En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2008 » Grand Prix d'Australie » Classement

Grand Prix d'Australie

Albert Park - Classement de la course

Dimanche 16 Mars 2008
05h30 - 07h05
Pos Pilote Voiture Moteur Tours Temps Ecart Moyenne
1 22 Lewis Hamilton McLaren Mercedes 58 1h34'50"616 194,578 km/h
2 3 Nick Heidfeld BMW Sauber BMW 58 1h34'56"094 + 0'05"478 194,390 km/h
3 7 Nico Rosberg Williams Toyota 58 1h34'58"779 + 0'08"163 194,299 km/h
4 5 Fernando Alonso Renault Renault 58 1h35'07"797 + 0'17"181 193,992 km/h
5 23 Heikki Kovalainen McLaren Mercedes 58 1h35'08"630 + 0'18"014 193,964 km/h
DQ 17 Rubens Barrichello Honda Honda 58 1h35'43"069 + 0'52"453 192,800 km/h
6 8 Kazuki Nakajima Williams Toyota 57 1h35'04"685 + 1 tour 190,751 km/h
7 14 Sébastien Bourdais Toro Rosso Ferrari 55 1h30'37"541 + 3 tours 193,101 km/h
8 1 Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari 53 1h27'55"340 + 5 tours 191,800 km/h
AB 4 Robert Kubica BMW Sauber BMW 47 accrochage
AB 12 Timo Glock Toyota Toyota 43 accident
AB 18 Takuma Sato Super Aguri Honda 32 transmission
AB 6 Nelsinho Piquet Renault Renault 30 accrochage
AB 2 Felipe Massa Ferrari Ferrari 29 moteur
AB 9 David Coulthard Red Bull Renault 25 accrochage
AB 11 Jarno Trulli Toyota Toyota 19 électricité
AB 20 Adrian Sutil Force India Ferrari 8 hydraulique
AB 15 Sebastian Vettel Toro Rosso Ferrari 0 accrochage
AB 16 Jenson Button Honda Honda 0 accrochage
AB 10 Mark Webber Red Bull Renault 0 accrochage
AB 21 Giancarlo Fisichella Force India Ferrari 0 accrochage
AB 19 Anthony Davidson Super Aguri Honda 0 accrochage
* Les changements intervenus à l'arrivée:
Barrichello (6ème) a été exclu pour non respect du feu rouge à la sortie des stands
Bourdais (transmission) et Räikkönen (moteur) sont classés mais non arrivés

Victoire tranquille pour Hamilton

L. Hamilton (McLaren)L. Hamilton (McLaren)
N. Heidfeld (BMW Sauber)N. Heidfeld (BMW Sauber)
N. Rosberg (Williams)N. Rosberg (Williams)
F. Alonso (Renault)F. Alonso (Renault)
H. Kovalainen (McLaren)H. Kovalainen (McLaren)
K. Nakajima (Williams)K. Nakajima (Williams)
La température est caniculaire à quelques minutes du départ du Grand Prix d'Australie, première manche du championnat 2008. Les pilotes et les mécaniques ont souffert aujourd'hui et il y a peu de monde à l'arrivée, comme c'est souvent le cas à Melbourne.

Pour Lewis Hamilton ce Grand Prix a été plutôt calme, avec une victoire au bout du chemin. Quant à la Scuderia Ferrari, elle essayera d'oublier cette course d'ouverture au plus vite...

Ils sont 21 à venir s'aligner sur la grille de départ, Adrian Sutil étant obligé de partir depuis les stands pour changement de moteur et de châssis après la séance qualificative d'hier.

Les Ferrari et la Toyota de Glock sont les seules à se présenter au départ en pneus tendres. A l'extinction des feux, Lewis Hamilton garde son avantage et s'engouffre en tête dans le premier virage. Il est suivi (de très près) par Kubica, Kovalainen, Rosberg, Heidfeld et Trulli. Mais Vettel et Fisichella s'accrochent à l'arrière du peloton. Massa, Piquet, Kovalainen, Nakajima et d'autres ont aussi eu un contact et la voiture de sécurité entre immédiatement en action.

Le classement derrière la voiture de sécurité est le suivant: Hamilton, Kubica, Kovalainen, Rosberg, Heidfeld, Trulli, Rosberg, Trulli, Barrichello, Räikkönen, Coulthard, Alonso, Sato, Piquet et le reste du peloton.

La voiture de sécurité libère les concurrents à l'entame du 2ème tour. Massa qui s'était arrêté au stand pendant la neutralisation, pour changer son aileron avant, fait un nouveau passage par les stands. Sa course commence vraiment très mal...

Les autres victimes de ce début de course sont: Webber, Button, Davidson, Vettel et Fisichella. Ces cinq-là ont déjà abandonné. Sutil abandonnera à son tour quelques minutes plus tard.

En tête de la course, Hamilton prend le large. A l'entame du 5ème tour, il a déjà 2"6 d'avance sur Kubica, 5"2 sur Kovalainen, 7"2 sur Rosberg, 8"1 sur Heidfeld, 10"4 sur Trulli, 12"5 sur Barrichello, 13"6 sur Räikkönen, 16"6 sur Coulthard et 17"5 sur Alonso. Massa est 17ème et dernier avec un retard de près de 50 secondes!

Hamilton se construit immédiatement un petit avantage: au 9ème passage, son avance est de 6"7 sur Kubica, 8"1 sur Kovalainen et 12"7 sur Rosberg. En ce début de course, Lewis Hamilton est clairement le plus rapide. Quant à Räikkönen, il a du mal à prendre l'avantage sur Barrichello et il compte déjà un retard de 24"5 sur Hamilton au 10ème passage. Ce début de course de Barrichello est d'ailleurs assez étonnant, même s'il a profité de circonstances favorables pour se retrouver en 7ème position.

Au 13ème tour, Hamilton a une avance de 9"4 sur Kubica, 10"9 sur Kovalainen, 17"3 sur Rosberg, 18"5 sur Heidfeld, 22"7 sur Trulli, 29"5 sur Barrichello, 30 sur Räikkönen, 33"5 sur Coulthard et 25"2 sur Alonso. Felipe Massa est 16ème avec un retard de 60 secondes sur Hamilton.

Kubica est le premier à ravitailler au 16ème tour. Hamilton ravitaille à son tour au 18ème passage, Bourdais au 19ème, Trulli au 20ème (son arrêt s'éternise), Rosberg et Heidfeld au 21ème, Kovalainen et Coulthard au 22ème, Barrichello au 23ème et Sato au 25ème.

Pendant cette première vague de ravitaillements, Räikkönen a pris l'avantage sur Barrichello (au 19ème tour), ce qui a quelque peu libéré son rythme. A la faveur des ravitaillements, il se retrouve même en troisième position.

Au 25ème tour, Felipe Massa envoie Coulthard hors de la piste et la voiture de sécurité entre immédiatement en action.

Alors que la voiture de sécurité est toujours en piste, Bourdais ravitaille au 28ème tour, Kubica, Alonso, Glock et Sato au 29ème. Kimi Räikkönen, qui n'a toujours pas effectué son premier ravitaillement, décide de rester en piste.

La voiture de sécurité s'efface au début du 30ème tour et Kimi Räikkönen se montre immédiatement très agressif et parvient à prendre l'avantage sur Kovalainen le temps de... quelques secondes. Le Finlandais sort en effet dans le bac à graviers et est obligé de rejoindre son stand pour ravitailler et enlever le gravier de ses pontons. Il remonte en piste en 12ème position à plus de 30 secondes des leaders de la course. Il fera une autre erreur un peu plus tard. Pendant ce temps, Felipe Massa abandonne. Un dimanche noir pour la Scuderia.

Le classement au 33ème passage: Hamilton, Kovalainen à 3"4, Heidfeld à 4"8, Rosberg à 5"9, Barrichello à 8"4, Bourdais à 12", Kubica à 12"6, Alonso à 13", Nakajima à 17"7, Glock à 19"4 et Räikkönen à 39"5. Il n'y a plus que 11 voitures en course!

Hamilton et Rosberg ravitaillent pour la seconde fois au 43ème tour, Heidfeld passe à son stand au 44ème passage... mais Timo Glock sort violemment de la piste. La voiture de sécurité entre immédiatement en action. Timo Glock ne semble heureusement pas blessé. Profitant de cette neutralisation, Barrichello rentre pour ravitailler et repart avec le tuyau d'essence et le mécanicien qui le tenait. Pas de blessé là non plus, mais Barrichello sera pénalisé car il n'avait pas le droit de ravitailler à ce moment-là de la course.

Le classement au 46ème passage, derrière la voiture de sécurité: Kovalainen, Hamilton, Heidfeld, Barrichello, Rosberg, Bourdais, Kubica, Alonso, Nakajima et Räikkönen. Ils ne sont plus que 10 en course.

Kovalainen et Alonso ravitaillent pour la seconde fois au 47ème tour, alors que la voiture de sécurité est encore en piste. C'est une mauvaise affaire pour ces deux-là, puisqu'ils remontent en piste aux deux dernières positions.

La voiture de sécurité s'efface à l'entame du 48ème tour. Kubica et Nakajima rentrent pour un dernier ravitaillement. Ces deux-là ont eu un contact dans le peloton. Kubica ne ressortira pas de son stand: il abandonne.

Pendant ce temps, Alonso a pris l'avantage sur Kovalainen et est à l'attaque de la 4ème place de Sébastien Bourdais. Il ne reste que huit voitures en piste et ceux qui rejoindront l'arrivée sont assurés de marquer au moins un point.

C'est probablement à ça que doit penser Kimi Räikkönen qui au 52ème tour est au ralenti. Le Finlandais boira finalement le calice jusqu'à la lie puisqu'il s'immobilisera à 3 tours de l'arrivée.

Lewis Hamilton remporte donc ce Grand Prix d'Australie très mouvementé pour tout le monde, sauf pour lui. Heidfeld termine deuxième et devance Rosberg, Alonso, Kovalainen et Barrichello. Alonso et Kovalainen se livrent un beau duel en fin de course. Ils échangeront leurs positions le temps de quelques centaines de mètres, mais c'est Alonso qui aura le dernier mot.

Sébastien Bourdais était en passe de terminer son remarquable premier Grand Prix de F1 en 4ème position, mais sa Toro Rosso s'immobilise à seulement deux tours de l'arrivée. Pas de chance pour le pilote français, mais ce n'est sûrement que partie remise. Bourdais marque cependant le point de la huitième place.
source: F1-Live.com
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: YouTube ::.
>> Découvrez les vidéos postés par les acteurs de la F1 et par les journalistes sportifs!
YouTube • Retrouvez-nous sur YouTube à l'adresse:
youtube.com/ZoneF1TV
.:: Publicité ::.