En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2015 » Grand Prix de Malaisie

Grand Prix de Malaisie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Deuxième manche du Championnat du monde 2015 de F1. FIA F1WC
Dates: 27, 28 et 29 mars. Lieu: Circuit de Sepang, Kuala Lumpur.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Forfait: 1. Partants: 19. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel légèrement nuageux. 33°C dans l'air, 62°C sur la piste et 46% d'humidité.
Affluence: environ 44 600 spectateurs le dimanche (80 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1999.
Editions disputées à ce jour: 16 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +8h (+6h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (09h, heure française).
Circuit: 5,543 km x 56 tours, soit 310,408 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'33"074 (moy. 214,397 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
1'34"223 (moy. 211,783 km/h) par
Juan-Pablo Montoya (Williams FW26-BMW) en 2004.
 
@LE PODIUM 2014:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W05 (P) en 1h40'25"974 (185,442 km/h)
2 6. Nico Rosberg Mercedes F1 W05 (P) à 0'17"313 (184,911 km/h)
3 1. Sebastian Vettel Red Bull RB10-Renault (P) à 0'24"534 (184,690 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Vettel n'avait plus gagné depuis le GP du Brésil 2013!On avait perçu lors des qualifications samedi une petite opportunité pour Ferrari de briller. Sebastian Vettel, intercalé entre Hamilton et Rosberg sur la grille de départ, avait quelque peu insinué le doute dans l'esprit de l'écurie Championne du monde en titre. L'Allemand a fait mieux ce dimanche en créant la très grosse surprise de ce début de saison avec sa 40ème victoire en carrière, la 222ème de Ferrari. Dès la deuxième course de l'année, l'ultra-domination attendue des Flèches d'Argent vole ainsi en éclats. Pour ce faire, le quadruple Champion du monde a fait un travail extraordinaire volant en main, et son team a géré de main de maître la stratégie depuis les stands.

Le départ n'offrait pas vraiment de suspense. Le trio de tête Hamilton-Vettel-Rosberg conservait ses positions après le premier virage. La Scuderia devait néanmoins faire face à un premier coup dur avec la crevaison (arrière gauche) de Räikkönen, accroché par la Sauber de Nasr. Mais surtout, la safety car faisait son entrée en piste dès le 5ème tour, après la sortie de piste de l'autre Sauber d'Ericsson. Sur une stratégie décalée, Vettel restait alors en piste, au contraire des Mercedes. Deux tours plus tard, avec des performances équivalentes à ses rivales argentées, Vettel pouvait légitiment croire en ses chances. Un premier passage aux puits plus tard (24ème tour), puis un deuxième au 37ème tour, confirmaient alors les incroyables dispositions de cette Ferrari capable de faire jeu égal avec les Mercedes sur les longs relais. Reparti avec 12 secondes de retard sur son rival allemand après son 3ème passage aux stands, Hamilton avait alors une quinzaine de tours pour espérer remporter une nouvelle victoire. Raté, Vettel signant même un moment le meilleur tour en course (!), et faisant donc mieux que résister au Britannique.

Transfert "sensation" de l'hiver, Vettel signe là son retour au premier plan après une ultime saison galère passée chez Red Bull en 2014. Il ramène surtout beaucoup plus rapidement que prévu la Scuderia Ferrari au sommet du podium, deux saisons après la dernière victoire, signée Alonso, en Espagne, et 9 ans après la dernière victoire d'un autre Allemand, Michael Schumacher, au volant du monoplace frappée du Cheval cabré. "C'est seulement ma deuxième course pour Ferrari... C'est un résultat incroyable. C'est fabuleux! Aujourd'hui est un jour très spécial", pouvait commenter, ému, le vainqueur sur le podium. La saison 2015 pourrait donc ne pas tourner à la démonstration absolue de Mercedes et une lutte interne pour les victoires entre Hamilton et Rosberg. C'est plutôt une bonne chose pour le suspense.
.:: Affiche ::.
>> 918ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.