En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2014 » Grand Prix du Brésil

Grand Prix du Brésil

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Dix-huitième manche du Championnat du monde 2014 de F1. FIA F1WC
Dates: 07, 08 et 09 novembre. Lieu: Autodrome "José Carlos Pace", Interlagos.
Engagés: 18. Qualifiés: 18. Partants: 18. Classés: 17.
Conditions atmosphériques: ciel légèrement nuageux. 24°C dans l'air, 48°C sur la piste et 67% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1973.
Editions disputées à ce jour: 41 (31 à Interlagos et 10 à Jacarepagua).
 
Décalage horaire: GMT -2h (-3h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 14h, heure locale (17h, heure française).
Circuit: 4,309 km x 71 tours, soit 305,909 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 30 m.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'10"646 (moy. 219,579 km/h) par
Rubens Barrichello (Ferrari F2004) en 2004.
1'11"473 (moy. 217,039 km/h) par
Juan-Pablo Montoya (Williams FW26-BMW) en 2004.
 
@LE PODIUM 2013:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Sebastian Vettel Red Bull RB9-Renault (P) en 1h32'36"300 (198,202 km/h)
2 2. Mark Webber Red Bull RB9-Renault (P) à 0'10"452 (197,830 km/h)
3 3. Fernando Alonso Ferrari F138 (P) à 0'18"913 (197,530 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Victoire de Rosberg mais Hamilton garde 17pts d'avance!Enfin! Enfin Nico Rosberg parvient à convertir en victoire la pole position qu'il a décrochée la veille. Il était temps pour l'Allemand, alors que son rival et coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, restait sur une fantastique série de cinq succès d'affilée. Une réussite qui avait permis au Britannique de prendre les commandes au Championnat du monde, et même de s'octroyer une jolie marge de sécurité. Mais au Brésil, sur un circuit d'Interlagos qu'il affectionne, Rosberg a accompli un week-end proche de la perfection. Dominateur lors de chacune des séances d'essais libres, auteur donc du meilleur chrono lors des qualifications, le fils de Keke s'est montré extrêmement solide en course. Au départ tout d'abord, en s'élançant impeccablement, ce qui n'offrait pas d'opportunité à Hamilton de le surprendre.

Comme aux Etats-Unis il y a une semaine, Rosberg menait sans creuser l'écart, mais sans donner non plus l'impression de forcer. Un impératif cependant vu la chaleur régnant à São Paulo, contraignant les monoplaces à être économes vis-à-vis de leurs pneumatiques. Le sort de la course se jouait alors lors du deuxième passage aux stands de l'Allemand. Effectuant le choix de rester un peu plus longtemps en piste, Hamilton alignait les meilleurs tours et paraissait en mesure de prendre la tête après son propre arrêt. Sauf que juste avant, patatras, le Britannique partait à la faute. Un tête à queue sans dommage matériel, mais qui lui coûtait entre 7 et 8 secondes précieuses. Nanti désormais d'un intéressant matelas de sécurité, Rosberg gérait alors son effort. Ce qui permettait à Hamilton de grappiller petit à petit son retard. Si bien qu'à moins de dix tours de l'arrivée, les deux hommes étaient roue dans roue...

Hamilton allait-il encore surprendre son rival d'un superbe freinage dont il a le secret? L'Anglais n'allait même pas essayer, bien conscient qu'une telle manœuvre avait peu de chances d'aboutir sans pertes et fracas. Une attitude logique, qui plus est, pour un pilote qui sait que deux deuxièmes places pour finir la saison lui suffiront pour décrocher son deuxième titre mondial. C'est donc en bon gestionnaire qu'il n'a pas tenté le diable, "laissant" la victoire à un Rosberg qui l'avait de toute manière amplement mérité. Dans deux semaines, les deux hommes mettront fin à leur duel à Abu Dhabi, lors d'un ultime Grand Prix que Hamilton abordera en position de force avec ses 17 points d'avance au championnat. A noter que le podium a été complété par un Felipe Massa pourtant auteur de deux bourdes aux stands, l'une en allant trop vite, l'autre en se trompant de garage.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 915ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.