En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 04 Janvier 2017

Sainz - Je ne peux pas me plaindre de ma situation
Carlo Sainz, le pilote espagnol de Toro Rosso, porte le même prénom que son père et pendant des années, le mot Junior a été accolé à son nom.

En arrivant en Formule 1, il a souhaité s'appeler Sainz tout court.

"Je crois que je fais un travail qui est suffisamment bon pour m'en débarrasser petit à petit" affirme-t-il.

"Après 2 ans passés en Formule 1, j'ai réussi à mettre une bonne ambiance dans le travail autour de moi et à faire une bonne impression. C'était mon but, et j'en suis content. Je suis en train de vivre mon rêve! Je ne peux pas me plaindre de ma situation."

Le pilote Toro Rosso rappelle que d'être issu d'une famille aisée ne fait pas tout quand il s'agit de tracer sa voie vers la catégorie reine.

"L'argent est important mais n'est pas un chose fondamentale. Le plus important est d'avoir du talent, d'être rapide. Alors à partir de ce moment-là, c'est important d'avoir du soutien. Il faut s'assurer que l'on est entouré par les bonnes personnes. Des personnes qui te donnent le bon soutien et qui te dirigent correctement - c'est très important. Sans tout ça, c'est très difficile. La Formule 1 a traversé une période difficile, avec beaucoup de pilotes payants, mais cela tend à s'arranger. Nous voyons arriver pas mal de jeunes talents."
source: Nextgen-Auto.com

Palmer rêve d'un podium avec Renault dès cette année
Jolyon Palmer semble être d'humeur très optimiste en ce début d'année. Le Britannique, qui va entamer sa 2ème saison en Formule 1 avec Renault F1, pense que son équipe pourra jouer davantage que des Top 10 plus réguliers cette saison: il espère en effet un podium, rien que ça!

Pour celui qui a marqué un seul point en 2016, ce serait un gros pas en avant.

"Nous pensons que le Top 3 des équipes actuelles, Mercedes, Red Bull et Ferrari, sera encore le même cette année. Mais nous pouvons nous battre dans le groupe juste derrière avec Williams, Force India, McLaren et peut-être Toro Rosso", confie Palmer à 'Autocar'.

"Nous voulons nous battre pour les points à chaque course", ajoute-t-il. "Et je rêve d'un podium!"

"Bien entendu, à cette époque de l'année, tout reste à faire. Et si nous réussissons un podium, c'est que ce sera le résultat d'une course parfaite."

"Mais si Force India a réussi à le faire par deux fois en 2016, je pense que nous pouvons y arriver en 2017. C'est en tout cas ce que je pense, en ce moment."
source: Nextgen-Auto.com

Merhi - Ce sera presque impossible pour le coéquipier d'Hamilton
L'ancien pilote de Formule 1 Roberto Merhi prévoit une saison à venir très difficile pour le nouveau coéquipier de Lewis Hamilton chez Mercedes

Dernièrement, tout semble indiquer que c'est Valterri Bottas qui a obtenu la place laissée vacante par Nico Rosberg, qui a soudainement quitté la discipline juste après avoir remporté le Championnat du monde.

Mehri ne cache pas qu'il serait ravi d'avoir une telle opportunité.

"Bien sûr!" affirme-t-il. "Entre autres, parce que piloter une Mercedes cela veut dire que la seule chose dont vous avez besoin pour gagner le titre est de battre Hamilton."

"C'est comme si on me disait qu'il y avait une place de libre chez McLaren, et que tout ce que j'aurais à faire serait de battre Alonso! Je serais ravi d'y être, mais battre ces gars-là serait une autre histoire."

Le pilote espagnol rappelle que la tâche pour le nouveau coéquipier de Lewis Hamilton sera plus que difficile.

"La personne qui sera chez Mercedes aura à battre Hamilton et c'est presque impossible. Rosberg a réussi lors de sa 3ème tentative, donc il a eu besoin de temps pour tout faire parfaitement et sans faillir. Jenson Button a battu Hamilton lors d'une mauvaise année pour Lewis, mais je pense que, de la grille actuelle, seulement Alonso pourrait le battre maintenant."

"Nico l'a battu, et je ne suis pas en train de dire que c'est par chance, mais il est vrai qu'il a bénéficié de certaines choses qui se sont déroulées en sa faveur."
source: Nextgen-Auto.com

Vandoorne ne veut pas être comparé à Hamilton
Puisqu'il a tout écrasé sur son passage dans les formules de promotion, Stoffel Vandoorne est logiquement très attendu en Formule 1 et comparé aux meilleurs débutants de la discipline. Et puisqu'il va débuter chez McLaren aux côtés de Fernando Alonso, il est facile de vouloir le comparer à Lewis Hamilton, qui débutait dans des conditions similaires il y a 10 ans.

"Je ne veux pas être Hamilton" tempère Vandoorne. "Je veux être Vandoorne et je donnerai mon maximum. Je n'attends rien en particulier de la relation entre Fernando et moi. Je n'ai pas réellement eu de conseils de la part de Fernando et Jenson jusqu'ici, mais j'étais toujours proche d'eux sur les circuits, à les observer et essayer d'apprendre. Mais j'ai mon propre style."

Parmi les meilleurs débutants de l'histoire récente de la discipline, Max Verstappen est devenu une référence en enregistrant des records de précocité, et en présentant un potentiel qui semble sans limites. Le Belge tient là encore à limiter les comparaisons.

"Max et moi avons pris des chemins très différents pour arriver en F1, j'ai commencé un peu tard à courir, je n'avais pas énormément d'argent et je ne savais pas vers quelles catégories me diriger. Max a tout fait très rapidement, je manque d'expérience en Grands Prix mais je suis plus que prêt."

En rejoignant McLaren, et malgré les difficultés que rencontre l'équipe, Vandoorne sait qu'il rejoint une écurie de légende où sont passés notamment Senna et Prost: "J'ai conduit la voiture de Senna à plusieurs reprises et aussi celle de Prost, et c'est incroyable comme la F1 a changé. Accomplir ce qu'ils ont accompli serait incroyable, mais je ne veux pas encore y penser."
source: Nextgen-Auto.com

Mercedes annonce la date de présentation de sa W08
Mercedes dévoilera sa nouvelle Formule 1 pour la saison 2017, la W08, un jour avant Ferrari.

L'équipe triple championne du monde a annoncé que cette présentation se fera le mardi 23 février, sur le circuit de Silverstone.

Mercedes prévoit de dévoiler sa voiture et d'en faire le shakedown (limité à 100 kilomètres) le même jour.

Les champions du monde n'ont toujours pas confirmé l'identité du coéquipier de Lewis Hamilton, qui devrait être, sans surprise, Valtteri Bottas.
source: Nextgen-Auto.com

Gutiérrez sur le point de signer chez Manor
Esteban Gutiérrez devrait réussir à conserver une place en Formule 1, après avoir été remplacé par Kevin Magnussen chez Haas F1.

Le Mexicain, accompagné de ses sponsors (les sociétés de Carlos Slim), serait sur le point de signer chez Manor.

Son baquet serait également lié à la confirmation de l'arrivée de Tavo Hellmund en tant qu'investisseur. L'Américain a été l'artisan du retour du Grand Prix des Etats-Unis et du Mexique ces dernières années.

Gutiérrez s'est retrouvé en pole position pour une place chez Manor suite à l'annonce de Pertamina, le sponsor de Rio Haryanto, qui ne souhaitait pas soutenir l'Indonésien s'il retournait chez Manor.

Quoi qu'il arrive Gutiérrez reconnait ne pas en vouloir à Haas F1.

"Je leur suis très reconnaissant de m'avoir donné l'opportunité de revenir en Formule 1 en tant que titulaire, de travailler avec d'autres personnes, même si cette saison a été très dure. J'ai travaillé au mieux, j'ai donné mon maximum et c'est aussi le cas de mes ingénieurs et de mes mécaniciens. J'en garde donc un très bon souvenir, c'était une très belle expérience."

"Je veux maintenant continuer en F1", ajoute-t-il. "J'ai été très proche des performances de Grosjean et, si je n'avais pas le talent, si je ne m'en sentais pas capable, je ne chercherais pas à rester dans cette catégorie. Je suis quelqu'un de très honnête avec moi-même, je sais ce que je peux faire. Certaines choses auraient pu se passer différemment mais je sais que mon avenir est en Formule 1."
source: Nextgen-Auto.com

Magnussen se sent mieux chez Haas que chez Renault
Pour sa troisième année en Formule 1, Kevin Magnussen va connaître sa troisième équipe avec Haas, puisqu'il a décidé de quitter Renault pour rejoindre l'équipe américaine qui disputera sa deuxième saison dans la discipline l'an prochain. Selon lui, il y sera bien plus à sa place que chez Renault, ou encore que chez McLaren.

"Haas est une équipe totalement différente à la fois de McLaren et de Renault" explique-t-il. "Elle me correspond bien mieux. Je me sens malchanceux car j'ai été dans deux équipes qui étaient un peu perdues au niveau de leur direction."

"Haas a une structure de management bien plus claire. Gunther Steiner fait fonctionner l'équipe et Gene Haas est le propriétaire, mais ils sont tous les deux des compétiteurs qui sont en F1 car ils aiment le sport, et non parce qu'ils veulent une exposition ou de l'argent. Je suis là pour les mêmes raisons et c'est pour cela que l'équipe me convient."

Se concentrer sur le travail et avoir moins de temps à passer à promouvoir les sponsors est un autre avantage selon le Danois.

"Haas est plus indépendante face à ses sponsors et j'en suis très heureux. Le travail promotionnel peut nous faire perdre notre concentration en environnement de course, et prend aussi du temps sur notre programme d'entraînement. Les sports mécaniques n'ont pas l'image de disciplines dans lesquelles on a besoin de beaucoup s'entraîner car il est acquis que nous sommes en forme, mais comment le sommes-nous si l'on n'a pas assez de temps pour s'entraîner?"

Selon Magnussen, s'entraîner pour être dans une condition physique parfaite sera plus que jamais indispensable en 2017: "Ce sera nécessaire car tout nous porte à croire que les voitures seront les plus rapides de l'histoire de la Formule 1"
source: Nextgen-Auto.com

Un coup dur pour Mercedes après une lettre envoyée par Ferrari?
La bataille pour le titre mondial de la saison 2017 a déjà commencé en coulisses entre les grandes équipes.

Suite à une lettre envoyée par Ferrari à la FIA, le concept de suspension développé par Mercedes lors de la saison 2016 (par petites touches) aurait été déclaré illégal.

Selon Auto Bild, Ferrari a prévu deux solutions pour sa voiture 2017, dont le nom de code en interne est 668: une suspension du type de celle de Mercedes, avec des liens hydrauliques au châssis, et une suspension plus classique, au cas où les clarifications envoyées par la FIA rendraient le système illégal.

"Dans ce cas, Mercedes devrait revoir entièrement sa copie, ce qui serait un gros coup dur avant le début de la saison 2017", selon la correspondante d"Auto Bild', Bianca Garloff.

Selon' la Gazzetta dello Sport', Red Bull Racing a également développé le même concept. Le journal italien affirme même que la FIA a déjà répondu à Ferrari en affirmant que le système, tel qu'envisagé par Mercedes, n'est pas autorisé.

Selon la FIA, ce système permettrait de jouer sur la hauteur de caisse, ce qui est illégal puisque cela a un effet sur l'aérodynamique.

Aucune équipe n'a pour l'instant confirmé la teneur et le résultat de ces échanges avec la FIA.
source: Nextgen-Auto.com

Honda a pu apprendre de 2016 pour son tout nouveau V6
Yusuke Hasegawa, le responsable du projet Honda F1, reconnait que les progrès du moteur japonais, qui équipait la McLaren MP4-31 en 2016, ont été substantiels mais toujours pas suffisants pour viser les premières marches.

Les choses devraient s'améliorer en 2017, avec un nouveau V6 qui tourne au banc depuis cet été.

"Nous ne sommes toujours pas assez forts pour nous retrouver dans une position convenable. Une position convenable pour nous est une place sur le podium ou une victoire. Nous visons à l'avenir le titre de Champion du monde, mais l'unité de puissance n'est pas encore assez performante pour cela", reconnait Hasegawa.

Lorsqu'on lui demander de dresser un classement des moteurs de 2016, il répond:

"C'est plutôt facile! Mercedes est 1er, Ferrari 2ème. Ferrari s'est bien améliorée avec son évolution à Monza. Renault est 3ème, mais pas loin derrière, il y a nous, Honda."

Honda a aussi fait évoluer son moteur après la pause estivale mais cela n'a pas suffi pour faire les progrès espérés.

"A cause de circuits comme Spa et Monza, qui demandent une grande puissance, nous voulions notre évolution juste après la pause estivale. Mais nous savions que même avec cela, nous n'allions pas dépasser les autres. Nous n'avions pas beaucoup d'attente, en particulier à Monza. Les résultats ont clarifié la situation."

Les McLaren manquaient encore de vitesse de pointe en 2016 pour jouer les premiers rôles sur les circuits rapides.

"Oui, McLaren essayait de réduire l'appuis aérodynamique. Nos pilotes sont très bons et ils peuvent se débrouiller avec ça. La voiture et son équilibre n'étaient pas mauvais. Notre seule faiblesse reste, encore et toujours, la vitesse de pointe. Mais il s'agit aussi d'accélérations et d'autres domaines. Nous perdons encore quelques dixièmes dans les lignes droites - mais plus une demi seconde comme en 2015."

A quel point était-ce difficile d'introduire des évolutions qui ne serviront peut-être pas sur le tout nouveau moteur de 2017?

"C'est un bon point. Nous avons formé en tout début de saison deux équipes différentes. L'une, qui s'est concentrée sur 2016, et une autre qui a travaillé sur 2017. Elles sont complètement séparées l'une de l'autre. Bien sûr, dans l'équipe qui s'occupait de 2017, nous avons commencé avec un nombre de personnes réduit et par la suite, nous y avons transféré des ressources de celle de 2016. Elles ont apporté leurs connaissances."

"Dans certains domaines, nous pouvons transférer les évolutions. Mais avant tout, nous avons pu constituer une bonne base de connaissances pour 2017. Concernant la combustion, le turbo notamment... et d'autres domaines. Le design sera nouveau, mais nous pouvons reprendre ces concepts. 2ß16 était déjà un grand test pour la saison 2017.»
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.