En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2015 » Grand Prix des Etats-Unis

Grand Prix des Etats-Unis

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Seizième manche du Championnat du monde 2015 de F1. FIA F1WC
Dates: 23, 24 et 25 octobre. Lieu: Circuit des Amériques, Austin.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 12.
Conditions atmosphériques: ciel nuageux. 17°C dans l'air, 19°C sur la piste et 90% d'humidité.
Affluence: environ 101 600 spectateurs le dimanche (224 000 sur les trois jours).


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1959.
Editions disputées à ce jour: 52 dont 36 sous le nom "Etats-Unis" (1 à Sebring, 1 à Riverside, 15 à Watkins Glen, 1 à Dallas, 5 à Detroit, 3 à Phoenix, 8 à Indianapolis et 3 à Austin), 7 sous le nom "Etats-Unis Est" (5 à Watkins Glen et 2 à Detroit) et 8 sous le nom "Etats-Unis Ouest" (8 à Long Beach).
Il y eut aussi 2 Grands Prix sous le nom "Las Vegas" et 11 sous le nom "Indianapolis 500".
 
Décalage horaire: GMT -5h (-6h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 14h, heure locale (20h, heure française).
Circuit: 5,513 km x 56 tours, soit 308,405 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 323 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'35"657 (moy. 207,479 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB8-Renault) en 2012.
1'39"347 (moy. 199,773 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB8-Renault) en 2012.
 
@LE PODIUM 2014:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 44. Lewis Hamilton Mercedes F1 W05 (P) en 1h40'04"785 (184,896 km/h)
2 6. Nico Rosberg Mercedes F1 W05 (P) à 0'04"314 (184,763 km/h)
3 3. Daniel Ricciardo Red Bull RB10-Renault (P) à 0'25"560 (184,112 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Hamilton gagne et remporte son 3ème titre mondial!Si la logique de la saison a finalement été respectée, dimanche à Austin, Lewis Hamilton (Mercedes) est passé par de multiples émotions avant de pouvoir savourer sa victoire, qui lui offre un troisième titre mondial, le deuxième consécutif. L'Anglais a pris un excellent départ et, comme au Japon, c'est avec autorité qu'il a chipé la première place à Nico Rosberg (Mercedes) dans le premier virage. Mais au 15ème tour, avec des pneus intermédiaires en difficulté sur une piste de plus en plus sèche, il a dû s'incliner face à Daniel Ricciardo (Red Bull). Trois tours plus tard, c'est même son coéquipier qui l'a dépassé, l'Anglais se retrouvant troisième. Il a alors décidé de rentrer aux stands pour arrêter les frais.

Au 22ème tour, Rosberg a récupéré la première place en doublant Ricciardo, et Hamilton s'est retrouvé troisième après avoir dépassé Daniil Kvyat (Red Bull). Quelques minutes plus tard, l'Anglais a dépassé l'Australien et le duo Mercedes a été reconstitué. Lorsque la safety car virtuelle est alors à nouveau intervenue au 39ème tour: Rosberg a fait le choix de rentrer aux stands, mais pas Hamilton, qui a tenté le pari d'aller au bout avec ses gommes. Un pari qu'il abandonne quatre tours plus tard après la sortie de piste de Kvyat. Rosberg récupère alors la première place, devant Hamilton, qui n'est plus le champion virtuel. Mais l'Allemand commet une nouvelle erreur, celle de trop, en sortant de la piste tout seul à 8 tours de l'arrivée. Quelques secondes perdues, qui suffisent à Hamilton pour reprendre la première place et filer vers un troisième titre mondial.

Champion, pas champion, Lewis Hamilton est passé par les deux états durant ce sensationnel Grand Prix des Etats-Unis. Et l'Anglais, avec sa dixième victoire de la saison, a fini par s'offrir son troisième titre mondial, devenant l'égal d'Ayrton Senna, Nelson Piquet, Niki Lauda, Jackie Stewart et Jack Brabham. Hamilton compte également 43 succès, et celui acquis ce dimanche est un de ces plus beaux. Grâce à un excellent départ, il a réussi à prendre le meilleur sur son coéquipier, et sans s'affoler, en faisant preuve de sa maîtrise habituelle, il a gardé ses nerfs, même quand les éléments semblaient contre lui. Et il a été récompensé...

Mais qu'est-ce qui a bien pu passer, dans la tête de Nico Rosberg, pour qu'il perde sa concentration assez longtemps et commette une erreur, au 49ème tour? L'Allemand, qui filait vers la victoire après avoir bien récupéré de son départ manqué, où il avait perdu trois places, comptait quelques secondes d'avance sur Lewis Hamilton et semblait en maîtrise. Certes, l'Anglais avait des pneus plus récents et promettait d'aller le titiller en fin de course, mais c'est sans pression que Rosberg est parti à la faute.

Une mauvaise trajectoire dans un virage, quelques secondes perdues et Hamilton qui se voit offrir la victoire sur un plateau. Ce n'est certes pas ici que Rosberg a perdu le titre mondial, mais c'est certainement l'erreur de trop. A en voir sa mine déconfite sur le podium, il risque d'avoir du mal à l'oublier...
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 932ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.