En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Jeudi 03 Novembre 2016

Monza espère bientôt assurer son avenir en F1
Le futur du Grand Prix de Monza est toujours dans le brouillard. Ivan Capelli, président de l'automobile club de Milan, espère tout de même que l'incertitude liée au sort de ce rendez-vous historique de la Formule 1, prendra bientôt fin.

Même si Bernie Ecclestone a annoncé qu'un accord avait été trouvé pour prolonger la course, le grand argentier de la F1 a aussi pris le soin de préciser que cet accord n'avait pas encore été signé en bonne et due forme. Rien n'est donc encore officiel.

Ivan Capelli se partage donc entre ses doutes et ses espoirs: "Ecclestone est évasif. Nous espérons sortir de cette impasse aussitôt que possible" a-t-il déclaré à la presse italienne.

En sus de Monza, d'autres rendez-vous importants de la F1 ne sont pas encore confirmés pour l'an prochain: le Canada, l'Allemagne et le Brésil...
source: Nextgen-Auto.com

Kvyat veut tirer un trait sur une saison noire
Daniil Kvyat revient de loin. Alors qu'il semblait au fond du trou chez Toro Rosso cet été, tandis que Pierre Gasly enchaînait les victoires en GP2, le Russe a finalement été prolongé pour 2017 et peut désormais respirer. Il l'avoue lui-même: cette saison, il a dû avant tout survivre en F1...

"Oui, ce n'était pas une saison facile. C'était plutôt une année où il fallait survivre, au bout du compte, même si initialement, j'avais de grands projets. Maintenant, il semble que j'ai réussi simplement à me mettre en position de rester en F1 l'an prochain, avec Toro Rosso, ce que j'apprécie. Mais oui, c'était une saison de survie, je ne l'ai pas aimée et je ne veux pas que cela arrive de nouveau."

La rétrogradation de Red Bull à Toro Rosso a bien évidemment été très brutale pour le jeune pilote russe. Mais cela n'a-t-il pas aussi changé son regard sur la F1, sur le sport automobile en général?

"Cela vous donne une vision plus complète des choses, des détails que vous regardez, des choses auxquelles vous devriez prêter attention... pour ne pas être, disons, dans la mouise. Il y a beaucoup de détails intéressants que j'ai appris, et pas seulement sur la piste. Parce que, en réalité, malheureusement, quand ce genre de choses arrive dans votre carrière, il est plus difficile d'apprendre quoi que ce soit sur la piste, donc mes progrès se sont arrêtés pendant un moment. Heureusement, je travaille avec un groupe d'ingénieurs jeune et ambitieux, et nous nous poussons l'un l'autre. Et après la pause estivale, j'ai senti que je pouvais me concentrer sur la piste, et cela a payé, et je commence à me sentir bien mieux."

Sans illusion aucune sur le paddock, Daniil Kvyat peut donc conclure, avec un certain pessimisme: "Il n'y a pas d'amis en F1, malheureusement". Seulement des concurrents...
source: Nextgen-Auto.com

Brawn confirme son intérêt pour 'aider la F1 à avancer'
Ross Brawn confiait hier qu'il n'était pour le moment que consultant pour Liberty Media, et qu'il n'avait pas encore pas reçu d'offre ferme de la part des futurs nouveaux propriétaires de la F1 pour prendre du galon. On dit que l'ancien ingénieur de Ferrari pourrait remplacer, ou travailler aux côtés de Bernie Ecclestone, dans un rôle plus dévolu à l'aspect sportif et réglementaire.

Depuis plusieurs jours maintenant, l'homme de 61 ans envoie des signes indiquant un possible nouveau rôle important avec Liberty. Une question se pose cependant: par le passé, Ross Brawn et Bernie Ecclestone n'ont pas eu que des relations amicales... Cela pourrait-il empêcher Brawn et Bernie de travailler ensemble? Pas selon l'ancien homme fort de Mercedes.

"Je ne pense pas que ce soit hors de question. Ce serait une paire très intéressante, et ce ne serait certainement pas un problème pour moi."

Ross Brawn pense même que Bernie Ecclestone est irremplaçable: "Quand le jour arrivera où Bernie s'arrêtera finalement, il n'y aura pas d'autre Bernie. Ce sera une structure différente, et avec l'implication de Liberty Media, il y a déjà quelques spéculations sur la situation future."

"Mon rôle a été pour le moment seulement de donner quelques conseils à Liberty, de les aider à comprendre la F1, son business, les personnages importants, et les soutenir un peu dans ce but. C'est là où nous en sommes, pour le moment. Je ne sais pas ce qui arrivera dans le futur. J'ai déjà donné mon opinion, je serais intéressé pour aider la F1. Je ne veux pas revenir à la tête d'une équipe, ça ne me motive vraiment pas."

"Mais ce qui pourrait me motiver, c'est contribuer, d'une certaine manière, au futur de la F1, à voir comment elle peut progresser, et à répondre aux défis qu'elle rencontre aujourd'hui. Mais Bernie est le maître des lieux, il est le seul qui décide comment se passent les choses ici, pour les prochaines années."

Ross Brawn se dit d'ores et déjà particulièrement intéressé par la perspective de faire évoluer la F1 dans une direction qui lui apparaît plus positive: "Je suis un spectateur frustré, parce que quand vous avez été impliqué dans le sport, et que vous le regardez de l'extérieur, vous vous étonnez vraiment des raisons qui poussent les décideurs à faire les choix qu'ils font. J'apprécie beaucoup le sport. Ce qui me manque, c'est d'y être engagé, d'avoir tous ces collègues. L'excitation me manque, mais pas toutes ces irritations qui arrivent avec."

"Il me plairait d'essayer d'aider la F1 à avancer. C'est un sport formidable, difficile lorsqu'il s'agit de maintenir son rang sur le plan du divertissement comme sur le plan du sport. Je pourrais certainement être attiré par un rôle dans cet objectif."

Ross Brawn aurait même déjà un plan sur plusieurs années pour revitaliser la discipline: "Je suis un ingénieur donc je tends à être très pragmatique. Mon approche est toujours d'avoir un plan sur trois, cinq ans." Et Ross Brawn de penser que la F1 manque justement d'esprit d'équipe, de travail en symbiose. "Parfois, je ne vois pas cela en Formule 1. Je ne vois pas la Formule 1 se regarder vraiment elle-même, comme il le faut, pour voir où elle veut être dans trois ou cinq ans."

Reste l'équation Bernie Ecclestone... "Liberty décidera de ce qu'ils veulent faire. Mais c'est une entreprise bien courageuse que de vouloir se séparer de Bernie, parce qu'il a conçu les systèmes, négocié tous les contrats. Il a fait bien des choses. Donc ce serait raisonnable d'avancer prudemment dans cette direction."

Quoi qu'il en soit, Ross Brawn confirme être intéressé pour dépasser dans l'avenir ses fonctions de simple consultant. Et pour cela, il démine le terrain afin de préparer une future cohabitation avec Bernie Ecclestone: " Les relations sont vitales dans n'importe quel business. Mais je comprends que Bernie et moi n'avons pas fait assez d'efforts par le passé pour peut-être lui donner le respect qui était dû. Il a accompli énormément de choses en F1."
source: Nextgen-Auto.com

Stroll - Je partirai de zéro
C'est officiel: Lance Stroll sera l'année prochaine titulaire chez Williams, aux côtés de Valtteri Bottas. Récemment sacré champion en Formue 3, le Canadien aura fort à faire: remplacer au pied levé Felipe Massa, et chasser tous les doutes autour de sa réputation de pilote payant.

Afin d'être préparé au mieux, Lance Stroll a pu rouler lors de quelques sessions de tests privés au volant d'une Williams datant de 2014... alors même que le règlement changera profondément l'an prochain.

Mais ce changement sera un avantage si l'on en croit le jeune pilote: "Je pense que les nouvelles règles me donnent vraiment une chance. C'est une opportunité importante pour l'équipe de progresser sur la grille, et c'est formidable. Et de mon côté, cela pourrait m'aider, parce que tout le monde ne partira pas de zéro, mais tout de même avec moins d'expérience. Bien sûr, l'expérience aide, et cela importe peu si je ne suis peut-être pas aussi bon que Valtteri, puisqu'il a plusieurs saisons en F1."

"Je dois apprendre beaucoup de choses pour l'an prochain, et je suis un rookie, donc il se peut que je commette quelques erreurs en apprenant de nouvelles choses. Mais j'ai hâte d'y être et j'ai Williams qui m'aide. J'ai aussi Valtteri, qui est un repère pour moi, et je pourrai apprendre beaucoup de lui. Cette année a été une année formidable, et j'espère que je pourrai m'en servir pour apprendre. Et bien sûr, il y aura beaucoup de choses nouvelles pour moi, parce que je commencerai de zéro."

Dans l'histoire de la Formule 3, un certain Max Verstappen avait aussi fait directement le grand saut en Formule 1. La comparaison est donc forcément pertinente... D'ailleurs le Canadien a fait mieux que le Néerlandais en F3 (sur sa deuxième saison, car le pilote Red Bull n'en a disputé qu'une), avec 14 victoires sur 30 courses disputées en 2016.

"Les performances de Max me mettent en confiance mais tout le monde a une situation différente, et arrive de différents endroits, et de différentes catégories. Je vais juste faire mon travail, et je ne vais pas me comparer ou regarder ce que les autres ont accompli" a conclu Lance Stroll.
source: Nextgen-Auto.com

Boullier précise le rôle de Button l'an prochain
L'an prochain, Jenson Button ne sera plus titulaire chez McLaren, mais sera cantonné, selon ses vœux, à un rôle d'ambassadeur / pilote de réserve de luxe qui lui laissera bien plus de temps libre. Le pilote britannique n'en restera pas moins possiblement mobilisé par Woking en cas de suspension ou de blessure d'un des deux pilotes l'an prochain, et sera toujours fortement impliqué dans le développement de la monoplace.

Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren, en a effet dit un peu plus sur le futur rôle du Champion du monde 2009: "Il y a beaucoup de manières pour lui d'apporter son expérience, son ressenti, ses instructions aussi. C'est bien quand on est dans la voiture, mais aussi en dehors, en particulier pour un pilote avec beaucoup d'expérience, car il peut donner quelques bons conseils. Jenson fera bien sûr partie de l'équipe du simulateur, ce qui est important", notamment pour corréler les données du simulateur avec celles, réelles, constatées en piste.

Et le Français confirme que Jenson Button fera quelques déplacements lors de la saison: "Il assistera aussi à quelques Grands Prix, donc sa vision, ou disons sa compréhension de la course, l'an prochain, d'un point de vue extérieur à la voiture, sera une bonne contribution pour nous."
source: Nextgen-Auto.com

Claire Williams s'attend à ce que Stroll commette 'quelques erreurs' l'an prochain
C'est sans surprise que Williams a confirmé aujourd'hui que ses deux pilotes, l'an prochain, seront Lance Stroll et Valtteri Bottas. En réalité, comme l'a révélé la directrice de l'équipe, Claire Williams, cette décision avait été prise "il y a longtemps".

Si la prolongation du Finlandais ne fait pas débat, c'est la nomination du Canadien qui fait jaser. Même s'il a dominé largement la Formule 3 cette saison, le jeune Lance Stroll, parfait rookie, est surtout vu comme un pilote payant - son père est milliardaire.

Le pilote de 18 ans ne peut échapper à ces critiques, mais il avait déjà préparé sa réponse: "Tout le monde a sa propre opinion, je ne peux rien y faire. J'arrive avec de l'argent, je ne vais pas le nier, mais je crois que j'ai gagné le droit d'être en F1, parce que j'ai gagné chaque championnat auquel j'ai participé. Maintenant, pour accéder à la F1, la FIA a installé un système de superlicence à points simplement pour cette raison, donc les gens ne peuvent pas simplement acheter leur volant en F1. Vous devez vraiment prouver que vous en êtes capables, et gagner en catégories junior."

"Je ne veux pas dire exactement quand je serai capable de montrer que je ne suis pas là simplement pour des raisons financières, parce que cela dépend de beaucoup d'autres facteurs, de tant de détails à mettre en place. Mais je ne vais pas m'inquiéter de ces affaires. Je suis très heureux de rejoindre Williams, et j'ai hâte d'être à la saison prochaine."

La directrice de l'écurie, Claire Williams, n'a pas un discours dissemblable. Alors que Williams pourrait terminer à la 5ème place du Championnat des Constructeurs cette saison, et donc perdre de précieux millions de bonus, la fille de Frank assure que son choix n'a pas été dicté par des impératifs budgétaires.

"Je voudrais être très claire. Williams a été une équipe, ces dernières années, qui a clairement déclaré qu'elle ne permettrait pas que des considérations financières dictent le choix des pilotes. Et nous avons absolument respecté cette intention cette année. L'argent ne dicte pas la performance du pilote dans le cockpit. Vous êtes performant ou vous ne l'êtes pas. Lance a prouvé qu'il avait ce talent. Il doit faire le boulot l'an prochain en F1, pour mettre fin à ces rumeurs."

Lance Stroll sera cependant un pur rookie l'an prochain. Claire Williams s'attend-t-elle à des erreurs commises dans les premiers mois par son jeune pilote?

"Nous avons fait beaucoup de travail en coulisses en lui fournissant une voiture de 2014 pour qu'il puisse effectuer un programme de tests, afin de s'assurer qu'il soit autant préparé que possible pour aller à Melbourne l'an prochain. Envers quelqu'un de 17 ans, qui a réussi ce qu'il a réussi en aussi peu de temps, nous avons une confiance totale. Quand il sera dans le cockpit, à Melbourne, il pourra être performant. Mais comme chaque rookie dans ce sport, il aura besoin de temps pour s'y sentir à l'aise. Je suis sûre qu'il y aura quelques erreurs, c'est inévitable. Une chose que j'ai apprise de Lance, est qu'il apprend très rapidement de ses erreurs."
source: Nextgen-Auto.com

Verstappen juge sa pénalité 'ridicule' au Mexique
Max Verstappen, au fur et à mesure de ses déclarations, apparaît de plus en plus comme un jeune homme confiant et sûr de lui - son jeune âge explique peut-être ce surcroît d'affichage médiatique.

En piste également, le pilote Red Bull ne paraît pas gêné outre-mesure quand il effectue des manœuvres défensives osées. Dans le même temps, quand la FIA le sanctionne pour avoir préservé sa position hors des limites de la piste, comme au Mexique dimanche dernier, il fulmine.

"C'est ridicule; je pense que j'ai fait la même chose qu'au virage 1 pour Hamilton. Il avait dépassé les limites de la piste et a gagné un gros avantage. Rosberg est aussi parti au large et a même gagné un avantage. S'ils ne les ont pas pénalisés, ils n'auraient pas dû me pénaliser non plus. Je n'ai même pas gagné un avantage. Alors que je freinais, j'étais devant Vettel, et ensuite, je suis revenu sur la piste, j'étais à sa hauteur, comme juste avant le virage, c'est pourquoi je pense que c'est ridicule."

L'ingénieur de piste de Max Verstappen lui avait pourtant conseillé, pour éviter toute pénalité, de rendre sa position sur Sebastian Vettel. Mais le fougueux pilote n'avait pas obtempéré.

"Ils pensaient que j'allais devoir rendre la position, mais ça n'a jamais été confirmé. Après la course, j'ai regardé les écrans de contrôle et ensuite j'ai vu que j'étais 5ème. Je pensais: 'comment est-ce possible?'. Ensuite, j'ai vu que j'avais reçu une pénalité de 5 secondes."

Quoi qu'il en soit, malgré cette déconvenue de dernière minute, Max Verstappen se dit satisfait de son expérience mexicaine: "La course était super. Ce n'était pas la moindre des choses de faire tenir les pneus si longtemps. Nous avons souffert sur la fin, mais nous avons bel et bien fini 3ème." Il n'en démord pas!

Enfin, alors que le paddock entier se passionne pour la lutte entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, le Néerlandais n'en a visiblement cure: "Je suis ici pour gagner des courses. Je me fiche de savoir qui va être champion, je vais juste donner tout ce que j'ai."
source: Nextgen-Auto.com

Frank Williams est sorti de l'hôpital
Claire Williams a confirmé que son père, Frank, le fondateur de l'équipe de Grove, était enfin sorti de l'hôpital. Il se repose à l'heure actuelle à la maison des suites d'une pneumonie contractée en septembre.

"Je suis très content qu'il a enfin pu rentrer à la maison, avec nous. Il est déjà passé à l'usine", confirme sa fille.

Le Britannique, âgé de 74 ans, "est sorti de l'hôpital lundi. Comme tout le monde le sait, il a contracté une pneumonie après le Grand Prix d'Italie et il était à l'hôpital depuis tout ce temps."

"Son rétablissement a été lent mais je suis ravie de voir que nous avons retrouvé le bon vieux Frank que nous connaissions avant et que nous aimons. C'est génial de le retrouver avec nous et au sein de l'équipe."
source: Nextgen-Auto.com

Michael Schumacher présente des signes encourageants selon Brawn
Cela fait bientôt trois ans que Michael Schumacher s'est sérieusement blessé lors d'un accident de ski à Méribel et les nouvelles ont été peu nombreuses ces derniers mois sur l'évolution de son état de santé.

Le septuple Champion du monde ne peut pas marcher et est soigné chez lui, en Suisse. Mais personne ne sait s'il peut parler ou communiquer, d'une façon ou d'une autre, avec sa famille.

Ross Brawn est l'un des rares à avoir quelques nouvelles mais il ne peut pas révéler grand chose.

"Ce que je peux dire c'est que Michael présente des signes encourageants. Nous prions tous, tous les jours, pour en voir encore plus", déclare son ancien patron chez Mercedes.

"La famille a toutefois choisi de protéger la convalescence de Michael et de la garder privée. Je dois donc respecter cela, c'est difficile donc pour moi d'en dire beaucoup plus."

"Ce que je peux ajouter également c'est qu'il y a beaucoup de spéculations sur l'état de santé de Michael. La plupart de ces spéculations sont fausses. Nous devons juste prier et espérer chaque jour de continuer à voir des progrès. Nous espérons un jour que Michael pourra se remettre de ses terribles blessures."
source: Nextgen-Auto.com

Stroll - 2017 sera une année de grand apprentissage pour moi
Lance Stroll a donc été choisir par Williams pour remplacer Felipe Massa. C'est une lourde responsabilité pour le jeune Canadien de 18 ans, nouveau champion de Formule 3.

Bien que fortement soutenu par son père, Lawrence, il a prouvé en passant par la Ferrari Academy puis par le programme jeunes de Williams qu'il avait le talent nécessaire pour accomplir une grande carrière. La saison 2017, sa première année en F1, devra le confirmer.

"Courir en Formule 1 en 2017 est incroyable. Je ne pourrais jamais assez remercier Williams pour sa foi en mes capacités. Courir en Formule 1 c'est mon rêve depuis que je suis tout petit. Quand j'ai commencé le karting sérieusement, la F1 était déjà devenue mon but ultime. Cela s'est confirmé quand j'ai commencé à courir en monoplace en 2014", déclare Stroll.

"2017 sera une année de grand apprentissage pour moi", reconnait-il, très lucide. "Mais j'en suis conscient et j'ai envie de tout absorber chez Williams pour progresser très vite. Je prendrai les courses les unes après les autres, tour par tour, et j'espère que les progrès viendront avec l'expérience comme ça a été le cas pour moi quand j'ai débuté en Formule 4 puis en Formule 3."

Le saut entre la Formule 3 et la Formule 1 n'est pas facile mais il peut être réussi, comme l'a récemment prouvé Max Verstappen.

"Je crois que mes deux saisons en Formule 3 (contre une seule pour le Hollandais) m'ont bien préparé pour faire ce saut. Il y a évidemment beaucoup de nouvelles choses à apprendre en F1 et je suis encore jeune. Mais j'ai la chance de pouvoir piloter en essais la Williams FW36 de 2014 depuis le mois d'août et ça s'est très bien passé jusque-là."

"La puissance d'une F1 est incroyable", ajoute Stroll. "J'apprends ce qu'est une Formule 1, les appuis incroyables, le DRS, la gestion des pneus, les limites et tenir un rythme. A chaque essai, je suis de plus en plus à l'aise."

Le Canadien débarque en F1 avec une grande confiance en lui.

"J'ai connu le succès en karting, en F4, en série Toyota et en F3. J'ai remporté toutes les catégories dans lesquelles je me suis engagé. Je crois donc avoir mérité de passer en Formule 1. Je remercie grandement tous ceux qui m'ont aidé à atteindre ce niveau."
source: Nextgen-Auto.com

Bottas - Ravi de poursuivre une 5e saison avec Williams
Williams ne le confirme pas explicitement mais Valtteri Bottas semble bien avoir prolongé son contrat pour une seule saison.

Le Finlandais exprime sa satisfaction après l'annonce de l'équipe de Grove aujourd'hui.

"Tout d'abord, je suis très heureux de pouvoir faire une 5ème saison en Formule 1 avec Williams en 2017. Cela va être une année très excitante avec tous ces changements de règles et une grande opportunité pour notre équipe de se rapprocher de l'avant de la grille", déclare Bottas.

""Je me donnerai à 100%, comme toujours, pour l'équipe. Je remercie Frank, Claire et tout le conseil de Williams pour leur confiance renouvelée en moi. Merci aussi à toute l'équipe Williams, parce que ce sera sympa de continuer à travailler avec toutes ces personnes, à l'usine comme sur les circuits."

"Williams est comme ma famille. Cela fera 8 ans l'an prochain que je suis au sein de cette équipe, je me sens donc comme chez moi. Cependant je crois toujours que nous n'avons pas encore atteint les résultats que nous pouvons réaliser ensemble", ajoute Bottas, qui souhaite très clairement gagner des courses.

Bottas aura donc un nouvel équipier en 2017, Lance Stroll.

"Je veux vraiment lui souhaiter la bienvenue dans l'équipe et je lui réserve un accueil très chaleureux. J'ai hâte de voir ce que nous pourrons accomplir ensemble."
source: Nextgen-Auto.com

Williams - La décision d'aligner Stroll a été prise il y a longtemps
Claire Williams a confirmé lors de la conférence de presse de son équipe à Grove que le choix de Lance Stroll avait été fait il y a longtemps déjà.

Le jeune Canadien sera le premier représentant de son pays en Formule 1 depuis la retraite de Jacques Villeneuve.

"Je le sais depuis quelques mois déjà mais je ne réalise pas encore", confie Lance Stroll. "Je me suis vraiment concentré sur ma saison en Formule 3 en 2016 et l'équipe voulait que je fasse le travail correctement. C'est un rêve qui devient réalité. J'ai bien entendu hâte de commencer."

La fille de Frank Williams ajoute: "Cela fait un bout de temps en effet que nous avons pris cette décision. Pourquoi nous avons attendu? Lance avait une saison de Formule 3 à faire et Valtteri était occupé avec sa saison en F1. Il fallait trouver le temps de réunir tout le monde à l'usine."

"Lance a prouvé sa valeur, qu'il mérite sa place en Formule 1. Et notre équipe est reconnue pour avoir fait débuter de jeunes talents en Formule 1. Lance a tout simplement dominé la Formule 3 cette année et je suis donc impatiente de voir ce qu'il fera avec nous en F1 l'an prochain."
source: Nextgen-Auto.com

Officiel - Williams alignera un duo Bottas/Stroll en 2017
C'est maintenant officiel: Williams a révélé son duo de pilotes pour la saison à venir et, sans surprise, il sera composé de Valtteri Bottas et Lance Stroll.

Après l'annonce du départ à la retraite de Felipe Massa et le titre obtenu en Formule 3 par le jeune Canadien de 18 ans, c'était un secret de Polichinelle que Stroll allait être promu.

Williams a certainement attendu, à la demande de Martini (marque d'alcools), que le Canadien atteigne la majorité pour faire son annonce. Stroll a en effet eu 18 ans le 29 octobre, ce qui lui permettra de piloter en Formule 1 l'année prochaine, d'autant plus qu'il a obtenu les résultats nécessaires pour obtenir sa superlicence.

Quant à Valtteri Bottas, les négociations ont duré plus longtemps que prévu. Le Finlandais n'a prolongé que pour une seule saison selon les spéculations. Nous verrons si Bottas ou son équipe nous en apprend plus à ce sujet aujourd'hui.
source: Nextgen-Auto.com

Lauda - Brawn ne peut pas remplacer Ecclestone
Ross Brawn a donc accepté un rôle de consultant pour Liberty Media, en attendant que les nouveaux propriétaires de la Formule 1 aient pu se forger une meilleure opinion du sport et des changements nécessaires.

Le Britannique n'a pas exclu un rôle plus important à l'avenir, lorsque les choses seront plus claires.

Mais Brawn remplacera-t-il pour autant Bernie Ecclestone? Le grand argentier voit plutôt l'ancien patron de Brawn GP et Mercedes F1 dans un rôle lié à la règlementation du sport... c'est-à-dire au sein de la FIA.

Niki Lauda ne voit pas non plus Ross Brawn remplacer Bernie Ecclestone.

"Ross est un excellent ingénieur. Mais un businessman de génie comme Bernie ne peut être remplacé par un ingénieur", affirme l'Autrichien, qui a collaboré avec Brawn jusqu'en 2013 chez Mercedes.

Pour Bob Fernley, si la situation doit évoluer, il faut le faire en douceur.

"Nous avons besoin de Bernie pour faire la transition avec les nouveaux propriétaires", ajoute le directeur adjoint de Force India.

Et "c'est un processus qui prendra du temps", conclut Franz Tost, le directeur de Toro Rosso. "Je pense que l'année prochaine mais aussi en 2018, nous verrons un travail en commun effectué par Bernie et Liberty Media."
source: Nextgen-Auto.com

Le marché des transferts va s'agiter d'ici le GP du Brésil
Gunther Steiner pense que les choses devraient très sensiblement s'accélérer au Brésil, d'ici une dizaine de jours, sur le marché des transferts.

Le patron de l'équipe Haas F1 dispose encore d'une place à pourvoir (Romain Grosjean devrait rester), tout comme Force India et Renault F1. Il y en a même deux de libres chez Manor comme chez Sauber alors que Williams va confirmer aujourd'hui Valtteri Bottas et Lance Stroll.

"Tout le monde attend de voir ce que vont faire les autres", répond Steiner lorsqu'on lui demande pourquoi la situation n'évolue pas plus vite.

"Mais quelqu'un a besoin de décider maintenant et je pense que cela se fera d'ici le Brésil. Le temps commence à presser."

"Conclure des accords après la dernière course à Abu Dhabi est toujours difficile parce que les gens s'en vont en vacances."

Une fois les places les plus convoitées pourvues, Steiner estime que "le jeu des dominos se poursuivra et se terminera rapidement."
source: Nextgen-Auto.com

Prost - Des clarifications nécessaires après le départ de Lewis Hamilton
Le départ de Lewis Hamilton au Grand Prix du Mexique continue de susciter des commentaires.

Le Britannique, qui s'est loupé au freinage, a pu conserver sa 1ère place en coupant hors piste. Pour certains pilotes, comme Nico Hülkenberg, une pénalité était méritée.

Pour Alain Prost, le quadruple Champion du monde, il est plus difficile de se faire une opinion.

"Il ne faut pas juger en fonction des pilotes, ni même en fonction de la situation. Il faut se demander s'il y a une règle ou s'il n'y en a pas. C'est vrai qu'au départ Lewis Hamilton se loupe carrément, en tout cas il freine peut-être un peu tard, et il prend un avantage. D'un autre côté, il y a rapidement la voiture de sécurité, donc il ne bénéficie plus de cet avantage, mais quand même...", analyse-t-il au micro de 'Canal+'.

Alain Prost note toutefois que le Britannique a peut-être abusé de la possibilité offerte aux pilotes de louper ce 1er freinage sans trop y perdre.

"S'il y avait eu un mur, il serait sorti de la piste. C'est donc un peu compliqué à gérer pour les commissaires."

Sa solution? Clarifier toutes les situations.

"Ce qu'il faudrait faire, c'est demander à la FIA, à Charlie Whiting, ce qu'il se serait passé pour Hamilton s'il n'y avait pas eu de voiture de sécurité au départ. Au moins pour savoir ce qu'il se passe dans un cas comme ça."

"Parce que si tous ceux qui sont en pole et qui ont peur de se faire dépasser au départ peuvent se permettre de couper le premier virage, c'est quand même un vrai problème."
source: Nextgen-Auto.com

Sainz critique aussi les commissaires après le GP du Mexique
Comme son coéquipier Daniil Kvyat, Carlos Sainz ne suit pas toujours le raisonnement des commissaires de piste... et encore moins depuis le controversé Grand Prix du Mexique.

L'Espagnol avait reçu une pénalité après avoir forcé Fernando Alonso à couper sur l'herbe mexicaine, au premier tour de la course. Mais il se plaint que d'autres incidents similaires n'aient guère été sanctionnés.

Pour le pilote Toro Rosso, la F1 doit choisir entre "regarder au cas par cas chaque accident ou installer une règle fixe".

"Il est très difficile de savoir quand on peut s'attendre à une pénalité ou non de nos jours, si vous faites un mouvement qui est un petit peu à la limite. Vous allez jouer à la limite en sachant qu'une pénalité pourrait ou non arriver", a-t-il poursuivi.

Pour assurer quelque constance dans les décisions prises, une solution serait de nommer des commissaires permanents à chaque course. Qu'en pense Sainz?

"Il est compréhensible que, comme êtres humains, vous ayez une opinion différente de la mienne. A chaque course, il y aura des opinions différentes. Comme pilote, nous devons courir en sachant clairement ce qu'il en est, nous avons besoin de savoir, quand nous effectuons une manœuvre, ce que les commissaires vont penser. Pour le moment, nous ne savons jamais que penser après une manœuvre ou un incident. Après avoir vu Fernando dans l'herbe, je ne savais pas ce que les commissaires pensaient: était-ce une superbe manœuvre, ou cela méritait-il une pénalité? Si c'étaient les mêmes commissaires, les critères seraient bien plus clairs, mais peut-être pas toujours identiques."

L'erreur est humaine, paraît donc dire Sainz. La solution de commissaires permanents est cependant sur la table: qu'en pensera Charlie Whiting?
source: Nextgen-Auto.com

Williams va annoncer ses pilotes ce matin
Le marché des transferts va se fermer un peu plus aujourd'hui puisque Williams va enfin officialiser son duo de pilotes pour la saison 2017.

Après plusieurs semaines d'incertitudes concernant Valtteri Bottas, qui a été courtisé par Renault, le Finlandais a accepté de rester au sein de l'équipe de Grove.

Selon les spéculations, Bottas a souhaité prolonger son contrat pour une seule année, afin de lui laisser les portes ouvertes en 2018. Personne ne sait en effet quelle sera la compétitivité des différentes monoplaces en 2017 avec ce grand changement de règles techniques.

Sans surprise, devrait être annoncé à ses côtés Lance Stroll, le jeune Canadien qui vient tout juste d'avoir 18 ans et qui a dominé le championnat de Formule 3.

Stroll apporte avec lui son talent mais aussi des dizaines de millions de dollars, grâce à son père, le milliardaire Lawrence Stroll (Tommy Hilfiger, Ralph Lauren, Pepe Jeans,...).

La conférence de presse de Williams se tiendra à l'usine de Grove à partir de 11h en Angleterre (midi en France).
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.