En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2014 » Grand Prix de Belgique

Grand Prix de Belgique

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Douzième manche du Championnat du monde 2014 de F1. FIA F1WC
Dates: 22, 23 et 24 août. Lieu: Circuit de Spa-Francorchamps.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 18.
Conditions atmosphériques: ciel légèrement nuageux. 13°C dans l'air, 21°C sur la piste et 67% d'humidité.
Affluence: environ 56 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 58 (45 à Spa-Francorchamps, 2 à Nivelles et 10 à Zolder).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 7,004 km x 44 tours, soit 308,052 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 124 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'45"778 (moy. 238,371 km/h) par
Mark Webber (Red Bull RB6-Renault) en 2010.
1'47"263 (moy. 235,071 km/h) par
Sebastian Vettel (Red Bull RB5-Renault) en 2009.
 
@LE PODIUM 2013:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Sebastian Vettel Red Bull RB9-Renault (P) en 1h23'42"196 (220,817 km/h)
2 3. Fernando Alonso Ferrari F138 (P) à 0'16"869 (220,078 km/h)
3 10. Lewis Hamilton Mercedes F1 W04 (P) à 0'27"737 (219,604 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Ricciardo décroche une nouvelle victoire!Daniel Ricciardo est du genre optimiste mais il ne pouvait pas rêver mieux comme scénario, dimanche à Spa-Francorchamps. Cinquième sur la grille de départ du Grand Prix de Belgique, il a réalisé une course parfaite, au cours de laquelle sa RB10 a été très performante. Il a surtout profité des différents faits de course concernant les pilotes devant lui, on y reviendra. L'Australien, qui est le seul à concurrencer les Mercedes cette saison, a décroché sa troisième victoire, après celles au Canada et en Hongrie, dernier rendez-vous avant la pause estivale. Bien accroché à sa troisième place du championnat, il a déjà réussi sa première saison chez Red Bull, où il domine sans complexe son coéquipier quadruple Champion du monde Sebastian Vettel, cinquième ce dimanche.

Mais la plus belle opération réalisée au classement est celle de Nico Rosberg. Parti en pole position, le leader a terminé deuxième, pendant que son équipier et rival Lewis Hamilton a abandonné. Les deux pilotes, qui n'ont pas reçu de consignes d'équipe de la part de Mercedes, se sont accroché en tout début de course. Résultat, un aileron cassé pour l'Allemand et une crevaison pour le Britannique, qui ne s’en est jamais remis. Bloqué dans le trafic à la mi-course, Hamilton avait déjà "envie d'abandonner", comme il l'a dit dans sa radio, mais ses ingénieurs lui ont demandé de s'accrocher, avant de céder dans les derniers tours.

Quoiqu'il en soit, cet incident ne devrait rien arranger aux relations toujours aussi tendues entre les deux candidats au titre. Quatrième des qualifications, Fernando Alonso (Ferrari) a lui aussi connu des galères, en recevant une pénalité de cinq secondes avant même le tour de chauffe, ses mécaniciens n'ayant pas libéré la grille de départ à temps. L'Espagnol a finalement terminé 7ème, trois places derrière Kimi Räikkönen, qui le domine pour la première fois de la saison mais a manqué de peu son premier podium, battu par la vitesse de pointe de la Williams de Valterri Bottas. Un beau duel entre Finlandais pour boucler cette course de reprise, animée du premier au 44ème tour.
.:: Affiche ::.
>> 909ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.