En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2015 » Grand Prix de Hongrie

Grand Prix de Hongrie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dixième manche du Championnat du monde 2015 de F1. FIA F1WC
Dates: 24, 25 et 26 juillet. Lieu: Circuit du Hungaroring, Budapest.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 22°C dans l'air, 40°C sur la piste et 39% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1986.
Editions disputées à ce jour: 29 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 4,381 km x 70 tours, soit 306,630 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 40 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'18"773 (moy. 200,216 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB6-Renault) en 2010.
1'19"071 (moy. 199,461 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2014:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 3. Daniel Ricciardo Red Bull RB10-Renault (P) en 1h53'05"058 (162,691 km/h)
2 14. Fernando Alonso Ferrari F14 T (P) à 0'05"225 (162,566 km/h)
3 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W05 (P) à 0'05"857 (162,551 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Seconde victoire cette saison pour Vettel et Ferrari!D'abord l'émotion, puis la passion. Celle qui électrise les foules et portait Jules Bianchi. Au terme d'un Grand Prix de Hongrie débuté par un hommage au Français disparu la semaine dernière et extrêmement riche en rebondissements, Sebastian Vettel a signé sa 2ème victoire au volant d'une Ferrari, dimanche à Budapest. L'Allemand, qui égale au passage Ayrton Senna au nombre de succès en GP (41), a réussi une course magistrale, menée de bout en bout.

Parti en 2ème ligne, le quadruple Champion du monde a bondi en compagnie de son coéquipier Kimi Räikkönen à l'extinction des feux pour déposer Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Les deux Mercedes ne verront plus jamais le nez de la monoplace rouge frappée du n°5. "Jules, cette victoire est pour toi. Un jour ou l'autre, tu aurais fait partie de cette équipe", a lancé à la radio - et en partie en français - Vettel une fois la ligne d'arrivée franchie dans un final plein d'émotion. Les frissons avaient déjà parcouru les gradins du Hungaroring quand, avant la course, les vingt pilotes du plateau s'étaient réunis en cercle sur la ligne de départ pour communier autour du casque de Jules Bianchi en compagnie des parents, du frère et de la sœur du jeune prodige disparu trop tôt.

"Il y avait quelque chose en plus aujourd'hui. C'était là", dira, ému, Romain Grosjean au micro de Canal+ pour expliquer son incroyable remontée lui permettant de terminer 7ème - meilleur résultat cette saison égalé - après un début de course calamiteux. Lewis Hamilton peut aussi remercier le ciel. Sur un circuit qu'il adore, le recordman de victoires en Hongrie à égalité avec Michael Schumacher (4 succès) a connu un après-midi très difficile mais il limite la casse. Dominé par les Ferrari au départ, l'Anglais est ensuite parti dans les graviers sur un duel musclé avec Nico Rosberg.

Revenu dans la bagarre pour la victoire grâce à l'aide de la safety car sortie après l'accident en solo de Nico Hülkenberg (aileron avant désintégré en ligne droite), le Champion du monde en titre est ensuite parti à la faute en accrochant Daniel Ricciardo sur une faute grossière. Son aileron cassé aurait dû lui coûter cher. C'était sans compter sur Rosberg qui a éclaté un pneu à six tours de l'arrivée sur un contact avec Ricciardo alors qu'il était deuxième. Au lieu de combler une partie de son retard sur son coéquipier au classement du Championnat du monde, Rosberg, 8ème dimanche, voit finalement Hamilton, 6ème, accentuer son avance. Celle-ci passe de 17 à 21 points à 9 courses de la fin.

Chez Ferrari, le bonheur n'est pas total car la Scuderia a longtemps cru obtenir un premier doublé en Formule 1 depuis le Grand Prix d'Allemagne 2010 (Alonso-Massa). Mais Kimi Räikkönen, auteur d'un départ canon depuis la 3ème ligne, a été trahi par son système de récupération d'énergie et contraint à l'abandon. Une aubaine pour le Russe Daniil Kvyat, 2ème et auteur de son premier podium en F1 à 21 ans. Red Bull peut sabler le champagne puisque Daniel Ricciardo monte sur la 3ème marche malgré une course très mouvementée. A noter la 5ème place encourageante de Fernando Alonso. Le meilleur résultat de l'Espagnol depuis son arrivée chez McLaren l'hiver dernier.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 926ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.