En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Actualités » Brèves du paddock

Brèves du paddock

Les news du Mercredi 02 Décembre 2015

Les décisions du Conseil Mondial de Paris
En plus d'un mandat donné à Jean Todt et Bernie Ecclestone pour prendre en main certains des problèmes affectant actuellement la discipline, le Conseil Mondial du Sport Automobile de Paris a validé certains changements concernant les aspects sportifs et techniques de la F1.

Premièrement, le calendrier élargi à 21 courses dès 2016 a été approuvé, mais la manche d'Austin au Texas reste à confirmer. L'épreuve disputée sur le Circuit of The Americas fait face à des problèmes financiers suite à la baisse récente des subventions. Le Mexique a également été avancé d'une semaine au 30 octobre, sept jours après le Grand Prix des Etats-Unis. Le départ de l'épreuve de Bakou en Azerbaïdjan le 19 juin sera bien donné de manière à éviter un clash avec l'arrivée des 24 Heures du Mans.

Du côté de la réglementation sur les Power Units, le nombre des jetons de développement utilisables par saison a été confirmé par la FIA. Les motoristes bénéficieront toujours de 32 jetons en 2016 avant que ce nombre ne diminue progressivement à 25 en 2017, 20 en 2018, pour arriver à 15 en 2019. Tout nouveau motoriste sera verra attribuer 15 jetons lors de sa première saison, et 32 la seconde.

Les Power Units homologués durant les précédentes saisons peuvent désormais être ré-homologués. Un motoriste ne pouvait jusqu'à présent fournir deux spécifications différentes. Ferrari pourra par ailleurs motoriser une quatrième écurie avec un Power Unit spécification 2015 l'année prochaine, ouvrant ainsi la porte à une potentielle association avec Toro Rosso.

Question sécurité, la FIA a décidé d'une augmentation de l'épaisseur des protections autour de la tête des pilotes sera augmentée.

Plusieurs modifications du règlement sportif concernant les pneumatiques ont également été entérinées. L'arrivée d'un troisième composé disponible par course a été officialisée. Sur les 13 trains de pneus attribués par pilote, Pirelli choisira deux d'entre eux (dont un qui sera utilisé en course) et un (avec le composé le plus tendre) qui sera utilisé seulement en Q3. Les pilotes choisiront ensuitre librement les dix autres trains de gommes, parmi les trois disponibles pour le week-end. Les concurrents devront toujours passer deux spécifications de pneus en course (sauf en cas d'utilisation des composés intermédiaires et pluie), dont l'une qui aura été choisie par Pirelli.

Enfin, le DRS sera activé tout de suite après la fin d'une procédure de voiture de sécurité virtuelle. Cette dernière pourra désormais être utilisée lors des essais libres.
source: AUTOhebdo.fr

La FIA annonce de nouvelles règles et plus de pouvoir pour Todt et Ecclestone
Le dernier conseil mondial de la FIA a pris quelques décisions aujourd'hui à Paris, et notamment donné à Jean Todt et Bernie Ecclestone un pouvoir supplémentaire à l'unanimité (sauf une voix) afin de régler les problèmes les plus pressants en Formule 1 concernant la gouvernance du sport, les moteurs et la réductions des coûts.

Todt et Ecclestone veulent rendre leur conclusion sur le sujet avant le 31 janvier et pourraient ainsi annoncer quelques mesures d'urgence sans passer par le Groupe Stratégie et la Commission F1.

Du côté des règles techniques, le développement des moteurs en cours de saison a comme prévu bien été voté.

En 2016, les motoristes pourront utiliser 32 jetons, comme en 2015 (un moteur hybride complet représente 66 jetons). En 2017, le nombre tombera à 25 puis 20 en 2018 et enfin 15 en 2019.

Si un nouveau motoriste arrive en F1, il aura le droit à 15 jetons lors de sa première année en F1 puis 32 lors de la 2ème.

Les moteurs des saisons précédentes peuvent être homologués à nouveau. Cela autorise Ferrari à fournir son moteur 2015 à Toro Rosso.

Du côté des règles sportives, Pirelli devra bien fournir 3 types de pneus pour piste sèche par Grand Prix au lieu de deux.

Sur les 13 trains de pneumatiques alloués à chaque pilote, Pirelli en choisira deux pour la course (un seul devra être utilisé obligatoirement) et un train (le plus tendre) devra être utilisé uniquement en Q3. Chaque pilote pourra ensuite décider librement de la répartition de ses 10 autres trains de pneus.

A moins que les pneus intermédiaires ou pluie soient utilisés, un pilote devra chausser au moins deux types de pneus différents en course, dont l'un choisi par Pirelli.

En cas de Virtual Safety Car (VSC), le DRS sera de nouveau rétabli dès la fin de la période de la VSC. La VSC pourra aussi être utilisée durant les séances d'essais afin de limiter le nombre de drapeaux rouges.
source: Nextgen-Auto.com

Force India et Aston Martin près d'un accord
Depuis plusieurs semaines, Force India discute avec Aston Martin pour un accord commercial qui permettrait à l'équipe de prendre le nom du constructeur. Mercedes, motoriste de Force India et actionnaire d'Aston Martin à hauteur de 5%, aurait donné son accord.

Force India souhaite un accord à long terme et il devrait être rapidement validé. L'équipe devrait changer de nom et de livrée, avec des couleurs bleu et or, dans le cadre d'un partenariat avec Johnnie Walker.

"Nous en sommes proches", a précisé Otmar Szafnauer, le responsable des opérations de Force India, à 'Autosport'. "Je pense que s'ici une semaine à 10 jours, nous pourrons annoncer quelque chose."

Si l'accord se concrétise, il pourrait permettre à Force India de changer de dimension. Un nom aussi prestigieux qu'Aston Martin devrait permettre d'attirer des sponsors d'une autre envergure

"De toute façon ça devrait aller, mais peut-être qu'avec Aston nous aurons une image différente et que nous attirons un autre type de sponsors, et peut-être que nous aurons un peu plus d'argent", explique Szafnauer.

"Si nous pouvons le faire, ça nous aidera à faire ces petits progrès et à rester sur la forme que nous avons montrée dans la dernière partie de cette année."
source: SportAuto.fr

Abiteboul espère que 2015 sera une anormalité
Avec une campagne 2015 conclue sans aucun succès pour Red Bull (une première depuis 2009 pour l'écurie dirigée par Christian Horner), ni pour Toro Rosso, Renault a signé une saison plus que terne en terme de résultats. Contrairement à l'an passé, où Daniel Ricciardo avait décroché trois succès face aux Mercedes, les RB11 n'ont pu se mêler à la lutte pour la victoire avec les Mercedes et les Ferrari.

"Quatrième au championnat pour Red Bull est sans aucun doute difficile à accepter, et nous partageons tous cette responsabilité,", a confessé Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 après le Grand Prix d'Abu Dhabi.

"Au début de l'année, lorsque nous étions sous le feu des critiques, il aurait été facile de perdre la motivation, mais nous avons poursuivi le développement sur la piste. Nous n'avons pas atteint les objectifs fixés, mais j'espère que cette année sera vue comme anormale par rapport à notre forme habituelle."

La semaine en cours doit être cruciale pour Renault qui doit enfin annoncer son choix concernant le rachat de Lotus.
source: AUTOhebdo.fr

Charles Leclerc pilote de développement pour Haas?
Le pilote de F3 européenne Charles Leclerc pourrait décrocher le poste de pilote de développement chez Haas F1 Team l'année prochaine.

Le Monégasque est sur le point de devenir membre de la Ferrari Driver Academy, en remplacement de Raffaele Marciello et Lance Stroll qui quittent la Scuderia.

Le pilote âgé de 18 ans, managé par Nicolas Todt, pourrait également piloter pour l'écurie ART en GP3 l'année prochaine, ce qui lui permettrait d'être dans les paddocks lors de chaque weekend de Grand Prix.

Le travail de Leclerc chez Ferrari consisterait à rouler dans le simulateur, ce que faisait Antonio Fuoco cette année. L'Italien avait également roulé avec Ferrari lors des essais privés qui ont eu lieu en cours de saison en Autriche.

"Pour le moment, tout ce que je peux confirmer, c'est que Charles testera une monoplace de GP3 cette semaine à Abu Dhabi durant trois jours", a déclaré Nicolas Todt.
source: Nextgen-Auto.com

Wehrlein s'éloigne un peu plus d'un baquet chez Manor
En 2016, Manor pourrait poursuivre avec son duo de pilotes Will Stevens et Alexander Rossi.

Si Roberto Merhi a retrouvé le volant pour la dernière épreuve de la saison à Abu Dhabi, c'était pour permettre à l'Américain de disputer la finale du championnat de GP2.

Rossi affirmait d'ailleurs il y a peu être confiant de pouvoir rester au sein de l'écurie anglaise en 2016.

"Je pense que j'ai montré ce dont j'étais capable en F1 et je suis confiant de pouvoir garder ma place", déclarait-il.

Will Stevens affirmait lui aussi avoir espoir de pouvoir rester l'année prochaine.

"Je pense que tout se présente bien pour l'année prochaine. Je suis confiant et je me sens bien dans l'équipe", commentait-il à Abu Dhabi.

Manor aura un moteur Mercedes en 2016 et le prix fixé pour les baquets serait aux alentours de 10 millions de dollars chacun.

Une somme que Toto Wolff, la directeur de l'écurie Mercedes, n'est pas prêt à verser pour permettre à son jeune pilote Pascal Wehrlein de piloter en 2016.

"La compétitivité de Manor va augmenter, alors les prix de ses baquets également", confirme Wolff. "Nous avons un budget pour nos pilotes, mais pas à cette échelle."

Wehrlein pourrait donc rempiler une année de plus en DTM et être rejoint dans ce championnat par Esteban Ocon.

Le Français âgé de 19 ans, qui vient d'être sacré Champion du monde de GP3, sera lui aussi pilote de développement pour Mercedes en 2016 en attendant lui aussi un baquet en F1.

"Rien n'est encore fait mais ils pourraient tous les deux occuper un rôle de réserviste, de pilote de développement et de titulaire en DTM. Rien n'est encore fait", confirme Wolff.

Quant au poste de pilote de développement chez Williams, qui sera assuré par Lance Stroll en 2016, il aurait coûté pas moins de 6 millions de dollars.
source: Nextgen-Auto.com

Zetsche soutient son duo Wolff - Lauda
Le grand patron du groupe Daimler, Dieter Zetsche, a tenu à soutenir publiquement les dirigeants de l'écurie Mercedes Toto Wolff et Niki Lauda.

A Abu Dhabi, des rumeurs ont fait état d'une discorde entre les deux Autrichiens et un départ de Lauda avait été évoqué.

Zetsche a cependant affirmé durant le dernier Grand Prix de la saison que tout allait bien entre les deux hommes. Lauda et Wolff avaient d'ailleurs réagi avec humour aux rumeurs en marchant main dans la main dans le paddock de Yas Marina.

"Il arrive parfois que l'on ne soit pas d'accord sur certains sujets", a commenté Zetsche, en faisant probablement référence à la non motorisation de Red Bull par Mercedes.

"Mais clairement, leur coopération n'a jamais été remise en question. Je ne peux imaginer une meilleure équipe que celle que nous avons actuellement."
source: Nextgen-Auto.com

Manor a fait rouler Haryanto et King à Abu Dhabi
Finalement présente pour les essais à huis clos de Pirelli sur le circuit de Yas Marina, Manor a profité de l'occasion pour offrir de l'expérience à deux jeunes pilotes.

Rio Haryanto, qui vient de terminer quatrième du championnat GP2, avait déjà roulé en F1 il y a trois ans et il a donc pu découvrir les nouveaux moteurs hybrides grâce à ses 56 tours couverts.

"Cela faisait longtemps que je n'avais pas piloté une Formule 1", a déclaré l'Indonésien. "La dernière c'était déjà avec Manor en 2012. La voiture semblait très différente cette fois-ci, notamment au niveau du moteur. Il m'a donc fallu un peu de temps pour m'habituer à la voiture. Durant la matinée, je n'ai cessé de progresser sans rencontrer de problème. Je suis très heureux du déroulement de notre programme et je voudrais remercier Manor de m'avoir offert cette chance ainsi que tous mes partenaires qui me soutiennent."

L'écurie anglaise a également confié le volant à son pilote de développement Jordan King l'après-midi. Il s'agissait des premiers tours de piste au volant d'une Formule 1 pour le jeune Britannique, qui a été en mesure de couvrir 59 tours dans l'après-midi.

"Ma première fois au volant d'une F1 a été une expérience incroyable pour moi et je me dois de remercier Manor pour cela," a commenté King. "Pirelli avait des objectifs très précis pour ses tests et j'étais déterminé à en profiter pour montrer ce dont je suis capable. La journée s'est très bien déroulée et j'ai donc pu suivre le plan sans problème. J'ai eu la chance de couvrir 59 tours et je suis heureux de mes temps. J'ai hâte de remonter dans une telle voiture!"
source: Nextgen-Auto.com

Pirelli satisfait des essais d'Abu Dhabi
Hier, le pilote McLaren Stoffel Vandoorne s'est montré le plus rapide de la séance de 12 heures organisée par Pirelli sur la piste de Yas Marina.

Cette session s'est déroulée sans interruption tout au long de la journée, sous un beau soleil et des températures élevées, le thermomètre oscillant entre 24 et 28°C dans l'air et 35-40°C sur l'asphalte, les valeurs les plus importantes ayant été enregistrées à l'heure du déjeuner.

L'ensemble des pilotes s'est élancé en début de journée avec des pneumatiques traditionnels pour s'assurer des bons réglages de leur monoplace. Ils se sont donc d'abord concentrés sur les gommes P Zero Rouge extra-tendres et P Zero Jaune tendres, la combinaison proposée le week-end dernier lors du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Le tests des enveloppes prototypes (qui se distinguent par un inédit mélange ultra-tendre et une nouvelle structure à l'avant et à l'arrière) débutèrent ensuite après 1h30 de roulage. Les écuries ont ainsi chaussé différentes variantes de la gomme "ultrasoft", dont l'une d'elle sera plus tard sélectionnée. Ces pneumatiques prototypes étaient dépourvus de toute distinction de couleur sur les flancs, à la différence des classiques qui arboraient le jaune et le blanc habituels.

Cette séance s'est déroulée "à l'aveugle", ce qui signifie que ni les pilotes, ni les teams ne savaient précisément sur quel type de gommes ils travaillaient, ne pouvant pas non plus, part ailleurs, procéder à l'évaluation de nouvelles pièces sur leur Formule 1. Avec sa surface lisse, ses températures constantes et sa variété de virages techniques, le tracé d'Abu Dhabi s'est révélé être le terrain de jeu idéal pour déterminer les caractéristiques de chaque pneumatique.

La séance débuta à 9 heures locales et s'est conclue à 21 heures sans que ne soit imposée une pause déjeuner. On a ainsi vécu la journée d'essais la plus longue de l'Histoire de la F1.

Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport: "Nous ne disposions que d'un seul et unique créneau pour effectuer des tests de pneumatiques en prévision de la saison prochaine, et même si nous devons encore analyser toutes les données, nous pouvons être satisfaits, je pense, du travail réalisé. Nous avons en effet pu tester différentes variantes de la nouvelle gomme "ultrasoft", ce qui constituait le véritable objectif de ces essais. Ce mélange qui sera proposé en 2016 est plus tendre encore que le "soft" et le "supersoft", et se veut agressif pour pouvoir affronter les circuits urbains. Doté de meilleures performances et d'une dégradation plus élevée, il doit ainsi permettre aux équipes d'adopter des stratégies plus offensives."

"Il est cependant encore trop tôt pour prédire le nombre d'arrêts aux stands potentiels ou les différences entre les stratégies. Nous allons devoir pour cela décortiquer nos données ainsi que les relevés télémétriques des écuries dès notre retour dans nos locaux. Il semblerait cependant que nous soyons sur la bonne voie car les "ultrasoft" devraient offrir davantage de possibilités sur certaines épreuves. Nous avons, enfin, testé de nouvelles structures sur les pneumatiques avant et arrière."
source: Nextgen-Auto.com

Renault a bouclé le financement de son projet F1
La décision de Renault ne devrait plus tarder maintenant, selon des informations rapportées par 'RMC Sport'.

Selon la radio française, "de retour ce mardi soir à Paris d'un déplacement au Japon, Carlos Ghosn, président de l'alliance Renault-Nissan, devrait annoncer très prochainement le retour de Renault en F1. Désormais d'accord sur les conditions de son retour avec Bernie Ecclestone, le grand argentier du circuit, plus rien ne s'oppose au grand retour de la marque au losange sur les circuits de Formule 1."

Il y a bien eu accord entre Renault et Bernie Ecclestone.

"Le constructeur français a obtenu tout ce qu'il voulait "jusqu'au dernier centime" de la part du patron de la Formule 1, selon une source proche du dirigeant britannique. Renault aurait donc acquis de la part d'Ecclestone d'être considéré comme une "écurie historique", le dernier point qui coinçait dans les négociations. Cela lui permettra de toucher un certain nombre de bonus (droits commerciaux notamment), au même titre que Williams, McLaren, Mercedes, Ferrari et Red Bull."

De son côté Cyril Abiteboul a confirmé que le projet était bien ficelé et financé. Plus rien ne s'oppose donc à un feu vert pour le rachat de Lotus, ce qui permettra aussi à Red Bull de disposer de moteurs Renault qui devraient être rebadgés Tag Heuer (le plus probable selon les dernières rumeurs), Infiniti ou Nissan.
source: Nextgen-Auto.com

Red Bull - Le moteur Renault rebadgé Tag-Heuer?
Christian Horner avait lâché à Abu Dhabi une petite phrase importante à propos du moteur de Red Bull en 2016: "Je crois que Ron Dennis ne sera pas très content!"

Tout le monde supposait alors que Honda restait une possibilité pour motoriser Red Bull mais la vérité serait ailleurs d'après les toutes dernières informations en coulisses.

Il y a quelques jours, Red Bull a réussi à subtiliser Tag Heuer à McLaren, un partenaire de 30 ans. Et le moteur Renault devrait être rebadgé du nom de la marque d'horlogerie suisse.

A noter que Christian Horner et Ron Dennis sont très en froid depuis l'annonce du partenariat Red Bull - Tag Heuer. Le patron de McLaren a même été très désobligeant envers celui de Red Bull Racing lors de la réunion de la Commission F1 la semaine dernière.

Dennis a dit à Horner "d'avaler ce qui lui arrive" pour traduire de manière non vulgaire.

"Oui, j'ai bien dit ça. Ce que Christian Horner subit en ce moment, il se l'est infligé. Ils ont fait beaucoup de lobby en coulisses, comme vous pouvez l'attendre de sa part."
source: Nextgen-Auto.com

Prost ne voit pas Hamilton et Rosberg équipiers après 2016
Il y a quelques jours, Mika Salo estimait que Nico Rosberg pourrait interrompre son contrat avant l'heure chez Mercedes s'il venait à perdre le titre une 3ème fois d'affilée face à Lewis Hamilton.

"Nico est dans une situation difficile. Il est rapide, parfois même plus rapide que Lewis, mais il n'a toujours pas gagné un championnat. S'il ne gagne pas la saison prochaine, il pourrait bien s'en aller malgré son contrat en cours", déclarait-il.

Alain Prost, le quadruple Champion du monde de F1 français, n'est pas loin de partager cet avis... mais à cause de la rivalité entre les deux hommes. Il n'exclut pas le départ de l'un ou l'autre.

"La rivalité exacerbée entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton va de toute façon monter d'un cran l'année prochaine, c'est certain. D'ailleurs, je ne vois pas très bien comment ils pourraient rester tous les deux dans cette équipe après fin 2016."
source: Nextgen-Auto.com

Boullier - Une dernière course frustrante à l'image de la saison
Il n'y a pas eu de miracle pour la dernière course de la saison chez McLaren-Honda, où l'écurie basée à Woking a conclu une saison 2015 bien compliquée.

Eric Boullier tient tout de même à féliciter tous les membres de son équipe, qui sont restés soudés malgré des résultats indignes d'une telle écurie.

"La course a été frustrante et fatigante et met un terme à une saison qui le fut tout autant", a commenté le Français.

"Après les qualifications qui ont vu Jenson Button se qualifier 12ème et Fernando Alonso 17ème, nous n'avons pas été en mesure d'obtenir un résultat plus probant en course, puisque nos pilotes ont terminé aux mêmes positions à l'arrivée."

"Jenson a souffert d'un problème d'aileron arrière suite à son accrochage avec Valtteri Bottas dans les stands à cause d'une manœuvre dangereuse de Williams, tandis que Fernando a été pénalisé suite à un accrochage avec Maldonado de manière assez curieuse."

"Pour résumer, ce ne fut clairement pas une grande saison. Nous ne pouvons pas prétendre avoir apprécié chaque minute de celle-ci. Cela a été difficile pour nos pilotes, les membres de l'équipe, nos sponsors et nos fans. Mais il n'y a aucun doute à avoir sur le fait que nous allons continuer à travailler dur pour combler le déficit de performance sur nos rivaux."

"Nos pilotes ont été brillants, tant sur la piste qu'en dehors, en donnant tout à chaque fois et en ne se plaignant jamais du fait que leurs efforts étaient rarement récompensés pas des points à l'arrivée."

"Les membres de notre écurie ont pour leur part démontré un esprit d'équipe irréprochable et je tiens vraiment à les en remercier."

"Nous sembles également très reconnaissants envers nos sponsors qui nous ont soutenus et qui continuent à croire en nous malgré nos difficultés."

"Enfin, je dois dire que nos fans nous ont été extrêmement loyaux. Ils n'ont cessé de faire passer le message #BelieveInMcLarenHonda sur les réseaux sociaux et ce malgré toutes les déceptions. Je salue chacun d'entre vous pour ça. Merci et bravo!"
source: Nextgen-Auto.com
Découvrez la composition des écuries et le calendrier des courses du championnat 2017!

En direct de Twitter

suivez-nous sur Twitter
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.