

"Nous avions une très bonne voiture. Si j'avais pris le départ depuis le haut de la grille, je pense que j'aurais pu gagner. Bien sûr, cela n'est pas arrivé aujourd'hui. Nous avions la voiture la plus rapide aujourd'hui, mais nous avons pris le départ depuis la dernière place", conclut Sebastian Vettel.

Et que pense Lance Stroll de cet accident après l'arrivée de la course?

"J'étais dans le tour pour rentrer au stand et je roulais très doucement. Je m'en tire juste avec une crevaison, lui il était sur trois roues. Je pense que nous allons nous expliquer devant les commissaires (pas d'action finalement, ndlr). Ce fut un accident très étrange. La course était terminée et il n'y avait donc aucune mauvaise intention de ma part ou de la sienne", raconte le Canadien.

"Je suis heureux de ces 4 points, j'ai fait une belle course et Felipe aussi."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas termine à presque une minute du vainqueur
Valtteri Bottas n'était clairement pas dans le coup lors de ce Grand Prix de Malaisie.

Le pilote Mercedes a fini à près d'une minute du vainqueur, Max Verstappen, et très loin de son équipier. Il a même été rattrapé et dépassé par Sebastian Vettel, parti dernier!

Le Finlandais n'est donc pas heureux de sa 5ème place finale, évidemment.

"Ce n'était vraiment pas le week-end que j'attendais, que nous attendions, en venant ici. Nous aurions pu être très forts mais nous avons souffert dès le vendredi en termes de rythme de course. La victoire de Max le prouve, nous manquions de performance", déclare Bottas.

"Nous avons eu du mal, collectivement, à trouver de bons réglages pour ces conditions. Pour moi, je pense que l'histoire est différente. Je pense vraiment que le nouveau pack aéro m'a défavorisé. Mais il va falloir enquêter."

"Je ne suis clairement pas eu mieux en ce moment, pas le plus en confiance..."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo, sur le podium, s'est senti un peu seul
Daniel Ricciardo termine 3ème sur le podium du Grand Prix de Malaisie.

Le pilote Red Bull a toutefois eu une course assez solitaire à part lors des premiers et des derniers tours.

"Sur le départ, on aurait dit que Mercedes avait des soucis. J'ai essayé de passer Bottas le plus rapidement possible, mais il s'est bien défendu. J'ai réussi à le passer après quelques tours. Ensuite j'étais tout seul!"

"Vettel est arrivé très vite sur moi à la fin et j'ai pensé qu'il allait y avoir un duel avec lui, mais il n'a lancé qu'une seule grande attaque et nous avons été en mesure de nous défendre."

Ricciardo est content de sa journée et de ce nouveau podium.

"Je pense que cela a été pour ma part une course plutôt calme, mais il faisait chaud et c'était éprouvant physiquement, donc c'est génial de décrocher un podium. Mes félicitations à Max, il a piloté magnifiquement durant tout le week-end. Ce fut une bonne course pour notre équipe."
source: Nextgen-Auto.com

Räikkönen n'en veut à personne pour avoir abandonné avant le départ
Kimi Räikkönen était en première ligne sur la grille de départ du Grand Prix de Malaisie, mais ce départ, Kimi Räikkönen n'a pas pu le prendre...

La Scuderia Ferrari a en effet identifié un gros souci sur son groupe motopropulseur et la monoplace du Finlandais a été poussée dans son stand avant le départ du tour de formation. Le Finlandais abandonnera quelques minutes plus tard sans avoir eu l'occasion de faire le moindre mètre en course.

"Je ne sais pas exactement ce qui m'est arrivé", explique Kimi Räikkönen. "Il s'agit très probablement d'un problème assez grave. C'est vraiment très pénible de quitter la course de cette façon, car nous avions une voiture très compétitive et nous étions en mesure de signer un très bon résultat. Il est impossible de dire si la victoire était à notre portée, mais nous avions une voiture très forte comme l'a démontré Sebastian."

"C'est la première fois qu'une telle chose m'arrive, mais nous savons tous que cela peut arriver. Je n'en veux à personne. Nous allons analyser toutes les données afin de comprendre ce qui est arrivé, car les deux voitures de l'équipe ont été frappée par le même mal et nous ne l'avons pas encore identifié", ajoute le champion finlandais.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton - Max a été fantastique aujourd'hui
Lewis Hamilton et sa Mercedes n'ont rien pu faire en termes de rythme de course face à Max Verstappen et sa Red Bull, aujourd'hui en Malaisie.

Mais le Britannique limite bien mieux les dégâts que Valtteri Bottas en terminant 2ème et en prenant 6 points de plus à Sebastian Vettel au championnat.

"Toutes mes félicitations à Max et bon anniversaire, il a réalisé un travail fantastique aujourd'hui", commente Hamilton sur le podium. "La course a été difficile, ils ont visiblement pris le dessus sur nous aujourd'hui."

C'était le dernier Grand Prix en Malaisie.

"Il n'y a jamais eu autant de public. C'est dommage. Parce que nous adorons piloter sur cette piste. C'est le circuit sur lequel il est le plus difficile de piloter donc c'est génial de finir avec une belle course comme ça."

Hamilton n'est pas trop déçu d'avoir laissé la victoire.

"Je me sens bien, mais je pense que nous avons du travail à faire avec la voiture. Nous n'avons manifestement pas eu le rythme ce week-end, donc il y a encore du travail à réaliser, il y a encore des courses à disputer. Il y en a que l'on peut remporter mais il nous faut continuer à pousser."
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen - Quel beau cadeau d'anniversaire!
Max Verstappen a remporté aujourd'hui, pour ses 20 ans... et un jour, son deuxième Grand Prix en F1.

Cette fois, il s'est imposé à la régulière sans profiter d'un accrochage comme en Espagne en 2016.

Le Hollandais était donc ravi à l'arrivée.

"La voiture s'est bien comportée dès le départ et j'ai vu après quelques tours que Lewis se démenait avec la motricité. J'ai utilisé ma batterie du mieux que je pouvais et bien sûr, il a plus à perdre que moi dans le championnat, donc je l'ai passé au virage numéro 1 et j'ai pu faire ma propre course", explique-t-il.

"Quel beau cadeau d'anniversaire! La voiture a été incroyable, j'ai pu accélérer autant que je pouvais. C'était une course à la fois très difficile et incroyable à remporter."
source: Nextgen-Auto.com

GP de Malaisie - Course
Max Verstappen (Red Bull) a décroché sa seconde victoire en F1 en remportant le GP de Malaisie, devenant le cinquième vainqueur de la saison.

Débarrassé de Kimi Räikkönen (Ferrari) victime d'un problème moteur avant même le départ, le Néerlandais a cédé en début de course face à Lewis Hamilton (Mercedes), mais son meilleur rythme en pneus super tendres lui a permis de reprendre l'avantage pour monter sur le podium pour la seconde fois cette saison après le Grand Prix de Chine à Shanghai alors qu'il a souffert de sept abandons cette année.

Lewis Hamilton a donc dû se contenter de la deuxième place, mais le leader du championnat augmente encore de six points son avance sur Sebastian Vettel (Ferrari). Le quadruple Champion du monde, parti dernier, est remonté au quatrième rang et a tenté une attaque sur Daniel Ricciardo (Red Bull) sans parvenir à dépasser l'Australien qui complète le podium.

L'Allemand accuse 36 unités de retard sur le pilote Mercedes à cinq courses de la fin de la saison. Sa Ferrari n'a pas pu rentrer au garage suite à un contact avec Lance Stroll (Williams) après l'arrivée. Les commissaires enquêtent sur l'incident.

Valtteri Bottas (Mercedes) complète le top cinq devant Sergio Pérez (Force India) et Stoffel Vandoorne (McLaren) qui précède les Williams de Lance Stroll et Felipe Massa. Esteban Ocon (Force India) a complété le top dix après avoir perdu plusieurs positions suite à un tête-à-queue consécutif à un contact avec Carlos Sainz (Toro Rosso) qui a suivi un premier choc au départ après avoir été pris en sandwich. Kevin Magnussen (Haas) se classe 12ème entre Fernando Alonso (McLaren) et son coéquipier Romain Grosjean.

Pour son premier Grand Prix, Pierre Gasly (Toro Rosso) a terminé au 14ème rang après s'être élancé de la 15ème place. Le Français devance les Renault de Jolyon Palmer et Nico Hülkenberg et les Sauber de Pascal Wehrlein et Marcus Ericsson. Carlos Sainz a abandonné suite à un problème mécanique alors qu'il évoluait dans les points. (voir les résultats et le résumé)
source: AUTOhebdo.fr

Marko va rendre une longue visite à Honda cette semaine
Le consultant de Red Bull pour le sport automobile, Helmut Marko, rendra une longue visite à Honda, au Japon, après ce Grand Prix de Malaisie.

Avant de se rendre à Suzuka, pour la course qui se disputera dès dimanche prochain, l'Autrichien veut voir comment les projets du motoriste japonais avancent pour 2018 pour Toro Rosso, la petite équipe de Red Bull. Il devrait passer deux jours avec Honda F1.

"Si Honda ne fait pas de progrès significatif l'an prochain, ils ne le feront jamais", avance l'ancien pilote de F1, Christian Danner.

Mais Marko se veut optimiste.

"Ce que nous savons de Honda est que les choses progressent bien. Les ressources financières et techniques sont là et leur ambition est grande pour prendre un nouveau départ l'an prochain."

Une source chez Honda a confirmé que l'ensemble du budget dédié au sponsoring de McLaren sera réinjecté dans le programme du moteur.

"Cela fait 50% de budget de développement en plus", dit-il.

Marko va se rendre régulièrement à Sakura, à l'usine moteur de Honda: les progrès des Japonais permettront une éventuelle signature de fourniture de Red Bull Racing pour 2019 et 2020.
source: Nextgen-Auto.com

Wolff préoccupé par la baisse de régime de Bottas
Toto Wolff reconnaît être "préoccupé" de la baisse des performances de Valtteri Bottas.

Jusqu'à récemment, les résultats livrés par le Finlandais donnaient entière satisfaction, alors que c'est sa première saison au sein de Mercedes et qu'il doit faire face à un coéquipier qui lui tient la dragée haute, en la personne de Lewis Hamilton.

D'ailleurs, grâce à cela, Bottas a été reconduit pour la saison 2018.

Mais depuis les dernières courses, les performances du pilote de 28 ans ont commencé à faiblir, et le problème ne s'est pas amélioré durant ce week-end en Malaisie.

"Bien sûr que je suis préoccupé, parce que je veux que Valtteri réussisse - comme tout le monde dans l'équipe", déclare le directeur de Mercedes F1.

"Durant les 3 dernières courses, nous avons vu des moments où il est vraiment compétitif... toutefois, la voiture est pas mal compliquée à piloter et ce n'est pas simple de trouver la meilleure adhérence avec les pneus."

L'Autrichien s'attend à ce que le Finlandais retrouve rapidement son ancien niveau de performance.

"Son intelligence et ses compétences sont suffisantes pour qu'il arrive à reconstituer le puzzle. Nous avons encore beaucoup de courses à disputer avec Valtteri pour résoudre ce problème. Nous avons de très bons pilotes, qui sont capables de se sortir des situations difficiles, donc je n'ai aucun doute sur le fait que Valtteri soit en mesure de le faire."
source: Nextgen-Auto.com

Pérez n'est pas au top de sa forme
Sergio Pérez a dû être réhydraté par perfusion après les qualifications en Malaisie.

Le Mexicain a déclaré souffrir d'une grippe intestinale, ce qui va compliquer sa tâche en course.

"C'est probablement le plus mauvais endroit pour ne pas se sentir à 100% de sa forme", confie le pilote Force India.

En s'entretenant avec Pérez, les journalistes ont remarqué qu'il avait un pansement dans le creux de son avant bras.

"J'ai dû remplacer tous les fluides que j'ai perdus. J'ai beaucoup souffert en qualifications et c'est la course la plus difficile au calendrier, donc cela va être compliqué pour moi."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes et Marko ne voient pas Vettel baisser les bras
Mercedes ne s'attend pas à voir Sebastian Vettel abdiquer facilement pour le titre de Champion du monde 2017, même si l'Allemand risque de devoir concéder une nouvelle fois beaucoup de points aujourd'hui.

Le quadruple Champion du monde va partir dernier sur la grille de Sepang, à cause d'un problème de moteur hier.

"Peut-être qu'il va avoir de la chance avec la météo. Qu'il fera les bons changements de pneus. Il peut avoir de la chance avec la voiture de sécurité. Il ne faut jamais enterrer Vettel", déclare Helmut Marko, son ancien patron chez Red Bull.

"Sa force mentale est très impressionnante. Il doit évidemment espérer de la chance pour la course, il peut finir entre 3ème et 5ème à la régulière. Ce serait déjà une très bonne limitation des dégâts."

Toto Wolff, le directeur de Mercedes, admet "avoir de la compréhension pour ce que vivent Vettel et Ferrari. Nous sommes aussi passés par là. Lewis avait perdu un moteur ici l'an dernier, en tête de la course. Ou en Hongrie en 2014. Tous les fans veulent une bataille pour le titre qui va jusqu'au bout. Ils ne vont pas lâcher. Ils se battront jusqu'au bout. Ici et après."

Niki Lauda conclut: "un sportif comme Sebastian n'abdique jamais. Jamais."
source: Nextgen-Auto.com

Ferrari change de nouveau le moteur de Vettel
Ferrari a travaillé dur pour identifier la panne sur le nouveau moteur de Sebastian Vettel, qui a privé l'Allemand de signer le moindre tour chrono lors des qualifications hier à Sepang.

Vettel a eu raison dans son analyse en disant à la radio que c'était comme s'il n'avait pas de turbo. L'air compressé par ce dernier n'arrivait pas correctement au moteur thermique à cause d'un collecteur défectueux.

Comme l'a suggéré le porte-parole de Ferrari hier, juste après la séance, Vettel n'a rien à perdre puisqu'il partira dernier de toute façon. C'est presque l'intégralité du moteur qui a été changé pour la course, ce qui lui procure 20 places de pénalité qui ne changent rien.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.