En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Lundi 11 Septembre 2017

Vandoorne est ravi de découvrir le circuit de Singapour
McLaren a passé les deux courses les plus difficiles de la saison pour sa voiture, équipée d'un moteur qui manque cruellement de puissance. Cap sur Singapour où Stoffel Vandoorne disputera sa première course sur le circuit très difficile où se tient la course la plus longue de l'année.

"Je n'ai jamais couru à Singapour mais j'ai déjà vécu le week-end complet avec l'équipe lors des deux dernières éditions" explique le Belge. "Vivre à l'heure européenne et se coucher à 6 heures du matin est assez surréaliste et c'est ce qui rend cette course si différente. Singapour est une ville géniale et j'ai hâte de la visiter davantage cette année."

"Des courses que je n'ai jamais faites, Singapour est celle qui m'intéresse le plus. C'est une expérience totalement différente du reste de la saison et je pense que l'ambiance y est unique, sous les lumières de la ville, ce qui est superbe. Les Grands Prix ici ont été les plus longs du calendrier et il faudra beaucoup d'énergie dans la chaleur et l'humidité, mais je me sens prêt."

Vandoorne relativise les deux dernières manches qui, si elles ont été difficiles pour son équipe, lui ont beaucoup apporté: "Nous avons eu deux courses difficiles mais de mon côté, les performance étaient encourageantes durant chaque week-end. J'ai pu tirer du positif de chaque séance même si je n'ai pas pu terminer les deux courses et signer un résultat. Je pense que nous aurons plus de chances et j'espère que nous arriverons à optimiser les points forts de la voiture durant tout le week-end afin de signer un bon résultat."
source: Nextgen-Auto.com

Horner - La RB13 n'a pas porté chance à Verstappen
Croirait-on à la superstition du nombre 13 chez Red Bull Racing? Christian Horner semble en tout cas l'évoquer, avec ironie, au moment d'évoquer les malheurs de Max Verstappen.

Le Hollandais a en effet dû abandonner à 6 reprises avec sa RB... 13... lors de la 13ème course de l'année. Daniel Ricciardo a eu plus de chance, avec 6 podiums cette saison, même s'il a dû abandonner 3 fois (2 fois sur problème mécanique, une fois suite à l'erreur de son équipier en Hongrie).

"Quand nous avons appelé cette voiture la RB13, notre 13ème voiture, nous avions dit qu'elle serait une chance pour certains, une malchance pour d'autres. On peut dire que cela a été une chance pour Daniel, pas pour Max", reconnait le directeur de Red Bul Racing.

Horner a aussi démenti que les abandons sur problème mécanique de Verstappen avaient une source humaine.

"Non, ça n'a rien à voir avec son équipe de mécaniciens. Ce serait n'importe quoi que d'affirmer ça."

"Il y a eu de la malchance et je pense que ça peut changer. Max le mérite parce qu'il a très bien piloté cette année. Il aurait dû être sur le podium de beaucoup, beaucoup de courses."

Verstappen avait pourtant suggéré que "si on y pense, au bout d'un moment, ce n'est pas que de la malchance..."

"C'est l'exemple même d'un commentaire d'un pilote frustré par un nouvel abandon alors qu'il était en très bonne position. C'était à Spa, sa course à domicile. Il ne faut pas y prêter plus d'attention que ça. Max est encore jeune, il évolue à un très haut niveau et nous souhaitons lui donner, nous et Renault, une voiture capable de concrétiser son potentiel."
source: Nextgen-Auto.com

Alonso espère une voiture fiable à Singapour afin de viser les points
L'écurie McLaren fonde de gros espoirs sur le Grand Prix de Singapour qui devrait être l'un des trois circuits les plus adaptés à l'agilité de sa MCL32. Fernando Alonso s'est montré très agacé lors des deux dernières courses et en dépit d'un avenir incertain, possiblement dépendant de l'accord qui devrait être passé entre McLaren et Renault, espère briller dans la ville-état.

"Nous savions que l'enchaînement de ces deux courses serait difficile pour nous mais trois abandons en quatre départs reste très décevant" regrette l'Espagnol. "Nous avons toutefois montré un meilleur rythme que ce que nous avions prévu même si nous n'avons pas pu marquer de points. La saison européenne est désormais derrière nous et nous allons repartir sur d'autres continents pour la fin de saison."

"Singapour est un super endroit et c'est l'un des circuits qui convient le mieux à notre voiture et nous espérons y signer un bon résultat. C'est un peu comme le Monaco oriental, un circuit urbain très joli dans le centre de la ville et l'ambiance y est incroyable. C'est difficile, chaud et humide et il est exigeant pour les pilotes et les voitures."

Alonso espère toutefois y prendre du plaisir alors qu'il subira beaucoup moins le manque de puissance du Honda: "Il est amusant car il est bosselé et étroit mais très satisfaisant quand on y arrive. Il faut une voiture avec beaucoup de motricité pour les virages serrés et beaucoup d'appui, donc nous aurons une meilleure chance, du moment que la fiabilité est présente."
source: Nextgen-Auto.com

Frank Williams ne peut plus se rendre sur les Grands Prix
Franck Williams, 75 ans, ne peut désormais plus se rendre sur les week-ends de Grand Prix, en raison de sa tétraplégie.

C'est sa fille Claire, qui a repris le flambeau de son père chez Williams, qui a confirmé l'information auprès de la presse allemande aujourd'hui.

"Il va bien. Il est obsédé par le sport auto. Toute sa vie a tourné - et tourne encore - autour de la F1. C'est vraiment dommage qu'il ne puisse plus voyager, mais il adore toujours la F1, autant qu'au premier jour."

La fille de Frank, âgée de 41 ans, ne se rendra pas non plus sur les prochaines courses, puisqu'elle s'apprête à donner la naissance à un enfant.

"Quand je vois à quel point ma famille a changé, mes parents me manquent en week-end de Grand Prix. J'ai grandi ici [dans les paddocks], et je me rappelle que Maman et Papa étaient toujours là, et maintenant, ce n'est plus le cas. Il y a simplement moi..."

Sur un plan moins privé et plus professionnel, Claire Williams a fixé des objectifs clairs et ambitieux pour 2018: il faut que son écurie stoppe son déclin et reprenne une pente ascendante.

"Pour nous la saison a été décevante et vraiment frustrante. Bien sûr, il y a des équipes qui ont fait un bien meilleur travail dans le développement de leurs voitures."

"Même depuis un ou deux ans, la F1 a tellement changé. Ferrari, Mercedes et Red Bull... avec tout leur argent, sans contrôle des coûts, sans nouvelle règle moteur, sans l'arrivée de nouveaux manufacturiers... il y a tellement de forces qui jouent contre nous. Mais je ne laisserai jamais tomber mon rêve: voir Williams gagner de nouveau. Parce que dès que vous laissez cette flamme s'éteindre, alors, vous n'avez qu'à rentrer chez vous. Et je ne suis pas là pour ça."
source: Nextgen-Auto.com

Lauda - Mercedes sera l'outsider à Singapour
Même si Mercedes a largement dominé à Monza, la hiérarchie à l'avant de la grille devrait être remise en question à Singapour. Sur ce circuit étroit, les Ferrari devraient être en bien meilleure forme, comme à Monaco et à Budapest.

Niki Lauda, le directeur non-exécutif de Mercedes, fait ainsi de Ferrari ses favoris pour la prochaine course. C'est aussi un moyen de mettre la pression sur la Scuderia...

"Nous avons gagné à Monza et c'était dommage pour Ferrari - c'est un événement important pour eux. Mais à Singapour, peut-être que Vettel changera la situation de nouveau. A de nombreuses reprises, Ferrari a été plus rapide que Mercedes. A Spa, Vettel était très proche. OK, peut-être un peu moins à Monza, mais selon moi, c'était en raison d'une erreur de Ferrari dans les réglages."

"Ferrari sera favorite à Singapour. Mais d'un autre côté, qui sera le vainqueur de la course? C'est difficile à dire. J'espère que ce sera Hamilton."

"Vettel est un pilote numéro 1. Son cœur est pour Ferrari et si l'équipe est compétitive, vous ne pouvez pas le sous-estimer."

Si le cœur de Vettel est avec Ferrari, c'est aussi le cas de Niki Lauda lui-même, l'ancienne légende de la Scuderia. L'Autrichien est donc partagé entre deux allégeances légitimes. "Mon cœur est avec Ferrari mais mon cerveau est avec Mercedes" résume-t-il ainsi.
source: Nextgen-Auto.com

Gasly espère être officiellement titularisé 'dans les prochains jours'
L'heure de la titularisation approche-t-elle pour Pierre Gasly? Tous les indices concordent en effet.

Le Français, vainqueur en Super Formula lors de sa dernière course au Japon, devrait, en Malaisie, remplacer Carlos Sainz, en partance pour Renault.

Le vice-champion de Formule Renault 3.5. en 2014, derrière l'Espagnol, ne cache pas qu'il a très hâte de faire ses débuts en F1.

"J'ai entendu parler de cette histoire et je pense que les détails sont en train d'être réglés à présent. Arriver en F1 est mon rêve et je fais chaque effort pour y arriver."

Pierre Gasly, contrairement à Carlos Sainz ce matin, prend moins de précaution de langages et annonce une possible officialisation à très brève échéance.

"Je pense qu'il pourrait y avoir un mouvement dans les prochains jours, car il y aura peut-être quelques nouvelles... et j'espère vraiment que je pourrai courir pour Toro Rosso en Malaisie."

Il y a cependant un hic pour Pierre Gasly. Honda, qui devrait être le prochain motoriste de Toro Rosso, aimerait aussi placer le Japonais Nobuharu Matsushita, qui court actuellement en GP2.

Les transferts chez Toro Rosso sont enfin étroitement liés à l'avenir de McLaren, qui devrait se séparer de Honda pour signer avec Renault. McLaren conserverait ainsi Fernando Alonso, mais il faudrait trouver 40 millions d'euros pour payer le salaire de l'Espagnol (c'est actuellement Honda qui règle la note, salée). "Nous sommes en négociations avec des sponsors de première classe pour 2018" a heureusement confirmé Zak Brown aujourd'hui même.
source: Nextgen-Auto.com

Sainz ne veut pas (encore) confirmer son arrivée chez Renault
Carlos Sainz devrait, normalement, quitter Toro Rosso et rejoindre Renault, soit pour la saison prochaine, soit dès le prochain Grand Prix de Malaisie. Des sources concordantes rapportent que le contrat de l'Espagnol devrait être signé le week-end prochain, à Singapour.

Parallèlement, McLaren abandonnerait Honda pour s'engager avec Renault, tandis que Toro Rosso serait le nouveau client du motoriste japonais. L'autre gagnant de l'histoire serait Pierre Gasly: le Français remplacerait Sainz dans la Toro Rosso dès la Malaisie.

En dépit de cette agitation médiatique, Carlos Sainz ne peut encore confirmer la véracité de ces informations. Mais l'ancien champion de Formule 3.5. Renault est resté somme toute très prudent...

"Red Bull fait au mieux pour ma carrière donc peu importe ce qu'ils décident, je l'accepterai. C'est difficile pour moi parce que ce que je dis pourrait plaire à une personne et déplaire à une autre, donc je préfère ne rien dire."

"Tout ce que je sais c'est que je veux remercier beaucoup de personnes chez Toro Rosso, parce que c'est grâce à elles que je suis devenu le pilote que je suis aujourd'hui."

Cette dernière parole a des airs de mot d'adieu, mais Sainz n'ira pas plus loin pour le moment. Le jeune pilote dit d'ailleurs "ne pas savoir" si la conclusion de l'accord entre McLaren et Renault, directement liée à son transfert, est imminente.

"Mais je pense que, pour le bien de toutes les équipes impliquées, ils [McLaren, Renault et Toro Rosso] vont devoir prendre une décision, et le plus tôt sera le mieux, car la préparation de la saison 2018 a déjà commencé."

Selon la presse allemande, le montant du transfert de Carlos Sainz de Red Bull à Renault serait de 8 millions d'euros. Cependant certaines rumeurs avancent que Red Bull aurait accepté de libérer Sainz gratuitement - condition pour que Renault accepte de perdre Toro Rosso comme client.

Toujours selon la presse allemande, Carlos Sainz aurait déjà moulé un baquet à Enstone la semaine dernière.
source: Nextgen-Auto.com

Hamilton ne va pas à Singapour pour 'limiter les dégâts'
Lewis Hamilton ne compte pas aborder le prochain Grand Prix, à Singapour, avec une once de défaitisme.

Même si son patron, Toto Wolff, reconnait que Mercedes pourrait glisser derrière Ferrari et peut-être même derrière Red Bull, le Britannique n'envisage la prochaine course qu'avec la victoire en tête. Et il compte tout faire pour cela.

"Limiter les dégâts? Ce n'est pas dans mon esprit. Absolument pas. Je vais même tout faire pour préparer au mieux cette course. Je veux être certain que nous aurons tout étudier avant cette course", dit-il.

"Nous n'avons aucune idée de la hiérarchie exacte des forces en présence parce que, je le pense, nous avons beaucoup appris ces derniers temps. Ferrari fonctionne souvent mieux lorsqu'il fait plus chaud et sur ce genre de circuit mais je pense que nous serons capables de les défier."

Hamilton estime que Mercedes a tiré pas mal de leçons du week-end de la Hongrie, où Ferrari avait signé le doublé sur ce circuit lent et sinueux.

"Peut-être que si nous retournions en Hongrie maintenant, nous serions en meilleure position pour jouer la victoire. Je pense que notre voiture ne cesse de s'améliorer, tout comme sa compréhension."

"J'aborde donc Singapour avec un état d'esprit vraiment positif. Nous allons nous battre pour la victoire. Si ce n'est pas le cas, alors nous ferons tout ce que nous pourrons pour limiter les dégâts alors."
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> La F1 s'emmêle les pédales!
taquin • Reconstituez l'image originale découpée en 15 petits carrés mélangés!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.