En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2009 » Grand Prix de Bahreïn

Grand Prix de Bahreïn

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatrième manche du Championnat du monde 2009 de F1. FIA F1WC
Dates: 24, 25 et 26 avril. Lieu: Circuit de Sakhir, Manama.
Engagés: 20. Qualifiés: 20. Partants: 20. Classés: 19.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 36°C dans l'air, 50°C sur la piste et 15% d'humidité.
Affluence: environ 30 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2004.
Editions disputées à ce jour: 5 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +3h (+1h de France, heure d'été).
Heure de départ: 15h, heure locale (14h, heure française).
Circuit: 5,412 km x 57 tours, soit 308,238 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 246 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'30"139 (moy. 216,346 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
1'30"252 (moy. 216,075 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2008:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 2. Felipe Massa Ferrari F2008 (B) en 1h31'06"970 (202,975 km/h)
2 1. Kimi Räikkönen Ferrari F2008 (B) à 0'03"339 (197,804 km/h)
3 4. Robert Kubica BMW Sauber F1.08 (B) à 0'04"998 (202,789 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Button et Brawn GP dominent largement ce début de saisonOn ne peut plus parler des "étranges victoires" de Jenson Button tant il démontre, dimanche après dimanche, qu'avec une voiture à la hauteur, ses performances sont tout terrain. Et cela, même si après quatre Grand prix, les ingénieurs des écuries concurrentes ont fait une partie de leur retard sur le "gang des diffuseurs". Un coup d'œil au Top 6 permet de s'en rendre compte: sur la piste de Sakhir, seules trois monoplaces (celles de Button, 1er, Trulli, 3ème, et Barrichello, 5ème) étaient équipées de ces diffuseurs spéciaux contre cinq à Melbourne en début de saison.

Pour une fois cette saison, l'issue du Grand Prix s'est vraiment jouée dans les stands. Pourtant parti depuis la 4ème position sur la grille de départ, Jenson Button a eu la désagréable surprise de voir son compatriote Lewis Hamilton (McLaren) le dépasser d'entrée. Utilisant à merveille son KERS, le Champion du monde a effectué le meilleur départ, grillant également la politesse à Sebastian Vettel (Red Bull) pour filer le train aux Toyota de Glock et Trulli, parties avec peu d'essence. Mais la stratégie pensée par Ross Brawn, le patron de Brawn GP, a ensuite forcé le destin: son choix de chausser ses monoplaces d'abord de pneus tendres, puis de pneus durs, s'est avéré payant.

Après le premier arrêt aux stands (11ème et 12ème tour), les Toyota ont en effet été pénalisées par leurs pneus durs (7 dixièmes de perdus au tour par rapport aux pneus tendres) tandis que les Brawn GP ont époustouflé, Jenson Button dans sa lutte contre le chrono en tête de la course, Rubens Barrichello lors de ses joutes avec Nelsihno Piquet (Renault) puis Timo Glock (Toyota). Le dernier arrêt aux stands, à 20 tours du terme, a également tourné en faveur de Brawn GP avec le concours involontaire de la stratégie Red Bull. Fort de son avance, Button n'a perdu qu'une place, laissant les commandes à Vettel pendant trois tours avant que ce dernier ne rentre aux stands. Ressorti in extremis devant Trulli, le plus rapide à ce moment, le vainqueur de Shanghai a créé un nouvel embouteillage qui a scellé la troisième victoire d'un Button irrattrapable. Grande gagnante de cette passe d'armes avec la 5ème place de Barrichello, l'écurie Brawn GP a accru son avance au classement constructeurs avec 50 points contre 27,5 à Red Bull Racing et 26,5 à Toyota.

Au rayon de autres satisfactions, les observateurs ont noté des sourires dans le camps des traditionnelles grosses cylindrées. Ferrari a ainsi mis fin, à Bahreïn, à sa traversée du désert après un départ catastrophique et une escarcelle vide grâce à la 6ème place de Kimi Räikkönen. Trois points, c'est peu mais cela a suffi à contenter à demi Luca di Montezemolo: fait rarissime, le patron de la Scuderia avait fait le déplacement dans le royaume de Bahreïn pour mettre la pression sur ses troupes. En revanche, Felipe Massa a une nouvelle fois connu une course catastrophique. Avec un arrêt aux stands précoce (3ème tour), un KERS cassé et des problèmes de frein, le vice-Champion du monde s'est finalement classé 14ème! Sa moue a contrasté avec le sourire de Lewis Hamilton (4ème) qui a, lui, prouvé que la compétitivité de sa monoplace, et surtout de son KERS, fondait comme un rapace sur celles des leaders. Le Champion du monde a inscrit des points pour la troisième fois de rang et sa courbe de progression est quasiment exponentielle: 1 point à Sepang, 3 à Shanghai et 6 à Sakhir.

Derrière, Renault a semblé avoir trouvé un brin de constance, Fernando Alonso (8ème) glanant le dernier point tandis que Nelsihno Piquet s'est accroché à sa 10ème place devant Mark Webber (Red Bull), auteur d'une belle remontée après un départ en 18ème position. Si les performances de Force India (15ème et 16ème places) et de Toro Rosso (13ème et 17ème places) ont semblé dans l'ordre des choses, BMW a mangé son pain noir. Même si Robert Kubica (18ème) et Nick Heidfeld (19ème) ont dû changer leur aileron avant après un accrochage au départ, les deux pilotes n'ont pas semblé en mesure de revenir sur la meute. Il faudra corriger le tir pour la prochaine étape prévue à Barcelone pour renverser la vapeur. Un exemple? Si à Sakhir, la "lente" Toro Rosso de Sébastien Bourdais a pu terminer à la 13ème place, on peut imaginer ce dont elle sera capable avec les nouveautés aérodynamiques dont elle sera dotée le 10 mai.
.:: Affiche ::.
>> 807ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Flux RSS ::.
>> Soyez averti des changements apportés sur le site ou des messages postés sur le forum!
RSS • Abonnez-vous à nos différents Flux RSS!
.:: Publicité ::.