En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix de Monaco

Grand Prix de Monaco

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Sixième manche du Championnat du monde 2009 de F1. FIA F1WC
Dates: 21, 23 et 24 mai. Lieu: Circuit de Monaco.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 25°C dans l'air, 43°C sur la piste et 59% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 55 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 3,340 km x 78 tours, soit 260,520 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'13"962 (moy. 162,570 km/h) par
Fernando Alonso (Renault R26) en 2006.
1'14"439 (moy. 161,528 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2008: (76 tours effectués sur les 78 prévus, soit 253,840 km)
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 22. Lewis Hamilton McLaren MP4/23-Mercedes (B) en 2h00'42"742 (126,171 km/h)
2 4. Robert Kubica BMW Sauber F1.08 (B) à 0'03"064 (126,118 km/h)
3 2. Felipe Massa Ferrari F2008 (B) à 0'04"811 (126,087 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Button remporte sa 6ème victoire... mais qui l'arrêtera?Flirt avec les rails de sécurité, danse sur les vibreurs... Avec une grâce et une fluidité déconcertantes, Jenson Button est allé chercher dans la rivière de bitume monégasque sa cinquième victoire en six courses! L'excellent départ de Rubens Barrichello (à 7"666 au final), qui a fêté ses 37 ans la veille, a tué d'entrée le suspense. Malgré les arrêts aux stands, aucun homme n'est parvenu à s'immiscer entre les deux compères qui ont réalisé le troisième doublé Brawn GP de la saison. Voilà qui a permis à l'écurie de Ross Brawn (86 points) de creuser l'écart au classement constructeurs avec Red Bull (42,5 points). Mark Webber a terminé à la 5ème place devant le régional de l'étape Nico Rosberg (Williams), Fernando Alonso (Renault) et Sébastien Bourdais.

Dans cette course où les pneus tendres se sont dégradés très rapidement, la plupart des écuries ont revu leur stratégie et choisi de rouler plus longtemps avec les gommes dures. Le troisième du championnat Sebastian Vettel (Red Bull) a été le premier à s'en rendre compte, Rosberg, Massa et Kovalainen ne se faisant pas prier pour le dépasser comme un seul homme au 10ème tour. L'Allemand, pourtant parti en 4ème position sur la grille de départ, a ensuite mis fin à ses chances de revenir sur Rubens Barrichello au classement général en perdant le contrôle de sa RB5 dans le virage de Sainte-Devote au 15ème tour et en s'en allant s'encastrer dans le mur de pneus.

En revanche, la Scuderia a profité de son passage sur le Rocher pour entériner son retour en grâce après les progrès entrevus lors des qualifications. Pour la première fois de la saison, Kimi Räikkönen et Felipe Massa ont inscrit des points de concert, six et cinq, ce qui a permis à leur écurie de redorer son blason. Ce dimanche, tandis que l'un de ses pilotes goûtait pour la première fois au champagne du podium, Ferrari est devenue la quatrième force du plateau.

Ce fut également un week-end à oublier pour les McLaren-Mercedes. Le Champion du monde Lewis Hamilton, qui s'était imposé ici même l'an dernier, n'a rien pu faire en partant de la dernière place de grille: il s'est classé 12ème après aavoir vu, comme un symbole, son compatriote Button lui prendre un tour au 36ème passage (sur 78). Cela est passé encore plus mal pour son coéquipier Heikki Kovalainen qui a rebondi sur les rails disposés de chaque côté de la route avant d'abandonner. Un dénouement d'autant plus rageant pour l'écurie de Martin Whitmarsh que le Finlandais était solidement ancré dans les points.

Après le dépassement initial de Barrichello sur Räikkönen, la course a été ponctuée de quelques incidents comme le harponnage par l'arrière de Sébastien Buemi (Toro Rosso) sur Nelsihno Piquet (Renault) qui a mis hors-jeu les deux monoplaces ou encore la sortie de piste de Kazuki Nakajima (Williams) dans l'avant-dernier tour. Dans cette chronique monotone, le public massé sur les bords de piste, sur les balcons et sur les yachts du port a pu tromper l'ennui en observant la belle remontée de Sébastien Bourdais. Parti à la 14ème place, le Manceau qui est parti avec la citerne avec une stratégie à un seul arrêt, a grigoté six places au total pour inscrire son deuxième point de la saison. Sur un circuit où le moindre dépassement est une gageure, la performance - et la chance - de Bourdais sont à souligner.
.:: Affiche ::.
>> 809ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.