En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 14 Septembre 2017

Stroll adore les circuits urbains, sa Williams moins
Lance Stroll reste sur une note très positive en étant devenu à Monza le plus jeune pilote à s'élancer de la première ligne d'un Grand Prix et en terminant la course à une probante septième place, après ce qui a été un week-end très positif.

"C'était un très bon week-end, le samedi a été le grand moment je dirais" se souvient le Canadien. "J'ai eu une bonne occasion sous la pluie, nous avons sortie ce résultat et j'ai pris beaucoup de plaisir. Je ne pense pas que la septième place le dimanche était le meilleur résultat possible, je pense que la cinquième place était jouable vu notre rythme. Malheureusement, j'ai été serré par Lewis au départ et Esteban a réussi à me dépasser."

"L'arrêt aux stands a duré 4.4s et j'aurais dû ressortir devant Esteban, ou tout du moins pouvoir tenter de le dépasser, côte à côte, et j'ai finalement perdu une place face à Kimi. J'ai perdu beaucoup de temps en étant coincé derrière Esteban durant toute la course mais encore une fois, c'est la course et l'adversité en fait partie. Cela reste un très bon résultat et si nous pouvions continuer à en signer de ce genre-là jusqu'à la fin de l'année, nous serions heureux."

Stroll est conscient que Singapour pourrait être plus difficile pour Williams dont le châssis n'est pas un foudre de guerre, mais le Canadien espère compenser par le fait qu'il apprécie grandement les circuits urbains, un type de piste sur lequel il a signé son premier podium en carrière.

"C'est une combinaison de pilotage, de ressenti et de performance de la voiture. Je ne connais pas Singapour, c'est différent partout mais généralement, j'aime les circuits urbains comme ça a été le cas à Monaco et Bakou. C'est amusant mais il y a des conséquences à la moindre erreur et je pense que c'est ce qui les rend encore plus amusants. C'est frustrant quand on percute le mur mais j'aime ce que provoque cette proximité des murs et le rythme qu'il faut prendre sur de tels circuits."

"J'espère que la voiture sera compétitive ce week-end, je sais que ce n'est pas exactement notre genre de circuits, nous avons vu tout au long de la saison que les petits appuis et les longues lignes droites sont notre force tandis que les circuits à hauts appuis ne nous ont pas aidé. Je suis positif quant au fait que nous trouverons des solutions."

L'autre particularité du Grand Prix de Singapour est qu'il se dispute de nuit, même si Stroll n'en a pas encore beaucoup d'expérience: "Ma seule expérience de nuit était à Bahreïn et je n'ai pas fait beaucoup de tours lors de ce Grand Prix. Cela devrait être joli à voir et ça a l'air de plaire à tout le monde donc j'ai hâte de découvrir cela."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas est ravi de son nouveau contrat mais n'était pas inquiet
Valtteri Bottas a enfin eu sa prolongation de contrat après un début de saison très réussi et sait désormais qu'il pilotera pour Mercedes en 2018, même s'il ne sait pas de quoi son avenir sera fait par la suite. Bien qu'il soit ravi de cette confirmation, le Finlandais avoue qu'il ne s'est pas mis la pression à ce sujet.

"C'est évidemment super de savoir où je courrai l'an prochain" " précise-t-il. "C'est un bon sentiment, c'est mieux que de ne pas savoir ou de ne pas avoir d'informations. Cependant, il n'y a eu aucun moment dans la saison où j'ai paniqué à ce sujet. La saison a bien débuté, nous avons eu de bons résultats et à aucun moment l'équipe ne m'a donné l'impression de chercher ailleurs."

Mercedes n'a donc pas souhaité prolonger son contrat pour plus d'un an et pour le moment, le contrat de ses deux pilotes se termine fin 2018. Celui de Bottas dépend en partie de celui de Hamilton, mais également de la situation sur le marché des transferts.

"Je suis heureux de cela. Je comprends toujours la vision de l'équipe sur les choses et elle souhaite garder des options ouvertes pour l'avenir. Je comprends cela à 100% et j'en suis heureux. C'est mieux que le contrat qu'était le mien au départ. C'est comme avant ma carrière en F1, tout dépend de moi. Si je suis performant, il n'y aura aucun problème et nous pourrons avoir un avenir plus long ensemble."

"Je crois en moi, je crois que je continuerai à me développer en tant que pilote et à devenir meilleur. Si je continue à être à 100% à chaque course et que je fais des progrès, j'ai confiance en l'avenir, donc ça dépend de moi. Cette saison déjà, on m'avait donné une saison pour gagner la chance d'en faire une deuxième et ça me donne confiance."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo vise sa 2e victoire de l'année ce week-end
Daniel Ricciardo n'espère rien de moins que de jouer la victoire ce week-end, à Singapour.

Sur un circuit urbain et plus lent que les précédents, sa Red Bull RB13 devrait être bien plus à l'aise.

A Bakou, l'Australien l'avait emporté en profitant des problèmes de Lewis Hamilton et de Sebastian Vettel. Mais à Singapour, il compte bien jouer les premiers rôles à la régulière.

"Nous voulons gagner, nous voulons plus de victoires", lance Ricciardo.

"Nous avons déjà eu de la chance d'avoir signé une victoire cette année mais je crois que nous pouvons en gagner une autre, ici. Il faut commencer à viser de plus en plus de premières places pour commencer à penser au titre à moyen terme."

"C'est, finalement, ce que nous souhaitons. Et nous allons dans la bonne direction. Si je pense à Melbourne aujourd'hui, j'ai l'impression d'être déjà dans une autre saison. Nous avons déjà changé de ligue. Les progrès ont donc été bons."

"Il faut continuer ainsi jusqu'à Abu Dhabi, travailler encore et encore pour améliorer la voiture. Cela nous servira pour cet hiver, pour la prochaine voiture, afin de partir du bon pied lors de la saison 2018."
source: Nextgen-Auto.com

'We are coming', promet Vettel aux Tifosi
Ferrari n'a pas montré son vrai visage à Monza: telle était en tout cas l'assertion de Sebastian Vettel devant les Tifosi il y a deux semaines.

Dans la lignée de ses propos de Monza, le pilote de la Scuderia est apparu calme et confiant devant la presse ce jeudi, à Singapour.

"Je pense que Monza était sympathique grâce à son podium. Mais nous n'étions pas sur la plus haute marche, donc ce n'était pas sympathique non plus. J'ai une bonne confiance dans l'équipe et je sais qu'il y a beaucoup de bonnes choses qui vont arriver, donc je dirais, simplement, 'We are coming!'."

"Je n'étais pas furieux du tout à Monza, c'était formidable d'être sur le podium et de pouvoir ressentir la passion des fans. Après les qualifications du samedi, je pense que je suis bien revenu et étant donné notre rythme dimanche, je ne pense pas que nous aurions pu mieux faire."

"Naturellement, si vous courez à l'avant, à domicile, devant vos fans, vous voulez gagner, et nous n'avons pas gagné, donc nous avons quelques bonnes raisons d'être un peu fâchés. Mais dans l'ensemble, je pense que nous devons aussi être honnêtes: cette saison a très bonne pour le moment, donc je pense qu'il y a beaucoup plus d'aspects positifs que négatifs."

A Singapour, l'Allemand est le favori du week-end et pourrait ainsi reprendre la tête au Championnat des Pilotes.
source: Nextgen-Auto.com

Un dimanche difficile mais un samedi conquérant pour Hamilton à Singapour?
Comme à Monaco et à Budapest, Mercedes sera-t-elle dominée par Ferrari et inquiétée par les Red Bull sur un circuit lent et sinueux? Lewis Hamilton est bien conscient que Mercedes ne pourra dominer autant qu'à Monza, mais demeure confiant dans les possibilités de sa voiture. Toto Wolff indiquait d'ailleurs hier que Mercedes avait grandement progressé depuis Budapest dans les circuits plus lents...

La Mercedes est toujours plus rapide le samedi que le dimanche et Lewis Hamilton compte bien s'appuyer sur cet avantage peut-être décisif.

"Peut-être que nous n'avons pas le meilleur package ce week-end, mais nous avons toujours une voiture formidable. Nous pouvons toujours être dans la mêlée. Nous pouvons toujours adopter des stratégies potentiellement meilleures. Peut-être que sur un seul tour, en qualifications, nous aurons un scénario meilleur pour nous, ce qui est important ici. Il est difficile de dépasser, exécuter le tour parfait en qualifications sera l'une des clefs."

"Red Bull sera rapide. On sait que ce ne sera pas le meilleur week-end pour nous. Mais j'aborde cette course dans un état d'esprit positif."

"Mais c'est un circuit très difficile, il faut avoir les bons réglages, avoir le bon timing, comprendre les pneus... Donc le temps passé en piste sera très important."

A Singapour, circuit où il est malaisé, mais pas impossible, de doubler, la pole position sera de grande valeur. Le maître de l'exercice, Lewis Hamilton, scellera-t-il sa victoire dès le samedi?
source: Nextgen-Auto.com

Massa - Si Williams veut me garder, qu'elle le prouve
Il y a quelques mois, Felipe Massa semblait encore le grand favori à sa propre succession pour conserver un baquet chez Williams. De l'eau a coulé sous les ponts depuis. L'écurie de Grove a fait une proposition de contrat à Fernando Alonso et observe de près Sergio Pérez ou Robert Kubica.

Le Brésilien, qui pourrait connaître une deuxième retraite, cette fois-ci non désirée, répète qu'il veut prolonger l'aventure chez Williams l'an prochain. Mais il y pose désormais des conditions, en demandant des preuves d'amour à Williams. Une manière de faire monter les enchères?

"Bien sûr, je suis intéressé pour rester, si je pense que l'environnement est bon autour de moi pour me permettre de rester: l'écurie, les plans de l'écurie, ses idées pour l'an prochain..."

"Et l'équipe doit montrer qu'elle veut me garder. Si je vois cela, peut-être que je resterai. Si je ne vois pas cela, je ne resterai pas."

Felipe Massa est-il cependant en position de poser des conditions à Williams? Le marché des transferts n'offre que peu de solutions alternatives pour lui...

Du côté de Williams aussi, peu d'options sont disponibles pour remplacer Massa. "C'est ce que je pense aussi, je me sens exactement dans la même position [que mon écurie sur le marché des transferts]" reconnait l'ancien pilote Ferrari.

"Comme je l'ai dit, je veux tout ce qui me permette d'être dans une situation correcte."
source: Nextgen-Auto.com

Sainz - Si l'on parle autant de moi, c'est bon signe pour ma carrière
Carlos Sainz est évidemment au centre des attentions dans le paddock de Singapour. L'officialisation de son transfert de Toro Rosso à Renault pourrait avoir lieu aujourd'hui ou plus vraisemblablement demain.

Demeure encore une incertitude néanmoins: Jolyon Palmer pourra-t-il finir la saison au sein de l'écurie tricolore ou sera-t-il remplacé par Carlos Sainz dès la Malaisie?

Fidèle à sa politique depuis plusieurs jours, l'Espagnol refuse de commenter directement ces rumeurs. Il y voit quoi qu'il en soit un signe positif: cela montre que sa cote dans le paddock grimpe.

"Je l'ai toujours dit: s'il y a des rumeurs autour de vous, cela signifie simplement que vous faites du bon travail, que des gens vous désirent. Donc pour moi, bien sûr, c'est une bonne chose."

"Cela ne me distrait pas, pour être honnête: pour le moment, je sais que je cours pour Toro Rosso à Singapour et je me préparerai comme je l'ai toujours fait."

Fermement recadré par Red Bull en juin après avoir exprimé ses envies d'ailleurs, Carlos Sainz a visiblement compris la leçon et manie désormais la langue de bois avec une prudence de Sioux.

"Je ne prête pas beaucoup d'attention à toutes ces affaires en cours autour de moi. Je m'appuie simplement sur l'équipe autour de moi et sur le groupe de gens qui m'entourent. Je pourrai m'inquiéter de ce qu'il va m'arriver, ou du timing [du mon transfert] quand tout sera clair pour moi. Alors je pourrai simplement me concentrer sur moi-même."

"Mes ambitions, je pense que je les ai formulées très clairement par le passé: c'est d'essayer d'être Champion du monde. Et peu importe le chemin pour y arriver: je prendrai le chemin le plus court. Pour le moment, ma carrière repose sur Red Bull et je leur fais entièrement confiance pour mon futur. Depuis juin [Sainz a été recadré pour avoir fait part de ses velléités de départ], il est clair que je vais simplement attendre et voir ce que Red Bull va décider pour moi."
source: Nextgen-Auto.com

Räikkönen - Nous ne sommes pas les favoris
Kimi Räikkönen n'a pas voulu soutenir, aujourd'hui à Singapour, que Ferrari avait le statut de favori pour cette course.

Après les bonnes performances de la Scuderia à Monaco et en Hongrie, tout le monde ou presque place la SF70H devant la Mercedes W08. Sur le papier en tout cas.

Mais le Finlandais, toujours aussi prudent, n'est évidemment pas du même avis.

"Ce n'est pas dans notre état d'esprit. C'est tout le temps la même histoire, tout le temps les mêmes discussions, avant chaque week-end de course: vous pensez toujours qu'une équipe est favorite et vous avez des surprises. Cela ne garantit rien donc cela ne change rien pour nous", confie Räikkönen.

"Ce qui compte c'est juste le résultat de dimanche, à la fin de la course, lorsque tout le monde a passé la ligne d'arrivée. Mais bon, d'ici à dimanche après-midi, vous avez le temps de raconter des histoires. Ce qui nous intéresse, nous, c'est le travail. Pas les spéculations."
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull Honda? Ca ne stresse pas Verstappen!
Max Verstappen ne semble pas stressé à l'idée que Renault F1 aurait annoncé à Red Bull la fin de leur collaboration à la fin de la saison 2018, ce qui pousserait l'équipe autrichienne dans le camp de Honda.

Avec l'annonce attendue d'une association entre Toro Rosso et Honda en 2018, cette nouvelle n'est pas surprenante. Mais elle pourrait être inquiétante pour les pilotes Red Bull, si les Japonais ne font pas de très sérieux progrès l'an prochain.

"Ca ne me stresse pas vraiment. Je suis même plutôt relax concernant mon avenir", confie le Hollandais à Singapour.

"Peut-être que nous aurons un Honda, mais ce sera en 2019, si... De toute façon je ne suis pas celui qui prend la décision."

"On ne sait jamais, peut-être que Honda pourra devenir très compétitif l'an prochain avec leur nouveau moteur. Mais je ne sais pas ce qui a été décidé pour l'avenir. Ce que je sais c'est que je piloterai une Red Bull Renault l'an prochain. Ensuite, nous verrons bien."

Verstappen a déjà clairement indiqué son objectif pour 2018: se battre pour le titre. Voilà qui met de la pression sur son équipe, si elle souhaite le conserver.

"C'est ce que je veux et, avec un peu de chance, nous aurons l'an prochain une voiture capable de jouer le titre."
source: Nextgen-Auto.com

Prost - Un scandale que Buemi ne soit plus en Formule 1
Alain Prost, le quadruple Champion du monde de Formule 1, continue à penser que l'absence de Sébastien Buemi sur les grilles de départ de la catégorie reine est "un scandale."

Depuis qu'il a perdu son baquet chez Toro Rosso, le Suisse aujourd'hui âgé de 28 ans a trouvé refuge en Endurance et en Formule E. Il continue à être pilote de développement pour Red Bull, et a récemment participé aux essais de Red Bull avec Pirelli au Paul Ricard (en juillet).

"C'est un scandale que Buemi ne soit plus en Formule 1", lance le Français.

"Il est toujours l'un des pilotes les plus rapides au monde."

Buemi continue à faire le bonheur de Renault en Formule E... mais il n'a pas été considéré pour épauler Nico Hülkenberg chez Renault F1 en 2018 puisque Carlos Sainz devrait bientôt être officialisé.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton veut une bonne voiture pour Alonso
Lors de la conférence de presse de la FIA du jour, à Singapour, Lewis Hamilton a renouvelé son soutien à Fernando Alonso.

Alors que tout le monde attend une annonce d'une association entre McLaren et Renault, permettant à l'Espagnol de rester, le Britannique espère lui juste voir Alonso pouvoir se battre pour de très bonnes places en Formule 1.

"Ce que je souhaite pour Fernando c'est d'avoir une voiture capable de se battre avec la nôtre l'an prochain", déclare le pilote Mercedes.

"Nous voulons des défis à relever et nous voulons aussi que les meilleurs pilotes soient dans les meilleures équipes. En cela c'est dommage de ne plus voir McLaren là où ils ont été, historiquement parlant."

"Alors j'espère pour Fernando, que ce soit avec McLaren ou ailleurs, qu'il ait une chance de se battre avec nous."
source: Nextgen-Auto.com

Plus que 2 options pour Perez mais Force India reste favorite
Sergio Pérez n'a plus que deux options, selon lui, pour son avenir en Formule 1 en 2018. Le pilote Force India a toutefois reconnu à Singapour qu'il y avait de très grandes chances qu'il reste au sein de son équipe actuelle.

"Il reste deux options sur la table, pour être assez franc. Mais je ne souhaite pas les commenter en détails", explique le Mexicain.

L'une est Renault F1, l'autre Force India. Mais la piste Renault F1 va logiquement se fermer définitivement lorsque le transfert de Carlos Sainz (accompagné de la rupture de contrat entre Toro Rosso et Renault) sera annoncé.

"Il y a en tout cas eu beaucoup de progrès depuis Monza, concernant les discussions. Je pense que je suis maintenant très proche de signer mon contrat. Mais tant que ce n'est pas signé, vous savez, en Formule 1... on ne sait jamais justement."

"Mais je suis dans une bonne position chez Force India, une équipe qui est 4ème du championnat pour la 2ème année consécutive. Faire mieux l'an prochain sera un énorme défi mais il n'y a pas de place dans un top team pour ça. Le marché des pilotes n'a pas beaucoup bougé en haut de la grille."

"Mais je pense que Force India est clairement capable de donner à ses pilotes une voiture qui permet de montrer son talent et ça, c'est très important."

"Attendons maintenant de voir ce qui se passe mais Force India est vraiment une super équipe pour moi."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso attend la décision de McLaren avant de communiquer la sienne
Fernando Alonso était l'un des invités de la conférence de presse de la FIA du jour, à Singapour, et il a été logiquement questionné sur son avenir.

L'Espagnol n'avait malheureusement pas grand chose à dire puisque son équipe, McLaren, n'a pas encore officiellement annoncé son divorce avec Honda et son nouveau mariage avec Renault.

Alonso s'est donc contenté de dire que son avenir sera connu après celui de McLaren.

"Il y a toujours des options un peu partout et elles sont toutes très bonnes. Vous devez juste patienter un peu et attendre deux semaines", dit-il.

"Quoi que je décide de faire en 2018, je le ferai avec la volonté de gagner. Je ne m'engagerai pas, où que ce soit, pour me battre pour un Top 10 ou un Top 15 seulement, ou des choses comme ça."

"Il y a beaucoup d'options que je continue à étudier. La F1 est bien entendu ma première et seule priorité, donc je me déciderai là-dessus avant d'étudier un engagement dans d'autres catégories."

"En même temps, je veux donner du temps à mon équipe (McLaren). Nous avons passé ensemble des moment difficiles donc je veux leur laisser le temps de prendre leur décision, voir à quoi ressemblera la voiture de 2018. Après leur décision, je prendrai la mienne."

Alonso a répété qu'il voulait rester loyal à McLaren, ce qui semble indiquer une probable prolongation de contrat.

"Oui, je ne prendrai pas de décisions avant eux. Je suis relaxé, heureux, nous verrons ce qui arrive dans les prochaines semaines."
source: Nextgen-Auto.com

Palmer - Je serai chez Renault F1 jusqu'à Abu Dhabi
Jolyon Palmer affirme aujourd'hui à Singapour qu'il n'est pas question selon lui de laisser sa place à un autre pilote (Carlos Sainz en l'occurrence) avant la fin de la saison.

Le pilote Renault F1 disputerait à Singapour, selon de nombreuses spéculations, son dernier Grand Prix pour l'équipe française.

"J'ai encore sept courses à faire cette année et je vais essayer de faire de mon mieux", répond Palmer lors de la conférence de presse du jour.

"Bien entendu, ça a été une année un peu difficile mais les deux dernières courses ont été bien meilleures selon moi, même si le résultat final ne le montre pas. La performance était à peu près là de mon côté."

"Avec un peu de chance la voiture sera meilleure sur les circuits à venir et je pourrais enfin marquer quelques points."

En ce qui concerne son avenir immédiat, il ajoute: "j'ai un contrat. J'ai encore sept courses à faire."

"Je crois que cela fait 35 courses maintenant qu'on suggère que je ne serai pas là lors de la prochaine. Ces rumeurs n'ont rien de nouveau pour moi. Elles ne me font plus rien. Je serai en Malaisie et je roulerai jusqu'à Abu Dhabi."

Comme nous vous le rapportions, le père de Jolyon Palmer, Jonathan, aurait menacé Renault F1 d'un procès si le Britannique était débarqué avant la fin de son contrat. Renault F1 dispose-t-elle d'une clause de performance pour agir avant la fin de la saison?
source: Nextgen-Auto.com

Williams veut rester sur son élan de Monza
Après un Grand Prix de Monza réussi (10 points marqués et une 2ème place sur la grille pour Lance Stroll), Williams aborde Singapour avec une confiance renouvelée. Il n'est pas certain néanmoins que le caractère sinueux convienne tout à fait aux caractéristiques de la FW40. Paddy Lowe, le directeur technique, rappelle ainsi les spécificités du circuit de Marina Bay.

"Le circuit requiert un haut niveau d'appuis et un bon grip mécanique. Il est dur pour les freins et comme il y a beaucoup de vibreurs, les voitures passent un moment difficile. La vitesse moyenne y est très faible, mais avec les 300 km de course, nos atteignons très souvent la limite des deux heures. La chaleur est l'humidité sont intenses, même sans le soleil. C'est donc l'une des courses les plus difficiles pour les pilotes et les voitures, et nous voyons de ce fait de nombreux incidents puisque les voitures cassent et les pilotes deviennent fatigués. Tout cela produit un spectacle excitant! Du point de vue de Williams, nous avons hâte de continuer sur notre bon élan de Monza."

Felipe Massa est un habitué du Grand Prix de Singapour, bien qu'il n'y ait jamais gagné.

"Des trois courses de nuit de la saison, Singapour est la seule qui se dispute au milieu d'une ville, et au milieu de la nuit, ce qui est formidable. J'ai hâte de disputer la course, même si je sais qu'il fera très chaud et humide, ce qui fait de cette piste l'une des plus difficiles. Comme toujours, j'espère que nous pourrons signer un bon résultat."

Lance Stroll n'a jamais couru à Singapour et il s'attend donc à une expérience beaucoup moins aisée qu'à Monza, une piste moins tortueuse de surcroît.

"Singapour est un nouveau territoire pour moi, mais peu importe. Pour le moment, la seule course de nuit que j'ai disputée était à Bahreïn, mais bien sûr, ici, ce sera très difficile puisque c'est un circuit urbain. J'aime ce circuit, de ce que j'ai vu, et certainement, il semble très technique. Il fera très chaud en course et les conditions seront aussi humides. La course devrait être vraiment exigeante physiquement et nous avons fait des entraînements spécifiques pour mieux supporter la chaleur avant d'aller à Singapour. Cependant, vous devez vraiment aussi faire avec votre entraînement normal et ensuite souffrir et supporter ces conditions."
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli prédit une victoire de Ferrari à Singapour
Sebastian Vettel pourrait reprendre la tête du Championnat du monde pilotes après ce week-end à Singapour, si on en croit les pronostics de Pirelli.

C'est ce que pense le grand patron de la firme italienne, Marco Tronchetti Provera.

L'Italien admet que, même si Pirelli reste neutre, il est heureux de voir que Ferrari a su être au niveau de Mercedes cette année grâce aux nouveaux règlements.

"Ferrari n'a pas seulement comblé l'écart mais elle a aussi prouvé être capable de battre Mercedes. La Scuderia est plus rapide sur les circuits urbains, quand la vitesse de pointe est moins grande. Mercedes garde un petit avantage sur les circuits où cette vitesse doit être plus importante."

"Je pense donc que Ferrari peut faire une belle course à Singapour", ajoute Tronchetti Provera.

Sur un plan plus global, le patron de Pirelli est aussi satisfait de l'approche des nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media.

"Ecclestone a fait des choses extraordinaires. Sans lui il n'y aurait ni Liberty Media aujourd'hui, ni même de Formule 1. Mais les nouveaux propriétaires ont une grande expérience du marketing et ils peuvent faire de grandes choses, surtout du côté des nouveaux médias."
source: Nextgen-Auto.com

Le manager de Sainz confirme un accord 'très proche' avec Renault
Carlos Sainz est bien proche d'un accord avec Renault pour la saison 2018.

C'est ce qu'a confirmé le manager du pilote espagnol à Singapour. Cependant le transfert ne devrait pas se faire dès la Malaisie.

Le père de Jolyon Palmer, Jonathan, aurait clairement menacé Renault F1 d'un procès si le Britannique devait être débarqué avant la fin de son contrat.

"Je peux confirmer que nous sommes proches d'un accord avec Renault", déclare Carlos Oñoro Sainz, le cousin et manager du pilote Toro Rosso.

"C'est une question de détails alors nous espérons avoir un accord très rapidement pour 2018."

"J'ai lui que Carlos pourrait rouler pour Renault dès cette saison (en Malaisie) mais, ça, ce serait une nouveauté pour nous. Nous n'avons pas discuté de cela pour l'instant en tout cas."

"Peut-être que c'est quelque chose qui se discute entre Red Bull et Renault, mais je ne suis pas au courant d'un transfert en cours de saison."
source: Nextgen-Auto.com

Kvyat ne s'inquiète pas pour son propre avenir
Le sort de Daniil Kvyat a été un peu mis de côté, suite à l'ensemble des spéculations qui entourent son équipier, Carlos Sainz, et l'équipe Toro Rosso auquel le Russe appartient.

L'Espagnol devrait être annoncé chez Renault F1 bientôt alors que Toro Rosso devrait être équipée par Honda.

"Pour moi, ça me va! Je n'ai pas à répondre à des questions stupides concernant mon avenir", lance-t-il à Singapour.

Lorsqu'on lui dit qu'il fera peut-être son dernier Grand Prix avec Sainz en tant qu'équipier, Kvyat rigole.

"Oh, je vais être très triste. Vous voyez mes larmes?" dit-il, en référence claire aux tensions qui existent entre les deux hommes.

"Quoi qu'il arrive, bientôt ou plus tard, vous pourrez peut-être nous voir à nouveau ensemble. Qui sait? Je ne sais pas ce qui va arriver. C'est son avenir, pas le mien."

Daniil Kvyat ne se veut pas inquiet en ce qui le concerne.

"Je pense que l'annonce tarde parce que l'équipe doit d'abord savoir quel est son propre avenir", dit le Russe, en référence à la motorisation Honda qui est attendue.

"Ensuite, dès que ça sera clair, je pense que j'aurais la nouvelle. Mais je ne suis pas inquiet par la situation. Bien entendu, le plus tôt sera le mieux mais je ne vais pas mettre la pression en ce moment. Je comprends parfaitement ce qui se passe et je vais donc laisser l'équipe gérer d'abord le plus important."
source: Nextgen-Auto.com

Honda fera partie du futur de la F1 selon Carey
Le paddock attend encore l'officialisation de l'alliance entre McLaren et Renault, et du même coup, le nouveau partenariat entre Toro Rosso et Honda.

Chase Carey, du côté de Liberty Media, et Jean Todt, pour la FIA, ont œuvré en coulisses pour que Honda trouve une solution afin de rester engagé en F1. Un retrait du motoriste japonais aurait été en effet un très mauvais signal envoyé aux candidats potentiels (Porsche, Ilmor, Cosworth...) dans l'optique des prochaines règles moteurs, dont l'introduction est prévue pour 2021.

"Honda est un partenaire très important" a confirmé Chase Carey à Singapour. "J'ai eu des réunions avec les dirigeants de Honda à Monza. Je ne vais pas parler à leur place. Tout ce que je peux dire est qu'ils semblent engagés pour rester en F1 et excités à propos de la direction du sport dans le futur."

Chase Carey pense donc que c'est la nouvelle donne qu'il a insufflée à la F1 qui a en partie convaincu Honda de rester. Si Bernie Ecclestone était toujours au pouvoir, qu'en aurait-il été?

"Ecclestone a dit que le sport avait besoin d'un dictateur, alors que je dis que le sport a besoin d'un leader" a taclé Chase Carey sur ce sujet.

Enfin, le dirigeant de Liberty Media a confirmé que la F1 se rendrait en des lieux où la discipline est populaire sur le plan national. C'est ainsi que la Corée du Sud et l'Inde ne devraient pas revenir de sitôt au calendrier.

"Nous avons disputé des courses dans ces pays, mais c'était dans le cadre d'accords à court terme, qui n'étaient pas conçus pour développer le sport dans ces pays."

Bernie Ecclestone en prendra donc une dernière fois pour son grade...
source: Nextgen-Auto.com

Renault et Red Bull - clap de fin en 2018?
Renault F1 aurait fait savoir à Red Bull Racing qu'elle ne souhaitait pas renouveler son contrat de fourniture de moteurs après la saison 2018, selon les informations récoltées par Sportsmail à Singapour.

Red Bull Racing, qui utilise des moteurs français badgés Tag Heueur suite aux tensions nées en 2014, continue de critiquer régulièrement les performances et la fiabilité du moteur de la marque au Losange.

Dans ces conditions, et avec l'arrivée attendue de Honda dans le giron de Red Bull via Toro Rosso, Renault aurait donc signifié à l'équipe autrichienne qu'elle devrait se chercher un autre moteur à partir de 2019.

Autant dire que si la nouvelle venait à être officialisée, Red Bull va maintenant compter sur une nette amélioration du moteur Honda pour en être équipée en 2019 et 2020.

D'autres rumeurs annoncent un rachat de Red Bull Racing par Porsche pour 2021 mais le team de Milton Keynes devra bien trouver un moteur d'ici-là. Honda jouerait alors les bouche-trous!
source: Nextgen-Auto.com

Pénalités et quota de moteurs - Lauda et Carey veulent faire évoluer le système
En 2018, le nombre maximal de moteurs autorisés par saison passera de 4 à 3, alors que le nombre de courses au calendrier augmentera. Red Bull, par conséquent, a demandé à la FIA de revoir cette limite et de revenir à un quota à 5 moteurs, pour éviter de multiples pénalités nuisant à la compréhension du sport, comme on l'a vu à Monza.

Red Bull a aujourd'hui reçu un soutien de poids: celui de Mercedes, ou en tout cas de son directeur non-exécutif, Niki Lauda. L'Autrichien pense ainsi que le passage de 4 à 3 moteurs est "une erreur du Groupe stratégique."

"Tout le monde dit que les moteurs pourraient être moins chers pour les clients si nous en construisons moins. Mais nous savons depuis longtemps maintenant qu'aucune économie ne sera réalisée avec 3 moteurs. Parce que le développement et les tests coûtent en vérité plus d'argent."

La FIA pourrait également revoir la sanction même infligée aux pilotes. Mika Hakkinen disait hier préférer une sanction pour les équipes plutôt que pour les pilotes (avec des places de pénalités sur la grille). A son tour, Chase Carey, le patron de Liberty Media, se prononce aujourd'hui en faveur d'une évolution du système.

"Aujourd'hui, personne ne dit que le système des pénalités fonctionne d'une manière que l'on peut aimer. Et nous avons eu la meilleure partie de la grille, ou disons la moitié, qui a écopé de types de pénalités que personne ne pouvait comprendre à Monza."

"La technologie est une composante importante du sport mais vous ne voulez pas que ce sport soit une compétition d'abord entre ingénieurs. Vous voulez que ce soit un sport de pilotes, qui produise un spectacle formidable."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes veut garder 'toutes ses options ouvertes' pour 2019
En prolongeant Valtteri Bottas pour une année seulement, Mercedes se laisse clairement des options ouvertes pour 2019.

Toto Wolff, le directeur de l'équipe allemande, assume totalement ce choix, puisque de nombreux bons pilotes se retrouveront sur le marché des transferts. A commencer par Daniel Ricciardo et, peut-être, Max Verstappen.

Même si le Hollandais a un contrat apparemment ferme jusqu'à la fin de la saison 2019, il a clairement laissé entendre qu'il chercherait à partir de Red Bull si la situation ne progressait pas nettement en 2018.

"Je ne peux pas le blâmer de commencer à regarder ailleurs", reconnait lui-même le Dr Helmut Marko.

Et ailleurs ce serait donc Mercedes, ou Ferrari... puisque Kimi Räikkönen a aussi été prolongé pour un an seulement.

"Nous sommes très heureux de Valtteri et c'est donc pour cela que nous souhaitons continuer avec lui en 2018. Cependant nous voulons garder toutes nos options ouvertes pour 2019" explique aujourd'hui Toto Wolff.

Mika Salo, le compatriote de Bottas, s'est réjoui pour le pilote Mercedes et comprend la position de l'équipe.

"Presque dès sa première course pour eux, Valtteri a montré qu'il pouvait gagner des courses quand Lewis ne le pouvait pas. Il est donc parfait pour le job qu'on lui demande. Mais Mercedes veut peut-être un autre grand nom en 2019. Il faut dire que le marché des transferts a été un peu étrange cette année, avec, finalement, peu de grands changements."

Pour Salo, Bottas devra donc inévitablement briller encore plus en 2018.

"Cette année, il a piloté une voiture conçue pour Lewis. Ce ne sera plus le cas l'an prochain, il a pu aider au développement et adapté la voiture à son style. Il devrait donc être capable de lutter pour le titre dès le début de la saison et ce sera important pour ses chances de rester après."
source: Nextgen-Auto.com

Ricciardo veut être convaincu par Red Bull en 2018
Daniel Ricciardo n'exclut pas, comme son équipier Max Verstappen, de quitter Red Bull à la fin de l'année prochaine si la compétitivité de la future RB14 ne permet pas de penser à des victoires plus régulières et à des titres mondiaux dans un avenir proche.

L'Australien arrivera au terme de son contrat avec Red Bull à la fin de l'année 2018 et il peut donc être un acteur du futur marché des transferts, ce qui n'a jamais été une réalité depuis son accession à la Formule 1.

"Nous avons réussi à obtenir des podiums et quelques victoires depuis mon arrivée en 2014 mais nous n'avons jamais été, de manière réaliste, dans la course aux titres", constate-t-il à Singapour dans les colonnes du 'Sun'.

"Alors, pour moi, il faut vraiment que cela arrive chez Red Bull à partir de l'année prochaine."

"Cela fait maintenant pas mal d'années que je suis ici et je pense qu'en 2018 nous devons enfin faire un grand pas en avant, plus grand que celui de cette année, pour me convaincre que je peux réellement gagner un titre avec eux."

Évidemment, Ricciardo précise que c'est bien son souhait de réussir à décrocher son premier titre mondial avec la marque qui lui a permis d'en arriver là.

"Bien sûr que je veux gagner avec Red Bull. Cela bouclerait notre histoire ensemble également. Sebastian (Vettel) a réussi à la compléter. C'est le seul pour le moment. Et mon cœur le souhaite aussi. Mais nous verrons bien si ça arrive."

"Je vais avoir des décisions à prendre lorsque mon contrat Red Bull arrivera à échéance. C'est la première fois dans ma carrière que cela arrivera et que je me retrouverai libre."

"Le prochain contrat que je signerai, une prolongation ou un nouveau ailleurs, ne sera probablement pas pour une seule année. Probablement trois. La prochaine étape devra donc être une grande étape."
source: Nextgen-Auto.com

La FIA annonce quelques modifications à Singapour
La FIA a annoncé quelques décisions concernant la tenue de ce Grand Prix de Singapour, notamment l'usage fait par les pilotes de la piste dans les premiers virages, souvent coupés dans le passé.

L'approche du premier virage, parfois manqué par un mauvais freinage, permettait aux pilotes de couper un peu court, sans passer par la corde du virage n°2. Cela pouvait provoquer un avantage en termes de temps, au départ, ou lors de luttes entre deux pilotes.

Maintenant, les pilotes seront dans l'obligation de passer à la droite d'un cône s'ils manquent ce virage, avant de rejoindre le virage n°3.

Par ailleurs le circuit s'est amélioré une nouvelle fois cette année avec un nouvel asphalte posé à cet endroit ainsi qu'au niveau des virages 5, 12, 13, 15, 16 et 17.

La voie centrale des stands a aussi été élargie de 27,5 centimètres afin de faciliter les manœuvres des pilotes sur ce circuit urbain.
source: Nextgen-Auto.com

Kvyat ne veut pas commenter les rumeurs Toro Rosso Honda
Lors d'un évènement pour un sponsor à Singapour, Daniil Kvyat a refusé de s'exprimer sur les spéculations concernant l'association de Toro Rosso avec Honda à partir de 2018.

L'annonce, attendue en parallèle du mariage de McLaren avec Renault, n'a toujours pas été faite.

"Tant qu'il n'y a pas eu d'annonce officielle, je vais me passer de faire tout commentaire à ce sujet", déclare le Russe, dont l'avenir en Formule 1 n'est pas encore assuré.

"Quoi qu'il arrive, ce sera une bonne chose pour l'équipe", ajoute-t-il.

En effet! Kvyat devrait être le premier bénéficiaire de cette annonce puisqu'elle serait liée au transfert de Carlos Sainz chez Renault, dès la Malaisie ou en 2018 au plus tard. La place libérée reviendrait à Pierre Gasly, ce qui permettrait au Russe, fortement critiqué ces derniers mois pour ses performances, de continuer pour une saison de plus au moins chez Toro Rosso.

Lors de ce même évènement, Carlos Sainz est resté sur les mêmes déclarations qu'hier.

"Je sais qu'il y a beaucoup de rumeurs, beaucoup de choses qui se disent. Mais, de mon côté, je préfère rester concentré sur mon week-end de course et ne pas commenter l'avenir."
source: Nextgen-Auto.com

TF1 satisfaite de retrouver la Formule 1 en clair dès 2018
Le Formula 1 Group a annoncé hier soir avoir conclu un accord pluriannuel avec la chaine 'TF1' concernant les droits de diffusion de plusieurs Grands Prix et de tous les temps forts de la prochaine saison.

L'accord prendra effet dès le début du championnat 2018; 'TF1' diffusera en exclusivité en clair et en intégralité quatre Grands Prix de Formule 1.

Le Grand Prix de France réintègre le calendrier de Formule 1 l'année prochaine et sera diffusé en direct, conformément aux termes de l'accord, tout comme le Grand Prix de Monaco.

Deux autres courses, qui restent aux choix de 'TF1', font également partie du contrat de diffusion.

'TF1' nous a précisé également que "la couverture de la Formule 1 sera assurée sur les différentes antennes du Groupe et notamment dans les émissions "Automoto", présentée par Denis Brogniart, "Rendez-vous Sport" présentée par Grégoire Margotton et les journaux télévisés de TF1 et LCI.""

Pour Gilles Pelisson, Président Directeur-Général du groupe 'TF1' déclare, "cet accord célèbre le retour de la Formule 1 en clair sur l'antenne de TF1, partenaire historique de la discipline, et s'inscrit dans notre stratégie en matière d'événements sportifs internationaux de premier plan."

"L'ensemble du Groupe se mobilisera pour offrir à la Formule 1 l'exposition la plus importante. Nous serons également très heureux de proposer le Grand Prix de France à nos téléspectateurs, au moment où notre pays accueillera à nouveau un grand prix sur le circuit mythique du Castellet."

Ce mouvement de retour de la F1 sur des chaines gratuites (en partie) a été souhaité par Liberty Media, les nouveaux propriétaires du sport.

Ian Holmes, directeur des droits médiatiques de Formula 1 Groupe, indique "se réjouir du retour de la Formule 1 sur TF1, qui, en plus du contrat de diffusion déjà en vigueur en France, contribuera largement à renforcer la place de ce sport sur le marché."

"'Automoto' est une émission emblématique et populaire. Cela s'ajoute à la réputation de TF1 en matière de diffusion d'événements sportifs majeurs en France qui va nous fournir une très large exposition à l'avenir, en parallèle des efforts que nous déployons continuellement pour faire progresser le Championnat du monde de Formule 1 et sa couverture médiatique internationale."

'Canal+', qui détient en France les droits pour l'ensemble du championnat, a précisé qu'elle diffusera bien l'ensemble des Grands Prix à ses abonnés, y compris ceux qui seront diffusés par 'TF1'.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.