En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Samedi 19 Août 2017

Force India veut être plus proche du Top 3 en 2018
Force India semble avoir atteint un palier l'an dernier et cette année. Sauf catastrophe en fin de saison, face à Williams, l'équipe indienne devrait, une nouvelle fois, terminer à la 4ème place du Championnat des Constructeurs.

Ce serait encore un excellent résultat pour la petite structure de Silverstone. Alors que viser en 2018? La 3ème place? Otmar Szafnauer, le directeur des opérations, n'y croit pas vraiment.

"Il y a des choses que nous pouvons faire sur le court terme, que nous allons faire. Ce que j'espère pour 2018? Être plus proche du Top 3 en termes de points", confie-t-il.

En effet, avec 101 points, Force India est confortablement installée à la 4ème place, avec 60 points d'avance sur Williams mais, surtout, 83 de retard sur Red Bull.

"Marquer deux fois plus de points pour rentrer dans le Top 3 est une tâche immense pour une équipe comme la nôtre", reconnait Szafnauer.

"Cependant, avec nos deux pilotes qui s'améliorent, notamment Esteban Ocon qui n'est que dans sa 1ère année complète, avec un moteur Mercedes qui évolue toujours dans le bon sens, de bons sponsors comme BWT... là on ne pourra pas faire plus rose!... nous avons les bonnes ressources."

"A nous de travailler pour rendre la prochaine voiture plus rapide."

Force India devra toutefois se méfier de l'éventuel retour de Renault F1 et de McLaren Honda parmi les top teams.

"Ils en ont évidemment largement les moyens si leurs moteurs reviennent au niveau", conclut Szafnauer. Dans ce cas la 5ème place du championnat sera donc déjà très belle en 2018!
source: Nextgen-Auto.com

Alonso - Du travail à finir avec McLaren...
Fernando Alonso avait décidé de rejoindre le projet McLaren Honda à la fin de la saison 2014, brisant ainsi son contrat avec Ferrari.

Pour l'Espagnol, comme pour beaucoup d'autres, ce renouvellement de l'alliance entre Woking et le Japon était un rappel du passé glorieux qu'ont connu McLaren et Honda ensemble, à la fin des années 80 et au début des années 90.

Il admet donc que ce serait une déception s'il devait quitter l'équipe par manque de compétitivité.

"Je pense que nous avons du travail à finir avec McLaren. Alors, bien entendu, je parle à McLaren pour mon avenir, parce que c'est mon équipe. C'est le projet que j'ai rejoint", dit-il.

Même si Alonso veut rester "très ouvert" à ce stade, il reconnait que les violons ne sont pas encore accordés au sein de McLaren concernant les espoirs à avoir pour 2018.

"Ma décision dépendra de notre niveau de compétitivité. Tout le monde a son opinion sur ce dont nous avons besoin. J'ai la mienne... je ne vais pas la partager maintenant mais j'ai ma propre opinion."

"Si ce que je souhaite se passe, alors il est certain que je resterai chez McLaren, pour gagner."

Et les espoirs sont plutôt élevés.

"Gagner, ça arrivera. Je sens que c'est possible, dès l'an prochain."

Voilà un discours plus optimiste que d'habitude pour Alonso!
source: Nextgen-Auto.com

Marko poursuit son offensive contre le Halo
Helmut Marko, consultant de Red Bull pour le sport automobile mais aussi ancien pilote de Formule 1, n'a pas mâché ses mots concernant l'introduction du Halo en 2018.

L'Autrichien s'est prononcé, comme une grande partie du paddock, contre ce système de protection de la tête des pilotes désormais imposé par la FIA à partir de la prochaine saison.

Marko a déjà souligné son look, très peu flatteur pour les Formule 1, mais ce n'est pas ce qui le dérange le plus.

Lorsqu'on lui demande s'il se fait l'avocat d'une certaine part de risque dans le sport, il répond sans hésiter: "oui!"

"Prenez d'autres sports en exemple: à ski, les athlètes ont bien plus de chances de se blesser que des pilotes de F1. Ou les joueurs de foot: à chaque week-end de matches, vous voyez des joueurs blessés évacués sur une civière en dehors des terrains."

"En Formule 1, c'est quand quelque chose se déroule vraiment très, très mal, qu'un pilote de F1 risque d'être blessé."

"Le risque doit toujours faire partie de l'ADN de la Formule 1", conclut-il.
source: Nextgen-Auto.com

Grosjean satisfait mais il reste du potentiel inexploité chez Haas
Romain Grosjean est plutôt satisfait du bilan de son équipe, Haas F1, après la première moitié de la saison, composée de 11 courses.

Lui et Kebin Magnussen ont réussi à marquer 29 points, soit autant que lors de toute la saison 2016. Une belle progression selon le Français, même s'il n'a jamais caché sa frustration derrière le volant, conscient que sa VF-17 pourrait faire bien mieux encore.

"Cela reste un très bon sentiment général. Nous avons beaucoup accompli par rapport à l'an dernier. Nous avons déjà le même total de points et, sans la casse de Melbourne, nous en aurions eu 6 ou 8 de plus. Nous sommes donc en bonne position", explique le pilote français.

"L'équipe continue de grandir, nous avons démontré que nous pouvons progresser lors de l'année 2, alors que tout le monde s'attendait à nous voir baisser. Nous avons musclé notre jeu et j'en suis très content."

Grosjean admet être en phase avec ses attentes concernant Haas, lorsqu'il a décidé de quitter Lotus (devenue Renault) F1 il y a bientôt 2 ans.

"C'est aussi bon que je l'espérais depuis que j'ai signé en septembre 2015. L'équipe est en phase avec ses objectifs", dit-il. "Nous voulons nous battre en milieu de peloton. Parfois nous sommes devant, parfois un peu derrière."

"Il reste encore beaucoup de choses à améliorer, il y a de la marge pour progresser. C'est bon de savoir que nous pouvons faire ce genre de résultats alors que nous n'avons pas exploité 100% de notre potentiel."
source: Nextgen-Auto.com

Force India 'pas loin' de prolonger avec Perez mais...
Sergio Pérez est bien proche de prolonger son aventure chez Force India, c'est ce qu'affirme le directeur des opérations de l'équipe, Otmar Szafnauer.

Comme chaque année, Force India et les sponsors mexicains du pilote de 27 ans doivent se mettre d'accord pour continuer ensemble. Szafnauer espère que ce sera fait d'ici la semaine prochaine, avant le Grand Prix de Belgique.

"Nous n'avons pas encore signé avec Sergio mais nous n'en sommes pas loin. Je pense que nous pouvons réussir cela d'ici Spa. La plus forte probabilité est que nous continuons avec nos deux pilotes actuels (Pérez et Esteban Ocon) mais je ne peux pas l'affirmer à 100% tant que ce n'est pas signé avec les deux."

Pour Ocon c'est déjà fait et il pourrait avoir une petite chance de devoir faire équipe avec son ancien collègue de chez Manor, Pascal Wehrlein, qui va avoir du mal à garder sa place chez Sauber (face à Leclerc ou Giovinazzi, soutenus par Ferrari). Pérez serait en effet aussi courtisé par Renault, même s'il n'est pas tout en haut de leur liste.

Szafnauer admet: "il doit toujours y avoir un plan B. Donc, si pour une raison ou une autre, nous ne signons pas avec Sergio - mais je crois que nous le ferons - nous devons aussi regarder autour de nous, y compris Wehrlein. Il n'est pas si mal!"
source: Nextgen-Auto.com

Le tracé du GP de France révélé le 6 septembre
Le Grand Prix de France se prépare activement pour son retour au calendrier de la Formule 1 en 2018.

Le circuit Paul Ricard a convoqué la presse pour une conférence le mercredi 6 septembre. Cette conférence permettra d'en savoir plus sur l'évènement: logo, charte graphique et surtout le tracé du Grand Prix de France seront dévoilés.

Seront présents pour cet évènement Christian Estrosi, maire de Nice et Président du GIP (Groupement d'Intérêt Public) du Grand Prix, Gilles Dufeigneux, directeur général du Grand Prix ainsi que Romain Grosjean, Jean Alesi, Patrick Tambay et Yannick Dalmas.

Ces pilotes auront un rôle d'ambassadeur pour le Grand Prix, et il n'est pas exclu de voir Alain Prost, rencontré par Estrosi lors du GP de Monaco, comme ambassadeur également.
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.